L’île aux enfants – Ariane Bois.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose de découvrir aujourd’hui mon avis sur un roman que j’ai dévoré la semaine dernière et qui me faisait de l’œil depuis sa sortie, le 14 mars 2019. Il a mis un peu de temps à arriver jusqu’à moi, mais il n’aura pas fait long feu dans ma pile à lire. L’île aux enfants est le dernier roman d’Ariane Bois, romancière, reporter et critique littéraire. Ce nouveau livre, publié aux éditions Belfond dans la collection Pointillés, s’inspire d’un épisode peu glorieux de l’histoire française… Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

C’est l’histoire de Pauline et Clémence, deux fillettes inséparables, deux sœurs vivant près des champs de cannes à sucre, qui un jour, en allant chercher de l’eau à la rivière, sont enlevées, jetées dans un avion, séparées, et qui devront affronter bien des épreuves avant de comprendre ce qui leur est arrivé. Il ne s’agit pas d’un conte pour enfants, même cruel, mais de la véritable histoire des exilés de la Creuse, un transfert massif d’enfants venus de l’île de la Réunion pour repeupler des départements isolés de la métropole en 1963, contre leur gré et celui de leurs familles, devenue un scandale d’état. Dans ce roman, c’est la fille de Pauline, Caroline, qui, trente ans plus tard, mène l’enquête sur l’enfance de sa mère, provoquant ainsi des réactions en chaîne et l’émoi de celle qui pour survivre a dû tout oublier…

Comment devenir soi quand on vous a menti ? Peut-on se reconstruire un arbre généalogique ? Qu’est- ce qu’était l’adoption dans le secret et les non-dits des années 1970 ? L’histoire d’une résilience, d’une reconstruction et une plongée dans un épisode peu glorieux de l’histoire de France à travers les yeux de deux enfants.

couv33179104

Continuer la lecture de L’île aux enfants – Ariane Bois.

Publicités

Qui a tué Heidi ? – Marc Voltenauer.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un deuxième roman lu dans le cadre du Prix Nouvelles Voix du Polar. Après Emma dans la nuit, j’ai décidé de me lancer dans l’un des livres de la sélection francophone. Publié le 14 mars 2019 aux éditions Pocket, Qui a tué Heidi ? a été écrit par Marc Voltenauer, auteur suisse. Il s’agit du deuxième tome de la saga consacrée à l’inspecteur Andreas Auer. Le premier a été publié au format poche en 2017 et la suite a déjà été publiée en grand format, aux éditions Slatkine. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

A Gryon, charmant village des Alpes vaudoises, la vie s’écoule au son des cloches des vaches sur les alpages. Coup de tonnerre : l’une d’elles est sournoisement liquidée. Malveillance paysanne, sans doute. Et soudain, ce sont les femmes de la région qui disparaissent… Heidi qu’on égorge… Un tueur à gages russe qui prend possession d’un chalet de luxe… Temporairement suspendu, l’inspecteur Andreas Auer entre alors dans l’arène et charge, quitte à tout perdre…

couv39357282

Continuer la lecture de Qui a tué Heidi ? – Marc Voltenauer.

Toutes des salopes : Comment faire d’une insulte un étendard féministe – Adeline Anfray.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un essai écrit par Adeline Anfray, Toutes des salopes : Comment faire d’une insulte un étendard féministe. Publié en mars 2019 aux éditions La Musardine, j’ai pu découvrir cet ouvrage grâce à la Masse Critique Babelio. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la plateforme et la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

 » Salope, va !  » Si vous êtes une femme, vous avez certainement déjà entendu ce nom d’oizelle dans la rue. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est l’insulte la plus utilisée à l’encontre des femmes dans l’espace public.

Si le terme est récent, sa signification toute féminine ne l’est pas. De Cléopâtre à Mata Hari, en passant par Messaline et les sorcières, nombre de femmes ont été conspuées en raison de leur soif d’indépendance, forcément synonyme de débauche. Qu’elles soient de puissantes figures politiques, des rebelles féministes, des journalistes à la langue trop pendue, ou encore des femmes dont la seule revendication est de pouvoir se promener librement dans la rue, toutes ont été confrontées, au moins une fois dans leur vie, à cette insulte. Si être traitée de salope est le prix à payer pour être une femme libre, il semble que ce mot ne soit pas près de disparaître, alors pourquoi ne pas s’en emparer ?

Adeline Anfray mène une enquête passionnée auprès d’expert·e·s et d’anonymes. Cet ouvrage en faveur de l’égalité et de la liberté sexuelle, rend hommage à tou ·te·s celles et ceux qui se sont battu·e·s et se battent encore pour que chacun·e puisse jouir sans entrave.

couv35203544

Continuer la lecture de Toutes des salopes : Comment faire d’une insulte un étendard féministe – Adeline Anfray.

Ni vues, ni connues – Collectif Georgette Sand.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir un recueil de biographies qui est sorti récemment aux éditions Pocket. Ni vues, ni connues a été écrit par le Collectif Georgette Sand, créé en 2013 dans le but d’œuvrer pour l’émancipation et la visibilité des femmes dans l’espace public. L’ouvrage est tout d’abord sorti aux éditions Hugo Doc et a eu droit à son format poche le 7 mars 2019. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Connaissez-vous Christine de Pizan, Berty Albrecht ou Rosa Parks ? Saviez-vous que c’est une femme qui, avant Galilée, a affirmé l’existence du système solaire, une autre qui, avant Kandinsky, a inventé l’art abstrait, une troisième qui a théorisé les pulsions de mort avant Freud… ?
En balayant les légendes, en soulevant les tapis, en fouillant les placards, le collectif Georgette Sand donne à voir et à (re)connaître soixante-quinze femmes – aventurières, militantes, artistes, scientifiques… – qui ont marqué l’histoire sans qu’on le sache ou que l’on s’en souvienne.
Grâce à ces portraits, l’invisibilité n’est plus une fatalité et peut même être désamorcée très simplement : pour être reconnues, il faut être connues, et pour être connues, il faut être vues.

Ni vues, ni connues - Collectif Georgette Sand

Continuer la lecture de Ni vues, ni connues – Collectif Georgette Sand.

Âme de sorcière ou la magie du féminin – Odile Chabrillac.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui une chronique sur un ouvrage de non-fiction, pour changer ! Je me suis attaquée à un ouvrage qui me tentait depuis sa sortie en grand format aux éditions Solar et qui a eu droit à son édition poche il y a quelque semaines : Âme de sorcière ou la magie du féminin. Écrit par Odile Chabrillac, naturopathe, psychothérapeute et journaliste, cet essai a été publié le 7 mars 2019 aux éditions Pocket. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Symbole subversif de la révolte féministe, la figure de la sorcière est aujourd’hui de retour, prête à questionner nos choix, notre rapport au monde, à la nature, au corps, à la sexualité, à la rationalité… Et ce qu’elle a à nous apprendre peut changer nos vies !
Guérisseuses, sages-femmes d’antan, femmes de pouvoirs aux mœurs libres et sans tabous… Les sorcières ont été persécutées pour avoir osé, en leur temps, défier l’ordre établi. Loin des clichés et du folklore, elles ont laissé en héritage un savoir riche et multiple qui nous bouscule encore.
Odile Chabrillac revisite dans cet ouvrage l’histoire des sorcières, leurs savoirs et leurs pouvoirs, explorant de nombreux thèmes du féminin et du développement personnel. Célébrer son corps et sa sensualité, se ressourcer dans la nature, utiliser les vertus des plantes et des herbes, s’ouvrir à l’énergie et à l’intuition, s’émanciper dans la solitude comme dans la sororité… sont autant de pistes pour toucher à la magie du féminin.
Sur les pas des sorcières, ce livre invite chaque femme à expérimenter une féminité libre, puissante et bienveillante.

couv21495958

Continuer la lecture de Âme de sorcière ou la magie du féminin – Odile Chabrillac.

Leonora Kean, tome 1 : Chasseuse d’âmes – Cassandra O’Donnell.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier roman de Cassandra O’Donnell, le premier tome de la série Leonora Kean : Chasseuse d’âmes. Dans la logique absolue des choses, il faudrait lire la série Rebecca Kean (6 tomes) avant mais j’ai un côté un peu rebelle et j’ai commencé ce roman sans rien connaître de l’univers précédemment développé par l’autrice. Peut-être que ça aurait été mieux mais honnêtement, ça ne m’a aucunement dérangé. Ça m’a juste donné envie de les découvrir également ! Ce premier tome a été publié aux éditions Pygmalion le 27 mars 2019. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Vivre, quand on a seize ans, au sein d’un clan de sorcières sociopathes n’est pas facile tous les jours, moi, je vous le dis.
Entre les cours de sortilèges, de potions et de magie élémentaire des Vikaris, je suis au bout du rouleau.
Alors, si en plus, on commence à ramasser les cadavres dans tous les coins, je sens que je ne vais pas tarder à provoquer un massacre.
Parce qu’on peut dire ce qu’on veut : la patience, chez nous, n’est décidément pas un trait de famille…

couv63482458

Continuer la lecture de Leonora Kean, tome 1 : Chasseuse d’âmes – Cassandra O’Donnell.

La maison des oubliés – Peter James.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir mon avis sur le dernier roman de Peter James, La maison des oubliés. Il a été publié aux éditions Fleuve (collection Noir) le 7 mars 2019. Il s’agit d’un thriller horrifique, genre que je lis très peu car je suis une vraie flippette ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Le déménagement dans ce manoir charmant, en haut de la colline, devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas hésitant, mais ne rechigne pas pour autant à cette nouvelle aventure.
Cependant, peu après leur installation, des scènes étranges se déroulent dans la maison.
Des ombres apparaissent, les animaux domestiques se comportent de manière bizarre et plusieurs accidents, plus déroutants les uns que les autres, ont lieu.
Bientôt, Ollie n’a plus de doute : leur présence n’est pas vraiment souhaitée. Quelqu’un semble même prêt à tout pour les expulser de là… à n’importe quel prix.

couv33508714

Continuer la lecture de La maison des oubliés – Peter James.