La vie dont nous rêvions – Michelle Sacks.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve pour parler de l’une des publications Belfond qui sortent demain, jeudi 2 mai 2019. Un peu de teasing, mesdames et messieurs, en espérant que ça vous donne envie de courir chez votre libraire dès demain ! Ce roman me tentait beaucoup et il n’a pas attendu bien longtemps dans ma PAL puisque je l’ai commencé deux jours après l’avoir reçu. La vie dont nous rêvions a été écrit par Michelle Sacks, autrice qui a grandi en Afrique du Sud et qui vit aujourd’hui en Suisse. Elle a écrit un recueil de nouvelles, Stone Baby. La vie dont nous rêvions est son premier roman. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Sam et Merry ont quitté New York pour s’installer dans un cottage en Suède et élever leur bébé au grand air. Loin de la grande ville, de ses tentations, de sa souillure, les voilà libres de se réinventer.
Sam, en homme viril et fidèle qui assure le confort et la protection des siens.
Merry, en tendre épouse qui s’adonne à ses nouveaux devoirs de mère au foyer.
Le tableau idéal : au cœur de la nature, l’homme, la femme, l’enfant.

Mais aussi Francesca, la meilleure amie de toujours, venue leur rendre visite.
Francesca, la citadine, la sublime, la femme libre.
Francesca, qui ne se sent chez elle nulle part, qui n’a jamais été choisie par un homme, et qui a de très vieux comptes à régler…

Dans ce lieu de quiétude absolue, l’espace infini a tôt fait de devenir une prison, et la solitude, un miroir tendu à la noirceur des âmes. Tout n’est que mensonge, duplicité et, tandis qu’à la clarté de l’été succède l’obscurité de l’hiver, l’idylle se meut peu à peu en un huis clos hautement toxique.

9782714481603ORI

Continuer la lecture de La vie dont nous rêvions – Michelle Sacks.

Publicités

Snobs – Julian Fellowes.

Coucou les paupiettes !

A l’ordre du jour : Snobs. Écrit par Julian Fellowes, écrivain, scénariste et réalisateur britannique (entre autres), ce roman a été publié aux éditions 10/18 en mai 2018. Ce nom ne vous est sûrement pas inconnu puisque c’est à ce cher monsieur que nous devons Downton Abbey, rien que ça. Il a également écrit Belgravia et Passé imparfait, romans que je n’ai pas encore lu. C’est donc avec Snobs que j’ai découvert la plume de l’auteur, qui plus est en délicieuse compagnie puisque j’ai lu le roman en lecture commune avec mon Popcorn adoré ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Le narrateur est un comédien de second plan qui navigue avec beaucoup d’aisance dans les classes privilégiées tout en dénonçant leurs travers. Il va suivre les aventures de son amie, Edith Lavery, la jolie fille d’un expert comptable ayant relativement bien réussi, et de sa femme, éblouie par la haute société. Lors d’une visite au château Broughton Hall, Edith, standardiste dans une agence immobilière de Chelsea, fait connaissance du fils de la maison, Charles, comte Broughton et héritier du marquis de Uckfield. Célibataire, Charles gère les propriétés de sa famille dans le Sussex et le Norfolfk. D’après les chroniqueurs mondains, c’est un des célibataires les plus enviables, et enviés, de l’aristocratie anglaise. Quand il la demande en mariage, Edith accepte, mais est-elle vraiment amoureuse de lui ? N’est ce pas plutôt de son titre, de son rang et de tout ce qui va avec ?

couv9458981

Continuer la lecture de Snobs – Julian Fellowes.