Ni vues, ni connues – Collectif Georgette Sand.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir un recueil de biographies qui est sorti récemment aux éditions Pocket. Ni vues, ni connues a été écrit par le Collectif Georgette Sand, créé en 2013 dans le but d’œuvrer pour l’émancipation et la visibilité des femmes dans l’espace public. L’ouvrage est tout d’abord sorti aux éditions Hugo Doc et a eu droit à son format poche le 7 mars 2019. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Connaissez-vous Christine de Pizan, Berty Albrecht ou Rosa Parks ? Saviez-vous que c’est une femme qui, avant Galilée, a affirmé l’existence du système solaire, une autre qui, avant Kandinsky, a inventé l’art abstrait, une troisième qui a théorisé les pulsions de mort avant Freud… ?
En balayant les légendes, en soulevant les tapis, en fouillant les placards, le collectif Georgette Sand donne à voir et à (re)connaître soixante-quinze femmes – aventurières, militantes, artistes, scientifiques… – qui ont marqué l’histoire sans qu’on le sache ou que l’on s’en souvienne.
Grâce à ces portraits, l’invisibilité n’est plus une fatalité et peut même être désamorcée très simplement : pour être reconnues, il faut être connues, et pour être connues, il faut être vues.

Ni vues, ni connues - Collectif Georgette Sand

Continuer la lecture de Ni vues, ni connues – Collectif Georgette Sand.

Publicités

Âme de sorcière ou la magie du féminin – Odile Chabrillac.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui une chronique sur un ouvrage de non-fiction, pour changer ! Je me suis attaquée à un ouvrage qui me tentait depuis sa sortie en grand format aux éditions Solar et qui a eu droit à son édition poche il y a quelque semaines : Âme de sorcière ou la magie du féminin. Écrit par Odile Chabrillac, naturopathe, psychothérapeute et journaliste, cet essai a été publié le 7 mars 2019 aux éditions Pocket. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Symbole subversif de la révolte féministe, la figure de la sorcière est aujourd’hui de retour, prête à questionner nos choix, notre rapport au monde, à la nature, au corps, à la sexualité, à la rationalité… Et ce qu’elle a à nous apprendre peut changer nos vies !
Guérisseuses, sages-femmes d’antan, femmes de pouvoirs aux mœurs libres et sans tabous… Les sorcières ont été persécutées pour avoir osé, en leur temps, défier l’ordre établi. Loin des clichés et du folklore, elles ont laissé en héritage un savoir riche et multiple qui nous bouscule encore.
Odile Chabrillac revisite dans cet ouvrage l’histoire des sorcières, leurs savoirs et leurs pouvoirs, explorant de nombreux thèmes du féminin et du développement personnel. Célébrer son corps et sa sensualité, se ressourcer dans la nature, utiliser les vertus des plantes et des herbes, s’ouvrir à l’énergie et à l’intuition, s’émanciper dans la solitude comme dans la sororité… sont autant de pistes pour toucher à la magie du féminin.
Sur les pas des sorcières, ce livre invite chaque femme à expérimenter une féminité libre, puissante et bienveillante.

couv21495958

Continuer la lecture de Âme de sorcière ou la magie du féminin – Odile Chabrillac.

Leonora Kean, tome 1 : Chasseuse d’âmes – Cassandra O’Donnell.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier roman de Cassandra O’Donnell, le premier tome de la série Leonora Kean : Chasseuse d’âmes. Dans la logique absolue des choses, il faudrait lire la série Rebecca Kean (6 tomes) avant mais j’ai un côté un peu rebelle et j’ai commencé ce roman sans rien connaître de l’univers précédemment développé par l’autrice. Peut-être que ça aurait été mieux mais honnêtement, ça ne m’a aucunement dérangé. Ça m’a juste donné envie de les découvrir également ! Ce premier tome a été publié aux éditions Pygmalion le 27 mars 2019. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Vivre, quand on a seize ans, au sein d’un clan de sorcières sociopathes n’est pas facile tous les jours, moi, je vous le dis.
Entre les cours de sortilèges, de potions et de magie élémentaire des Vikaris, je suis au bout du rouleau.
Alors, si en plus, on commence à ramasser les cadavres dans tous les coins, je sens que je ne vais pas tarder à provoquer un massacre.
Parce qu’on peut dire ce qu’on veut : la patience, chez nous, n’est décidément pas un trait de famille…

couv63482458

Continuer la lecture de Leonora Kean, tome 1 : Chasseuse d’âmes – Cassandra O’Donnell.

La maison des oubliés – Peter James.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir mon avis sur le dernier roman de Peter James, La maison des oubliés. Il a été publié aux éditions Fleuve (collection Noir) le 7 mars 2019. Il s’agit d’un thriller horrifique, genre que je lis très peu car je suis une vraie flippette ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Le déménagement dans ce manoir charmant, en haut de la colline, devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas hésitant, mais ne rechigne pas pour autant à cette nouvelle aventure.
Cependant, peu après leur installation, des scènes étranges se déroulent dans la maison.
Des ombres apparaissent, les animaux domestiques se comportent de manière bizarre et plusieurs accidents, plus déroutants les uns que les autres, ont lieu.
Bientôt, Ollie n’a plus de doute : leur présence n’est pas vraiment souhaitée. Quelqu’un semble même prêt à tout pour les expulser de là… à n’importe quel prix.

couv33508714

Continuer la lecture de La maison des oubliés – Peter James.

lait et miel – Rupi Kaur

Coucou les paupiettes !

Est-ce que j’ai déjà parlé de poésie sur le blog ? Je ne suis pas sûre.. C’est un genre que je lis très très peu. Cependant, je ne pouvais pas passer à côté de Lait et miel, recueil écrit par Rupi Kaur. Poétesse, écrivaine et artiste féministe, ça fait un petit moment que je suis son travail sur Instagram et j’ai profité de la publication aux éditions Pocket le 21 mars dernier pour (ENFIN) découvrir ce livre dont j’ai entendu tellement de bien. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Construit autour de courts poèmes en prose, Lait et Miel parle de survie.
De l’expérience de la violence, des abus sexuels, de l’amour, de la perte et de la féminité.
Le recueil comprend quatre chapitres, et chacun obéit à une motivation différente, traite une souffrance différente, guérit une peine différente.
Lait et Miel convie les lecteurs à un voyage à travers les moments les plus amers de l’existence, mais y trouve de la douceur, parce qu’il y a de la douceur partout si l’on sait regarder.

couv16781461

Continuer la lecture de lait et miel – Rupi Kaur

Le bateau de Thésée – Toshiya Higashimoto.

Coucou les paupiettes !

Et si on parlait manga aujourd’hui ? J’ai envie de vous présenter la dernière pépite des éditions Vega, publiée le 14 mars 2019. Le bateau de Thésée, écrit par Toshiya Higashimoto, est un seinen que j’ai trouvé très différent des titres précédemment proposés par la maison d’édition. Pour l’instant, il y a cinq tomes publiés au Japon, la série est en cours. Le deuxième tome sera dans les librairies françaises à partir du 11 avril ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Tokyo, de nos jours… la vie d’un père bascule lorsque sa femme meurt lors de l’accouchement de leur enfant. Face à sa vie et perturbé, le père part à Hokkaido, terrain de son enfance. Mais alors qu’il retrouve les traces de son passé familial, on apprend que son propre père fut un criminel responsable d’un massacre à Hokkaido. Un mystère entoure cette histoire, qu’il se défie de résoudre.

couv26538273

Continuer la lecture de Le bateau de Thésée – Toshiya Higashimoto.

Ce qui ne tue pas – Rachel Abbott.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler de ma dernière lecture commune avec ma copine Stéphanie du blog Sorbet Kiwi. Nous nous sommes lancées ce début de semaine dans Ce qui ne tue pas, écrit par Rachel Abbott et publié aux éditions Belfond le 7 mars 2019. Il s’agissait pour ma part d’une découverte, je n’ai pas encore lu les autres romans de l’autrice (notamment La disparue de Noël qui me tente beaucoup).  Pour ceux que ça pourrait intéresser, Rachel Abbott sera présente à Lyon ce week-end dans le cadre du festival Quais du Polar. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Cleo North sait qu’elle devrait se réjouir pour son petit frère Marcus. Pourtant, rien n’y fait, elle ne sent pas du tout sa nouvelle compagne, Evie, et voit d’un très mauvais œil l’influence croissante de la jeune femme sur son frère. Et puis que signifie cette propension à se blesser « accidentellement » sans arrêt ? Une manière d’attirer encore davantage l’attention de Marcus ? Comme si son pauvre frère, cet artiste si talentueux et si vulnérable, n’avait pas été déjà assez éprouvé par le décès de sa première épouse…
Un soir, un appel à la police, deux corps retrouvés dans la somptueuse demeure des North. Celui de Marcus sans vie, celui d’Evie ensanglanté. Un jeu sexuel scabreux ? Une dispute qui aurait mal tourné ?
Derrière les apparences, qui est le bourreau et qui est la victime ? À travers les voix d’Evie et de Cleo, deux visages du défunt émergent.
Pour l’agent Stephanie King commence l’enquête la plus brutale, la plus ahurissante de sa carrière.

couv48452305

Continuer la lecture de Ce qui ne tue pas – Rachel Abbott.