Le jour d’avant – Sorj Chalandon.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle chronique livresque. Dans le cadre de la rentrée littéraire, j’ai eu le plaisir de découvrir en avant-première un roman qui a été publié par les Éditions Grasset hier (16 août 2017) : Le jour d’avant, écrit par Sorj Chalandon. Je connaissais déjà un peu le travail de l’auteur puisque j’ai lu il y a quelques années Le quatrième mur, Prix Goncourt des Lycéens en 2013.

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et les éditions Grasset pour l’envoi de ce livre !

 » Venge-nous de la mine  » , avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

couv17303665

Lorsque j’ai vu surgir le nom de Chalandon dans la sélection « Rentrée Littéraire » sur Netgalley, je n’ai eu absolument aucune hésitation. Pour être parfaitement honnête, je n’ai même pas lu le résumé avant de le solliciter.  J’étais tombée complètement sous le charme de la plume de l’auteur il y a quelques années, lorsque j’ai lu Le quatrième mur, et j’étais quasiment sûre de tomber sur un excellent roman. Je ne me suis pas trompée. Le jour d’avant a répondu à toutes mes attentes, et bien plus encore.

C’est difficile de partager mon avis sans vous spoiler.. Mais je vais essayer. Sorj Chalandon nous raconte l’histoire de Michel, un cinquantenaire qui a grandi dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, qui a choisi de l’abandonner peu de temps après la mort de son frère et qui y revient après avoir vécu à Paris pendant de longues années. Il nous raconte un avant et un après. Au milieu ? Une vengeance.

L’écriture de l’auteur est formidable. Tout s’articule parfaitement, il n’y a aucune longueur et le roman est vraiment difficile à lâcher. Au fil des pages, l’auteur nous en dévoile un peu plus sur Michel et son passé, mais jamais trop non plus, histoire de maintenir le suspense jusqu’au bout. Je ne sais que dire du dénouement, je suis restée scotchée devant mon écran, la bouche grande ouverte, muette comme une carpe. Je ne l’avais pas vu venir, ça non !

Nous découvrons tout au long du roman le personnage principal, l’impact qu’a eu la mort de son frère sur toute son existence, ses peines, ses souffrances, sa soif de vengeance.. Jusqu’à un certain point, tout est mis en œuvre pour que Michel ne nous inspire rien de bon. De la méfiance par moments, de la haine à d’autres. Puis tout explose et on voit Michel d’un œil nouveau. On ressent désormais de la pitié, de l’attachement pour cet homme détruit. Les personnages secondaires sont quasiment inexistants, mais chacun apporte quelque chose au récit. J’ai trouvé notamment le personnage de Lucien Dravelle particulièrement touchant.

Concernant l’histoire, encore une fois, j’évite de trop en dire car je veux que vous le découvriez par vous-même (c’est un ordre, by the way). Cela dit, je peux vous confier que dès les premières pages nous sommes embarqués dans cette histoire sombre, tragique. Je ne suis pas (du tout) familière avec le contexte dans lequel prend place l’histoire, celui des mines de charbon, mais cela n’a aucunement gêné ma lecture. Tout est décrit avec tellement de détails, on s’y croirait ! Sachez que le roman est inspiré par un fait réel, un coup de grisou survenu le 27 décembre 1974 qui tua 42 mineurs à Liévin. Il s’agit du point de départ de l’histoire mais le reste est né de l’imagination de l’auteur..

En résumé, c’est un roman déstabilisant, à lire absolument.. Que ce soit pour la plume de Sorj Chalandon, magistrale, ou l’histoire, puissante et qui ne vous laissera pas indifférent.

18/20

Alors, tentés ?

La bisette !

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

15 réflexions au sujet de “Le jour d’avant – Sorj Chalandon.”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s