Quand on parle de Lou – Julie Gouazé.

Coucou les paupiettes !

Comme promis en début de semaine, je vais vous donner mon avis sur un petit roman que j’ai dévoré le week-end dernier. Quand on parle de Lou est le premier roman que je lis de Julie Gouazé, autrice lyonnaise. Peut-être avez-vous déjà lu Les corps de Lola ou Louise, ses deux autres publications qui me tentent énormément. Son petit dernier a été publié aux éditions Belfond le 4 octobre 2018, dans la collection Pointillés. Je tiens à remercier la maison d’éditions pour l’envoi de ce livre !

 » Elle s’appelle Lou et demain elle change de tanière. Elle prend ses louveteaux dans sa gueule pour les emmener ailleurs. Elle défait son couple. Elle déconstruit sa famille. Elle va bâtir sa vie. « 
C’est avec le cœur serré mais une volonté de fer au fond de sa poche que Lou quitte Marc, l’homme de sa vie. Elle part avec leurs deux enfants. La rage au ventre, elle subit les assauts du monde extérieur devenu féroce. D’abord à terre offrant sa gorge à la morsure, Lou, devenue chef de meute, petit à petit renaît. Puis elle tombe à nouveau amoureuse. D’une femme.
Comme dans un conte pour enfants, faussement naïf et terriblement cruel, Julia Gouazé livre avec force et authenticité le combat de Lou contre l’homophobie, révélant le courage de tout laisser derrière soi alors que l’on avait tout pour soi.

Capture d_écran 2018-10-10 à 21.48.52

Continuer la lecture de Quand on parle de Lou – Julie Gouazé.

Publicités

De beaux jours à venir – Megan Kruse.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour une chronique livresque (comme presque tous les jours). Si vous suivez un peu mes publications sur Instagram, vous savez qu’il y en a encore plein d’autres à venir haha, j’ai un rythme de lecture un peu trop soutenu en ce moment. Bref, un peu de sérieux. Je vais partager avec vous mon avis sur le premier roman d’une jeune autrice américaine, Megan Kruse. De beaux jours à venir a été publié aux éditions 10/18 en janvier dernier, au format poche.

Depuis des années, Amy subit la violence de Gary. Jusqu’au jour où elle reçoit le coup de trop et décide de s’enfuir avec ses deux enfants, Jackson, dix-huit ans, et Lydia, treize ans. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. Tous les trois s’endorment sereins et soulagés, mais au petit matin Jackson a disparu. Croyant gagner l’amour d’un père qui le rejette, il est retourné chez eux et a trahi sa mère et sa sœur en révélant à Gary l’adresse du motel. Amy se rend alors à l’évidence : si elle veut assurer sa sécurité et celle de Lydia, elle va devoir abandonner son fils. Cette séparation brise le cœur de la petite fille, très attachée à ce frère doux et différent. Jackson, de son côté, doit désormais se débrouiller seul, tiraillé entre la recherche désespérée de l’amour paternel, sa culpabilité et sa difficulté à gérer son homosexualité naissante.

couv49200977

Continuer la lecture de De beaux jours à venir – Megan Kruse.

Je voudrais que la nuit me prenne – Isabelle Desesquelles.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman de la rentrée littéraire 2018 publié chez Belfond, dans la collection Pointillés. Je voudrais que la nuit me prenne a été écrit par Isabelle Desesquelles, autrice que je n’avais encore jamais lu jusqu’à présent. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Loin du bruit du monde, Clémence, bientôt huit ans, grandit auprès de parents rivalisant de fantaisie. Mais elle n’a pas la voix d’une petite fille et ses mots sont ceux d’un mystère cruel. Que s’est-il passé pour que l’innocence se borde ainsi de noir ? Plongée vertigineuse et poétique dans le monde de l’enfance, Je voudrais que la nuit me prenne raconte le danger du bonheur.

Capture d_écran 2018-10-05 à 15.45.18

Continuer la lecture de Je voudrais que la nuit me prenne – Isabelle Desesquelles.

La destinée, la mort et moi, comment j’ai conjuré le sort – S. G. Browne.

Coucou les paupiettes !

Nous allons aujourd’hui parler d’un roman qui a été publié aux éditions 10/18 en avril dernier. La destinée, la mort et moi, comment j’ai conjuré le sort a été écrit par Scott G. Browne. Je connais l’auteur de nom, ses romans m’ont toujours beaucoup tenté (notamment Comment j’ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l’amour) mais celui-ci est le tout premier que je lis de lui. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Règle n° 1 : ne jamais s’impliquer.
Incarnant le Sort depuis des millénaires, Sergio est en charge de l’attribution des malheurs qui frappent la plupart du genre humain, les 83 % qui font toujours tout foirer. Il doit en plus subir l’insupportable bonne humeur de Destinée qui, elle, guide les grands hommes vers la consécration d’un prix Nobel ou d’un oscar. Et pour finir d’aggraver les choses, il vient de tomber amoureux de sa voisine, une jeune mortelle promise à un avenir glorieux. Entamer une relation avec elle viole la règle n° 1 et une bonne dizaine d’autres, ce qui pourrait bien pousser son supérieur hiérarchique Jerry – Dieu tout-puissant – à lui infliger un sort pire que la mort…

couv4331894

Continuer la lecture de La destinée, la mort et moi, comment j’ai conjuré le sort – S. G. Browne.

La gueule de leur monde – Abram Almeida.

Coucou les paupiettes !

Ça faisait un petit moment que je ne vous avais pas chroniqué un roman auto-édité. On va remédier à tout ça dès aujourd’hui puisque je vais vous parler de La gueule de leur monde, écrit par Abram Almeida et publié en juin 2018. Je tiens à remercier l’auteur pour l’envoi de ce livre via la plateforme Simplement !

Lorsqu’un jeune diplômé africain se décide contre tout bon sens à rejoindre la horde de migrants qui tente de traverser la méditerranée pour atteindre l’Europe, on se doute déjà que quelque chose ne tourne pas rond dans ce monde. Mais comme tous ces indésirables fuyants la guerre, la famine ou Dieu sait quelle autre calamité dont seul le tiers monde a le secret, il a ses raisons. Il est pourtant bien loin de s’imaginer ce qui l’attend au cours de son périple où rien, mais alors vraiment rien ne se passe comme prévu. Dehors il y’a désormais des djihadistes qui redessinent la figure du monde à l’arme lourde, des forces de l’ordre qui ne savent plus où donner de la matraque, des malfrats de tous bords qui font des affaires avec des vies humaines, le tout dans le dos de gouvernements trop occupés à se refiler tout ce monde de misère envahissante. Notre héros lui ne voit pourtant aucune incohérence à toutes les invraisemblances de ce monde, c’est un Candide des temps modernes. Avec trois compagnons de route aussi touchants que comiques, il arpente les sentiers de la migration sans se soucier de ses dangers. Ces drôles de lurons arriveront-ils au terme de leur voyage?? Celui-ci en vaudra-t-il la peine?? Quoi qu’il en soit, l’Europe n’a qu’à bien se tenir… Ils arrivent?!

couv27830753

Continuer la lecture de La gueule de leur monde – Abram Almeida.

Le corps est une chimère – Wendy Delorme.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman que j’ai lu la semaine dernière. Il s’agit de l’un des romans de la rentrée littéraire 2018 qui m’intéressait le plus. Le corps est une chimère est le quatrième roman de Wendy Delorme, autrice et performeuse féministe. Il a été publié aux éditions Au Diable Vauvert au début du mois de septembre. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Philippe est à l’étroit dans son rôle d’homme. Marion a trois enfants, avec Élise. Camille veut changer le monde, Ashanta sait qu’on ne peut pas. Isabelle aime à en mourir. Maya est travailleuse du sexe, Jo est flic et n’aime pas ça. Sept vies se font poreuses les unes aux autres, sept personnages découvrent ce qu’on peut s’apporter dans la différence.
Une physiologie d’un monde contemporain qui se questionne sur l’amour, le désir et la filiation. Un roman d’une vérité troublante sur les stéréotypes, les passions, les sexualités, les parentalités et le couple.

COUV-DELORME-Le-corps-est-une-chimère-PL1WEB

Continuer la lecture de Le corps est une chimère – Wendy Delorme.

Le bestiaire fantastique de Mme Freedman – Kathleen Founds.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour une petite chronique livresque. Je vais vous parler d’un roman que j’ai lu en lecture commune avec mon Pop-corn chéri (on en fait beaucoup en ce moment, j’adoooore ça). Il s’agit d’un livre plutôt court (260 pages), publié aux éditions 10/18 le 5 juillet 2018. Le bestiaire fantastique de Mme Freedman est le premier roman de Kathleen Founds, professeure d’anglais en Californie. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Mme Freedman, jeune femme pleine d’idéaux, fait de son mieux pour enseigner l’anglais dans un lycée d’un coin perdu du Texas à des élèves plutôt dissipés. Parmi eux, Janice Gibbs, une jeune fille particulièrement féroce qui rejette toute forme d’autorité, et Cody Splunk, futur grand écrivain qui travaille à la conception d’une machine à remonter le temps. A bout de nerfs, la fragile jeune femme se retrouve internée en hôpital psychiatrique. Dans ce lieu kafkaïen, elle est soumise à toutes sortes de pratiques saugrenues pour renflouer son compte de « Crédits psychologiques ». Loin de tout, Mme Freedman trouve néanmoins le moyen de continuer à échanger avec Janice et Cody. À travers dissertations, lettres, exercices thérapeutiques, shows télévisés et autres journaux intimes, ces trois personnages dévoilent leurs vies.

couv58998178

Continuer la lecture de Le bestiaire fantastique de Mme Freedman – Kathleen Founds.