L’amour au temps des éléphants – Ariane Bois.

 

Coucou les paupiettes !

Je viens aujourd’hui vous parler du dernier roman d’Ariane Bois publié aux éditions Belfond (Collection Pointillés). Après avoir découvert la plume de l’autrice en 2019 avec L’île aux enfants, j’avais hâte de me lancer dans cette nouvelle histoire. L’amour au temps des éléphants a été publié le 14 janvier 2021. Je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Il n’y a pas d’hommes libres sans animaux libres.
Ils ne se connaissent pas et pourtant, en cette journée caniculaire de septembre 1916 dans une petite ville du Sud des États-Unis, ils assistent parmi la foule au même effroyable spectacle : l’exécution par pendaison d’une éléphante de cirque, Mary, coupable d’avoir tué un homme. Cette vision bouleversera la vie d’Arabella, de Kid et de Jeremy.
De l’Amérique qui entre en guerre au Paris tourbillonnant des années 1920, des champs de bataille de l’Est de la France aux cabarets de jazz, des pistes de cirque jusqu’au Kenya dissolu des colons anglais, ces trois êtres devenus inséparables vont se lancer sur la trace des éléphants au cours d’une prodigieuse expédition de sauvetage.
Dans cette éblouissante saga, une jeunesse ivre d’amour et de nature livre son plus beau combat pour la liberté des animaux et celle des hommes.

Ariane Bois fait assurément partie des autrices dont je vais suivre le travail de près. Deuxième roman, deuxième coup de cœur, il me tarde de découvrir ses précédentes publications (ce qui ne saurait tarder). C’est bien simple, j’ai dévoré L’amour au temps des éléphants. Elle a une plume… incroyable, je n’ai pas d’autre mot. Elle nous embarque complètement dans son histoire et parvient à explorer son sujet, à le développer, à nous dépayser.

En un peu plus de 250 pages, Ariane Bois nous fait vivre la ségrégation, la Première Guerre mondiale, les Années folles. Elle nous emmène dans le Sud des États-Unis, en France, en Afrique. Elle nous raconte une histoire d’amour, d’amitié tout en partageant un réel message en lien avec la cause animale, notamment sur la maltraitance des animaux tels que les éléphants dans les cirques ou les zoos. L’idée de ce roman est partie d’une photographie prise au début du XXème siècle, celle d’un éléphant pendu à une grue après avoir tué son cornac. La bête de foire est devenue un monstre, et le peuple réclame son lynchage. Trois personnages assistent à l’événement, et le destin les réunira de nouveau quelques années plus tard, en France. Si l’on croise quelques personnages historiques tout au long du roman, notamment James Reese Europe, le « Martin Luther King de la musique », ou encore Floyd Gibbons, journaliste, les sœurs Cromwell, infirmières au destin tragique, et Beryl Markham, aviatrice, les trois héros de ce roman sont fictionnels. Le contexte historique est fouillé et passionnant, et l’histoire qu’a imaginé Ariane Bois au milieu de tout ça est particulièrement prenante et touchante. Elle prend aux tripes.

Il s’agit d’un récit polyphonique dans lequel nous suivons Arabella, jeune femme en quête d’indépendance et passionnée par les éléphants, Jeremy, fils de bonne famille qui aspire à une vie de journaliste et d’écrivain, et Kid, jeune Noir qui doit fuir le Sud des États-Unis et le Ku Klux Klan. Ils assistent tous au lynchage de Big Mary, l’éléphante, puis continuent leurs vies avant de se retrouver quelques années plus tard, après avoir traversé un certain nombre d’épreuves. Divisé en deux parties, le roman se consacre tout d’abord à leurs vies en tant qu’individus, jusqu’à ce fameux jour où ils se retrouvent à Paris, après la guerre. À partir de ce moment-là, ils deviennent inséparables et se lancent dans une aventure qui aura ses hauts et ses bas. Ce sont des personnages que j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre. Ils sont touchants, ils sont humains, ils ont leurs qualités et leurs défauts. Au fil des rencontres, des événements, ils évoluent, pour le meilleur et pour le pire. Je les ai vraiment trouvé intéressants et attachants.

Que dire de plus ? L’histoire est passionnante, elle prend aux tripes, elle nous dépayse, elle nous immerge complètement dans une époque historiquement passionnante. La plume est dynamique, émouvante, forte. Les personnages sont intéressants, touchants. Il y a tant à dire pour un roman aussi court ! Je ne peux que vous recommander L’amour au temps des éléphants, qui fait assurément partie de mes plus belles lectures de ce début d’année 2021.

Alors, tentés ?

19/20

La bisette !

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

5 réflexions au sujet de “L’amour au temps des éléphants – Ariane Bois.”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s