Il était une fois… ibidouu à un concert de natural trance.

Coucou les paupiettes !

Je ne sais pas si vous vous en souvenez mais, il y a quelques semaines, je vous avais parlé du groupe Hilight Tribe. Il s’agit d’un groupe de natural trace français que j’aime beaucoup et que j’ai eu l’opportunité de voir en concert le 16 décembre dernier au Transbordeur, à Villeurbanne. Je tiens à remercier chaudement l’agence Éphélide, partenaire du blog depuis quelques mois, qui m’a permis d’aller voir pour la première fois ces musiciens que j’admire depuis longtemps ! 

Comme vous vous en doutez, cette soirée fut une nouvelle aventure pour ibidouu. J’en ai fait des concerts, sachez-le. J’en ai fait des tonnes. Mais c’est la toute première fois que j’allais à un concert de trance. Et ça, c’est quelque chose.

giphy10

Vendredi 16 décembre, 19h30.

On a toujours pas mangé. Le concert commence dans 30 minutes. Tout va bien. Il serait peut-être temps pour nous de se bouger les fesses. J’avoue, je ne tiens pas en place, j’ai très hâte d’y être. Mais en même temps j’appréhende un peu. C’est un concert de trance. J’ai honte mais j’ai une foule de préjugés. Dans quoi est-ce que je me suis fourrée ? Vais-je être la seule personne sobre dans la salle ? D’ailleurs, elle est où cette salle ? Comme d’habitude, je m’y prends toujours à la dernière minute.

Continuer la lecture de Il était une fois… ibidouu à un concert de natural trance.

Publicités

Il était une fois… ibidouu au musée. Avec des enfants. Beaucoup d’enfants.

Coucou les paupiettes !

J’avais envie de créer une nouvelle catégorie sur le blog (quoi ?! encore une ?), intitulée Il était une fois. Cette rubrique me permettra de vous raconter des anecdotes de mon quotidien, une immersion dans ma vie personnelle et professionnelle, des récits absolument pas romancés qui devraient probablement vous plaire (oui, j’ai une vie carrément palpitante). Ces petites histoires seront probablement souvent au sujet des enfants dont je m’occupe au quotidien, je ne peux pas garder tout ça rien que pour moi, il faut que je partage ce qu’ils me font subir au quotidien. J’en avais parlé un petit peu sur Twitter il y a quelques semaines et j’ai décidé d’en faire le premier article de la catégorie.. je vais vous raconter ma sortie scolaire avec un groupe d’enfants de 3 ans au musée des Confluences. Tout un programme.

giphy1

Continuer la lecture de Il était une fois… ibidouu au musée. Avec des enfants. Beaucoup d’enfants.

J’ai testé pour vous… le démaquillant sous la douche Nivea.

Coucou les paupiettes !

J’ai eu la chance il y a quelques semaines d’être sélectionnée pour un nouveau test de produit par Les initiés. J’ai donc eu l’occasion de tester un produit dont on entend pas mal parler ces derniers temps : le démaquillant sous la douche.

Capture d’écran 2016-07-17 à 14.49.10

Le concept de base est plutôt tentant, puisque malgré mon rituel démaquillage du soir je me réveille souvent avec des petits yeux de panda le matin (on a la classe ou on ne l’a pas) ! Et pourtant je ne me maquille quasiment pas.. Le produit présenté me laissait quand même un peu sceptique, ça paraît un peu trop facile tout ça. Enfin bref, je l’ai testé et je viens vous donner mes retours. Continuer la lecture de J’ai testé pour vous… le démaquillant sous la douche Nivea.

J’ai testé pour vous… La gamme Lumicia de René Furterer.

Coucou les paupiettes !

Je poste ce petit article qui traine depuis quelques semaines dans ma liste de choses à publier. C’est un article qui change un peu de ce que j’ai l’habitude d’écrire, mais pourquoi pas ?

J’ai eu la chance d’être sélectionnée pour un test de produit (ça arrive tellement rarement) par Le Club des Expertes. J’ai reçu quelques semaines plus tard un colis dans ma boîte aux lettres, contenant la gamme Lumicia pour cheveux, de René Furterer ! Il contenait un shampoing, un baume après-shampoing et un vinaigre de brillance, que je me suis empressée de tester. Je viens vous présenter mes retours sur cette très chouette découverte.

e0b2a375e8b6e015d76d8abe6318c139

Cette nouvelle formule est censée « habiller vos cheveux d’une brillance captivante aux multiples reflets » [c’est beau :’)]. Les trois produits sont considérés comme un traitement, un nouveau rituel beauté si je puis dire, à appliquer sur ses cheveux tous les deux ou trois jours pendant trois semaines.

IMG_3107 1

# Le shampoing « révélation lumière ».

Prix : 10,20 euros.

Le shampoing est censé libérer le cheveu de toutes les impuretés qui l’asphyxient, qui l’étouffent et qui le rendent moche au quotidien (pollution, calcaire, produits coiffants). La description nous promet un cheveu soyeux, léger, fluide et surtout brillant !

IMG_3103

Le résultat sur moi : Je suis plus que satisfaite par ce shampoing ! J’ai effectivement le cheveu beaucoup plus léger et soyeux (j’adore ce mot, sachez le). Et niveau brillance.. Waouh ! Je n’en attendais pas tant. C’est impressionnant. Je ne pensais vraiment pas que mes cheveux pouvaient avoir autant de reflets différents. Honnêtement, je ne pouvais pas arrêter de me regarder dans le miroir tellement c’était surprenant. Et les résultats sont visibles dès la première utilisation !

L’anecdote inutile : Plusieurs copines ont cru que j’étais allée chez le coiffeur me faire une couleur (ce que je n’ai jamais fait de ma vie, trop peur de bousiller mes cheveux sur le long terme) tellement ils avaient l’air différents de d’habitude. Ils étaient sublimés, que voulez-vous, c’est la magie Furterer.

Et la composition ? Le packaging indique une formule aux actifs 100% naturels et sans silicones. Au premier abord, je dis oui, je valide. En regardant d’un peu plus près la composition, je n’arrive pas à dire si elle est complète ou pas. Ils nous expliquent les différents actifs naturels présents dans le shampoing, mais c’est tout. Aucune différenciation entre le shampoing et l’après-shampoing par exemple, alors qu’ils ont un but un peu différent (l’un lave, l’autre démêle, on est d’accord ?). Donc je trouve ça louche.

f059631c577536015dd7303ed2fec785

Les différents actifs naturels :

  • L’alcoolat de Fioravanti : il s’agit d’une préparation végétale originale et ancestrale, obtenue à partie de la macération de onze végétaux différents, dont la myrrhe, le gingembre ou encore la girofle. Après petites recherches de mon côté, il contiendrait également du galbanum (de la gomme-résine distillée, connue pour son côté tonique, son activité stimulante), de l’aloès (fortifie le cheveu), des baies de laurier (propriétés purifiantes et régénérantes), du galanga (une épice, considérée comme un remède pour les cheveux secs et cassants), de la racine de zédoaire (propriétés toniques également), de la cannelle (pour éclaircir, donner des reflets aux cheveux), des feuilles de Dictamnus de Crète (un cicatrisant, c’est tout ce que j’ai trouvé..), de la térébenthine de Mélèze (utilisée comme un vernis en peinture mais qui aurait apparemment des vertus médicinales, utilisée comme un baume), cette dernière est diluée avec des résines d’Élémi (huile énergétique) et du styrax liquide (propriétés expectorantes et cicatrisantes). Bref, rien qui ne me fasse bien peur.
  • Le Vinaigre d’Acerola : riche en vitamine C et en anti-oxydants, elle redonne de la brillance au cheveu. Combinée avec l’alcoolat, elle neutralise apparemment le calcaire.
  • La vitamine B5 : action fortifiante et embellissante, elle aide à prévenir le desséchement de la fibre. Elle donne au cheveu sa souplesse !

Ce sont les seuls ingrédients indiqués. Si c’est effectivement tout ce qu’il contient, je valide toujours. Mais je ne comprends pas l’intérêt d’avoir trois produits identiques, à la même composition, pour ce rituel. Ce n’est pas très clair. Je tiens également à préciser que les trois produits n’ont pas la même texture, l’un mousse, les deux autres non.. Mais ils ont toujours les mêmes ingrédients ? Ça me frustre un peu haha.

# Le baume « révélation lumière ».

Prix : 14,50 euros.

Ce baume est censé hydrater et démêler instantanément les cheveux, sans temps de pause. Il illumine lui aussi le cheveu en neutralisant le calcaire et en « lissant les écailles ».

IMG_3104

Le résultat sur moi : Niveau hydratation, je suis satisfaite, pas de souci ! Niveau démêlant.. Je suis un peu plus sceptique. J’ai un cheveu très fin et bouclé, très friand des nœuds relous à démêler. Et si j’arrive à me brosser les cheveux sans hurler de douleur à la fin de ma douche, ce n’est pas complètement ça. Il reste quelques petits nœuds déplaisants dont j’aurais aimé la non-existence grâce au baume. Mais bon, on ne peut pas tout avoir dans la vie.

Et la composition ? Et bien, comme dit plus haut, apparemment exactement la même que le shampoing. Mais avec une texture différente, plus crémeuse et blanche (et pas transparente comme le shampoing).

# Le vinaigre de brillance.

Prix : 15,90 euros.

LE geste ULTIME de ce rituel beauté, garantissant une chevelure brillantissime. Lui aussi il neutralise le calcaire et lisse les écailles, permettant une « brillance miroir » aux multiples reflets.

IMG_3102

Le côté pas cool : Il s’agit d’un pulvérisateur, donc niveau application c’est un peu galère. Et il faut le rincer à l’eau froide pour que le produit soit efficace. Le côté douche froide, c’est pas trop mon délire personnellement. Mais bon, je souffre en silence pendant quelques instants puis je me remets à chanter « Sous l’océan » comme si de rien n’était.

Le résultat sur moi : C’est très rigolo, quand on rince le cheveu sous l’eau froide on ressent au toucher toutes les écailles de ses cheveux. C’est fascinant. Tu te gèles les miches mais c’est fascinant ! Pour avoir testé le combo shampoing + baume sans le vinaigre derrière (j’étais pas d’humeur à m’asperger la tronche d’eau froide), je peux affirmer qu’il a un rôle non négligeable concernant la brillance ultime. Sans le vinaigre, le cheveu est un peu moins sexy.

baa985f0f6fa09ebdf33048c86672a4f

De la brillance.. De la brillance partouuuuuuut !

Et la composition ? Là, pour le coup, il s’agit d’un « secret ancestral » qui aurait la même composition que le reste. Franchement, niveau compo, c’est très flou. Par contre, la vitamine B5 n’est pas mentionnée pour le vinaigre.

En résumé ? 

  • Le rituel est efficace, rien à redire là dessus. On nous promet de la brillance, on l’a.
  • L’odeur est plutôt plaisante. Personnellement j’aime beaucoup (mais je sais qu’elle n’a pas fait l’unanimité parmi les autres testeuses).
  • La composition semble (en apparence) plus que correcte, elle présente beaucoup de choses positives. Mais je pense qu’on ne nous dit pas tout.
  • Le prix est un poil excessif pour ce que c’est. Mais pour un rituel que l’on pourrait réaliser quelques fois dans l’année, et au vu du résultat, je pourrais envisager de le racheter.

Avez-vous déjà testé des produits René Furterer de votre côté ? Avez-vous testé cette gamme ? Comptez-vous la tester ? 

Est-ce que vous appréciez ce type d’article ? Je sais que ça change vraiment de d’habitude.. Mais comme je suis amenée à tester des trucs de temps en temps, ça me plait bien d’en parler ici.

Si c’est vraiment de la sardine en conserve, n’hésitez pas à me le dire, je ne renouvellerais pas l’expérience ! (ou alors je ferais fi de votre avis héhéhéhé)

A bientôt !

Vous me manquez, je tenais à vous le dire. J’aimerais pouvoir publier plus souvent.

094a1790892b06c1f09804b3fac746b7

Mais bientôt je serais au chômage et vous entendrez parler de moi TOUS LES JOURS.

Des bisous !

Lush, pourquoi j’ai changé d’avis.

Hello les filets mignons !

J’ai décidé aujourd’hui de vous parler de Lush. Il y a quelques années, quand j’ai découvert pour la première fois ce magasin et ce concept fantastique (en apparence), je m’endormais en pleurant parce que je n’avais pas de boutique dans ma ville.

Bref, me voici depuis un peu plus d’un an sur Rennes, où il y a une petite boutique en haut de la rue Le Bastard. J’ai eu l’occasion d’y effectuer quelques périples. Et je vous avoue que je ne participe pas (ou plus en tout cas) à tout cet engouement autour de Lush. J’ai été déçue. Et ce pour plusieurs raisons.

En général, quand on se tourne vers Lush, c’est que l’on cherche d’une part à se tourner vers une routine beauté un peu plus éco-responsable, plus naturelle et qui lutte contre les tests sur les animaux. Sur ces points là je n’ai rien à redire, je soutiens leur démarche à 100%. Leur politique d’emballage, tant en ce qui concerne les produits en eux-mêmes que les emballages cadeaux, est plutôt chouette et j’espère qu’elle s’imposera de plus en plus dans nos rayons.

lavielush - copie

Ce qui me gêne le plus je crois, c’est ce côté « green-washing ». Attention, Lush n’est pas bio. Déjà ça c’est important de le signaler parce que j’ai l’impression que beaucoup continuent de croire que ça l’est. Tout ce qui est naturel et fait main n’est pas bio. Mais l’amalgame est facile et je ne pense pas que Lush cherche à se défaire de cette image. Lush n’est pas bio MAIS ils utilisent certains produits bio (il suffit de regarder les composants).

Ce GIF est particulièrement approprié quand on parle de GreenWashing (LOL).

Lors d’une conversation avec une vendeuse en boutique (elles sont toutes super adorables, Lush sait vraiment bien les choisir), elle m’a dit que, contrairement à Yves Rocher ou The Body Shop, eux n’utilisaient que des produits naturels. Sur le moment je n’ai pas relevé mais ça m’a trotté dans la tête pendant un moment. Suite à une réaction de malade à la barre de massage « Shimmy shimmy » (dos complètement brûlé à cause des paillettes présentes dans la barre, biafine pendant une semaine, impossible de dormir tellement ça me faisait mal), j’ai commencé à faire mes petites recherches. Et là, bim. Non, absolument pas, ils n’utilisent pas que des produits naturels. Ils ne s’en cachent pas puisque tout est expliqué en « détails » sur leur site internet (il y a même un code couleur pour différencier les produits naturels et les produits chimiques), mais en boutique ils n’en parlent pas, ou en tout cas pas tant que le sujet n’est pas soulevé par le client.

Ainsi, dans un certain nombre de produits, nous pouvons trouver des ingrédients synthétiques, des parabens, des substances dérivées du pétrole, des tensioactifs irritants, des parfums, des colorants (qui selon mes recherches seraient cancérigènes pour certains)… C’est donc pas très glorieux. De mon côté, après avoir fait ces découvertes, ça m’a bien calmé et je me tourne vers le bio. Du vrai bio.

Il y a ensuite le problème des prix exorbitants. Lush mentionne dans leur « Nous croyons » (que je vous ai mis un peu plus haut) qu’ils croient au rapport qualité/prix mais avec une petite marge quand même, faut pas déconner. Alors, je ne sais pas sur quoi ils basent leur « profit », mais moi je trouve leurs prix très très excessifs. Beaucoup des produits qui me tentaient n’ont jamais fini dans mon panier à cause de ça. Du coup, vous vous dites que mon article est bidon parce que je n’ai pas testé leurs produits.

Je n’ai pas investi dans les produits qui me tentaient le plus, certes, mais j’ai testé un certain nombre de choses quand même. Majoritairement des bombes de bain, je ne le nie pas, mais ça compte quand même parce que certaines sont chères payées pour un résultat final peu transcendant. J’ai testé une bonne dizaine de bombes de bain et quelques pains moussants. Si certains ont répondu à toutes leurs promesses au niveau odeur et/ou mousse, certains ne m’ont fait absolument ni chaud ni froid. Payer une bombe à presque 5 euros pour un bain sans couleurs, sans odeur et sans bienfaits.. Euuh, merci mais bon, j’ai l’impression de m’être fait un peu avoir. Globalement, j’ai tout de même été satisfaite par la plupart des bombes de bain (que l’on peut faire maison si on est un peu débrouillard de ces dix doigts, Pinterest est ton ami !).

Moi dans mon bain quand je tombe sur une bombe défaillante et que je veux quand même que mon bain soit spécial.

J’ai aussi testé le produit anti-boutons « Spotlight » (9e95).. Qui n’a absolument aucun effet sur moi à part assécher ma peau et faire grossir le bouton. Alors, apparemment c’est juste moi parce que dans les commentaires sur le site, il n’y a que des louanges sur ce produit soi-disant « miracle ». Moi rien. Tant pis pour moi haha. Et tant pis pour les quelques testeuses du site Beauté-test, qui rejoignent plutôt mon avis que celui des Lush-addicts. J’ai aussi testé le gommage pour les lèvres « Fée des lèvres », qui apparemment contient un produit toxique qui a été interdit dans certains pays. Super rassurant.

J’ai tenté le savon de rasage, leur petit pied bleu pour enlever les peaux mortes sur les pieds, l’éthifrice, le shampoing solide « Jason and the argan oil »… Et honnêtement rien ne m’a pleinement convaincu. Le shampoing a tué mes boucles, mes cheveux sont beaucoup plus secs et regraissent plus vite (wtf ?) alors que c’est ce que la vendeuse m’a conseillé pour les effets inverses. J’avais aussi obtenu un échantillon d’un produit qui devait redessiner mes boucles (environ 40 euros le produit, il me semble que c’est le « R and B »).. J’en ai appliqué deux ou trois fois sur mes cheveux et à chaque fois j’avais un effet carton peu agréable..

Donc voilà, plusieurs petites choses qui me gênent, qui font que j’entre un peu à reculons dans une boutique Lush maintenant. Après, je tiens à préciser que je n’ai pas testé une multitude de produits, peut-être que les produits sélectionnés ne me convenaient pas. Et que je n’ai pas encore trouvé leurs produits 100% naturels dont on nous parle tellement. Où sont-ils ? Telle est la question. Parce que j’ai l’impression que dans chaque produit il y a des composants chimiques, parfois dangereux.. Bien entendu il faut nuancer, ils ont une bonne démarche par rapport à la plupart des produits que l’on trouve en grande surface. Mais il y a quand même quelques zones d’ombres qui me dérangent personnellement.

 Et vous ? Quel est votre avis concernant Lush ? 

Je vous renvoie également au blog des Juliettes, qui ont écrit un article similaire sur Yves Rocher et le Green Washing.

Et si vous vous posez encore des questions :

Le GreenWashing et les cosmétiques

La vérité sur les cosmétiques

Le GreenWashing

J’espère que cet article vous aura plu, je vous fais plein de bisous !

A bientôt 🙂