Une présence dans la nuit – Emily Elgar.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vais vous parler du petit dernier de la collection Le Cercle aux éditions Belfond. Une présence dans la nuit a été écrit par Emily Elgar et a été publié la semaine dernière, le 8 novembre. Je l’ai lu en lecture commune avec Johanna du blog Popcorn and Gibberish (pour changer haha). Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Infirmière en soins intensifs, Alice Taylor le sait : séparer travail et sentiments est primordial dans son métier. Mais l’arrivée d’une nouvelle patiente fait bientôt chavirer cette ligne de conduite…
Fauchée par un automobiliste anonyme, Cassie Jensen est plongée dans un coma dont personne ne sait si elle sortira un jour. Mais alors que la famille de la jeune femme se précipite à son chevet, Alice s’interroge : pourquoi nul ne semble dévasté de chagrin ? Ignorent-ils tous la grossesse de Cassie ? Se pourrait-il qu’elle ait caché d’autres secrets à ses proches ?
De son lit, face à celui de Cassie, Frank aussi observe. Il sait que Cassie est en danger ; il connaît même l’identité du chauffard et son mobile. Pourtant, Frank ne peut rien révéler. Atteint du syndrome d’enfermement, cet homme est prisonnier de son propre corps, et seules ses paupières peuvent bouger…
Mais parviendra-t-il à se faire comprendre d’Alice, avant qu’il ne soit trop tard ?

couv75627069

Continuer la lecture de Une présence dans la nuit – Emily Elgar.

Publicités

Khalil – Yasmina Khadra.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman que j’ai lu le week-end dernier. Il s’agit du dernier livre de Yasmina Khadra, un auteur que j’apprécie particulièrement. Ses romans ne sont jamais bien joyeux mais ils sont toujours porteurs d’un message important. Khalil, publié chez Julliard en août 2018, est l’un des romans qui me tentaient le plus en cette rentrée littéraire. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et la maison d’édition pour l’envoi de ce roman.

Vendredi 13 novembre 2015. L’air est encore doux pour un soir d’hiver. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d’explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l’acte. Il fait partie du commando qui s’apprête à ensanglanter la capitale. Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ? Dans ce nouveau roman, Yasmina Khadra nous livre une approche inédite du terrorisme, d’un réalisme et d’une justesse époustouflants, une plongée vertigineuse dans l’esprit d’un kamikaze qu’il suit à la trace, jusque dans ses derniers retranchements, pour nous éveiller à notre époque suspendue entre la fragile lucidité de la conscience et l’insoutenable brutalité de la folie.

couv13631881

Continuer la lecture de Khalil – Yasmina Khadra.

Quand vient la vague – Manon Fargetton x Jean-Christophe Tixier.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui nous allons parler d’un roman que j’ai terminé la semaine dernière et qui me faisait de l’œil depuis belle lurette. Il a été co-écrit par deux auteurs que je n’avais jamais lu jusqu’à maintenant (mais qui sont tous les deux dans ma PAL) : Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier. Quand vient la vague est un roman jeunesse qui a été publié en janvier 2018 aux éditions Rageot !

Bouleversée, Nina quitte le domicile familial et jette ses clés dans une bouche d’égout… Quelques mois plus tard, son frère Clément se met à sa recherche. De Lacanau à Bordeaux puis Paris, il découvre la raison de sa fuite, ces « vagues » qui l’ont submergée, l’obligeant à tout quitter.

couv27696024

Continuer la lecture de Quand vient la vague – Manon Fargetton x Jean-Christophe Tixier.

La ferme du bout du monde – Sarah Vaughan.

Coucou les paupiettes !

Je crois que vous êtes plusieurs à attendre cette chronique avec impatience au vu des retours dans les derniers C’est lundiLa ferme du bout du monde est resté un long moment dans ma PAL, je ne saurais pas trop dire pourquoi. Écrit par Sarah Vaughan, il a été publié aux éditions Préludes en avril 2017.

Cornouailles, une ferme isolée au sommet d’une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille… et ses secrets.1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu’à cet été 1943 qui bouleverse leur destin. Été 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l’a préparée à ce qu’elle y découvrira. Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ? Après le succès de La Meilleure d’entre nous, Sarah Vaughan revient avec un roman vibrant. Destinées prises dans les tourments de la Seconde Guerre mondiale, enfant disparu, paysages envoûtants de la Cornouailles, La Ferme du bout du monde a tout pour séduire les lecteurs de L’Île des oubliés, d’Une vie entre deux océans et de La Mémoire des embruns.

couv43742237

Continuer la lecture de La ferme du bout du monde – Sarah Vaughan.

C’est le cœur qui lâche en dernier – Margaret Atwood.

Coucou les paupiettes !

Je vais vous parler d’un roman que l’on a pas mal vu tourner ces derniers temps sur la blogosphère littéraire. Il s’agit du dernier roman de l’auteure canadienne Margaret Atwood, dont on a beaucoup entendu parler cette année grâce à l’adaptation télé de La servante écarlate (The Handmaid’s Tale), roman publié initialement en 1985. Je n’ai pas encore lu ce dernier, ça ne saurait tarder, mais j’ai eu l’opportunité de découvrir C’est le cœur qui lâche en dernier, publié le 17 août 2017, et je vais vous dire tout de suite ce que j’en ai pensé ! Je l’ai lu en lecture commune avec mon Popcorn adoré, qui a un avis beaucoup plus positif que le mien. N’hésitez pas à aller lire ce qu’elle en a pensé !

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et les éditions Robert Laffont pour m’avoir envoyé ce roman. 

Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture… Aussi, lorsqu’ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir : ils n’ont plus rien à perdre. À Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d’œuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison… où ils sont également logés et nourris ! Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s’installe chez eux avant d’être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas : « Je suis affamée de toi. »

couv67062610

J’ai un avis plutôt mitigé concernant ce roman. C’était mon premier Atwood et je ne savais pas trop à quoi m’attendre vu toutes les éloges que j’avais pu lire depuis le début de l’année. Je vous avoue que j’ai plutôt bien accroché à son style d’écriture. Il n’y a pas de fioritures, il y a un côté assez brut que j’aime beaucoup. Sa plume est cynique, acérée et souvent drôle. Cela dit, je regrette certains passages un peu longuets et d’autres qui étaient tout simplement incompréhensibles. Le récit est dense et les dialogues peu nombreux. J’ai mis un bon bout de temps à vraiment rentrer dans l’histoire. La première moitié du livre est, à mes yeux, presque inutile. A partir du moment où l’on arrive à Consilience/Positron, les choses commencent à devenir intéressantes. Les personnages révèlent leurs vrais visages, les rebondissements sont plus nombreux, les choses s’accélèrent.

Continuer la lecture de C’est le cœur qui lâche en dernier – Margaret Atwood.

Le jour d’avant – Sorj Chalandon.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle chronique livresque. Dans le cadre de la rentrée littéraire, j’ai eu le plaisir de découvrir en avant-première un roman qui a été publié par les Éditions Grasset hier (16 août 2017) : Le jour d’avant, écrit par Sorj Chalandon. Je connaissais déjà un peu le travail de l’auteur puisque j’ai lu il y a quelques années Le quatrième mur, Prix Goncourt des Lycéens en 2013.

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et les éditions Grasset pour l’envoi de ce livre !

 » Venge-nous de la mine  » , avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

couv17303665

Lorsque j’ai vu surgir le nom de Chalandon dans la sélection « Rentrée Littéraire » sur Netgalley, je n’ai eu absolument aucune hésitation. Pour être parfaitement honnête, je n’ai même pas lu le résumé avant de le solliciter.  J’étais tombée complètement sous le charme de la plume de l’auteur il y a quelques années, lorsque j’ai lu Le quatrième mur, et j’étais quasiment sûre de tomber sur un excellent roman. Je ne me suis pas trompée. Le jour d’avant a répondu à toutes mes attentes, et bien plus encore.

Continuer la lecture de Le jour d’avant – Sorj Chalandon.