L’île aux enfants – Ariane Bois.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose de découvrir aujourd’hui mon avis sur un roman que j’ai dévoré la semaine dernière et qui me faisait de l’œil depuis sa sortie, le 14 mars 2019. Il a mis un peu de temps à arriver jusqu’à moi, mais il n’aura pas fait long feu dans ma pile à lire. L’île aux enfants est le dernier roman d’Ariane Bois, romancière, reporter et critique littéraire. Ce nouveau livre, publié aux éditions Belfond dans la collection Pointillés, s’inspire d’un épisode peu glorieux de l’histoire française… Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

C’est l’histoire de Pauline et Clémence, deux fillettes inséparables, deux sœurs vivant près des champs de cannes à sucre, qui un jour, en allant chercher de l’eau à la rivière, sont enlevées, jetées dans un avion, séparées, et qui devront affronter bien des épreuves avant de comprendre ce qui leur est arrivé. Il ne s’agit pas d’un conte pour enfants, même cruel, mais de la véritable histoire des exilés de la Creuse, un transfert massif d’enfants venus de l’île de la Réunion pour repeupler des départements isolés de la métropole en 1963, contre leur gré et celui de leurs familles, devenue un scandale d’état. Dans ce roman, c’est la fille de Pauline, Caroline, qui, trente ans plus tard, mène l’enquête sur l’enfance de sa mère, provoquant ainsi des réactions en chaîne et l’émoi de celle qui pour survivre a dû tout oublier…

Comment devenir soi quand on vous a menti ? Peut-on se reconstruire un arbre généalogique ? Qu’est- ce qu’était l’adoption dans le secret et les non-dits des années 1970 ? L’histoire d’une résilience, d’une reconstruction et une plongée dans un épisode peu glorieux de l’histoire de France à travers les yeux de deux enfants.

couv33179104

Continuer la lecture de L’île aux enfants – Ariane Bois.

Publicités

Deux femmes dans la tourmente – Teresa Messineo.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve pour une nouvelle chronique concernant une publication du 6 juin 2019. Après D’ici là, porte-toi bien de Carène Ponte (Michel Lafon) et Les chaises musicales d’Holly Bourne (Fleuve), on va s’intéresser aux romans des éditions Belfond. Demain je vous parlerai du dernier Kinsella. Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur le petit nouveau de la collection Le Cercle Belfond, collection que j’aime d’amour et qui propose des histoires de qualité mettant (presque toujours) les femmes à l’honneur et (presque toujours) écrites par des autrices ! Deux femmes dans la tourmente est le premier roman de Teresa Messineo, écrivaine américaine. Une sortie ebook est prévue pour le 20 juin, si jamais ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Jo et Kay se sont rencontrées à New York au cours de leurs études d’infirmière à la fin des années 1930. Désireuses de partir à l’aventure, les deux jeunes femmes s’engagent aux côtés des Alliés. C’est là que leurs chemins se séparent.
Jo est envoyée sur le front de l’Ouest, en France, où elle doit superviser un hôpital de fortune comptant six blessés : des vies fragiles pour lesquelles elle représente le seul espoir et qu’elle entend protéger jusqu’au bout. Kay est envoyée à Hawaï. Après une parenthèse enchantée sur les plages de sable blanc, l’attaque de Pearl Harbour signe pour elle le début du cauchemar : prisonnière des Japonais, elle est déportée dans un camp à Manille.
Dans l’horreur des corps mutilés, de la maladie et de la famine, chacune s’accroche à sa vocation, mais aussi à l’amour et à l’amitié, pour trouver le courage de supporter l’insupportable. L’espoir sera-t-il plus fort que la mort ? Que restera-t-il de leur précieux lien après ces années de séparation et de souffrance ?

couv31946018

Continuer la lecture de Deux femmes dans la tourmente – Teresa Messineo.

Les filles d’Ennismore – Patricia Falvey.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui de découvrir un autre roman publié aux éditions Belfond, toujours dans la collection Le Cercle (j’avais pris un tout petit bébé chouia de retard). Les filles d’Ennismore a été écrit par Patricia Falvey, autrice irlandaise, et vous pouvez le retrouver en librairie depuis le 4 avril 2019. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre. 

Irlande, début du XXe siècle. À huit ans, Rosie croise le chemin de Victoria, la jeune héritière du domaine d’Ennismore. Celle-ci s’ennuie et voit en la fille d’un métayer, l’amie dont elle rêve tant. Au grand dam de sa mère, elle arrive à convaincre son père de partager ses heures de leçon avec Rosie. Au fil des années, leur amitié grandit. Mais à 17 ans, Victoria quitte Ennismore pour Dublin afin de faire son entrée dans le monde, laissant Rosie déchirée entre les aspirations de ces années d’éducation aristocrate et sa modeste position. Elle est bientôt contrainte d’accepter un poste de domestique au domaine. Servir une famille qu’elle a côtoyée pendant dix ans est d’autant plus douloureux que Rosie est amoureuse depuis toujours du frère de Victoria, Valentin.

Alors que l’Irlande s’embrase, le destin de Rosie et Victoria emprunte le chemin de la révolte.

couv48829625

Continuer la lecture de Les filles d’Ennismore – Patricia Falvey.

La lettre écarlate – Nathaniel Hawthorne.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un classique de la littérature américaine : La lettre écarlate, écrit par Nathaniel Hawthorne en 1850. J’ai profité de la très belle réédition aux éditions 10-18 en février 2019 pour enfin découvrir ce roman dont j’ai tellement entendu parler au fil des années. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Boston, 1642. Dans la petite communauté puritaine, obsédée par la honte et le péché, la trop belle Hester Prynne est reconnue coupable d’adultère et clouée au pilori. Elle devra également porter, sa vie durant, une lettre écarlate : un « A » cousu sur sa poitrine, comme marque d’infamie. Une peine qui aurait pu être atténuée si elle avait révélé le nom de son amant, et père de sa petite fille, Perle. Mais ni les menaces, ni les promesses n’ont pu le lui arracher. Un homme pourtant, son mari porté disparu et revenu vivre à Boston sous une autre identité, va partir en quête de la vérité. Et, une fois le nom trouvé, exercer une vengeance aussi cruelle que raffinée.

couv14494774

Continuer la lecture de La lettre écarlate – Nathaniel Hawthorne.

Sissi, une femme au-delà du conte de fées – Giorgia Marras.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour la chronique BD de la semaine. Je vous propose de découvrir le deuxième roman graphique de Giorgia Marras, Sissi, une femme au-delà du conte de fées. Il a été publié le 6 février 2019 aux éditions Steinkis ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Popularisée et incarnée par la mythique Romy Schneider au cinéma, Elisabeth de Bavière, ou Sissi, symbole de beauté impériale dans une Europe encore monarchique, ne connait pas la romance que le septième art lui a prêté. Insoumise, inadaptée, Sissi souffre d’un mari absent (l’empereur d’Autriche, Franz Joseph), des exigences de la Cour, des tensions politiques dues à son époque et surtout, de sa popularité.

ob_6ca90a_sissi

Continuer la lecture de Sissi, une femme au-delà du conte de fées – Giorgia Marras.

Le songe de Goya – Aurore Guitry.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui de découvrir l’un des romans de la rentrée littéraire de janvier qui me tentait le plus. Le songe de Goya a été publié aux éditions Belfond, dans la collection Pointillés, le 10 janvier 2019. Il a été écrit par Aurore Guitry, il s’agit de son quatrième roman. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

En décembre 1792, Francisco Jose de Goya y Lucientes, peintre du roi, se réveille aux Mallos, un village perdu dans l’Aragon. Il n’y a là-bas que la gardienne Rosario, sa chatte Loca et, la nuit, des morts. Des morts tyranniques, qui n’aspirent qu’à une chose : danser jusqu’au bout de la nuit, à en faire crever les vivants.

Qui est cette vieille sorcière et comment Goya s’est-il retrouvé dans cette étrange demeure ? Il se souvient s’être couché chez un ami, à Séville… ou était-ce sur un bateau, pris dans une terrible tempête ? Il n’a qu’une seule obsession : quitter ce village, reprendre ses pinceaux et peindre pour impressionner la cour. Mais les grotesques qui peuplent ses rêveries fantastiques en ont décidé autrement.

Le songe de la raison engendre des monstres… C’est ce que Goya comprend, cloué au lit, entre deux crises de fièvre et de délire causées par le saturnisme. De ce terrible songe dont il fut prisonnier naîtront ses célèbres Caprices, satires d’une société sur le déclin.

couv33862233

Continuer la lecture de Le songe de Goya – Aurore Guitry.

Toutes les histoires d’amour du monde – Baptiste Beaulieu.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un livre qui a fait pas de bruit sur le blogosphère ces derniers mois. Il s’agit de Toutes les histoires d’amour du monde, un roman écrit par Baptiste Beaulieu. C’est un auteur que je voulais découvrir depuis un moment car je le suis sur Twitter et je trouve que c’est une personne très intéressante. Le livre a été publié le 17 octobre 2018 aux éditions Mazarine. Je tiens à remercier Netgalley et la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Le grand-père de Jean, Moïse, raconte dans des lettres d’amour l’histoire de sa vie. Lorsque Jean et son père les découvrent, le premier est surpris, le second tombe dans une profonde mélancolie : la destinatrice, Ann-Lise Schmitt leur est inconnue et ils voient Moïse sous un nouveau jour, loin de l’homme dur qu’ils connaissent. Jean tente de comprendre et dévoile un lourd secret.

couv70512925

Continuer la lecture de Toutes les histoires d’amour du monde – Baptiste Beaulieu.