Le mois de la romance.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je viens vous parler challenge. Ça fait un moment ! Mais je ne vais pas vous parler de n’importe quel challenge, je vais vous parler de celui organisé par mon cher ami Ludo du blog Prends un livre et détends-toi ! Il s’agit du mois de la romance, qui prendra place du 1er au 28 février. Un mois pour lire ou relire vos romances préférées, pour découvrir de nouveaux auteurs et pour partager avec une communauté composée de novices et de romantiques confirmés. C’est pas beau tout ça ?

26229928_10215325442117289_779877161649726167_n

Continuer la lecture de Le mois de la romance.

Publicités

Nos âmes jumelles / rebelles / plurielles – Samantha Bailly.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour une chronique livresque un peu particulière puisque je vais vous parler d’une série dans son entièreté, et non pas tome par tome. J’ai décidé de lire la semaine dernière Nos âmes jumelles (et de découvrir par la même occasion l’auteure Samantha Bailly, dont j’entend parler depuis belle lurette). Happée par la chose, j’ai fini par enchaîner avec le tome 2.. puis avec le tome 3, sollicité entre temps sur Netgalley. Oui, je ne fais pas les choses à moitié.

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et les éditions Rageot pour l’envoi de Nos âmes plurielles !

L’une est blonde, l’autre brune. L’une solaire et populaire, l’autre timide et solitaire. Sonia dite Yuna écrit pour une association, Trames, qui publie un fanzine. Elle y rencontre Lou-Tiamat, qui s’affirme dans l’art du dessin suite au divorce brutal de ses parents. Leur amitié virtuelle se double d’échanges sur leurs créations et leur vie affective. Jusqu’au jour où les deux jeunes filles se rencontrent un week-end autour d’un projet…

Capture d_écran 2018-01-14 à 22.43.11

Continuer la lecture de Nos âmes jumelles / rebelles / plurielles – Samantha Bailly.

C’est lundi, que lisez-vous ? #59

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau C’est lundi. Ma semaine a été assez désagréable dans l’ensemble, entre nos soucis financiers et le chat qui a fini en urgence chez le véto.. on a connu mieux. Je n’ai donc pas lu « énormément », à part dans les transports et sur mes pauses au boulot et je n’ai pas du tout respecté la PAL que je m’étais fixée. Pas grave, j’ai quand même découvert quelques petites choses sympathiques et je vais vous montrer tout ça de suite.

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

Capture d_écran 2018-01-14 à 22.43.11

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #59

C’est lundi, que lisez-vous ? #58

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui est un triste jour, je reprends le travail et je vais retrouver toutes les têtes blondes qui me rendent folle. Bon, j’admets, des fois ils sont mignons. Mais je suis pas prête à reprendre, pas encore, pas tout de suite. Je n’ai pas eu le temps de finir la saison 5 d’Hero Corp, m*rde ! Bref. En attendant, j’ai profité de ma semaine de vacances pour lire quelques petites choses et il est temps de faire le point sur tout ça.

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

Capture d_écran 2018-01-07 à 22.06.34

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #58

Ma vie (pas si) parfaite – Sophie Kinsella.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman que j’ai lu la semaine dernière. Je connais assez mal l’œuvre de Sophie Kinsella, j’avoue. Je suis en train de découvrir ses romans petit à petit. Je n’ai lu que Poppy Wyatt est un sacré numéro et Audrey Retrouvée, deux romans que j’avais trouvé plutôt plaisants.  Maintenant, je peux aussi dire que j’ai lu son « petit » dernier, Ma vie (pas si) parfaite, publié chez Belfond en mai 2017. Vous voulez savoir ce que j’en ai pensé ? On y va !

La vie à Londres. Du fond de son Somerset natal, Katie en a tellement rêvé, et aujourd’hui, ça y est ! À elle les soirées branchées, les restos fashion, le job de rêve dans une grande agence de pub… Certes, elle vit en coloc à deux heures du centre. Certes, son budget est si serré qu’elle se nourrit essentiellement de nouilles instantanées. Certes, sa boss est un cauchemar. Mais plutôt mourir que de renoncer à cette vie géniale, surtout si elle peut instagramer son mokaccino hors de prix. Mais ce que Katie ignorait, c’est qu’à la capitale, tout va plus vite. Y compris se faire virer. Retour à la case départ : la campagne. Pas question de se laisser abattre. Londres ne veut pas d’elle ? Katie va faire de la ferme familiale l’endroit le plus hype de tout le Royaume-Uni. Tellement hype qu’il pourrait bien attirer les hipsters de la capitale et, avec eux, de vieilles connaissances…

couv502914531

J’avoue ne pas avoir été particulièrement transportée par ce nouveau roman de Sophie Kinsella, et ce pour plusieurs raisons que je vais vous expliquer tout de suite.

Continuer la lecture de Ma vie (pas si) parfaite – Sophie Kinsella.

La clé d’Oriane – Leslie Héliade.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman que j’ai lu au début de la semaine. Il s’agit d’un roman auto-édité, publié en mai 2017. La clé d’Oriane, écrit par Leslie Héliade, est un court roman fantastique dont je n’ai fait qu’une bouchée. Avant toute chose, je tiens à remercier l’auteure, qui a choisi de me faire confiance et m’a gentiment proposé de lire son roman sur la plateforme Simplement

Elle s’appelle Oriane, elle est dessinatrice. Il se surnomme Serrure, c’est un voleur. Lorsqu’elle le trouve dans son appartement, il prétend sortir d’un jeu virtuel. Il a besoin de son aide, car elle seule peut le sauver ! Et s’il disait la vérité ? Si tout cela n’était qu’une quête ? Une invitation à chercher la clé ?

couv5979985

Le résumé m’a tout de suite intrigué, je voulais savoir ce qui se cachait derrière ces quelques lignes plutôt prometteuses. Autant vous le dire tout de suite, je n’ai pas été déçue !

Continuer la lecture de La clé d’Oriane – Leslie Héliade.

Amoursky Boulevard – Jacques Enaux.

Coucou les paupiettes !

Je viens aujourd’hui vous parler d’un petit roman que j’ai dévoré au tout début du mois de septembre (du retard dans mes chroniques ? moi ? jamais !). Amoursky Boulevard a été publié en janvier 2017 aux éditions de la Rémanence.

Avant de vous donner un avis plus détaillé, je tiens à remercier chaleureusement la maison d’édition pour l’envoi de ce roman !

Pour tromper l’ennui et mettre à profit ses six mois de convalescence, Jacques, célibataire endurci, s’inscrit sur un célèbre site de rencontres. Moins d’un an plus tard, enfin guéri, il décide de partir rencontrer Tatiana, la jeune femme avec laquelle il entretient une correspondance prometteuse, et se met en route pour Khabarovsk, aux confins de l’Extrême-Orient russe, à plus de 10 000 km de chez lui. Avec beaucoup d’humour, sans concession et tambour battant, il nous déroule son histoire, touchante et vraie, d’une rare fraîcheur. Car sur place, rien ne se passe comme prévu. Découvertes etpéripéties s’enchaînent, jusqu’à prendre un tour totalement inattendu…

couv26147958

J’ai tout de suite été attirée par cette très jolie couverture. Ces petites matriochkas aux couleurs vives m’appelaient, et je suis bien contente d’avoir répondu à leurs jolis sourires ! Dans ce court ouvrage (134 pages), Jacques Enaux se livre à nous. Dans ce récit autobiographique, il nous raconte comment il a rencontré la femme de sa vie au fin fond de la Russie.

Continuer la lecture de Amoursky Boulevard – Jacques Enaux.