Les Mauvais Gones : les Gansters mis à l’honneur à Confluence.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose un nouvel article consacré à l’actualité culturelle et artistique lyonnaise. Aujourd’hui, on ne va pas parler musée, on ne va pas parler théâtre, on va parler cinéma. Le festival Les Mauvais Gones prendra place à l’UGC Ciné Cité Confluence les 21, 22 et 23 mars prochains. Qui, que, quoi, comment ? Pas de panique, je vais vous expliquer tout ça !

LMG

Continuer la lecture de Les Mauvais Gones : les Gansters mis à l’honneur à Confluence.

Publicités

La fourmi rouge – Émilie Chazerand

Coucou les paupiettes !

Mon Point Culture n’étant toujours pas prêt, j’ai envie de vous parler aujourd’hui d’un roman jeunesse que j’ai lu lundi. D’une traite. Publié aux éditions Sarbacane En 2017, La fourmi rouge a été écrit par Émilie Chazerand. J’en avais entendu beaucoup de bien et je n’ai pas pu lui résister quand je l’ai croisé à la médiathèque.

Vania Strudel a 15 ans et:
– un père taxidermiste qui l’emmène au collège à bord de sa « ouafture »
– Une ennemie jurée, qui est aussi la fille la plus populaire du lycée
– Un œil qui part en vrille, et une vie qui prend à peu près la même direction
Bref, son existence est une succession de vacheries.
Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme qui lui explique qu’elle n’est pas une banale « fourmi noire » sans ambition.
Elle serait plutôt du genre « fourmi rouge ».

couv2786783-2

Continuer la lecture de La fourmi rouge – Émilie Chazerand

C’est lundi, que lisez-vous ? #64

Coucou les paupiettes !

Le C’est lundi sera assez court cette semaine puisque, comme je m’y attendais, j’ai passé la semaine à binge-watcher Orphan Black. Vous serez ravis d’apprendre que j’ai presque fini la série. Elle sera probablement terminée d’ici ce soir. Ça me permettra de me focaliser sur mes lectures, surtout que la semaine à 1.000 organisée par Le Petit Pingouin Vert commence aujourd’hui.

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

Capture d_écran 2018-02-18 à 22.24.38

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #64

Top Five Séries Addict #29 – Les plus belles histoires d’amour.

Coucou les paupiettes !

Comme (presque) tous les vendredis, on se retrouve pour un nouveau Top Five Séries Addict. Saint Valentin oblige, la sélection de cette semaine va évoquer l’amoûûûûûr, la passion ! Je vais vous présenter les cinq plus belles histoires d’amour de séries, les cinq couples qui me font rêver..

Pour rappel, ce rendez-vous a été mis en place par Tequi. Le système est simple, toutes les semaines nous parlerons de certaines séries que l’on regarde, que l’on a regardé ou que l’on veut regarder un jour, selon un thème prédéfini. C’est ouvert à tout le monde, donc n’hésitez pas à vous joindre à nous !

ATTENTION SPOILERS – Downton Abbey, Marvel’s Agents of SHIELD, Gossip Girl.

giphy7

Continuer la lecture de Top Five Séries Addict #29 – Les plus belles histoires d’amour.

Le pouvoir – Naomi Alderman.

Coucou les paupiettes !

Ça fait un petit moment que je vous promets mon avis détaillé sur Le Pouvoir, écrit par Naomi Alderman, et j’ai (enfin) décidé de m’y mettre. Le roman a été publié en janvier 2018 aux éditions Calmann-Lévy. J’ai tout de suite été interpellée par la couverture et le résumé a terminé de me convaincre, il fallait que je le lise. Je tiens à remercier Netgalley et la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Et si les femmes prenaient enfin le pouvoir dans le monde entier ?

Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu’elles détiennent « le pouvoir ».

Du bout des doigts, elles peuvent soudain infliger une douleur fulgurante – et même la mort.

Soudain, les hommes comprennent qu’ils deviennent le « sexe faible ».

Mais jusqu’où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre ?

couv3705463

De nombreux auteurs donnent la part belle aux femmes depuis quelques temps, surtout dans les romans fantastiques, dystopiques ou encore dans la science-fiction. Ici, Naomi Alderman leur donne littéralement LE pouvoir. On découvre peu à peu que les jeunes filles « produisent » de l’électricité grâce à une déformation génétique, qu’elles peuvent tuer par un simple contact et, bien évidemment, cela va changer le monde…

Continuer la lecture de Le pouvoir – Naomi Alderman.

C’est lundi, que lisez-vous ? #63

Coucou les paupiettes !

On se retrouve pour faire le bilan de mes lectures de la semaine passée ! Je n’ai pas lu énormément puisque j’ai commencé la série Orphan Black (terriblement prenante) mais j’ai quand même quelques petites choses à vous présenter. Sachant que je suis en vacances depuis vendredi soir, je vais probablement lire un peu plus dans les prochains jours (peut-être.. sauf si je regarde les quatre saisons d’Orphan Black d’une traite haha).

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

Capture d_écran 2018-02-11 à 19.21.54

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #63

Mazie, sainte patronne des fauchés et des assoiffés – Jami Attenberg.

Coucou les paupiettes ! 

Ça fait un petit moment que je n’ai pas publié de chronique livresque. Je vais rattraper tout ça avec un Point Culture dans les prochains jours, mais en attendant je voulais déjà vous parler d’un roman que j’ai terminé cette semaine : Mazie, sainte patronne des fauchés et des assoiffés, écrit par Jami Attenberg et publié aux éditions 10/18 en août 2017. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Personnage haut en couleur, Mazie Phillips est ouvreuse au Venice, célèbre cinéma new-yorkais. Le jazz vit son âge d’or, les idylles et la consommation d’alcool – malgré la Prohibition – vont bon train, et Mazie ne se fait jamais prier pour faire la fête. Mais derrière sa bonhomie se cache une enfance difficile, et son journal intime détient ses secrets les plus insoupçonnables. Avec l’arrivée de la Grande Dépression, la vie de Mazie va basculer. Les sans-abri affluent dans le quartier, et personne ne semble pouvoir échapper à la crise. Si elle ne les aide pas, qui le fera ? Mazie décide alors d’ouvrir les portes du Venice à ceux dans le besoin et redéfinit ainsi l’identité du quartier comme de la ville entière. Plus de quatre-vingt-dix ans passent avant que son journal intime ne soit retrouvé par un documentariste en mal de sujet. À travers sa « voix », celles de ses contemporains et du documentariste se dessine la personnalité hors du commun de celle qui deviendra sainte Mazie.

couv6107190

Mazie est un livre qui se savoure. J’ai d’ailleurs mis un certain temps à le lire car j’éprouvais le besoin de faire trainer les choses, je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi.

Continuer la lecture de Mazie, sainte patronne des fauchés et des assoiffés – Jami Attenberg.