Deux femmes dans la tourmente – Teresa Messineo.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve pour une nouvelle chronique concernant une publication du 6 juin 2019. Après D’ici là, porte-toi bien de Carène Ponte (Michel Lafon) et Les chaises musicales d’Holly Bourne (Fleuve), on va s’intéresser aux romans des éditions Belfond. Demain je vous parlerai du dernier Kinsella. Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur le petit nouveau de la collection Le Cercle Belfond, collection que j’aime d’amour et qui propose des histoires de qualité mettant (presque toujours) les femmes à l’honneur et (presque toujours) écrites par des autrices ! Deux femmes dans la tourmente est le premier roman de Teresa Messineo, écrivaine américaine. Une sortie ebook est prévue pour le 20 juin, si jamais ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Jo et Kay se sont rencontrées à New York au cours de leurs études d’infirmière à la fin des années 1930. Désireuses de partir à l’aventure, les deux jeunes femmes s’engagent aux côtés des Alliés. C’est là que leurs chemins se séparent.
Jo est envoyée sur le front de l’Ouest, en France, où elle doit superviser un hôpital de fortune comptant six blessés : des vies fragiles pour lesquelles elle représente le seul espoir et qu’elle entend protéger jusqu’au bout. Kay est envoyée à Hawaï. Après une parenthèse enchantée sur les plages de sable blanc, l’attaque de Pearl Harbour signe pour elle le début du cauchemar : prisonnière des Japonais, elle est déportée dans un camp à Manille.
Dans l’horreur des corps mutilés, de la maladie et de la famine, chacune s’accroche à sa vocation, mais aussi à l’amour et à l’amitié, pour trouver le courage de supporter l’insupportable. L’espoir sera-t-il plus fort que la mort ? Que restera-t-il de leur précieux lien après ces années de séparation et de souffrance ?

couv31946018

Teresa Messineo nous plonge dans le quotidien de deux femmes, deux infirmières, durant la Seconde Guerre mondiale. Pour ce faire, l’autrice a effectué de longues recherches. Elle a également rencontré des vétérans qui lui ont raconté leurs souvenirs de ces dures années. Deux femmes dans la tourmente est un roman incroyable, qui prend aux tripes et qui rend hommage à toutes ces femmes, ces héroïnes, dont on ne parle pas assez et ont pourtant fait preuve d’un courage, d’une force à toute épreuve. C’est un roman dur, terriblement réaliste et l’histoire de ces deux femmes est magnifiée par la plume de Teresa Messineo, simple et efficace. Juste. Elle n’en rajoute pas des caisses pour nous tirer les larmes.

Les chapitres alternent les points de vue de Jo et Kay, en poste respectivement en France et à Hawaï. L’histoire de Jo commence en 1945, lorsque son équipe doit évacuer rapidement à cause de l’arrivée imminente de soldats allemands. Elle doit cependant rester en arrière par manque de place, avec un médecin et six blessés. Commence alors l’horrible attente des secours qui doivent revenir pour eux. Elle tâche de soigner les blessés comme elle le peut, tisse des liens avec chacun d’entre eux. L’histoire de Kay commence un peu plus tôt, en 1941, lorsque la jeune femme commence son service à Hawaï, sur une île paradisiaque qui se transformera rapidement en Enfer. De son point de vue, nous découvrons la fuite des blessés de Pearl Harbor vers les Philippines, la vie dans le tunnel de Malinta sur l’île de Corregidor puis en tant que prisonniers des Japonais à Manille. Quelques passages évoquent l’époque où elles étaient toutes les deux étudiantes à New York.

Le récit est vraiment prenant, poignant. Jo et Kay sont des femmes incroyables, qui vont vivre des moments très difficiles et qui vont lutter pour leur survie. J’ai trouvé leur parcours passionnant. C’est un roman triste, sombre, violent mais dans lequel il y a également quelques lueurs d’espoir, de la joie, des rires, de l’amitié et de l’amour. L’ensemble est très équilibré, maîtrisé. On a l’impression d’être aux côtés de ces femmes, de ces blessés. On a envie de se battre avec eux, pour eux. À titre personnel, j’ai préféré l’histoire de Jo (mais c’est vraiment un détail parce que celle de Kay est tout aussi exceptionnelle). Je crois que je me suis plus attachée à elle mais je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi.

En résumé, Deux femmes dans la tourmente est un roman incroyable que je vous encourage fortement à lire. Il est prenant, très bien écrit, magnifique. Teresa Messineo rend hommage à toutes les infirmières qui ont joué un rôle essentiel dans cette guerre (mais pas seulement). Elle propose un nouveau point de vue sur la Seconde Guerre mondiale, un angle d’approche que je n’avais jamais croisé jusqu’à présent. Bref, un premier roman qui, je l’espère, va beaucoup faire parler de lui ! A lire absolument.

Alors, tentés ?

18/20

La bisette !

 

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

6 réflexions au sujet de “Deux femmes dans la tourmente – Teresa Messineo.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s