Journal d’une vie tranquille, tome 1 – Tetsuya Chiba.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir l’une des dernières publications des éditions Vega, fraichement débarquées sur le marché du manga. Je vous ai déjà parlé de plusieurs de leurs titres ces derniers mois (Peleliu, Deep Sea Aquarium MagMell, Survivant…). Journal d’une vie tranquille a été publié le 17 janvier 2019. Il a été écrit et illustré par Tetsuya Chiba, célèbre mangaka japonais âgé de 80 ans. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Après une carrière riche et une vie bien remplie, Tetsuya Chiba n’aspire plus qu’à la tranquillité, au calme. Une vision dont il s’amuse souvent en voyant ses petits-enfants si plein d’énergie et de certitudes. Au travers de scénettes en flash-back, l’auteur né en 39 se remémore les grands moments de sa vie, sa jeunesse sous les bombes américaines, l’exil de Tokyo, son insouciance d’alors… mais aussi sa carrière, ses débuts, les moments durs, la mort de Tezuka… un récit de vie rocambolesque et pourtant empli d’un positivisme rafraichissant. Un témoignage rare signé d’un maître conteur.

couv1381996

Continuer la lecture de Journal d’une vie tranquille, tome 1 – Tetsuya Chiba.

Toutes les histoires d’amour du monde – Baptiste Beaulieu.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un livre qui a fait pas de bruit sur le blogosphère ces derniers mois. Il s’agit de Toutes les histoires d’amour du monde, un roman écrit par Baptiste Beaulieu. C’est un auteur que je voulais découvrir depuis un moment car je le suis sur Twitter et je trouve que c’est une personne très intéressante. Le livre a été publié le 17 octobre 2018 aux éditions Mazarine. Je tiens à remercier Netgalley et la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Le grand-père de Jean, Moïse, raconte dans des lettres d’amour l’histoire de sa vie. Lorsque Jean et son père les découvrent, le premier est surpris, le second tombe dans une profonde mélancolie : la destinatrice, Ann-Lise Schmitt leur est inconnue et ils voient Moïse sous un nouveau jour, loin de l’homme dur qu’ils connaissent. Jean tente de comprendre et dévoile un lourd secret.

couv70512925

Continuer la lecture de Toutes les histoires d’amour du monde – Baptiste Beaulieu.

Chère Mrs Bird – AJ Pearce.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman que j’ai dévoré le week-end dernier (aussitôt reçu, aussitôt lu d’ailleurs). J’en avais entendu beaucoup de bien dès sa sortie et j’avais très hâte de le lire à mon tour. Chère Mrs Bird a été écrit par AJ Pearce et publié aux éditions Belfond début avril, dans la collection Le Cercle Belfond. Jusqu’à présent, je n’ai jamais été déçue par cette dernière. J’ai fait de très belles découvertes grâce à elle, notamment Ce soir, on regardera les étoiles d’Ali Ehsani. Avant de vous donner mon avis sur Chère Mrs Bird, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Londres, 1941. À vingt-quatre ans, Emmy n’a qu’un rêve : devenir reporter de guerre. Un rêve qui semble sur le point de se réaliser lorsque la jeune femme décroche un poste au London Evening Chronicles. Enfin, Emmy va pouvoir entrer dans le vif du sujet, partir sur le front, se faire un nom au fil de la plume ! Las, c’est un poste d’assistante à la rédaction du magazine féminin Women’s Day qui lui est offert. Sa mission : répondre aux courriers des lectrices adressés à Mrs Bird, la rédactrice en chef. Mais attention, la terrifiante Mrs Bird est très stricte, et seules les demandes les plus vertueuses se verront offrir une réponse expéditive dans le poussiéreux journal. Un cas de conscience pour la jeune journaliste qui refuse d’abandonner ses concitoyennes en mal d’amour et de soutien amical. Alors que Londres sombre peu à peu sous les bombes, Emmy va mettre sa carrière en jeu pour venir en aide aux femmes restées seules à l’arrière. L’heure de la résistance féminine a sonné !

couv72022600

Continuer la lecture de Chère Mrs Bird – AJ Pearce.

30 Day Movie Challenge – Jour 4 Un film que vous regardez pour vous sentir mal.

Hello les filets mignons !

On est au taquet, on continue le 30 Day Movie Challenge, lancé initialement par tequi et Cindy. J’ai toujours du retard sur les autres parce que je n’ai pas encore réussi à inventer le voyage dans le temps. Mais je pense que vous ne m’en voudrez pas trop, si ? Allez, petit récap’ des 30 thèmes du mois :

Jour 1 – Votre film préféré.
Jour 2 – Un film que vous détestez.
Jour 3 – Un film que vous regardez pour vous sentir bien.
Jour 4 – Un film que vous regardez pour vous sentir mal.
Jour 5 – Un film qui vous rappelle quelqu’un.
Jour 6 – Un film qui vous rappelle un endroit.
Jour 7 – Un film que vous trouvez sensuel.
Jour 8 – Un film que vous pouvez citer par coeur.
Jour 9 – Le film que vous aimez le moins de votre acteur préféré.
Jour 10 – Le film que vous aimez le moins de votre actrice préférée.
Jour 11 – Le film que vous aimez le moins de votre réalisateur préféré.
Jour 12 – Un film que vous aimez bien par un réalisateur que vous n’aimez pas habituellement.
Jour 13 – Un plaisir coupable.
Jour 14 – Un film que personne ne s’attendait à ce que vous l’aimiez.
Jour 15 – Un film que vous aimiez avant et que vous détestez à présent.
Jour 16 – Votre scène préférée.
Jour 17 – Votre film dramatique préféré.
Jour 18 – Votre comédie préférée.
Jour 19 – Votre film d’action préféré.
Jour 20 – Votre film romantique préféré.
Jour 21 – Votre film de science fiction / fantasy préféré.
Jour 22 – Votre film d’horreur préféré.
Jour 23 – Votre film de guerre préféré.
Jour 24 – Votre thriller préféré.
Jour 25 – Votre western préféré.
Jour 26 – Votre film français préféré.
Jour 27 – Votre film étranger (hors US) préféré.
Jour 28 – Votre film d’animation ou film pour enfant préféré.
Jour 29 – Le film le plus « obscur », le plus incompréhensible, que vous ayez vu.
Jour 30 – Votre film préféré lorsque vous étiez enfant.

Jour 4 – Un film que vous regardez pour vous sentir mal.

Bon, je dois vous avouer que je regarde rarement (voire jamais) des films pour me sentir mal. Ça vous arrive à vous ? Du coup j’ai décidé de plutôt vous parler d’un film qui me rend triste, c’est comme ça que je comprend le thème personnellement. Bien évidemment j’ai vu un certain nombre de films au fil des années qui m’ont rendu triste. Mais apparemment mon cerveau choisit de les mettre dans une zone bien spéciale qui s’appelle l’oubli.

Un des plus beaux films (et des plus tristes) que j’ai vu est Le pianiste, de Roman Polanski (réalisateur que j’aime beaucoup par ailleurs). Ce film raconte l’histoire de Wladyslaw Szpilman, un pianiste juif polonais, qui réussit à échapper à la déportation à Varsovie durant la Seconde Guerre mondiale. Il se retrouve dans le ghetto puis à errer dans la ville détruite de cachette en cachette jusqu’à être un jour découvert par un soldat mélomane qui finit par l’aider. Après la guerre, Szpilman essaye de retrouver le soldat qui lui a sauvé la vie..

On ressent tellement d’émotions différentes en regardant ce film, c’est dingue. Rien qu’en y repensant j’ai des frissons. Comme beaucoup de films sur la Seconde Guerre mondiale, certaines images sont très dures à voir et donc il se peut qu’on ait la larme facile (paquets de mouchoirs à prévoir !). Véritablement bouleversant, je pense que c’est un des films qui m’a fait le plus pleurer. Et je pleure pas facilement devant un film (un autre qui m’a fait bien pleurer sur la fin : Des souris et des hommes, adaptation de Steinbeck, mais je le garde pour un « Du livre au film »). Adrien Brody est splendide dans le rôle, je crois que je peux facilement affirmer que c’est mon film préféré avec cet acteur.

Donc voilà pour aujourd’hui, Le pianiste est pour moi le film que je regarderais pour pleurer un bon coup. C’est beau, c’est horrible, c’est triste.. Pour ceux qui ne l’ont pas vu, c’est vraiment un film qu’il faut visionner, très loin de tous les clichés que l’on retrouve dans certains films de guerre, très tournés vers les USA, la libération, etc. C’est un film réaliste.

Et vous ? Quel est le film que vous regardez pour vous sentir mal ?

Le film qui vous fait pleurer à chaque fois ?

On se retrouve demain pour la suite du 30 Day Movie Challenge (le cinquième jour, yeah) ! Si vous arrivez en cours de route et que le Challenge vous tente, n’hésitez pas à nous rejoindre 😉

Des bisous !