C’est lundi, que lisez-vous ? #95

Coucou les paupiettes !

Quelle semaine bizarre ma foi ! J’ai l’impression d’avoir passé mon temps à lire et en même temps de n’avoir rien lu. Je suis dans plusieurs lectures communes qui n’avancent pas beaucoup, on va remédier à tout ça cette semaine, et j’avance petit à petit dans plusieurs autres bouquins à gauche et à droite. Je crois que je ne vais plus rien commencer tant que je n’ai pas tout terminé ! En parallèle, j’ai découvert que Netflix avait adapté la bande-dessinée Hilda de Luke Pearson (13 épisodes) et j’ai tout regardé.. Je suis également à jour dans Riverdale et j’ai regardé toute la première saison de la nouvelle série espagnole Elite (Netflix encore..). Avec tout ça, j’ai déjà accumulé du retard dans toutes les séries qui ont repris en septembre haha. Bref, on regarde ce que j’ai lu ces derniers jours ?

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #95

Publicités

Je voudrais que la nuit me prenne – Isabelle Desesquelles.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman de la rentrée littéraire 2018 publié chez Belfond, dans la collection Pointillés. Je voudrais que la nuit me prenne a été écrit par Isabelle Desesquelles, autrice que je n’avais encore jamais lu jusqu’à présent. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Loin du bruit du monde, Clémence, bientôt huit ans, grandit auprès de parents rivalisant de fantaisie. Mais elle n’a pas la voix d’une petite fille et ses mots sont ceux d’un mystère cruel. Que s’est-il passé pour que l’innocence se borde ainsi de noir ? Plongée vertigineuse et poétique dans le monde de l’enfance, Je voudrais que la nuit me prenne raconte le danger du bonheur.

Capture d_écran 2018-10-05 à 15.45.18

Continuer la lecture de Je voudrais que la nuit me prenne – Isabelle Desesquelles.