Park Avenue Summer – Renée Rosen.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler de l’une des dernières publications du Cercle Belfond, un roman qui m’a tout de suite attiré et que je me suis empressée de découvrir en lecture commune avec mon acolyte de toujours, Le journal de Joh. Park Avenue Summer a été écrit par Renée Rosen. Autrice de plusieurs fictions historiques, celle-ci est la première a être traduite en français. Il est disponible en librairie depuis le 4 juin 2020. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

En acceptant le poste de secrétaire de la toute nouvelle rédac’ chef de Cosmopolitan, Alice n’imaginait pas qu’elle allait faire la rencontre de sa vie. Petite provinciale de vingt et un ans tout juste débarquée de son Ohio natal, elle se retrouve ainsi face à une figure du New York des sixties : Helen Gurley Brown, auteure du sulfureux best-seller Sex and the Single Girl.
Mais cette grande visionnaire n’a pas que des amis dans la presse et elle se trouve en réalité sur un siège éjectable. Alice ne va pas tarder à découvrir que sa rebelle patronne fait l’objet d’une cabale acharnée, menée par ses collègues masculins bien décidés à démontrer que la place d’une femme est davantage dans la cuisine qu’à la tête d’un magazine.
Parler à une nouvelle génération de femmes, débarrasser la presse de ses vieilles figures patriarcales est un défi de taille. Fascinée par Helen, Alice est prête à tout pour l’aider à inventer une « Cosmo Girl » fière, sûre d’elle, libérée de tout carcan puritain. Qu’importent les coups bas. Et les coups au cœur…

9782714481160ori

Continuer la lecture de Park Avenue Summer – Renée Rosen.

Ladies First : Une anthologie du rap au féminin – Sylvain Bertot.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un ouvrage que j’ai reçu avant le confinement grâce à une masse critique Babelio, il était temps que je vous donne mon avis ! Ladies First : une anthologie du rap au féminin a été écrit par Sylvain Bertot et publié aux éditions Le mot et le reste en novembre 2019. Avant toute chose, je tiens à remercier la maison d’édition et Babelio pour l’envoi de ce livre.

Constitué en majorité d’acteurs masculins et parfois scandaleusement misogyne, le rap semble avoir un problème avec les femmes. Pourtant, elles sont nombreuses à avoir pris part à cette grande aventure. Remontant aux années soixante-dix, ce livre évoque le destin de quelques pionnières puis retrace l’épopée contrariée des grandes dames du rap, aux États-Unis comme ailleurs, d’une époque où elles peinaient à s’imposer sans protecteur masculin, à celle, actuelle, marquée par une profusion de rappeuses. À travers la présentation de cent œuvres et d’autant de rappeuses, de Cardi B à Lil’ Kim, Lauryn Hill, Missy Elliott, Casey ou Keny Arkana, ce livre rend hommage à la pluralité des styles adoptés par les femmes du rap, et à leurs façons, parfois paradoxales, de soutenir une position féministe.

sylvain-bertot-ladies-first

Continuer la lecture de Ladies First : Une anthologie du rap au féminin – Sylvain Bertot.

L’académie des femmes parfaites – Helly Acton.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui de découvrir mon avis sur un autre roman que j’ai lu en lecture avec ma copine Le journal de Joh (décidément, on ne nous arrête plus !). L’académie des femmes parfaites a été publié aux éditions Harlequin le 20 avril 2020. Il s’agit du premier roman de Helly Acton, rédactrice londonienne. À priori, le livre sortira au format papier le 3 juin 2020.

Six femmes enfermées pendant quatre semaines et filmées 24h/24h. Une seule gagnante: celle qui prouvera qu’elle est la petite amie idéale.

Amy Wright, trente-deux ans, est persuadée que ce soir, son petit ami va enfin lui poser LA question qu’elle attend impatiemment. Après tout, ils sont ensemble depuis deux ans et il lui a dit qu’il lui réservait une surprise… Mais le rêve tourne au cauchemar lorsqu’elle retire le bandeau de ses yeux. Devant elle, un écran qui diffuse une vidéo de son petit ami dans laquelle il la largue brutalement. Derrière elle, une caméra qui filme toute la scène et la diffuse devant des millions de téléspectateurs. Car Amy fait désormais partie d’une nouvelle émission de téléréalité dont le but est de couronner la meilleure petite amie potentielle. Enfermée pendant quatre semaines avec cinq autres candidates, elle va devoir réussir les épreuves et prouver qu’elle est la femme parfaite.

couv27908122

Continuer la lecture de L’académie des femmes parfaites – Helly Acton.

On ne naît pas féministe, on le devient – Julia Pietri.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un petit livre que j’ai lu il y a déjà quelques semaines. Publié aux éditions Leduc.s le 25 février 2020, On ne naît pas féministe, on le devient a été écrit par Julia Pietri. L’autrice, fondatrice du Gang du Clito, féministe engagée et à qui l’on doit Le petit guide de la masturbation féminine, revient cette année avec un nouveau recueil de témoignages sur la quatrième vague féministe. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier chaudement la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

C’est quoi, être féministe aujourd’hui ?

En direct de la quatrième vague féministe, Julia Pietri donne la parole aux femmes et aux hommes qui s’interrogent et s’engagent pour redéfinir les codes et parvenir enfin à l’égalité.

Faits marquants de l’histoire du féminisme, nouvelles revendications, prises de position, témoignages de personnalités et d’anonymes, initiatives inspirantes, sondages inédits… un tour d’horizon sans concession du féminisme et de ses questionnements.

Avec des illustrations percutantes de l’artiste She’s angry.

couv74301561

Continuer la lecture de On ne naît pas féministe, on le devient – Julia Pietri.

Les incroyables aventures des sœurs Shergill – Balli Kaur Jaswal.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose de découvrir mon avis sur un roman qui sort (devait sortir ? avec tout ça, on ne sait plus) aujourd’hui, jeudi 19 mars 2020, en librairie. Je l’ai lu en lecture commune avec mes copines Le journal de Joh et Sorbet Kiwi ! Les incroyables aventures des sœurs Shergill est le deuxième roman de Balli Kaur Jaswal que je lis. J’avais adoré Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique l’année dernière, et j’avais très hâte de découvrir celui-ci, également publié aux éditions Belfond (collection Le Cercle). Avant de vous dire ce que j’ai bien pu en penser, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Dans la famille Shergill, il y a :
Rajni, l’aînée, mère de famille au bord de l’implosion depuis que son fils ado lui a fait une révélation fracassante.
Jezmeen, la séductrice un brin égoïste, petite actrice londonienne dont le dernier bad buzz tourne en boucle sur les réseaux sociaux.
Et enfin, Shirina, la docile cadette, dont le parfait mariage arrangé commence à sérieusement battre de l’aile.
Trois sœurs que tout oppose et qui vont devoir se supporter pour réaliser la dernière volonté de leur mère : accomplir un pèlerinage en son honneur en Inde, de Delhi au Temple d’or d’Amritsar.
Combien de temps avant que tout dérape ?
Les voies d’une mère sont impénétrables… Dans ce pays aux facettes multiples, et parfois violentes, les sœurs Shergill embarquent pour un incroyable voyage à la découverte de leurs racines et d’elles-mêmes.

couv46966289

Continuer la lecture de Les incroyables aventures des sœurs Shergill – Balli Kaur Jaswal.

Circé – Madeline Miller.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour parler de mon joli coup de cœur de la semaine dernière, un roman que j’ai lu en lecture commune avec les copines Johanna et Lucile, un livre qui trainait dans ma PAL depuis un petit moment… J’ai nommé : Circé, écrit par Madeline Miller et publié aux éditions Pocket le 2 mai 2019. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent.
Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse….

Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer.

couv12028490

Continuer la lecture de Circé – Madeline Miller.

Vol au-dessus d’un nid de couscous – Diglee.

Coucou les paupiettes !

Nous allons aujourd’hui parler du tome 3 de la série de romans écrite par Maureen Wingrove, a.k.a Diglee. Si vous suivez le blog depuis un petit moment, vous vous souvenez très certainement de mon coup de cœur pour les deux premiers tomes du Journal intime de Cléopâtre Wellington. Demain, jeudi 21 novembre 2019, sort en librairie le troisième volume, Vol au-dessus d’un nid de couscous, publié aux éditions Michel Lafon. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Nouvelle année, l’heure des bonnes résolutions a sonnée ! Cléopâtre et ses copines sont bien décidées à comprendre de quoi est faite l’espèce la plus mystérieuse de l’univers : les GARÇONS. Le sympathique Museau se rapproche toujours plus de Cléopâtre, jusqu’à semer le doute dans l’esprit de la jeune fille : ne sont-ils que de simples amis ? Pour corser l’affaire, un demi-frère inconnu débarque à la maison. Mais ce qu’elle n’avait pas vu venir, c’est l’explosion de son gang de copines…
Par quel tour de passe-passe Cléopâtre va-t-elle se sortir de ce pétrin ?

couv34491377

Continuer la lecture de Vol au-dessus d’un nid de couscous – Diglee.

Les femmes sont occupées – Samira El Ayachi.

Coucou les paupiettes !

La chronique du jour est consacrée au nouveau roman de Samira El Ayachi, romancière et autrice pour le spectacle vivant. Les femmes sont occupées a été publié le 5 septembre dernier aux éditions de l’aube. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Elle doit monter une pièce de théâtre. Finir sa thèse. Lancer une machine. Régler des comptes ancestraux avec les pères et les patrons. Faire la révolution – tout en changeant la couche de Petit Chose. Au passage, casser la figure à Maman Ourse et tordre le cou à la famille idéale. Réussir les gâteaux d’anniversaire. Retrouver la Dame de secours. Croire à nouveau en l’Autre.
Comme toutes les femmes, la narratrice de ce roman est très occupée. Découvrant sur le tas sa nouvelle condition de «maman solo», elle jongle avec sa solitude sociale, sa solitude existentielle, et s’interroge sur les liens invisibles entre batailles intimes et batailles collectives.

Résolument féministe et humaniste, ce roman à la langue inventive et teintée d’humour tendre dresse le portrait poignant d’une femme qui ressemble à tant d’autres, qu’elles soient mères ou ne le soient pas, célibataires ou non.

couv29580226

Continuer la lecture de Les femmes sont occupées – Samira El Ayachi.

Toutes des salopes : Comment faire d’une insulte un étendard féministe – Adeline Anfray.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un essai écrit par Adeline Anfray, Toutes des salopes : Comment faire d’une insulte un étendard féministe. Publié en mars 2019 aux éditions La Musardine, j’ai pu découvrir cet ouvrage grâce à la Masse Critique Babelio. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la plateforme et la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

 » Salope, va !  » Si vous êtes une femme, vous avez certainement déjà entendu ce nom d’oizelle dans la rue. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est l’insulte la plus utilisée à l’encontre des femmes dans l’espace public.

Si le terme est récent, sa signification toute féminine ne l’est pas. De Cléopâtre à Mata Hari, en passant par Messaline et les sorcières, nombre de femmes ont été conspuées en raison de leur soif d’indépendance, forcément synonyme de débauche. Qu’elles soient de puissantes figures politiques, des rebelles féministes, des journalistes à la langue trop pendue, ou encore des femmes dont la seule revendication est de pouvoir se promener librement dans la rue, toutes ont été confrontées, au moins une fois dans leur vie, à cette insulte. Si être traitée de salope est le prix à payer pour être une femme libre, il semble que ce mot ne soit pas près de disparaître, alors pourquoi ne pas s’en emparer ?

Adeline Anfray mène une enquête passionnée auprès d’expert·e·s et d’anonymes. Cet ouvrage en faveur de l’égalité et de la liberté sexuelle, rend hommage à tou ·te·s celles et ceux qui se sont battu·e·s et se battent encore pour que chacun·e puisse jouir sans entrave.

couv35203544

Continuer la lecture de Toutes des salopes : Comment faire d’une insulte un étendard féministe – Adeline Anfray.

Ni vues, ni connues – Collectif Georgette Sand.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir un recueil de biographies qui est sorti récemment aux éditions Pocket. Ni vues, ni connues a été écrit par le Collectif Georgette Sand, créé en 2013 dans le but d’œuvrer pour l’émancipation et la visibilité des femmes dans l’espace public. L’ouvrage est tout d’abord sorti aux éditions Hugo Doc et a eu droit à son format poche le 7 mars 2019. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Connaissez-vous Christine de Pizan, Berty Albrecht ou Rosa Parks ? Saviez-vous que c’est une femme qui, avant Galilée, a affirmé l’existence du système solaire, une autre qui, avant Kandinsky, a inventé l’art abstrait, une troisième qui a théorisé les pulsions de mort avant Freud… ?
En balayant les légendes, en soulevant les tapis, en fouillant les placards, le collectif Georgette Sand donne à voir et à (re)connaître soixante-quinze femmes – aventurières, militantes, artistes, scientifiques… – qui ont marqué l’histoire sans qu’on le sache ou que l’on s’en souvienne.
Grâce à ces portraits, l’invisibilité n’est plus une fatalité et peut même être désamorcée très simplement : pour être reconnues, il faut être connues, et pour être connues, il faut être vues.

Ni vues, ni connues - Collectif Georgette Sand

Continuer la lecture de Ni vues, ni connues – Collectif Georgette Sand.