Khalil – Yasmina Khadra.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman que j’ai lu le week-end dernier. Il s’agit du dernier livre de Yasmina Khadra, un auteur que j’apprécie particulièrement. Ses romans ne sont jamais bien joyeux mais ils sont toujours porteurs d’un message important. Khalil, publié chez Julliard en août 2018, est l’un des romans qui me tentaient le plus en cette rentrée littéraire. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et la maison d’édition pour l’envoi de ce roman.

Vendredi 13 novembre 2015. L’air est encore doux pour un soir d’hiver. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d’explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l’acte. Il fait partie du commando qui s’apprête à ensanglanter la capitale. Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ? Dans ce nouveau roman, Yasmina Khadra nous livre une approche inédite du terrorisme, d’un réalisme et d’une justesse époustouflants, une plongée vertigineuse dans l’esprit d’un kamikaze qu’il suit à la trace, jusque dans ses derniers retranchements, pour nous éveiller à notre époque suspendue entre la fragile lucidité de la conscience et l’insoutenable brutalité de la folie.

couv13631881

Après avoir lu le résumé, j’avoue que je m’attendais à autre chose. Je pensais que le roman serait focalisé sur la soirée du 13 novembre 2015 et sur le passé du jeune kamikaze. Yasmina Khadra a choisi de nous plonger dans l’après. En réalité, Khalil ne remplit pas sa mission ce soir-là. L’auteur nous décrit comment Khalil en est arrivé là mais surtout les réactions de ses amis, de sa famille face aux événements. Il nous décrit la colère, la peur, le deuil. Khalil doit faire face aux conséquences, doit se préparer à commettre de nouveau l’irréparable.

Comme toujours, j’ai été emportée par l’écriture de Yasmina Khadra. L’histoire est écrite à la première personne, mettant ainsi directement le lecteur dans la peau du terroriste. Pari risqué mais réussi ! L’auteur décrit avec simplicité et justesse les événements. Il aborde des sujets d’actualité brûlants en confrontant les points de vue. Il va surtout essayer de répondre à une seule simple question : pourquoi ? Le roman est prenant et particulièrement intéressant, dans l’ère du temps, et il évoque des problématiques importantes sous un angle nouveau. Il dit avoir écrit ce roman pour « repartir à la conquête de notre part d’humanité que nous sommes en train de perdre aujourd’hui ». C’est quelque chose que j’ai fortement ressenti durant ma lecture, ce besoin de montrer qu’il faut cesser de généraliser, que les amalgames sont dangereux et que, finalement, nous n’y connaissons pas grand chose. Ce roman est une lecture nécessaire car elle met en lumière les dangers de la désinformation qui accentue aujourd’hui violences et xénophobie.

Khalil est un personnage compliqué à appréhender. Les premières pages du roman nous décrivent un monstre. Il s’apprête à tuer de sang froid des dizaines de personnes. Mais, au fil des pages, nous le découvrons en tant qu’homme et non en tant que terroriste. Khalil est perdu, il a abandonné ses rêves, il ne vivait plus que pour ses amis et il a bêtement suivi. L’expression « lavage de cerveau » parait un peu rude, mais en lisant les propos tenus par son émir c’est clairement ce que j’ai ressenti. Il était fragile, ils en ont profité. Plus on avance dans le roman et plus on s’attache à Khalil. J’ai vraiment aimé le voir évoluer, questionner ses croyances et douter. Certes, il ne fait pas toujours les bons choix.. mais cela reste néanmoins très intéressant.

Je ne vais pas m’étaler plus longuement car je ne veux rien spoiler. Certains éléments dans le roman m’ont paru un peu « faciles » mais c’est un sujet difficile, nous ne savons pas tout et Yasmina Khadra non plus. Il nous décrit sa vision des choses. Au-delà des faits et de quelques rebondissements prévisibles, il faut surtout s’attacher aux émotions, aux sentiments qui ressortent et au message plus global qu’il fait passer.

En résumé, je vous recommande chaudement ce roman qui est, à mes yeux, une lecture nécessaire. Yasmina Khadra nous livre un récit novateur et décrit avec justesse le climat tendu dans lequel nous vivons aujourd’hui.

18/20

Alors, tentés ?

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

4 réflexions au sujet de “Khalil – Yasmina Khadra.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s