Le protocole de la crème anglaise, tome 2 : Imprudence, Gail Carriger.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman que j’ai lu assez rapidement la semaine dernière. Il s’agit du deuxième tome du Protocole de la crème anglaise, écrit par Gail Carriger et publié aux éditions Le livre de Poche en juin dernier. J’étais censée le lire en lecture commune avec Serial Bookineuse en juillet, nous avons pris l’habitude de lire tous les Carriger en LC, malheureusement j’ai été prise par d’autres livres et d’autres engagements plus urgents et j’ai dû repousser ma lecture. Je vous invite quand même à aller lire la chronique de ma copinaute ici, elle m’a gentiment attendu pour la poster : ***

Rue et l’équipage du dirigeable La Coccinelle à la crème sont de retour d’Inde avec des révélations propres à secouer les fondements de la communauté scientifique britannique. La Reine Victoria a de quoi être agacée : les vampires sont à fleur de peau, et quelque chose ne va pas du côté de la meute de loups-garous locale. Pour couronner le tout, la meilleure amie de Rue, Primrose, persiste à se fiancer à un militaire peu recommandable.
Mais Rue a également des problèmes personnels. Son père vampire est en colère, son père loup-garou est fou, et sa tapageuse mère est tout à la fois. Mais, le pire, c’est que Rue commence à comprendre ce qui se passe vraiment… ils ont peur.

couv64585511

A la fin du premier tome, nous avions quitté Rue et son équipage en Inde, suite à des aventures plutôt rocambolesques mais néanmoins palpitantes. A son retour en Angleterre, elle doit assumer les conséquences de ces actes face à la Reine et retrouve sa famille. Assez rapidement, elle se rend compte que son Papatte rencontre quelques soucis et elle décide de prendre les choses en main, avec l’aide de sa mère (la fameuse Alexia Tarabotti) et de ses fidèles amis (Quesnel, Primrose et Percy). Ce faisant, son dirigeable se fait à plusieurs reprises attaquer.. Par qui ? Pourquoi ?

Continuer la lecture de Le protocole de la crème anglaise, tome 2 : Imprudence, Gail Carriger.

Publicités

C’est lundi, que lisez-vous ? #41

Coucou les paupiettes !

Ça y est, c’est lundi. La rentrée approche pour beaucoup d’entre vous. Personnellement, j’espère que les annonces vont commencer à fleurir, je n’en peux plus d’être au chômage ! Cette période creuse se ressent d’ailleurs beaucoup dans mon bilan de la semaine passée puisque j’ai passé les 3/4 de mon temps à lire.. Je vous montre ?

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

PicMonkey Collage-43

J’ai lu quatre romans cette semaine. J’ai enfin lu le tome 2 du Protocole de la crème anglaise, je vous en parle plus en détails demain. J’ai dévoré Rendez-vous au Cupcake Café, un roman qui n’a rien de révolutionnaire mais dont les pages se tournent toutes seules (un bon moment de détente !). J’ai également découvert l’écriture d’Emma Straub avec Modern Lovers, chroniqué jeudi dernier. Pour finir, j’ai lu en lecture commune Journal d’un vampire en pyjama (et j’ai adoré).

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #41

C’est lundi, que lisez-vous ? #40

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour le traditionnel C’est lundi, que lisez-vous ? Vu que je n’ai pas encore retrouvé du travail, mes semaines ne sont pas très chargées et j’ai eu pas mal de temps libre. J’ai regardé énormément de séries, histoire de me mettre un peu à jour dans ma liste, et j’ai lu quelques petites choses. Je vous montre tout ça ?

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

PicMonkey Collage-37

J’ai terminé trois romans cette semaine. J’ai beaucoup aimé The Girls, bien que le récit m’a mis plus d’une fois mal à l’aise. C’est une histoire assez terrifiante, je vous en reparlerai prochainement. Demain je vous parlerai de Miss you, premier roman de Kate Eberlen, qui a été une petite déception pour moi. Pour finir, j’ai lu Les femmes de Brewster Place, grâce auquel j’ai pu découvrir une plume absolument formidable !

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #40

C’est lundi, que lisez-vous ? #38

Coucou les paupiettes !

Ça fait trois semaines (il me semble) que je n’ai pas fait de C’est lundi… Et pour cause, je n’ai pas été d’une très grande efficacité pendant mes vacances en ce qui concerne la lecture. Cela dit, j’ai quand même lu quelques romans et je vais vous montrer tout ça tout de suite !

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

PicMonkey Collage-62

Au programme : six romans, un manga et une bande-dessinée. Petit régime littéraire de trois semaines haha. J’ai lu diverses choses, entre contemporain (Nuits blanches & gros câlins), thriller (Dis-moi que tu mens), horreur (Bird Box), policier (Agatha Raisin) et fantasy (L’île de l’oubli, Une histoire naturelle des dragons). Dans l’ensemble c’était plutôt bon, le seul à m’avoir réellement déçu est L’île de l’oubli, écrit par Melissa De La Cruz. J’ai poursuivi ma lecture de l’excellent manga Emma, j’ai hâte de lire le double tome 3 ! Et niveau BD, j’ai privilégié la qualité sur la quantité haha. Comme souvent avec les bande-dessinées signées Séverine Gauthier, L’épouvantable peur d’Épiphanie Frayeur est un énorme coup de cœur sur lequel je reviendrai dans le prochain Point Culture.

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #38

Premières lignes #11

Coucou les paupiettes !

Ça fait deux/trois semaines que je n’ai pas partagé avec vous les premières lignes d’un ouvrage. Cette semaine, j’ai repris lentement du service (mes parents me lâchent un peu la grappe mouahaha) et j’ai pu avancer un peu dans mes lectures, notamment dans Mémoires, par Lady Trent : Une histoire naturelle des dragons. Le roman, écrit par Marie Brennan, a été publié aux éditions L’Atalante en 2016. J’ai décidé de vous en partager les premières lignes car ce roman est un petit OVNI, une petite pépite ! Exceptionnellement, ce sera un peu plus long car je trouvais plus sympa de partager avec vous toute la préface !

Découvert sur le blog Ma Lecturothèque, ce rendez-vous m’a tout de suite plu. Le principe est simple comme bonjour : chaque dimanche, je choisis un livre dans ma bibliothèque et je partage avec vous les premières lignes du récit ! Ça vous donnera peut-être envie de découvrir ce livre à votre tour.. Qui sait ?

couv4728896

La couverture est juste ma-gni-fi-que !

Préface

Il ne se passe pas une journée sans que la poste ne m’apporte au moins une lettre d’une jeune personne (ou parfois d’une personne pas si jeune que cela) souhaitant marcher sur mes traces et étudier les dragons. De nos jours, bien entendu, le domaine est éminemment respectable : on donne des cours à l’université, des sociétés savantes publient d’énormes volumes dont les titres commencent par Compte rendu de telle ou telle réunion. Ceux qui m’intéressent aux événements respectables, néanmoins, assistent à mes conférences. Ceux qui m’écrivent veulent toujours m’entendre raconter mes aventures : comment j’ai échappé à mes ravisseurs dans les marais du Moulain, le rôle que j’ai joué dans la grande bataille de Keonga ou (le plus souvent) ma fuite vers les hauteurs inhospitalières des pics du Mrtyahaima, le seul endroit sur terre où l’on pouvait découvrir les secrets des dragons.
Même le plus assidu des épistoliers ne pourrait espérer répondre personnellement à toutes ces demandes. J’ai par conséquent accepté l’offre de MM. Carrigdon et Rudge de publier une série de volumes chroniquant les moments les plus intéressants de ma vie. Ce récit se concentrera exclusivement sur les expéditions qui ont conduit à la découverte qui m’a rendue si célèbre, mais il digressera également vers des sujets plus distrayants, qu’ils soient personnels ou même (eh oui) salaces. C’est l’un des avantages d’être une vieille femme à présent, et qui plus est une vieille femme qu’on a appelée « un trésor national » : très peu de gens peuvent me dire ce que je dois ou ne dois pas écrire.
Soyez donc avertis : les volumes de cette série contiendront des montagnes gelées, des marais fétides, des étrangers hostiles, des compatriotes hostiles et à l’occasion des membres de ma famille hostiles, de mauvaises décisions, des mésaventures géographiques, des maladies dépourvues d’attrait romantique et une abondance de boue. Vous poursuivez votre lecture à vos risques et périls. Cet ouvrage n’est pas destiné aux faibles, pas plus que l’étude des dragons elle-même. Mais une telle étude apporte des récompenses incomparables : se trouver en présence d’un dragon, même pour le plus bref des instants, même au péril de sa vie, est un plaisir que l’on ne peut jamais oublier une fois qu’on l’a connu. Si mes humbles paroles communiquent ne serait-ce qu’une fraction de cet émerveillement, je serai satisfaite.
Nous devons, bien entendu, commencer au commencement, avant la série de découvertes et d’innovations qui ont transformé le monde en celui que vous connaissez si bien, cher lecteur. C’est à cette époque reculée et presque oubliée qu’appartiennent les modestes origines de ma moins modeste carrière : mon enfance et ma première expédition à l’étranger jusque dans les montagnes de Vystranie. Les faits principaux de cette expédition sont depuis longtemps connus de tous, mais l’histoire est bien plus complexe que ce que vous en avez entendu dire.

Isabelle, lady Trent.
Casselthwaite, Linshire
II floris 5658

Alors, tentés ? 

A la prochaine,

Plein de bisous !

EnregistrerEnregistrer

C’est lundi, que lisez-vous ? #36

Coucou les paupiettes !

Ce sera un petit C’est lundi aujourd’hui puisque je n’ai pas beaucoup lu cette semaine. J’ai avancé dans pas mal de séries, surtout ce week-end, au détriment de ma PAL. Le reste du mois ne sera probablement pas très productif non plus puisque je pars à Aix-les-bains le week-prochain et en Bretagne dans une semaine. Je vais voir mes parents jusqu’au 2 août. Voilà, vous savez tout haha.

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

PicMonkey Collage-73

J’ai lu trois romans cette semaine… et c’est tout ! Incroyable, non ? Pas de BD, pas de manga, je crois que c’est ma plus petite semaine depuis le début de l’année ! J’ai terminé Amisseum, dont je vous parlerai plus en détails demain. J’ai dévoré Pas trop saignant, roman simple, court et extrêmement efficace. Pour finir, j’ai lu 7 secondes, une dystopie haletante avec laquelle j’ai passé un très bon moment de lecture.

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #36

Le protocole de la crème anglaise, tome 1 : Prudence – Gail Carriger.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une de mes dernières lectures. Il s’agit du premier tome de la nouvelle série de Gail Carriger, dont je vous ai beaucoup parlé l’année dernière. En effet, j’avais dévoré Le protectorat de l’ombrelle en lecture commune avec Serial Bookineuse, puis nous avons poursuivi avec Le pensionnat de Mlle Géraldine (dont il nous reste encore le tome 4 à lire). Cette semaine, nous avons décidé d’attaquer Le protocole de la crème anglaise. On y retrouve les personnages du Protectorat, ou du moins leurs enfants, une vingtaine d’années plus tard…

Au nom de la reine, de l’Angleterre et de la parfaite théière.
Quand Prudence Alessandra Maccon Akeldama – surnommée Rue dans l’intimité – hérite d’un dirigeable, elle fait ce que ferait n’importe quelle jeune femme dans des circonstances similaires, elle le baptise : La Coccinelle à la crème. Et elle s’envole pour l’Inde. Là-bas, elle tombe au beau milieu d’un complot mené par des dissidents locaux, du kidnapping d’une femme de brigadier et d’une famille de loups-garous écossais qu’elle ne connaît, hélas, que trop bien. Devant tous ces dangers, Rue devra s’en remettre à sa bonne éducation et, bien sûr, à ses aptitudes surnaturelles pour s’en sortir…

couv52860973

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé l’univers steampunk de Gail Carriger. J’avoue que j’avais été un peu déçue par Le pensionnat de Mlle Géraldine, je n’avais pas vraiment accroché aux personnages principaux et j’avais été gênée par le fait que le roman soit destinée aux adolescents, le genre ne convient pas vraiment à l’auteure. Ici, le roman est destiné aux adultes et, tout de suite, ça va beaucoup mieux ! On retrouve la plume dynamique et enjouée de Gail Carriger, son humour décalé so british et son goût pour les situations awkward et désopilantes mêlant étiquette et surnaturel. Je ne me suis jamais ennuyée pendant ma lecture ! L’auteure sait mener sa barque et enchaine les rebondissements avec fluidité, on adhère.

Continuer la lecture de Le protocole de la crème anglaise, tome 1 : Prudence – Gail Carriger.