Top Five Séries Addict #15 – Mes personnages féminins préférés.

Coucou les paupiettes !

Ça fait un petit moment que je n’ai pas participé au TFSA… Le thème de cette semaine ne m’inspirait pas énormément et j’ai décidé de reprendre un des thèmes des semaines passées que je n’avais pas eu le temps de traiter : mes personnages féminins préférés ! J’en ai beaucoup.. Je me suis un peu lâchée et j’en ai fait un Top 10 !

Pour rappel, ce rendez-vous a été mis en place par Tequi. Le système est simple, toutes les semaines nous parlerons de certaines séries que l’on regarde, selon un thème prédéfini. C’est ouvert à tout le monde, donc n’hésitez pas à vous joindre à nous !

# Liv, iZombie.

izombie-saison-2-episode-6-ce-soir-liv-et

Je crois que quand j’ai vu le thème, c’est le premier personnage qui m’est venu à l’esprit. Liv est un personnage incroyable, très bien construit et formidablement bien joué par la talentueuse Rose McIver. Je crois que ce qui me plait le plus chez elle c’est sa personnalité changeante, son humour, sa bonne humeur en toutes circonstances (presque). Elle est dynamique et plutôt badass, elle a tout pour plaire !

Continuer la lecture de Top Five Séries Addict #15 – Mes personnages féminins préférés.

Les trouvailles d’Ibidouu. #5

Coucou les paupiettes !

Ça fait un petit moment que je ne vous ai pas proposé un article « Trouvailles », il est temps de renouer avec cette bonne (pas du tout) vieille tradition et d’égayer un peu votre journée !

# La trouvaille musicale.

Polo & Pan – Nanä

Allez, je pose ça là. Ça ambiancera votre lecture du reste de l’article.

# La trouvaille artistique.

f773e0b81031e782616c7e098ef978ab

Nouvelle trouvaille Street Art chez Ibidouu, j’ai nommé Hush ! Artiste anglais, ce dernier réalise des graffitis absolument magnifiques où il mélange différentes techniques tels que le collage, le pochoir, le dessin et bien sûr le graff. Il représente surtout des femmes orientales. C’est coloré, c’est assez sobre et moi j’adore.

Son site web n’est pas très fourni donc je vous renvoie à son compte Instagram : ***

Continuer la lecture de Les trouvailles d’Ibidouu. #5

Dans la bibliothèque des petits #5 – Petite wishlist, ces albums qui me font de l’œil.

Coucou les paupiettes !

Je reviens vers vous cette semaine avec un nouveau Dans la bibliothèque des petits. J’avais envie de faire un petit tour des nouveautés de différentes maisons d’édition que j’aime particulièrement. Il y en a également quelques uns qui ne sont pas des nouveautés mais je les ai découvert très récemment et JE LES VEUUUUUX.

# Alice au pays des merveilles à travers l’œuvre de Yayoi Kusama.

alice_toile

À l’occasion des 150 ans de la parution du classique de Lewis Carroll, une nouvelle version illustrée qui détonne par son explosion créative et son originalité.

Les illustrations psychédéliques, extraites de l’œuvre de l’artiste Yayoi Kusama, s’accordent merveilleusement au texte, de manière presque étrange. Couleurs flamboyantes, abondance de ronds, incessants jeux sur la typographie et la mise en page, le texte et les images s’entrelacent et se superposent, créant un lien sans cesse renouvelé et modernisé avec le monde rêvé de l’auteur. (résumé : Hélium)

Continuer la lecture de Dans la bibliothèque des petits #5 – Petite wishlist, ces albums qui me font de l’œil.

C’est lundi, que lisez-vous ? #29

Coucou les paupiettes !

Cette semaine, je n’ai quasiment rien fait de tout ce que j’avais prévu. Pourquoi ? Parce que j’ai regardé trop de séries. J’ai commencé Dix pour cent, j’ai quasiment terminé Fuller House et 2 Broke Girls, je suis à jour dans iZombie… Bref, je rattrape mon retard lentement mais sûrement. Et je continue de commencer de nouvelles séries, parce que je ne fais pas toujours des choix très judicieux au quotidien. En plus de ça, la date butoir pour rendre le journal de bord pour le MOOC littérature de jeunesse était… hier. Y avait du boulot. Mon rythme de lecture en a pâti et j’ai surtout lu des mangas, comme vous allez pouvoir le constater dans deux secondes.

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

PicMonkey Collage-43

Cette semaine, j’ai lu mon premier Fred Vargas : Ceux qui vont mourir te saluent. Je suis passée un peu à côté, j’ai eu du mal à rentrer dedans, les personnages étaient détestables.. C’était une lecture très moyenne, une petite déception. Je ne sais pas si j’en lirai un autre de l’auteure. Et si je le fais, je ne sais pas quel roman choisir. Des idées ?
J’ai également terminé Le secret de Pembrooke Park, gros pavé de près de 700 pages. J’ai passé un bon moment avec ce livre même si, à mes yeux, il y a un certain nombre de chapitres qui auraient pu être coupés. L’histoire souffre de quelques longueurs. J’ai terminé mon week-end avec Red Rising, que j’avais mis de côté il y a quelques semaines à cause des échéances médiathèque (et vu qu’il doit, à son tour, être rendu dans deux jours..). Je n’ai eu aucun mal à entrer de nouveau dans l’histoire. C’est un premier tome prometteur et j’espère pouvoir lire la suite prochainement !

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #29

Premières lignes #3

Coucou les paupiettes !

J’ai récemment découvert sur le blog Ma Lecturothèque un rendez-vous qui m’a tout de suite plu : Premières lignes. Le principe est simple comme bonjour : chaque dimanche, je choisis un livre dans ma bibliothèque et je partage avec vous les premières lignes du récit ! Ça vous donnera peut-être envie de découvrir ce livre à votre tour.. Qui sait ?

Personnellement, je vais essayer de partager avec vous le début de mes lectures en cours ou des romans que j’ai déjà lu par le passé. Si vous l’avez lu également, ça nous permettra d’échanger à leur sujet !

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire découvrir les premières lignes de Red Rising. J’avais commencé le roman il y a quelques semaines mais j’avais dû le mettre de côté pour en finir d’autres, plus urgents. Je l’ai repris hier et je compte bien le terminer aujourd’hui, l’histoire est très prenante ! Un premier tome prometteur…

couv50728628

PROLOGUE

J’aurais voulu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre.
Je regarde mille deux cents de leurs enfants, les meilleurs et les plus forts d’entre eux. Ils écoutent le discours d’un Or sans cœur qui se dresse, tel un aigle, entre des piliers de marbre. Ils écoutent le monstre qui a fait naître cette rage qui me dévore le cœur.
– Non, les hommes ne naissent pas égaux. Les faibles cherchent à vous tromper. Ils prétendent que le devoir des forts est de les défendre. Voilà le Noble Mensonge de la Démokratie. Voilà le cancer qui ronge l’humanité.
Ses yeux transpercent ses disciples, un par un.
– Nous sommes les Ors. Nous sommes le couronnement de plusieurs siècles d’évolution. Nous sommes nés pour dominer et diriger le troupeau des Couleurs inférieures. C’est votre héritage et votre responsabilité.
Il se tait quelques instants.
– Mais ce pouvoir a un prix. Il doit être mérité. Conquis. La puissance, la suprématie, les empires se gagnent par le sang. Vous n’êtes encore rien et ne méritez rien. Vous êtes des enfants, vierges de toute cicatrice. Vous ne connaissez pas la douleur. Vous ignorez les sacrifices qu’ont endurés vos ancêtres. Mais bientôt, vous saurez. Bientôt, nous vous enseignerons pourquoi les Ors doivent régner. Et je vous promets que parmi vous, seuls ceux qui se montreront dignes de ce pouvoir survivront.
Sauf que je ne suis pas un Or.
Je suis un Rouge.
Je fais partie de ceux qu’il juge faibles. De ceux qu’il juge stupides, soumis, inférieurs. Je n’ai pas grandi dans un palais. Je n’ai jamais chevauché à travers des prairies luxuriantes, jamais goûté de langues de colibri. Non. J’ai été forgé dans les entrailles de ce monde cruel. Trempé dans la haine. Affûté par l’amour.
Il a tort.
Parmi eux, pas un seul ne survivra.

Alors, tentés ?

Ces séries que j’attends avec une impatience non feinte.

Coucou les paupiettes !

Comme si je ne regardais pas assez de séries comme ça, je passe mon temps à surveiller l’actualité pour en dégoter de nouvelles. Le cru 2017 est progressivement annoncé, et j’ai déjà fait ma petite sélection. Cette année, plusieurs séries me font envie ! Certaines sont probablement vouées à l’échec mais ma curiosité va me pousser à tenter au moins le pilote, advienne que pourra. Je vous montre ?

# The Orville.

Une parodie de Star Trek avec un fort joli casting, que demande le peuple ? Je n’en attend pas grand chose, à part peut-être une multitude de clins d’œil à la série qui a rythmé ma jeunesse et des rires bien gras.

Continuer la lecture de Ces séries que j’attends avec une impatience non feinte.

Dans la bibliothèque des petits #4 – Les albums sans texte.

Coucou les paupiettes !

Me revoilà avec une nouvelle sélection d’albums pour les petites paupiettes qui peuplent vos vies, enfants/frères/sœurs/neveux/nièces/élèves, peu importe ! Tout le monde y trouvera son compte. J’ai choisi un thème assez particulier pour aujourd’hui puisque je vais vous présenter uniquement des albums sans texte. Ce sont, à mes yeux, des petits livres d’une richesse inouïe, qui apportent beaucoup aux enfants (petits et grands).

Personnellement, j’ai exploité la plupart des ouvrages que je vais vous conseiller en BCD avec des enfants de 3 à 8 ans, à chaque fois de manière différente. L’album sans texte, chez l’enfant de maternelle, permet de développer le langage oral, de travailler sur la description des différents éléments qu’il a sous les yeux, de découvrir de nouveaux mots. Chez les plus grands, ils m’ont permis de travailler sur l’écriture, la construction d’un récit et sur le lien entre le texte et les illustrations dans un album. Dans les deux cas, l’album sans texte fut surtout un moyen, un outil mis à leur disposition pour développer leur imagination. Testés sur plusieurs classes, j’ai entendu (et lu) de nombreuses versions différentes d’une « même » histoire. Chacun perçoit les choses différemment ! C’est un exercice particulièrement intéressant.

Autre avantage de l’album sans texte : l’accent est mis sur les illustrations, qui sont généralement splendides. J’ai découvert des illustrateurs qui m’ont envoyé du rêve ! Selon les albums, les images sont plus ou moins complexes, chargées de détails et de petits clins d’œil adressés aux lecteurs les plus attentifs.

# Chapillon.

couv29832189

Chapillon, c’est tout simplement l’histoire d’un petit chat.. qui poursuit un papillon. Les dessins sont simples, en noir et blanc avec une touche de couleur (le rouge orangé du papillon). Vu la simplicité de l’histoire, il s’agit d’un album destiné aux plus petits (même si les enfants de 6/7 ans ont l’air de bien l’apprécier aussi). C’est un petit livre sympathique, mignon et plutôt rigolo !
Dans la même collection et du même auteur, vous pouvez retrouver une dizaine de petits ouvrages du même type, proposant des rencontres/des petites aventures vécues par deux animaux (ou enfants).

PicMonkey Collage-37

Continuer la lecture de Dans la bibliothèque des petits #4 – Les albums sans texte.