Hello, Sunshine – Laura Dave.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous présenter un roman qui a été publié le 24 janvier 2019 dans la collection Le Cercle Belfond. Je vous en avais déjà parlé fin 2018, je fais partie des lectrices VIP du Cercle pour cette année 2019 et j’en suis très très heureuse car c’est une collection que j’adore. J’ai fait beaucoup d’excellentes découvertes littéraires parmi leurs publications. Hello, Sunshine est le deuxième roman de Laura Dave à être traduit en français (ma chronique de Dernières vendanges, si ça vous dit). Je l’ai lu en lecture commune avec Popcorn & Gibberish, mon acolyte de toujours héhé ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Quand une top chef made in YouTube devient le plus gros bad buzz de l’histoire de la cuisine ! Tout en émotion et en humour, un roman savoureux qui prône le retour au vrai, à la famille et au goût des bonnes choses.
À trente-cinq ans, Sunshine Mackenzie est à la tête de la chaîne YouTube la plus trendy du moment. Entre sa célèbre émission de cuisine « A Little Sunshine », ses millions de followers, son loft à Tribeca et son amoureux parfait, la vie de la jeune femme a tout d’un conte de fées. Jusqu’au jour où la chantilly retombe : un troll révèle que la belle est une usurpatrice, une « chef » tout juste capable de faire cuire un œuf. Pire encore : des photos d’elle occupée à tromper son époux enflamment la toile…

Bye-bye les followers, les sponsors, le mari, le loft à crédit ! Devenue persona non grata à New York, Sunshine n’a plus qu’à rentrer piteusement au bercail, dans les Hamptons, et à entamer sa quête de rachat. Apprentissage auprès d’un chef aussi étoilé qu’intransigeant, mea culpa familial, tentative de reconquête amoureuse : Sunshine trouvera-t-elle enfin la recette magique ?

couv59672896

Continuer la lecture de Hello, Sunshine – Laura Dave.

Publicités

Quand on s’y attend le moins – Chiara Moscardelli.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler du roman que j’ai lu en ce début de semaine. Quand on s’y attend le moins est le premier roman traduit en français de l’autrice italienne Chiara Moscardelli. Petit teasing, un autre de ses romans sera publié cette année dans la collection Le Cercle Belfond ! Notre roman du jour a été publié pour sa part en février 2017 (toujours chez Belfond). Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Penelope a trente-six ans, quelques kilos en trop, une vie amoureuse désespérément inexistante, un job pas très épanouissant d’attachée de presse pour Pimpax – LA multinationale de la serviette hygiénique –, et elle est de surcroît affligée d’une maladresse quasi légendaire.
Comment se sortir de l’impasse ? En s’en remettant au dicton de sa grand-mère : « C’est quand on s’y attend le moins que l’amour vous tombe dessus. » Ou, en l’occurrence, qu’on le percute à vélo. Car le jour où elle renverse le ténébreux Alberto, lui brisant la jambe au passage, Penelope en est certaine : ils sont faits l’un pour l’autre.
Et lorsqu’elle le recroise dans les locaux de Pimpax, le doute n’est plus permis. Mais quelque chose cloche : le bellâtre se fait appeler Riccardo et semble avoir tout oublié de sa tendre assaillante. Pourquoi tant de mystères ?

N’écoutant que son courage, notre Penelope se lance dans une folle enquête à la poursuite du prince charmant fuyant et, pourquoi pas, du grand amour…

couv64472640

Continuer la lecture de Quand on s’y attend le moins – Chiara Moscardelli.

Demain, je me lève de bonheur – Sophie Noël.

Coucou les paupiettes !

Je suis impressionnée par ma propre organisation parce que je suis sur le point de planifier un article presque une semaine à l’avance. Avouez, vous êtes impressionnés aussi ! Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle chronique livresque (on ne m’arrête plus). Je vais vous parler d’un roman que j’ai lu la semaine dernière, écrit par une auteure que je connaissais déjà. Demain, je me lève de bonheur a été écrit par Sophie Noël et publié aux éditions City le 3 janvier 2018. Il s’agit d’un roman contemporain, plutôt axé sur le développement personnel. Ayant lu (et beaucoup aimé) Pulpeuse Fiction l’année dernière, c’est avec beaucoup de plaisir que je me suis plongée dans ce nouveau roman de l’auteure.

Divorcée, Bérénice mène une vie qui semble la satisfaire. Elle sort son chien Crumble, travaille à ses traductions de livres, va à l’aquagym le samedi et recommence chaque semaine. Aucun changement ne vient contrarier sa routine calme et rassurante. Mais le jour de son anniversaire, tout change. Ses enfants lui offrent une semaine de thalasso à Saint-Malo. Une semaine sans voir Crumble, sans ses habitudes ? Elle n’a pourtant pas le choix, pour ne pas décevoir ses enfants. Contre toute attente, ce séjour met sur son chemin des personnages qui vont lui montrer la vie sous un angle nouveau : le beau Emmanuel, la très sportive Anne, et Madeleine, une vieille dame excentrique et pleine de sagesse. Mais surtout, Bérénice fait une découverte : le bonheur dont elle avait oublié le goût est là, tout près… Et si le plus grand défi de la vie était de se trouver soi-même ?

couv10747905

Continuer la lecture de Demain, je me lève de bonheur – Sophie Noël.

Ma vie (pas si) parfaite – Sophie Kinsella.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman que j’ai lu la semaine dernière. Je connais assez mal l’œuvre de Sophie Kinsella, j’avoue. Je suis en train de découvrir ses romans petit à petit. Je n’ai lu que Poppy Wyatt est un sacré numéro et Audrey Retrouvée, deux romans que j’avais trouvé plutôt plaisants.  Maintenant, je peux aussi dire que j’ai lu son « petit » dernier, Ma vie (pas si) parfaite, publié chez Belfond en mai 2017. Vous voulez savoir ce que j’en ai pensé ? On y va !

La vie à Londres. Du fond de son Somerset natal, Katie en a tellement rêvé, et aujourd’hui, ça y est ! À elle les soirées branchées, les restos fashion, le job de rêve dans une grande agence de pub… Certes, elle vit en coloc à deux heures du centre. Certes, son budget est si serré qu’elle se nourrit essentiellement de nouilles instantanées. Certes, sa boss est un cauchemar. Mais plutôt mourir que de renoncer à cette vie géniale, surtout si elle peut instagramer son mokaccino hors de prix. Mais ce que Katie ignorait, c’est qu’à la capitale, tout va plus vite. Y compris se faire virer. Retour à la case départ : la campagne. Pas question de se laisser abattre. Londres ne veut pas d’elle ? Katie va faire de la ferme familiale l’endroit le plus hype de tout le Royaume-Uni. Tellement hype qu’il pourrait bien attirer les hipsters de la capitale et, avec eux, de vieilles connaissances…

couv502914531

J’avoue ne pas avoir été particulièrement transportée par ce nouveau roman de Sophie Kinsella, et ce pour plusieurs raisons que je vais vous expliquer tout de suite.

Continuer la lecture de Ma vie (pas si) parfaite – Sophie Kinsella.

La rousse qui croyait au Père Noël – Suzanne Marty.

Coucou les paupiettes !

Petite pause dans mes vacances bretonnes pour vous parler d’un roman que j’ai lu la semaine dernière : La rousse qui croyait au Père Noël, écrit par Suzanne Marty et publié pour la première fois en 2014. Il s’agit d’un petit ouvrage auto-édité que j’ai découvert avec plaisir par le biais de SimPlement, nouvelle plateforme qui met en lien les auteurs et les chroniqueurs (j’y avais déjà découvert Pipirate ! et Amisseum).

Je tiens à remercier Suzanne Marty pour sa gentillesse et pour avoir accepté de m’envoyer son roman !

Flamme est apprentie comédienne et célibataire.
Le 1er janvier 2009, elle se pose un ultimatum : si elle n’a pas obtenu un seul rôle payé ou rencontré de vrai prince charmant avant son anniversaire, elle abandonne la course aux rêves.
Car est-il raisonnable à 39 ans de croire encore au père Noël ?

couv19497210

La rousse qui croyait au Père Noël est un petit roman de chick-litt simple et efficace. L’écriture de Suzanne Marty est fluide, dynamique. Les pages s’enchaînent les unes après les autres, on ne s’ennuie jamais. Elle a une plume plutôt originale, teintée d’humour. Le récit est souvent ponctué d’expressions que je n’avais jamais vu/entendu auparavant, j’ai pris plaisir à en découvrir la signification ! Je regrette tout de même le fait que le roman ne fasse que 144 pages. Certains passages auraient pu être plus détaillés, les personnages un peu plus développés.. On a parfois l’impression de survoler les événements et c’est dommage. Une bonne centaine de pages de plus n’auraient pas été de refus (une suite sinon ?).

Continuer la lecture de La rousse qui croyait au Père Noël – Suzanne Marty.