UnPur – Isabelle Desesquelles.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui de découvrir un des romans de cette rentrée littéraire 2019 qui me faisait de l’œil. Publié aux éditions Belfond, dans la collection Pointillés, il s’agit de UnPur, le nouveau roman d’Isabelle Desesquelles. Il est sorti en librairie le 22 août dernier. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Benjaminquejetaime et Julienquejetaime. Les noms que leur a donnés leur mère, Clarice. Dans les ruelles de Paris, ils forment une famille tournesol aux visages orientés vers le bonheur. Seulement, le destin va en décider autrement. Quand un inconnu pose les yeux sur deux enfants en se demandant lequel il va choisir. Et tout leur enlever. Quarante ans plus tard s’ouvre le procès d’un monstre qui n’est pas sur le banc des accusés mais dans la tête de chacun. C’est sa victime que l’on juge. Quand l’enfance nous est arrachée, quel humain cela fait-il de nous ? De l’Italie – Bari et Venise – au Yucatán – sa mer turquoise et les rites ancestraux maya – se déploie l’histoire d’un être dont on ne saura jusqu’à la fin s’il est un pur. Isabelle Desesquelles explore l’absolu de l’enfance, avec ses premières et surtout ses dernières fois, qu’à toute force on voudrait retrouver. À sa manière frontale, l’auteur éclaire l’indicible. Roman de l’inavouable et dissection d’un tabou, UnPur bouscule, interroge, il envoûte et tire le fil de ce que l’on redoute le plus.

couv65161922

Continuer la lecture de UnPur – Isabelle Desesquelles.

Bad Man – Dathan Auerbach.

Coucou les paupiettes !

Je vais vous parler d’un roman qui sort ce jour en librairie, un roman qui m’a tout de suite interpellé dans le catalogue de la maison d’édition et sur lequel je me suis jetée dès qu’il est arrivé dans ma boîte aux lettres. Bad Man est le premier roman de Dathan Auerbach à paraître en France. Publié chez Belfond Noir, vous pouvez vous le procurer dès aujourd’hui, 21 février 2019 ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

On dit qu’une disparition d’enfant se résout dans les quarante-huit heures. Le temps qu’il faut pour enquêter, coller des affiches, frapper à toutes les portes, auditionner des témoins. Pour Ben, l’attente dure depuis cinq ans, depuis le jour où Eric, son petit frère de trois ans, a disparu dans le supermarché local, en Floride.
Coincé entre une belle-mère qui passe ses nuits à dorloter un enfant imaginaire et un père qui se noie dans le travail, Ben ne vit plus, rongé par la culpabilité. Pour les aider, le jeune homme cherche un travail. Ironie du sort, dans cette ville sinistrée, le seul disponible est manutentionnaire de nuit au supermarché.
Ben accepte. Mais quelque chose ne tourne pas rond dans ce magasin. L’attitude bizarre de ses collègues, de son patron ; des conserves qui semblent se déplacer dans les rayons ; une broyeuse à cartons que l’on croit entendre gémir. Et puis, ce doudou défraîchi qui réapparait soudain. Le doudou d’Eric.

9782714479952ORI

Continuer la lecture de Bad Man – Dathan Auerbach.

Cet été-là – Lee Martin.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui on se retrouve pour une nouvelle chronique livresque. J’ai lu la semaine dernière un court thriller qui me tentait beaucoup et qui s’est révélé plutôt surprenant. Publié aux éditions 10-18 en février 2018, Cet été-là a été écrit par l’auteur américain Lee Martin. Avant toute chose, je tiens à remercier chaudement la maison d’édition pour l’envoi de ce livre ! 

Tout ce qu’on a su de cette soirée-là, c’est que Katie Mackey, 9 ans, était partie à la bibliothèque pour rendre des livres et qu’elle n’était pas rentrée chez elle. Puis peu à peu cette disparition a bouleversé la vie bien tranquille de cette petite ville de l’Indiana, elle a fait la une des journaux nationaux, la police a mené l’enquête, recueilli des dizaines de témoignages, mais personne n’a jamais su ce qui était arrivé à Kathy. Que s’est-il réellement passé cet été là ? Trente ans après, quelques-uns des protagonistes se souviennent. Le frère de Katie, son professeur, la veuve d’un homme soupçonné du kidnapping, quelques voisins, tous prennent la parole, évoquent leurs souvenirs. Des secrets émergent, les langues se délient. Qui a dit la vérité, qui a menti, et aujourd’hui encore, qui manipule qui ? Avec ce magnifique roman polyphonique, littéralement habité par le désir et la perte, Lee Martin nous entraîne dans la résolution d’un crime à travers une exploration profonde et déchirante de la nature humaine.

couv27158360

Continuer la lecture de Cet été-là – Lee Martin.

Premières lignes #7

Coucou les paupiettes !

J’espère que vous avez passé une bonne semaine (et un bon week-end !). Je suis censée être en plein week-end à lire, mais sachant que je suis en retard d’environ 800 pages sur mon objectif, je pense que je vais laisser tomber. Je suis un tantinet souffreteuse, j’ai chopé un coup de froid avec la clim de ma voiture. TRISTESSE. Je passe mon temps à tousser et à me moucher, c’est formidable, je kiffe ma vie. Bref. Je vais aujourd’hui vous présenter les premières pages du roman que je suis en train de terminer : Room, écrit par Emma Donoghue !

Découvert sur le blog Ma Lecturothèque, ce rendez-vous m’a tout de suite plu. Le principe est simple comme bonjour : chaque dimanche, je choisis un livre dans ma bibliothèque et je partage avec vous les premières lignes du récit ! Ça vous donnera peut-être envie de découvrir ce livre à votre tour.. Qui sait ?

couv70347778

Mes cadeaux

Aujourd’hui, j’ai 5 ans. Hier soir j’en avais 4 quand j’ai été me coucher dans Petit Dressing, mais abracadabra ! il fait encore nuit et je me réveille dans Monsieur Lit avec mes 5 ans. Avant, j’avais 3 ans, et 2, et 1 an, et encore avant 0 an. « Est-ce que j’ai eu des moins que zéro ?
– Hein ? » Maman s’étire de tout son long.
« Quand j’étais au Ciel. Est-ce que j’avais moins 1, moins 2, moins 3 ans… ?
– Mais non, les chiffres n’ont commencé que quand tu es tombée de là-haut.
– Par Madame Lucarne. Tu étais toute triste avant que j’arrive dans ton ventre.
– Bien vrai. » Maman se penche pour allumer Madame Lampe qui fait la lumière, rapide comme l’éclair : clac !
Je ferme les yeux juste à temps ; après j’en rouvre un, juste un chouïa, et les deux.
« Je pleurais toutes les larmes de mon corps, raconte Maman. Je restais couchée là à compter les secondes.
– Il y en avait combien ? je lui demande.
– Des millions et des millions. »

Alors, intrigués ?

Vous l’avez déjà lu ? Avez-vous vu le film ?