Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique – Balli Kaur Jaswal.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique livresque. J’attendais ce titre depuis un petit moment et j’ai eu la chance de le découvrir en avant-première grâce aux éditions Belfond (merci à eux !). Je l’ai lu en lecture commune avec Johanna du blog Popcorn & GibberishLe Club des veuves qui aimaient la littérature érotique, écrit par Balli Kaur Jaswal, sort aujourd’hui en librairie et je vous conseille de vous le procurer au plus vite !

Âgée d’une vingtaine d’années, Nikki vient d’abandonner ses études et travaille dans un pub en attendant de trouver sa voie. Une émancipation peu courante pour une jeune femme sikh. Jusqu’au jour où, partie déposer une annonce au temple de Southall pour sa sœur en quête d’un mariage arrangé, Nikki tombe sur une étonnante offre d’emploi : on cherche une enseignante pour donner un cours de creative writing à un petit groupe de femmes siks. Elle aime lire, elle aime écrire, elle saute sur l’occasion.
Mais alors qu’elle pensait animer un atelier d’écriture à des apprentis auteurs, elle se retrouve face à une poignée de femmes majoritairement analphabètes, délicieusement déchaînées, bien décidées à parler d’érotisme et à partager leurs expériences amoureuses et familiales, souvent comiques, parfois bouleversantes, mais toujours pleines d’humanité…

couv29571566

Continuer la lecture de Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique – Balli Kaur Jaswal.

Publicités

Premières lignes #25

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour un rendez-vous que j’avais un peu délaissé depuis janvier : Premières lignes. Découvert sur le blog Ma Lecturothèque, ce rendez-vous m’a tout de suite plu. Le principe est simple comme bonjour : chaque dimanche, je choisis un livre dans ma bibliothèque et je partage avec vous les premières lignes du récit ! Ça vous donnera peut-être envie de découvrir ce livre à votre tour.. Qui sait ?

Cette semaine, j’ai décidé de vous donner un avant-goût d’un roman qui sort le 3 mai 2018 (dans quelques jours donc). Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique a été écrit par Balli Kaur Jaswal, auteure publiée pour la première fois en France aux éditions Belfond !

couv29571566

Continuer la lecture de Premières lignes #25

Chère Mrs Bird – AJ Pearce.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman que j’ai dévoré le week-end dernier (aussitôt reçu, aussitôt lu d’ailleurs). J’en avais entendu beaucoup de bien dès sa sortie et j’avais très hâte de le lire à mon tour. Chère Mrs Bird a été écrit par AJ Pearce et publié aux éditions Belfond début avril, dans la collection Le Cercle Belfond. Jusqu’à présent, je n’ai jamais été déçue par cette dernière. J’ai fait de très belles découvertes grâce à elle, notamment Ce soir, on regardera les étoiles d’Ali Ehsani. Avant de vous donner mon avis sur Chère Mrs Bird, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Londres, 1941. À vingt-quatre ans, Emmy n’a qu’un rêve : devenir reporter de guerre. Un rêve qui semble sur le point de se réaliser lorsque la jeune femme décroche un poste au London Evening Chronicles. Enfin, Emmy va pouvoir entrer dans le vif du sujet, partir sur le front, se faire un nom au fil de la plume ! Las, c’est un poste d’assistante à la rédaction du magazine féminin Women’s Day qui lui est offert. Sa mission : répondre aux courriers des lectrices adressés à Mrs Bird, la rédactrice en chef. Mais attention, la terrifiante Mrs Bird est très stricte, et seules les demandes les plus vertueuses se verront offrir une réponse expéditive dans le poussiéreux journal. Un cas de conscience pour la jeune journaliste qui refuse d’abandonner ses concitoyennes en mal d’amour et de soutien amical. Alors que Londres sombre peu à peu sous les bombes, Emmy va mettre sa carrière en jeu pour venir en aide aux femmes restées seules à l’arrière. L’heure de la résistance féminine a sonné !

couv72022600

Continuer la lecture de Chère Mrs Bird – AJ Pearce.

Ce soir, on regardera les étoiles – Ali Ehsani.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman que j’ai dévoré le week-end dernier et qu’il faut absolument que vous lisiez aussi. Publié par Belfond en février 2018, Ce soir, on regardera les étoiles a été écrit par Ali Ehsani. Avant de vous parler plus en détails de ce livre, je pense qu’il est important que je vous présente l’auteur. En effet, ce roman est tiré d’une histoire vraie. Né à Kaboul en 1989, Ali a dû fuir l’Afghanistan en 1998 après la mort de ses parents. Durant cinq ans il fuit son pays natal en quête d’un avenir meilleur, traversant ainsi le Moyen-Orient jusqu’à atteindre les côtes italiennes. Aujourd’hui diplômé de droit, il vit toujours en Italie et s’investit auprès des écoles pour sensibiliser les jeunes sur la réalité du parcours des migrants. Ce premier roman a été coécrit avec Francesco Casolo, professeur d’histoire du cinéma et réalisateur. Je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre, c’était une très belle découverte !

La guerre, c’est le quotidien d’Alì, huit ans. Les rues de Kaboul englouties sous les tirs de mortier, les terrains de foot improvisés au milieu des décombres, le petit garçon est habitué. Mais un soir, au retour de l’école, c’est sa maison qui a disparu et, avec elle, ses parents. Sans famille ni argent, Alì et son grand-frère Mohammed prennent la route. Direction l’Iran, la Turquie, la Méditerranée, d’autres rives, à la recherche d’autres étoiles sous lesquelles trouver refuge. Cinq ans plus tard, Alì est devenu un adolescent. Un gamin de treize ans cramponné au châssis d’un poids lourd en partance pour l’Italie. Un jeune homme épuisé, qui rassemble ses forces pour fuir, toujours plus loin. Seul. Car Mohammed, son grand frère, son héros, s’est égaré en chemin… Qu’est-il arrivé ? Les deux garçons pourront-ils jamais tenir leur promesse d’être réunis, libres et heureux, sous les étoiles ?

couv49356560

Continuer la lecture de Ce soir, on regardera les étoiles – Ali Ehsani.

Les lumières de Cape Cod – Beatriz Williams.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique livresque. Je tâche toujours de rattraper mon retard dans les chroniques, il y en a plein qui sont passées à la trappe et je pense vous concocter un Point Culture d’ici peu ! Bref. Je vais vous parler d’un roman que j’ai lu il y a un peu plus d’une semaine : Les lumières de Cape Cod, écrit par Beatriz Williams et publié le 1er juin 2017 aux éditions Belfond (dans la chouette collection Le Cercle, pour être précis). J’avais obtenu le titre sur Netgalley et j’ai finalement remporté un exemplaire papier au cours de l’été, donc je l’ai lu au format papier ! Je remercie les éditions Belfond pour l’envoi du roman.

Christina, la troisième sœur de la famille Schuyler, la plus élégante, la plus douce, la plus parfaite. Mariée à Frank Hardcastle, homme politique très influent, Tiny mène une vie de gala et de cocktails dans les jardins cossus de Cape Cod, où les Hardcastle ont établi leur bastion. Mais alors que Frank est donné favori pour les élections présidentielles, deux événements viennent troubler la vie a priori idyllique de sa belle épouse : c’est d’abord les courriers menaçants d’un maître chanteur ; puis, les retrouvailles inattendues et déstabilisantes avec le vétéran Caspian Harrison, de retour de la guerre du Vietnam. Avec ce premier amour qui réapparaît, c’est tout le passé de Tiny qui ressurgit. Un passé bien moins lisse qu’il n’y paraît, fait de passion, de mensonges, de drames. Et dont l’écho, s’il venait à gronder, pourrait nuire à la réputation irréprochable de toute la famille Hardcastle…
Les sentiments ont-ils une place dans la course au pouvoir suprême ?

couv47707789

Il s’agit pour moi d’une découverte puisque je ne connaissais pas du tout le travail de l’auteure. Je me suis rendue compte un peu tard qu’il s’agissait d’un tome 2 (la série s’intitule Schuyler Sisters) mais, je vous rassure tout de suite, je n’ai aucunement été gênée dans ma lecture puisque chaque tome met en avant une sœur différente !

Continuer la lecture de Les lumières de Cape Cod – Beatriz Williams.

C’est lundi, que lisez-vous ? #44

Coucou les paupiettes !

Ce fut une petite semaine sur le blog puisque je n’ai absolument rien publié.. On repart sur de bonnes bases et on commence la semaine avec un petit C’est lundi. Ma panne de lecture semble en bonne voie de guérison mais ce n’est toujours pas très glorieux. J’espère que cette semaine sera meilleure d’un point de vue littéraire !

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

PicMonkey Collage-52

J’ai réussi à terminer deux petits romans cette semaine, et à considérablement avancer dans Les lumières de Cape Cod (il devrait être fini dans la journée). Pas facile d’être une lady est un journal humoristique autobiographique écrit dans les années 30. Il ne s’y passe rien de bien transcendant, l’auteure se contente de raconter son quotidien, souvent assez ennuyeux, ponctué par quelques piques qui vous feront sûrement sourire. Sans plus. Flow est déjà plus intéressant, l’intrigue est prenante, il s’agit d’un premier tome prometteur (il me semble que c’est une duologie). L’ensemble n’est pas très original mais plutôt dynamique et divertissant !

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #44

C’est lundi, que lisez-vous ? #43

Coucou les paupiettes !

On se retrouve pour un rapide bilan de mes lectures de la semaine passée. La reprise du boulot et mes horaires un peu compliquées ont entrainé une petite panne de lecture et donc je n’ai pas beaucoup lu ces derniers jours. J’espère que ça passera assez vite, j’ai une PAL plus grande que moi et ça m’embêterait de rendre des livres sans les avoir lus. Bref. On fait le point ?

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

PicMonkey Collage-50

J’ai commencé la semaine avec La dictature des ronces, sympathique roman écrit par Guillaume Siaudeau. J’ai passé un très bon moment avec ce petit livre ! J’ai ensuite pataugé dans la semoule pendant quelques jours avec La huitième couleur, le premier tome des Annales du Disque-monde de Terry Pratchett. J’ai passé la semaine dessus et j’avoue l’avoir trouvé assez indigeste. C’était une belle déception pour ma part.. Je pense que je tenterai quand même un autre tome, histoire de me fixer complètement sur la série. Ce week-end j’ai lu Amoursky Boulevard, un court roman dévoré en une soirée. Je vous en reparle très vite. Et côté BD, pour finir, je n’ai lu « que » Collaboration horizontale, un beau coup de cœur !

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #43