des astres – Séverine Vidal.

Coucou les paupiettes !

Après Comme des images, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un autre roman publié aux éditions Sarbacane, dans la collection Exprim’. des astres a été écrit par Séverine Vidal et publié le 4 septembre 2019. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

C’est l’histoire de Pénélope, une fille que sa mère n’a jamais su aimer. Une fille transparente, timide, terrifiée par la vie… au point de ne pas se sentir la force, le jour venu, d’élever son bébé.
Au point de l’abandonner en pensant le sauver.

C’est l’histoire de Romane, une fille qui n’a jamais connu sa mère biologique. une fille heureuse, épanouie, gourmande de vie… mais à qui il manque toujours quelque chose.
À qui il manque toujours quelqu’un.

C’est l’histoire des mères et de leurs filles, qui raconte combien parfois, les mères peuvent nous détruire et combien parfois, elles nous sauvent.

couv21547216

Continuer la lecture de des astres – Séverine Vidal.

Le poids du monde – David Joy.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un roman paru aux éditions 10/18 le 4 juillet 2019 et qui me faisait de l’œil depuis sa sortie (cette couverture !). Le poids du monde a été écrit par David Joy, jeune écrivain américain. Son prochain roman, Ce lien entre nous, devrait paraître aux éditions Sonatine dans les prochaines semaines. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Après avoir quitté l’armée et l’horreur des champs de bataille du Moyen-Orient, Thad Broom revient dans son village natal des Appalaches. N’ayant nulle part où aller, il s’installe dans sa vieille caravane près de la maison de sa mère, April, qui lutte elle aussi contre de vieux démons. Là, il renoue avec son meilleur ami, Aiden McCall. Après la mort accidentelle de leur dealer, Thad et Aiden se retrouvent soudain avec une quantité de drogue et d’argent inespérée. Cadeau de Dieu ou du diable ?

couv15066431

Continuer la lecture de Le poids du monde – David Joy.

UnPur – Isabelle Desesquelles.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui de découvrir un des romans de cette rentrée littéraire 2019 qui me faisait de l’œil. Publié aux éditions Belfond, dans la collection Pointillés, il s’agit de UnPur, le nouveau roman d’Isabelle Desesquelles. Il est sorti en librairie le 22 août dernier. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Benjaminquejetaime et Julienquejetaime. Les noms que leur a donnés leur mère, Clarice. Dans les ruelles de Paris, ils forment une famille tournesol aux visages orientés vers le bonheur. Seulement, le destin va en décider autrement. Quand un inconnu pose les yeux sur deux enfants en se demandant lequel il va choisir. Et tout leur enlever. Quarante ans plus tard s’ouvre le procès d’un monstre qui n’est pas sur le banc des accusés mais dans la tête de chacun. C’est sa victime que l’on juge. Quand l’enfance nous est arrachée, quel humain cela fait-il de nous ? De l’Italie – Bari et Venise – au Yucatán – sa mer turquoise et les rites ancestraux maya – se déploie l’histoire d’un être dont on ne saura jusqu’à la fin s’il est un pur. Isabelle Desesquelles explore l’absolu de l’enfance, avec ses premières et surtout ses dernières fois, qu’à toute force on voudrait retrouver. À sa manière frontale, l’auteur éclaire l’indicible. Roman de l’inavouable et dissection d’un tabou, UnPur bouscule, interroge, il envoûte et tire le fil de ce que l’on redoute le plus.

couv65161922

Continuer la lecture de UnPur – Isabelle Desesquelles.

Lectio Letalis – Laurent Philipparie.

Coucou les paupiettes !

J’espère que vous passez un bon dimanche ! Le mien est placé sous le signe de la lecture, pour changer. Je vous propose de découvrir mon avis sur Lectio Letalis, un thriller écrit par Laurent Philipparie et publié aux éditions Belfond en janvier 2019. Avant toute chose, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Paris. Un assistant d’édition tout juste embauché se tranche les veines à la lecture du premier manuscrit qui lui est confié. C’est la troisième fois, en quelques semaines, que le même scénario-suicide se produit dans cette maison d’édition.

Bordeaux. Le lieutenant Gabriel Barrias, ancien indic devenu flic, enquête sur l’assassinat atypique d’un psychiatre massacré par un rapace, dans son cabinet, en pleine consultation.

Deux affaires éloignées en tout point, et pourtant. Un nom apparaît des deux côtés. Celui d’Anna Jeanson, qui fut, dix ans plus tôt, l’unique survivante d’un suicide collectif survenu dans une secte dressant des animaux à tuer.

couv73420238

Continuer la lecture de Lectio Letalis – Laurent Philipparie.

Toutes blessent, la dernière tue – Karine Giebel.

Coucou les paupiettes !

J’ai lu tout récemment, pour la première fois, une autrice dont j’avais beaucoup entendu parler ces dernières années : Karine Giebel. Toutes blessent, la dernière tue a été publié aux éditions Belfond en mars 2018 (une édition collector a vu le jour en novembre 2018). C’est une petite brique, il fait tout de même 744 pages (vous connaissez mon aversion pour les pavés) mais une fois lancée, j’ai eu du mal à le lâcher ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre. 

Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude. Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. Une rencontre va peut-être changer son destin…

Frapper, toujours plus fort.
Les détruire, les uns après les autres.
Les tuer tous, jusqu’au dernier.

Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
Un homme dangereux.
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
Parce que bientôt, tu seras morte.

couv18979542

Continuer la lecture de Toutes blessent, la dernière tue – Karine Giebel.

#PLIB2019 : Le dieu oiseau – Aurélie Wellenstein.

Coucou les paupiettes !

Comme promis, je vais aujourd’hui vous parler de ma dernière lecture réalisée pour le PLIB 2019. Elle faisait partie des romans qui me tentaient le plus dans la sélection. Il s’agit d’un roman fantasy écrit par Aurélie Wellenstein : Le dieu oiseau. Il a été publié aux éditions Scrineo le 15 mars 2018.

Une île. Dix clans. Tous les dix ans, une compétition détermine quel clan va dominer l’île pour la décennie à venir. Les perdants subiront la tradition du « banquet » : une journée d’orgie où les vainqueurs peuvent réduire en esclavage, tuer, violer, et même dévorer leurs adversaires. Il y a dix ans, Faolan, fils du chef de clan déchu, a assisté au massacre de sa famille. Sauvé par le fils du chef victorieux, Torok, il est depuis lors son esclave et doit subir ses fantaisies perverses. Sa seule perspective d’avenir est de participer à la compétition de «l’homme-oiseau», afin de renverser l’équilibre des pouvoirs en place et de se venger. Qui du maître ou de l’esclave va remporter la bataille ? Quel enjeu pour les habitants de l’île ? Quel est le prix à payer pour la victoire ?

couv71558070

#ISBN:9782367405827

Continuer la lecture de #PLIB2019 : Le dieu oiseau – Aurélie Wellenstein.

Peleliu, Guernica of Paradise / tomes 2 & 3 – Kazuyoshi Takeda.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui nous allons parler manga et plus précisément de la suite de la série Peleliu, Guernica of Paradise dont je vous ai déjà parlé il y a quelques semaines. J’ai dévoré cette semaine les tomes 2 et 3, publiés le 8 novembre 2018 et le 17 janvier 2019 aux éditions Vega. Alors, est-ce que ces deux tomes sont aussi bons que le premier ? On va découvrir ça tout de suite !

Trois jours après le débarquement américain. Septembre 1944, l’île de Peleliu est sous la canicule. Tamaru a survécu à la mortelle bataille de la côte ouest et à trouvé un abri dans une grotte avec ses camarades. Les « nettoyeurs » de l’armée américaine parcourent le territoire, jour et nuit. Une soif telle qu’ils n’ont jamais connu, assaille la troupe de Tamaru. Ils risquent leur vie, rien que pour obtenir de l’eau. Tamaru fini par se résigner à la dure réalité des champs de bataille. Et ce fait le trouble. Faut-il vivre pour se battre ? Ou faut-il mourir pour vivre ? 

Continuer la lecture de Peleliu, Guernica of Paradise / tomes 2 & 3 – Kazuyoshi Takeda.

The Hate U Give – Angie Thomas.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, nous allons parler d’un roman que j’ai lu en lecture commune en août avec Popcorn & Gibberish et Le petit monde d’Isa. Ce roman a fait beaucoup parler de lui dès sa publication car il aborde des thématiques fortes. The Hate U Give a été écrit par Angie Thomas et publié aux éditions Nathan en avril 2018. Une adaptation cinématographique a déjà été réalisée et sera en salles d’ici quelques temps (sortie en octobre aux États-Unis).

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police.
Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes.
Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

couv58584033

Continuer la lecture de The Hate U Give – Angie Thomas.

La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose – Diane Ducret.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve pour la seule chronique livresque de la semaine ! Je vais vous parler d’un roman que j’ai lu en lecture commune avec mon cher Petit Pingouin Vert (son baptême de LC en plus, c’est beau). La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose a été écrit par Diane Ducret et publié aux éditions Flammarion en février 2018. Je connais déjà l’auteure, pour avoir lu au début de l’année L’homme idéal existe, il est québécois ainsi que son excellent Femmes de dictateurs. Je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre et pour m’avoir permis de découvrir la dernière publication de cette auteure que j’aime beaucoup !

La loi de Murphy n’est rien comparée à la loi d’Enaid : tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera plus mal encore qu’on aurait humainement pu le prévoir. Après avoir été quittée à Gdansk par téléphone, Enaid se rend à l’évidence : les fées qui se sont penchées sur son berceau ont dû s’emmêler les pinceaux. Comment expliquer, sinon, la sensation qu’elle a depuis l’enfance qu’il lui a toujours manqué quelqu’un ? Il y a de quoi se poser des questions quand les parents adoptifs sont en fait les grands-parents, que la mère est danseuse de nuit, que le père change de religion comme de famille, que les bunkers de l’ETA servent d’école buissonnière. Et que l’accident d’un instant devient la fracture de toute une vie… On peut se laisser choir ou faire le saut de l’ange. Être boiteux ou devenir un flamant rose. Sur ses jambes fragiles, tenir en équilibre avec grâce par le pouvoir de l’esprit, un humour décapant et le courage de rester soi.

couv12943117

Continuer la lecture de La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose – Diane Ducret.

Dessine-moi… ton monde idéal – Victor de Coster.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui on se retrouve pour une chronique un peu différente de celles publiées ces derniers jours. Nous allons nous intéresser à un album jeunesse publié aux Éditions du Rêve. Dessine-moi… ton monde idéal a été publié en mars 2018. Victor de Coster, journaliste, a parcouru la France et rencontré vingt enfants entre 5 et 10 ans qui lui ont dépeint leur monde idéal. L’ensemble a été illustré par Maxim Savva.

Ils ont entre 5 et 10 ans et ne manquent pas d’imagination quand il s’agit de dessiner la planète qui les inspire. Voici leurs aspirations, le monde tel qu’ils l’espèrent, eux qui le porteront bientôt.

Ecologie, partage, famille… sont autant de valeurs que les enfants ont naturellement mis au cœur de leurs rêves. Si ce livre garde toute la légèreté -et l’humour- d’une parfaite histoire du soir, il est aussi plein d’espoir. Celui de voir la bienveillance et la douceur de nos conteurs d’un jour envahir pour de bon le monde de demain.

dessine-moi-un-monde-ideal-7e1

Continuer la lecture de Dessine-moi… ton monde idéal – Victor de Coster.