Quelques jours de nos vies – Clare Swatman.

Coucou les paupiettes !

Me revoilà avec une nouvelle chronique livresque. Je vais aujourd’hui vous présenter un roman publié aux éditions Presses de la Cité le 11 mai dernier : Quelques jours de nos vies. Il s’agit du premier roman de l’auteure anglaise Clare Swatman et il a déjà été traduit dans une quinzaine de langues.

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier les éditions Presses de la Cité et Babelio pour l’envoi de ce roman !

Si vous pouviez revenir en arrière, que changeriez-vous ?
Zoe et Ed étaient prédestinés à s’aimer. Aujourd’hui, en couple depuis vingt ans, ils traversent côté à côté les plaines et les sommets de la vie conjugale. Comme un couple de vingt ans, ils s’embrassent tous les matins. Sauf que ce matin-là, Zoe est excédée et envoie balader Ed… qui meurt, fauché par un bus. Comment Zoe pouvait-elle savoir que c’était la dernière fois qu’elle le voyait ?
Mais était-ce vraiment la dernière… ?
Quelques temps plus tard, Zoe se réveille dans sa chambre de jeune fille. La vie semble lui avoir offert une seconde chance : revivre les moments les plus importants de son histoire avec Ed. Et les revivre en mieux, afin d’en changer le destin… 

Dans ce roman chatoyant d’émotion, Clare Swatman brosse le portrait d’un homme et d’une femme et interroge les ressorts du couple, confronté aux problématiques du deuil ou de l’infertilité. Quelques jours de nos vies séduira toutes celles et tous ceux qui n’ont pas honte de pleurer en lisant un bon roman. Préparez vos mouchoirs !

couv41706283

Qui ne donnerait pas tout ce qu’il possède pour avoir, un jour, la chance de pouvoir revenir en arrière et changer un ou plusieurs événements survenus dans son passé ? Pour pouvoir dire adieu à ses proches d’une manière convenable ? Pour essayer de changer les choses ? Pour tuer Hitler ?  Le voyage dans le temps est à la mode et Clare Swatman a décidé de reprendre la thématique à la sauce romantique. L’idée de départ n’est pas forcément très originale mais elle est bonne et je trouvais le résumé fort prometteur. Après avoir lu le roman, mon avis est un tantinet mitigé. Certains détails m’ont un peu gêné.

L’écriture de Clare Swatman est simple, fluide. Plutôt agréable à lire. J’ai lu le roman en une journée (j’ai fait une pause sieste, si vous voulez tout savoir). Il est difficile de s’arrêter car les chapitres s’enchainent bien et représentent chacun un nouvel épisode de l’histoire de Zoe et Ed (deux jours, deux mois voire deux ans après l’épisode précédent) et on veut savoir au plus vite si les actes de Zoe vont changer quelque chose. Au vu des différents sujets abordés, je m’attendais à un peu plus de poésie. Je m’attendais en tout cas à ressentir un peu plus de choses par la simple écriture de l’auteure, qui peine parfois à transmettre les sentiments ressentis par ses personnages. Je regrette aussi certaines redondances, notamment à la fin des chapitres et concernant certains passages de l’histoire, j’en parle un peu plus dans le paragraphe suivant. La lecture est néanmoins plaisante, je n’ai pas passé un mauvais moment avec ce roman.

Concernant les personnages, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher au personnage principal (Zoe), dont je regrettais souvent le comportement. Cela dit, j’ai apprécié l’évolution qu’elle connait dans le roman. Elle est plus attachante à la fin, lorsqu’elle se rend progressivement compte à quel point elle a été égoïste. Ce ne fut pas le cas avec Ed, qui est le personnage qui m’a le plus plu dans cette histoire. L’auteure a su analyser avec justesse l’évolution d’une relation entre deux êtres qui s’aiment mais qui se déchirent, ici à cause de leurs difficultés à avoir un enfant. On les voit se rapprocher, s’éloigner, tenter de se rabibocher et de sauver les meubles avant de retomber dans leurs vieilles habitudes. Je parlais un peu plus haut de redondances. J’avoue qu’au bout d’un moment, j’en avais un peu marre de voir le même schéma se répéter chapitre après chapitre. Une dispute violente, on s’aime, on se rabiboche, on se rendort et on se réveille trois ans après, on se dispute, on s’aime, on se rabiboche et on se rendort.. C’est l’un des gros points négatifs de ce roman à mes yeux. J’ai tout de même trouvé leur relation touchante, dans l’ensemble. Les personnages secondaires ne sont pas très développés, j’aurai aimé par exemple que Jane ait plus d’importance dans ce roman. C’est une personnage que j’ai  apprécié.

L’histoire tourne principalement autour de deux « arcs », le premier étant le voyage dans le temps et la tentative de Zoe de sauver l’homme de sa vie, et le deuxième étant leur désir de concevoir un enfant qui finit par détruire leur couple. Suis-je une personne insensible ? Je ne crois pas.. Pourtant, ce roman, dont le résumé promettait de me tirer la larme, n’a pas réussi à remuer mon petit cœur. A le titiller peut-être, mais pas à le remuer. L’histoire de Zoe et Ed est touchante, parfois émouvante mais pas suffisamment pour me faire pleurer. Il manque quelque chose dans ce roman. Je ne sais pas si c’est de la profondeur, moins de répétitions, de la poésie ? L’auteure décrit très bien la déception, la tristesse, la colère que ressentent les personnages par rapport aux échecs de grossesse, mais il manque l’émotion qui transformerait ce compte-rendu de la vie du couple en une véritable romance au destin dramatique. C’est dommage car elle aborde vraiment des thématiques intéressantes ! J’ai tout de même apprécié le fait que l’auteure nous dépeigne le quotidien d’un couple réaliste, de la rencontre jusqu’au décès d’Ed, en passant par les doutes, les engueulades et les petits moments de bonheur qui peuvent sembler anodins. Pour en terminer avec cette chronique sans vous spoiler, j’ai été très déçue par la fin. A la moitié du roman, je ne voyais que deux fins possibles et, bien évidemment, ça n’a pas loupé, c’est tombé sur la fin complètement mièvre.

En résumé, c’était une lecture mitigée. Les thématiques abordées sont intéressantes et nous font prendre conscience de l’importance qu’a chaque petit moment passé avec l’autre. Je n’ai cependant pas été transportée par cette romance, je n’ai pas été aussi émue que je m’y attendais. Trop d’attentes peut-être ? Un résumé qui nous promet trop de choses ? Le fait que j’ai lu le roman aussi vite me pousse quand même à dire que j’ai passé un bon moment. Un bon moment mais sans plus. Le sujet aurait pu être mieux traité…

13/20

Tentés ? Si vous l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ?
(Suis-je une personne insensible ?)

Plein de bisous !

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

14 réflexions au sujet de “Quelques jours de nos vies – Clare Swatman.”

    1. N’hésite pas à te faire ton propre avis, je crois que je suis passée à côté personnellement x)
      En jettant un œil aux autres chroniques, je me suis rendue compte qu’il avait pas mal plu à la majorité des lecteurs ^^

      Aimé par 1 personne

  1. Ahhh j’avais envie de le tenter mais finalement en lisant ta chronique, je suis … comme elle : mitigée.
    J’ai bien aimé ton introduction (surtout le passage « tuer hitler ? » … qui sait, si quelqu’un avait eu cette idée où nous en serions aujourd’hui ^^’ ! Tu l’as eu par netgalley ? Je l’ai vu défiler sur mon catalogue 😊 ! Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s