#PLIB2021 : Steam Sailors, tome 1 : L’Héliotrope, Ellie S. Green

Coucou les paupiettes !

Plus que deux finalistes à chroniquer ! L’édition 2021 du Prix Littéraire de l’Imaginaire Booksphere touche à sa fin, et nous connaîtrons le grand gagnant mi-octobre ! Aujourd’hui, je vais vous parler de L’Héliotrope, le premier tome de la saga (trilogie, à priori ?) de Steam Sailors, écrite par Ellie S. Green et publiée aux éditions Gulf Stream en mars 2020. Comme pour La Ville sans Vent, il s’agit d’un premier roman !

Il fut un temps où les Alchimistes nourrissaient le Haut et Bas-Monde de leurs inventions merveilleuses, produits de magie et de science. Un temps de machines extraordinaires, de prodiges électriques et d’individus aux pouvoirs fantastiques. Une époque révolue depuis que les Industriels ont éradiqué les Alchimistes et leur formidable savoir. Pourtant, on raconte qu’à l’aube de leur disparition, ils auraient caché leur fabuleux trésor dans une cité secrète…
Quatre siècles après la Grande-Fracture, les habitants du Bas-Monde traversent une ère obscure et rétrograde, tandis que le Haut-Monde, figé depuis l’extinction des Alchimistes, demeure inaccessible et fait l’objet de tous les fantasmes. Originaire du Bas-Monde, Prudence vit en paria car elle voit l’avenir en rêves. Une nuit, son village est attaqué par des pirates du ciel. Enlevée et enrôlée de force à bord de l’Héliotrope, un navire volant à la sinistre réputation, la jeune orpheline découvre un nouvel univers, celui du ciel et des pirates. Prudence fait la connaissance des membres de l’équipage, qui ne tardent pas à lui révéler leur secret : ils détiennent un indice, menant à une série de « clefs » disséminées dans le monde, qui permettait de retrouver la cité des Alchimistes…

#ISBN9782354887759

Larguez les amarres ! Ellie S. Green nous embarque à la découverte du Haut-Monde à bord de l’Héliotrope, un bateau pirate dont la réputation n’est apparemment plus à faire. Nous découvrons cet univers au travers du regard de Prudence, une jeune guérisseuse du Bas-Monde qui pensait jusqu’à présent que les pirates étaient issus de légendes. Alors qu’elle se fait lentement mais sûrement une place sur le navire, elle se révèle rapidement indispensable aux pirates en quête de la cité des Alchimistes, disparus depuis la Grande Fracture…

Quel plaisir de découvrir la plume et l’univers de Ellie S. Green ! J’ai dévoré Steam Sailors en un rien de temps, avalant les pages et les chapitres sans voir le temps passer. J’ai adoré parcourir le Haut-Monde aux côtés de Prudence, la voir apprivoiser ses nouveaux compagnons de route, se battre à leurs côtés. Moult rebondissements vous attendent, vous êtes prévenus ! L’intrigue est très prenante, l’action bien présente, et la plume est simple et efficace. Tous les ingrédients sont réunis pour que vous passiez un bon moment avec ce roman fantasy destiné à un public plutôt Young Adult. Je tiens à le préciser, car si j’ai vraiment adoré (je me répète) ce premier tome, il faut bien admettre qu’il a quelques « failles ». Quelques éléments prévisibles (sans tomber dans la facilité, ce que j’ai apprécié), des personnages et un univers qui auraient pu être encore plus approfondis qu’ils ne le sont déjà… On a quand même l’impression que tout va très vite, et je pense qu’il y avait vraiment matière à aller plus loin avec ce Haut-Monde, ces embarcations volantes, ces Alchimistes, ou encore la Grande Fracture. On découvre différentes régions, toujours dépaysantes, mais on a cette envie, ce besoin presque, d’en voir et d’en savoir plus. C’est un défaut mineur, car l’histoire en elle-même se suffit ainsi. C’est de la gourmandise de ma part. D’ailleurs, il s’agit seulement d’un premier tome, donc je sais que l’univers continuera d’être exploré par la suite et qu’on en apprendra sûrement plus sur certains éléments. Je pense que ce qui m’a surtout manqué, c’est un contexte un peu plus fouillé. Je mentionnais plus haut la Grande Fracture, c’est un des éléments que j’aurais vraiment aimé voir plus développé, afin de mieux cerner les enjeux politiques du roman.

L’une des plus grandes forces de ce roman réside dans ses personnages. Je vous mets au défi de ne pas vous attacher à cette joyeuse bande de pirates ! (Impossible) Sous leurs airs de durs à cuire, ils sont tous plus adorables les uns que les autres. On en découvre un peu plus sur chacun au fil des pages, et là encore, on en veut plus. Gourmandise, quand tu nous tiens ! Je propose donc à l’autrice d’écrire des hors-séries sur chacun des pirates avec leurs histoires personnelles depuis la naissance. Merci. Prudence, le petit moucheron à l’apparence fragile, est en fait une jeune femme plutôt impressionnante, qui évolue, s’affirme et s’impose au fil des pages comme une héroïne qui a encore beaucoup à nous révéler. Je sens qu’elle va nous surprendre dans la suite (que je vais très rapidement me procurer) !

En résumé, Steam Sailors est une saga fantasy young adult qui avait tout pour me plaire : des pirates, une héroïne qui envoie du pâté, du steampunk… Et je dois bien avouer que j’ai succombé au charme de Prudence, de Petrus, de Gareth et des autres, et surtout de l’Héliotrope ! Bien que j’aurais aimé quelques approfondissements sur certains points, j’ai adoré ce roman et j’ai hâte de découvrir la suite. Une très belle découverte, merci le PLIB !

Alors, tentés ?

La bisette !

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

2 réflexions au sujet de “#PLIB2021 : Steam Sailors, tome 1 : L’Héliotrope, Ellie S. Green”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s