Le jour d’avant – Sorj Chalandon.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle chronique livresque. Dans le cadre de la rentrée littéraire, j’ai eu le plaisir de découvrir en avant-première un roman qui a été publié par les Éditions Grasset hier (16 août 2017) : Le jour d’avant, écrit par Sorj Chalandon. Je connaissais déjà un peu le travail de l’auteur puisque j’ai lu il y a quelques années Le quatrième mur, Prix Goncourt des Lycéens en 2013.

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et les éditions Grasset pour l’envoi de ce livre !

 » Venge-nous de la mine  » , avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

couv17303665

Lorsque j’ai vu surgir le nom de Chalandon dans la sélection « Rentrée Littéraire » sur Netgalley, je n’ai eu absolument aucune hésitation. Pour être parfaitement honnête, je n’ai même pas lu le résumé avant de le solliciter.  J’étais tombée complètement sous le charme de la plume de l’auteur il y a quelques années, lorsque j’ai lu Le quatrième mur, et j’étais quasiment sûre de tomber sur un excellent roman. Je ne me suis pas trompée. Le jour d’avant a répondu à toutes mes attentes, et bien plus encore.

Continuer la lecture de Le jour d’avant – Sorj Chalandon.

Nuits blanches & gros câlins – Matteo Bussola.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman que j’ai lu il y a quelques jours : Nuits blanches & gros câlins, écrit par Matteo Bussola et publié aux éditions Kero le 17 mai dernier. Bussola est un auteur et dessinateur de bande-dessinées italien, mais il est aussi le père de trois jeunes filles qui lui ont inspiré ce très chouette livre, le premier à être traduit en France (et probablement pas le dernier).

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et les éditions Kero pour avoir accepté de m’envoyer ce livre.

Dans ma vie d’insomniaque, je suis père, fils, ami, cuisinier, guitariste, jardinier, dessinateur, amant, préposé à la vaisselle, constructeur de tours en cubes, et un tas d’autres choses, au quotidien, mais pas toujours dans cet ordre.

Dans ce recueil de brefs textes à la fois drôles et poétiques qui ont déjà conquis un vaste public en Italie, le dessinateur de BD Matteo Bussola nous fait partager son intimité familiale : Paola, sa compagne, Virginia, Ginevra et Melania, leurs trois petites filles vives et curieuses, leurs quatre chiens et de nombreux figurants plus ou moins excentriques : aïeuls et voisins, maîtresses d’école et vendeurs de journaux, chats et vaches…

couv3656900

Quand j’ai croisé ce livre dans le catalogue Netgalley, je n’ai pas hésité très longtemps avant de le solliciter. Pourquoi ? Sa couverture toute choupinette (bien plus jolie que la couverture originale ou la couverture anglaise d’ailleurs, bien qu’elles aient leur charme), qui promet un livre « doudou ». J’avais besoin de douceur à ce moment-là, et  Nuits blanches & gros câlins a su répondre à toutes mes attentes.

Continuer la lecture de Nuits blanches & gros câlins – Matteo Bussola.

C’est lundi, que lisez-vous ? #39

Coucou les paupiettes !

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

PicMonkey Collage-33

Trois romans terminés cette semaine ! J’ai passé un bon moment avec Le jour où Anita envoya tout balader, c’est un roman idéal pour la détente. J’ai pris une grosse claque avec Le jour d’avant, je vous en reparle très vite mais sachez qu’il faut absolument que vous le lisiez ! Par contre, j’ai eu beaucoup beaucoup de mal avec DIMILY, énorme déception.. mais j’avoue que je m’y attendais un peu.

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #39

Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale – M.C. Beaton.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve cet après-midi pour une nouvelle chronique livresque. J’avais décidé de lire le premier tome d’Agatha Raisin pendant mon trajet de retour de Bretagne en T.G.V. , ça faisait quelques mois qu’il était dans ma PAL et j’avais bien envie de découvrir ENFIN le pourquoi du comment. On a décidé d’en faire une lecture commune avec ma chère et tendre Popcorn & Gibberish, et aujourd’hui est le jour où on vous dévoile nos ressentis concernant ce roman.

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

couv24185285

Je saute dans le bain direct, c’est parti ! Ce premier tome est une découverte sympathique, mais sans plus. Je vous explique…

Continuer la lecture de Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale – M.C. Beaton.

Premières lignes #13

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui est un jour spécial sur le blog puisque deux articles seront publiés sur le même livre. J’ai lu récemment Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale en lecture commune avec Popcorn & Gibberish et nous avons décidé de partager nos avis avec vous aujourd’hui. Histoire de faire les choses bien, j’ai choisi de vous présenter ce matin les premières lignes du roman (tant qu’à faire, hein).

Découvert sur le blog Ma Lecturothèque, ce rendez-vous m’a tout de suite plu. Le principe est simple comme bonjour : chaque dimanche, je choisis un livre dans ma bibliothèque et je partage avec vous les premières lignes du récit ! Ça vous donnera peut-être envie de découvrir ce livre à votre tour.. Qui sait ?

couv24185285

1

Mrs. Agatha Raisin était assise à son bureau désormais vide de South Molton Street, dans le quartier de Mayfair, à Londres. De la réception lui parvenaient le bourdonnement des conversations et le tintement des verres du personnel qui s’apprêtait à lui faire ses adieux.
Car Agatha prenait une retraite anticipée. Elle avait bâti son agence de relations publiques au prix de longues années de dur labeur, laissant loin derrière elle la petite fille d’ouvriers de Birmingham qu’elle était autrefois. Elle avait survécu à un mariage malheureux dont elle était sortie meurtrie, certes, mais aussi déterminée à réussir dans la vie. Les efforts qu’elle avait déployés dans son travail tendaient tous à la réalisation d’un rêve : un cottage dans les Costwolds.
Les Costwolds, dans les Midlands de l’Angleterre, sont sans nul doute l’une des rares merveilles du monde issues de la main de l’homme, avec leurs pittoresques villages de maisons en pierre dorée, leurs jolis jardins, leurs petites routes sinueuses et verdoyantes et leurs églises anciennes. Agatha y avait effectué un bref séjour enchanteur lorsqu’elle était enfant. Et même si ses parents avaient détesté l’endroit et déclaré qu’ils auraient mieux fait de partir comme d’habitude dans un camp de vacances Butlin, les Costwolds représentaient à ses yeux tout ce qu’elle avait toujours désiré : la beauté, la tranquillité et la sécurité.

Alors, tentés ?

L’avez-vous déjà lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Vous pourrez connaître mon avis détaillé sur le roman en début d’après-midi !

Throwback Thursday #3 – A la découverte d’un nouveau continent !

Coucou les paupiettes !

Ça faisait très très longtemps que je n’avais pas participé au Throwback Thursday, chouette rendez-vous proposé par BettieRose Books ! Celui-ci nous invite, je cite, à nous replonger dans nos plus jolis souvenirs livresques. Le thème de cette semaine nous invite à farfouiller dans nos bibliothèques et à dégoter un roman qui vient d’un continent différent du notre (du mien en tout cas).

continent

Après mûre réflexion, j’ai choisi de vous amener en Amérique du Sud en vous parlant d’un tout petit roman que je n’ai pas chroniqué sur le blog : Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler. Il a été écrit par un auteur chilien que l’on a plus besoin de présenter (enfin je crois), Luis Sepulveda (à qui j’en veux toujours un peu parce que je devais le voir à Quais du Polar et il est pas venu).

couv20767456

Je connaissais déjà l’histoire car j’avais, dans ma feu jeunesse, une cassette que j’aimais beaucoup visionner et qui répondait au doux nom de La mouette et le chat. Je suis un peu patate donc j’ai mis un moment à faire le rapprochement, mais quand ça a finalement fait tilt, j’ai décidé de l’emprunter pour voir ce que donnait la version littéraire !

Une mouette mazoutée atterrit sur un balcon et, avant de mourir, confie l’œuf qu’elle vient de pondre à Zorbas, le chat de la maison. Il lui fait la promesse solennelle de protéger Afortunada, le poussin orphelin, et de lui apprendre à voler… Plutôt embarrassé par cette mission insolite, le matou va s’en acquitter avec l’aide des autres chats du port. Un ouvrage attachant, mêlant tendresse et humour, et qui, en quatre ans, est déjà devenu un classique. (résumé : Livraddict)

Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler est un chouette petit roman qui vous occupera le temps d’une ou deux heures. Il est plutôt destiné à la jeunesse, mais tout adulte qui se respecte sera forcément touché par cette histoire. L’écriture de Sepulveda est simple tout en étant magnifique, tendre, poétique et drôle. Quelques pages de plus n’auraient pas été de refus ! Par ailleurs, le roman délivre un très beau message sur la différence, l’acceptation, la tolérance et l’entre-aide. A mettre entre toutes les mains ! Si vous avez l’occasion de voir le dessin animé, il vaut également le détour !

Et vous, avez-vous un roman d’un autre continent à me faire découvrir ?

La bisette !

C’est lundi, que lisez-vous ? #38

Coucou les paupiettes !

Ça fait trois semaines (il me semble) que je n’ai pas fait de C’est lundi… Et pour cause, je n’ai pas été d’une très grande efficacité pendant mes vacances en ce qui concerne la lecture. Cela dit, j’ai quand même lu quelques romans et je vais vous montrer tout ça tout de suite !

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

PicMonkey Collage-62

Au programme : six romans, un manga et une bande-dessinée. Petit régime littéraire de trois semaines haha. J’ai lu diverses choses, entre contemporain (Nuits blanches & gros câlins), thriller (Dis-moi que tu mens), horreur (Bird Box), policier (Agatha Raisin) et fantasy (L’île de l’oubli, Une histoire naturelle des dragons). Dans l’ensemble c’était plutôt bon, le seul à m’avoir réellement déçu est L’île de l’oubli, écrit par Melissa De La Cruz. J’ai poursuivi ma lecture de l’excellent manga Emma, j’ai hâte de lire le double tome 3 ! Et niveau BD, j’ai privilégié la qualité sur la quantité haha. Comme souvent avec les bande-dessinées signées Séverine Gauthier, L’épouvantable peur d’Épiphanie Frayeur est un énorme coup de cœur sur lequel je reviendrai dans le prochain Point Culture.

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #38