La rousse qui croyait au Père Noël – Suzanne Marty.

Coucou les paupiettes !

Petite pause dans mes vacances bretonnes pour vous parler d’un roman que j’ai lu la semaine dernière : La rousse qui croyait au Père Noël, écrit par Suzanne Marty et publié pour la première fois en 2014. Il s’agit d’un petit ouvrage auto-édité que j’ai découvert avec plaisir par le biais de SimPlement, nouvelle plateforme qui met en lien les auteurs et les chroniqueurs (j’y avais déjà découvert Pipirate ! et Amisseum).

Je tiens à remercier Suzanne Marty pour sa gentillesse et pour avoir accepté de m’envoyer son roman !

Flamme est apprentie comédienne et célibataire.
Le 1er janvier 2009, elle se pose un ultimatum : si elle n’a pas obtenu un seul rôle payé ou rencontré de vrai prince charmant avant son anniversaire, elle abandonne la course aux rêves.
Car est-il raisonnable à 39 ans de croire encore au père Noël ?

couv19497210

La rousse qui croyait au Père Noël est un petit roman de chick-litt simple et efficace. L’écriture de Suzanne Marty est fluide, dynamique. Les pages s’enchaînent les unes après les autres, on ne s’ennuie jamais. Elle a une plume plutôt originale, teintée d’humour. Le récit est souvent ponctué d’expressions que je n’avais jamais vu/entendu auparavant, j’ai pris plaisir à en découvrir la signification ! Je regrette tout de même le fait que le roman ne fasse que 144 pages. Certains passages auraient pu être plus détaillés, les personnages un peu plus développés.. On a parfois l’impression de survoler les événements et c’est dommage. Une bonne centaine de pages de plus n’auraient pas été de refus (une suite sinon ?).

Continuer la lecture de La rousse qui croyait au Père Noël – Suzanne Marty.

Allô Sorcières, tome 1 : Viser la lune – Anne-Fleur Multon.

Coucou les paupiettes !

Je vais vous parler aujourd’hui de l’une de mes dernières lectures, un petit roman publié chez les éditions Poulpe Fictions en avril dernier et écrit par Anne-Fleur Multon. Il s’agit d’un premier roman mais aussi d’un premier tome !

Avant de partager mon avis avec vous, je tiens à remercier chaudement les éditions Poulpe Fictions et Netgalley pour m’avoir permis de lire ce roman !

Aliénor, Itaï, Azza et Maria ont 14 ans et habitent chacune aux 4 coins de la planète, mais de leur rencontre sur un forum, naissent tout à la fois une grande amitié ET une chaîne Youtube à succès ! Des vidéos sur l’astronomie, par Aliénor, aux conseils d’Itaï en jeu vidéo,  d’Azza en pâtisserie et de Maria en photo, les filles partagent leurs passions et voient grossir leur confiance et leur communauté. Quand Itaï se voit écartée d’un championnat d’e-gaming prétendument masculin, elles ont l’outil en main pour médiatiser l’affaire et lutter contre cette injustice !

Viser la lune

Initialement destiné à un jeune public (9-13 ans, des collégiens donc), j’ai personnellement passé un très très bon moment de lecture. La plume d’Anne-Fleur Multon est vraiment agréable. Le récit est fluide, dynamique. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois pendant ma lecture (qui fut par ailleurs rapide, je l’ai lu d’une traite) ! L’auteure adopte un langage simple (mais pas trop non plus) et efficace. J’ai apprécié le fait que le personnage principal (Aliénor) s’adresse au lecteur. Cela crée une certaine proximité et nous permet de rentrer très facilement dans l’histoire. On a vraiment l’impression de vivre l’aventure à ses côtés (et d’être tout aussi badass qu’elle, au passage).

Continuer la lecture de Allô Sorcières, tome 1 : Viser la lune – Anne-Fleur Multon.

Amisseum : Les terres inconnues – Maes Larson.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman que j’ai terminé la semaine dernière. Il s’agit d’un roman auto-édité, écrit par Maes Larson et publié en avril dernier. Vous pouvez le retrouver sur Amazon au format e-book si ça vous intéresse ! Personnellement, je l’ai obtenu en service presse par le biais de Simplement Pro. Je tiens d’ailleurs à remercier Maes Larson d’avoir accepté de m’envoyer son roman !

Notre imagination aime nous jouer des tours. C’est probablement ce qu’Adam aurait souhaité se dire cette nuit après s’être réveillé en plein sommeil. Mais ce fut tout le contraire. Rien ne l’aidait à s’ôter de l’esprit ce qu’il avait vu, ni sa mère et encore moins ses fidèles compagnons Ryan et Isaac.

Ensemble, ils vivaient une vie de lycéen avec les joies et les peines qui vont avec. Pourtant, une seule chose semblait préoccuper Adam depuis quelques jours.
Qui était cet homme qu’il avait aperçu dans la nuit sombre ? Et ce lieu ? Etait-il réel ? Il n’avait jamais rien vu de tel.
Autant de questions auxquelles Adam et ses amis tenteront de répondre dans une aventure qu’ils n’avaient pas choisi et à laquelle ils ne pourront pas échapper.

couv20851809

J’ai tout de suite été attirée par cette magnifique couverture. Elle semblait m’appeler, comme si elle n’attendait que moi. Intriguée par le résumé, plutôt prometteur, j’ai très vite su qu’il me le fallait. Je voulais savoir ce qui se cachait derrière ces quelques phrases. Dans l’ensemble, j’ai été plutôt satisfaite de ma lecture. Il y a quelques bémols (vous me connaissez, je ne suis jamais contente), mais rien de bien méchant et je vais vous expliquer tout ça de suite !

Continuer la lecture de Amisseum : Les terres inconnues – Maes Larson.

Quelques jours de nos vies – Clare Swatman.

Coucou les paupiettes !

Me revoilà avec une nouvelle chronique livresque. Je vais aujourd’hui vous présenter un roman publié aux éditions Presses de la Cité le 11 mai dernier : Quelques jours de nos vies. Il s’agit du premier roman de l’auteure anglaise Clare Swatman et il a déjà été traduit dans une quinzaine de langues.

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier les éditions Presses de la Cité et Babelio pour l’envoi de ce roman !

Si vous pouviez revenir en arrière, que changeriez-vous ?
Zoe et Ed étaient prédestinés à s’aimer. Aujourd’hui, en couple depuis vingt ans, ils traversent côté à côté les plaines et les sommets de la vie conjugale. Comme un couple de vingt ans, ils s’embrassent tous les matins. Sauf que ce matin-là, Zoe est excédée et envoie balader Ed… qui meurt, fauché par un bus. Comment Zoe pouvait-elle savoir que c’était la dernière fois qu’elle le voyait ?
Mais était-ce vraiment la dernière… ?
Quelques temps plus tard, Zoe se réveille dans sa chambre de jeune fille. La vie semble lui avoir offert une seconde chance : revivre les moments les plus importants de son histoire avec Ed. Et les revivre en mieux, afin d’en changer le destin… 

Dans ce roman chatoyant d’émotion, Clare Swatman brosse le portrait d’un homme et d’une femme et interroge les ressorts du couple, confronté aux problématiques du deuil ou de l’infertilité. Quelques jours de nos vies séduira toutes celles et tous ceux qui n’ont pas honte de pleurer en lisant un bon roman. Préparez vos mouchoirs !

couv41706283

Qui ne donnerait pas tout ce qu’il possède pour avoir, un jour, la chance de pouvoir revenir en arrière et changer un ou plusieurs événements survenus dans son passé ? Pour pouvoir dire adieu à ses proches d’une manière convenable ? Pour essayer de changer les choses ? Pour tuer Hitler ?  Le voyage dans le temps est à la mode et Clare Swatman a décidé de reprendre la thématique à la sauce romantique. L’idée de départ n’est pas forcément très originale mais elle est bonne et je trouvais le résumé fort prometteur. Après avoir lu le roman, mon avis est un tantinet mitigé. Certains détails m’ont un peu gêné.

Continuer la lecture de Quelques jours de nos vies – Clare Swatman.

Éloge de la culture en temps de crise – Jean-Michel Le Boulanger.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une lecture un peu différente de celles que vous pouvez trouver sur le blog habituellement. J’ai lu cette semaine un essai sur la culture, par le biais d’une des dernières Masse Critique organisée par Babelio. Pour ceux qui ne le sauraient pas forcément, je suis diplômée depuis maintenant un an en Histoire de l’art. J’ai réalisé un Master Recherche et la place de l’art dans la société actuelle est un sujet qui me passionne (et qui me concerne complètement puisque trouver un travail dans ce domaine est plutôt compliqué).

Publié en avril dernier aux éditions Apogée (éditions rennaises, hashtag vive la Bretagne), Éloge de la culture en temps de crise a été écrit par Jean-Michel Le Boulanger, maître de conférences en patrimoine et vice-président du Conseil régional de Bretagne en charge de la culture.

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Babelio et les éditions Apogée pour l’envoi de ce livre.

Tant d’œuvres d’art détruites, d’artistes censurés, de paroles interdites. Tant de budgets dédiés à la culture diminués, dans un monde en manque de repères. Il est temps de sonner le tocsin et d’en appeler à l’instauration d’un véritable état d’urgence, pour la création artistique et les politiques culturelles !
Il nous faut réenchanter le monde et réenchanter l’avenir. « Rallumer tous les soleils », disait Jaurès, dans son fameux discours à la jeunesse.
Les artistes, amateurs ou professionnels, les passeurs de culture, les militants associatifs, les bénévoles passionnés, oeuvrent au quotidien pour une utopie qui les dépasse.
La responsabilité des collectivités publiques est de les soutenir. Avec ardeur et sans faiblesse. Et de faire vivre les droits culturels, enjeu majeur des politiques culturelles à réinventer. 

e_loge-culture_couvhd

« L’art, c’est l’humanité au cœur de l’humain. »

Dans une première partie, Jean-Michel Le Boulanger retrace, dans les grandes lignes, l’histoire de la culture artistique démocratique. Il revient rapidement sur un certain nombre de personnalités importantes, qui ont joué un rôle essentiel dans cette histoire de la culture et qui ont permis la création artistique libre que nous connaissons aujourd’hui. Enfin.. tout est relatif. Victor Hugo, Clémenceau, Camus, André Malraux ou encore Jack Lang se sont battus, ont affirmé une position vis-à-vis de la création artistique et sur l’importance d’éduquer les citoyens. Malheureusement, de nos jours, le monde culturel (juste le monde ?) est en crise. Des œuvres sont régulièrement dégradées voire détruites, qu’il s’agisse de livres, d’œuvres d’art ou de monuments. Les budgets alloués à la culture sont constamment revus à la baisse. Les postes se font de plus en plus rares. Et pourtant, les lieux dédiés à la culture (médiathèques, cinémas, musées…) sont beaucoup plus fréquentés aujourd’hui qu’il y a cinquante ans ! C’est à n’y rien comprendre.

Continuer la lecture de Éloge de la culture en temps de crise – Jean-Michel Le Boulanger.

Le protocole de la crème anglaise, tome 1 : Prudence – Gail Carriger.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une de mes dernières lectures. Il s’agit du premier tome de la nouvelle série de Gail Carriger, dont je vous ai beaucoup parlé l’année dernière. En effet, j’avais dévoré Le protectorat de l’ombrelle en lecture commune avec Serial Bookineuse, puis nous avons poursuivi avec Le pensionnat de Mlle Géraldine (dont il nous reste encore le tome 4 à lire). Cette semaine, nous avons décidé d’attaquer Le protocole de la crème anglaise. On y retrouve les personnages du Protectorat, ou du moins leurs enfants, une vingtaine d’années plus tard…

Au nom de la reine, de l’Angleterre et de la parfaite théière.
Quand Prudence Alessandra Maccon Akeldama – surnommée Rue dans l’intimité – hérite d’un dirigeable, elle fait ce que ferait n’importe quelle jeune femme dans des circonstances similaires, elle le baptise : La Coccinelle à la crème. Et elle s’envole pour l’Inde. Là-bas, elle tombe au beau milieu d’un complot mené par des dissidents locaux, du kidnapping d’une femme de brigadier et d’une famille de loups-garous écossais qu’elle ne connaît, hélas, que trop bien. Devant tous ces dangers, Rue devra s’en remettre à sa bonne éducation et, bien sûr, à ses aptitudes surnaturelles pour s’en sortir…

couv52860973

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé l’univers steampunk de Gail Carriger. J’avoue que j’avais été un peu déçue par Le pensionnat de Mlle Géraldine, je n’avais pas vraiment accroché aux personnages principaux et j’avais été gênée par le fait que le roman soit destinée aux adolescents, le genre ne convient pas vraiment à l’auteure. Ici, le roman est destiné aux adultes et, tout de suite, ça va beaucoup mieux ! On retrouve la plume dynamique et enjouée de Gail Carriger, son humour décalé so british et son goût pour les situations awkward et désopilantes mêlant étiquette et surnaturel. Je ne me suis jamais ennuyée pendant ma lecture ! L’auteure sait mener sa barque et enchaine les rebondissements avec fluidité, on adhère.

Continuer la lecture de Le protocole de la crème anglaise, tome 1 : Prudence – Gail Carriger.

Café ! Un garçon s’il vous plaît – Agnès Abécassis.

Coucou les paupiettes !

Deuxième chronique livresque de la semaine, je suis dé-chaî-née (oui oui, c’est bien moi qui vous disait lundi que j’allais être moins présente sur le blog). Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman écrit par Agnès Abécassis et publié aux éditions Le Livre de Poche le 10 mai dernier : Café ! Un garçon s’il vous plaît. Si le nom de l’auteure ne m’est pas inconnu (plusieurs de ses livres sont dans ma wishlist), c’est la première fois que j’ouvrais un de ses bouquins. Bref, c’est avec plaisir que je viens aujourd’hui partager mon ressenti sur ce roman !

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et les éditions Le Livre de Poche pour avoir accepté de m’envoyer ce roman !

Tout commence par un bon café. Il suffit de demander.
Sauf quand on se goure dans la formule… vous avez commandé un garçon ?
En voici un sur un plateau, se dit Lutèce, en retrouvant la trace de son premier amour. Mais le temps aura-t-il su préserver la fraicheur de leurs souvenirs ?
Et puis arrive Tom, le flic tendre. Quand Régine le trompe et qu’il le découvre, par dépit, il la trompe aussi. Avant de réaliser qu’elle n’avait pas fauté…
Ava, c’est l’artiste qui aime trainer dans les cafés pour y chercher l’inspiration.
Un jour, on lui commande le portrait d’une actrice célèbre. L’occasion pour se carrière de décoller ! Mais rien ne se passe comme prévu, et elle qui pensait boire du petit lait risque de devoir attendre un peu avant de sabrer le champagne.
Une histoire pleine de rires, de larmes, de chocolat et d’un soupçon de crème.
Leur point commun à tous ? L’amour est réellement leur tasse de thé.

couv75248736

Je n’ai pas hésité longtemps avant de solliciter ce roman sur Netgalley. Le titre nous promet une sympathique romance sans prise de tête mais pleine d’humour. Tout à fait ce que je recherchais sur le moment. D’ailleurs, avec la canicule qui pointe le bout de son nez, c’est le genre de lecture idéal (à mes yeux en tout cas).

Continuer la lecture de Café ! Un garçon s’il vous plaît – Agnès Abécassis.