Allô Sorcières, tome 1 : Viser la lune – Anne-Fleur Multon.

Coucou les paupiettes !

Je vais vous parler aujourd’hui de l’une de mes dernières lectures, un petit roman publié chez les éditions Poulpe Fictions en avril dernier et écrit par Anne-Fleur Multon. Il s’agit d’un premier roman mais aussi d’un premier tome !

Avant de partager mon avis avec vous, je tiens à remercier chaudement les éditions Poulpe Fictions et Netgalley pour m’avoir permis de lire ce roman !

Aliénor, Itaï, Azza et Maria ont 14 ans et habitent chacune aux 4 coins de la planète, mais de leur rencontre sur un forum, naissent tout à la fois une grande amitié ET une chaîne Youtube à succès ! Des vidéos sur l’astronomie, par Aliénor, aux conseils d’Itaï en jeu vidéo,  d’Azza en pâtisserie et de Maria en photo, les filles partagent leurs passions et voient grossir leur confiance et leur communauté. Quand Itaï se voit écartée d’un championnat d’e-gaming prétendument masculin, elles ont l’outil en main pour médiatiser l’affaire et lutter contre cette injustice !

Viser la lune

Initialement destiné à un jeune public (9-13 ans, des collégiens donc), j’ai personnellement passé un très très bon moment de lecture. La plume d’Anne-Fleur Multon est vraiment agréable. Le récit est fluide, dynamique. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois pendant ma lecture (qui fut par ailleurs rapide, je l’ai lu d’une traite) ! L’auteure adopte un langage simple (mais pas trop non plus) et efficace. J’ai apprécié le fait que le personnage principal (Aliénor) s’adresse au lecteur. Cela crée une certaine proximité et nous permet de rentrer très facilement dans l’histoire. On a vraiment l’impression de vivre l’aventure à ses côtés (et d’être tout aussi badass qu’elle, au passage).

Continuer la lecture de Allô Sorcières, tome 1 : Viser la lune – Anne-Fleur Multon.

Premières lignes #6

Coucou les paupiettes !

J’espère que vous passez un bon week-end ! Le mien se déroule plutôt bien pour le moment héhé. Nous nous retrouvons ce dimanche pour découvrir les premières lignes d’une de mes prochaines lectures (que je devrais normalement commencer ce soir, si tout se passe comme je veux), le premier tome de Gardiens des cités perdues, écrit par Shannon Messenger. J’ai eu de très bons échos de cette nouvelle série jeunesse et j’ai hâte de découvrir ce que ça donne !

Découvert sur le blog Ma Lecturothèque, ce rendez-vous m’a tout de suite plu. Le principe est simple comme bonjour : chaque dimanche, je choisis un livre dans ma bibliothèque et je partage avec vous les premières lignes du récit ! Ça vous donnera peut-être envie de découvrir ce livre à votre tour.. Qui sait ?

couv43762396

Prologue

Flous, morcelés, les souvenirs flottaient dans la tête de Sophie, sans qu’elle puisse en reconstituer le puzzle. En s’ouvrant, ses yeux ne rencontrèrent qu’une obscurité totale. Quelque chose de rêche lui enserrait les poignets et les chevilles : impossible de bouger.
Elle fut saisie d’un froid glacial quand l’horrible évidence s’imposa à elle…
Elle était prisonnière.
Un bâillon étouffa son appel à l’aide et, lorsqu’elle inspira, le parfum doucereux d’un sédatif lui picota les narines. La tête lui tournait.
Allaient-ils la tuer ?
Le Cygne Noir était-il réellement prêt à détruire sa propre création ? Mais alors, quelle était le but du Projet Colibri ? Quelle était la raison d’être du Grand Brasier ?
La drogue l’entraînait dans un sommeil sans rêve, mais elle lutta, se raccrocha au seul souvenir susceptible de dissiper un tant soit peu le brouillard noir comme de l’encre. Deux yeux magnifiques, couleur aigue-marine.
Ceux de Fitz. Son premier ami dans cette nouvelle vie. Son premier ami tout court.
Si elle ne l’avait pas remarqué, ce jour-là, au musée, alors qui sait… peut-être rien de tout ce qui avait suivi ne serait-il arrivé.
Non. Elle le savait : même ce jour-là, il était déjà trop tard. Les feux blancs s’étaient embrasés et progressaient vers sa ville en emplissant le ciel de leur fumée poisseuse et sucrée.
L’étincelle avant l’incendie.

Alors, intrigués ?

Premières lignes #5

(Re)Coucou les paupiettes !

Découvert sur le blog Ma Lecturothèque, ce rendez-vous m’a tout de suite plu : Premières lignes. Le principe est simple comme bonjour : chaque dimanche, je choisis un livre dans ma bibliothèque et je partage avec vous les premières lignes du récit ! Ça vous donnera peut-être envie de découvrir ce livre à votre tour.. Qui sait ?

Personnellement, je vais essayer de partager avec vous le début de mes lectures en cours ou des romans que j’ai déjà lu par le passé. Si vous l’avez lu également, ça nous permettra d’échanger à leur sujet !

Me revoici donc pour vous partager les premières lignes d’un livre que je vais commencer dans le courant de la semaine prochaine puisque je suis actuellement en train de lire Le Joyau, dont je vous avais proposé un avant-goût dimanche dernier. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir (ou redécouvrir) les premières lignes du roman Quelques minutes après minuit, écrit par Patrick Ness et publié chez Gallimard (collection Folio Junior).

couv40048585

Quelques minutes après minuit

Le monstre apparut juste après minuit.
Comme tous les monstres.

Connor était réveillé.
Il venait de faire un cauchemar. Enfin, pas un cauchemar. Le cauchemar. Celui qu’il faisait très souvent ces derniers temps. Celui avec les ténèbres et le vent et le hurlement. Celui avec les mains qui glissent des siennes, malgré tous ses efforts pour les cramponner. Celui se terminait tout le temps par…
– Va-t’en, chuchota Conor dans l’obscurité de sa chambre en essayant de repousser le cauchemar, de l’empêcher de le suivre dans le monde du réveil. Va-t’en, maintenant.
Il jeta un coup d’œil sur le réveil que sa maman avait placé sur la table de chevet. 00h07. Minuit sept. Bien tard pour un dimanche, pour une veille d’école.
Il n’avait parlé à personne du cauchemar. Pas à sa mère, évidemment, mais à personne d’autre non plus, ni à son père quand il lui téléphonait tous les quinze jours ou presque, sûrement pas à sa grand-mère, et encore moins à quelqu’un de l’école. Vraiment personne. Ce qui se passait dans le cauchemar, personne n’avait besoin de le savoir.
Conor cligna des yeux, puis plissa le front. Quelque chose lui échappait. Il se redressa dans son lit, sortant un peu plus du sommeil. Le cauchemar s’évanouissait, mais il y avait autre chose qu’il n’arrivait pas à identifier, quelque chose de différent, quelque chose de…
Il écouta, aux aguets dans les ténèbres, mais il n’entendait rien d’autre que la maison silencieuse. Un craquement parfois au rez-de-chaussée désert, ou un froissement de couverture dans la chambre de sa mère à côté.
Rien.
Et puis, quelque chose. Ce quelque chose qui justement l’avait réveillé.
Quelqu’un l’appelait par son prénom.
Conor.

Alors, intrigués ?

Si vous l’avez déjà lu, qu’en avez-vous pensé ?

Dans la bibliothèque des petits #5 – Petite wishlist, ces albums qui me font de l’œil.

Coucou les paupiettes !

Je reviens vers vous cette semaine avec un nouveau Dans la bibliothèque des petits. J’avais envie de faire un petit tour des nouveautés de différentes maisons d’édition que j’aime particulièrement. Il y en a également quelques uns qui ne sont pas des nouveautés mais je les ai découvert très récemment et JE LES VEUUUUUX.

# Alice au pays des merveilles à travers l’œuvre de Yayoi Kusama.

alice_toile

À l’occasion des 150 ans de la parution du classique de Lewis Carroll, une nouvelle version illustrée qui détonne par son explosion créative et son originalité.

Les illustrations psychédéliques, extraites de l’œuvre de l’artiste Yayoi Kusama, s’accordent merveilleusement au texte, de manière presque étrange. Couleurs flamboyantes, abondance de ronds, incessants jeux sur la typographie et la mise en page, le texte et les images s’entrelacent et se superposent, créant un lien sans cesse renouvelé et modernisé avec le monde rêvé de l’auteur. (résumé : Hélium)

Continuer la lecture de Dans la bibliothèque des petits #5 – Petite wishlist, ces albums qui me font de l’œil.

Dans la bibliothèque des petits #3 – Mes derniers coups de cœur !

Coucou les paupiettes !

Ce dimanche, j’avais envie de faire autre chose qu’une playlist ou un tag, donc j’ai décidé de vous pondre un nouvel article consacré aux livres dédiés à la jeunesse. Je vais vous présenter quelques uns de mes derniers coups de cœur, destinés surtout à des enfants de maternelle (promis, la prochaine je proposerai des choses pour les plus grands !). Go ?

Le gros navet

248512

Tellement lue ces dernières semaines que je pourrai vous la raconter de tête. Bon, en même temps, elle n’est pas trop difficile à retenir. Les illustrations sont sympathiques, mais ce que j’ai vraiment préféré c’est l’histoire, qui joue sur l’idée d’accumulation et de répétition (conte en randonnée). Le grand-père, la grand-mère, la grande vache brune, les deux cochons ventrus, les trois chats noirs, les quatre poules, les cinq oies blanches et les six canaris sont tous au rendez-vous pour déterrer ce navet sacrément récalcitrant. Les plus grands comprennent rapidement la construction de l’histoire et s’amusent à compléter les phrases d’eux-mêmes. Les plus petits ? Ça les fait juste rigoler, mais ça marche aussi. Simple, efficace, avec un joli message sur l’importance de l’entraide à la clé.
Age : à partir de 3 ans. Testé et approuvé !

Continuer la lecture de Dans la bibliothèque des petits #3 – Mes derniers coups de cœur !