Les héros, ça s’trompe jamais – Marie Potvin.

Coucou les paupiettes !

Et si aujourd’hui on parlait de ma toute première lecture de 2019 ? Je vous propose de découvrir mon avis sur Les héros, ça s’trompe jamais, le premier tome de la saga du même nom écrite en 2012 par Marie Potvin, autrice québécoise. Elle a été rééditée en 2018 par les éditions Kennes ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Les frères Grondin attisent bien des convoitises. Philippe essaye d’étouffer la blessure qui ne le quitte pas depuis la mort de sa femme en se plongeant à corps perdu dans le travail et dans l’éducation de sa fille. Saura-t-il saisir l’amour au vol quand celui-ci viendra papillonner autour de lui ? Max incarne la force tranquille, le charme auquel on ne peut résister. Il a irrémédiablement brisé le cœur d’Annie, son ex-petite amie. Max traîne avec lui sa réputation de séducteur, ce qui ne va pas l’aider à inspirer confiance à Bernise, qui a bien peur de n’être qu’un nom de plus au tableau de chasse de ce Don Juan. Sylvain, enfin, masque tant bien que mal sa fragilité sous un humour qu’il veut à toute épreuve. Mais les démons contre lesquels il a déjà lutté autrefois reviennent le hanter, sans qu’il soit sûr de parvenir encore à les dompter. Autour de ses trois hommes, virevoltent de jeunes et jolies femmes, avec chacune des motivations différentes mais une quête commune : trouver son « héros » . Annie, malgré l’attitude de Max, ne désespère pas de le reconquérir. Bernise aimerait pouvoir vaincre sa peur de l’amour et de l’engagement, et faire confiance à Max. Julia voudrait, malgré les évidences et les conseils de ses amies, vivre sa romance avec Tom Turner, l’indispensable salaud de service, et pour cela elle est prête à garder les yeux fermés. Jeannette, l’épouse de Sylvain, veut à tout prix sauver les apparences et laisser croire que son couple est parfait. Quant à Sophie, elle cherche l’âme sœur, en distillant autour d’elle des petites étoiles qui agissent comme de véritables philtres d’amour qui semblent piéger les hommes qui s’en approchent.

005545043

Continuer la lecture de Les héros, ça s’trompe jamais – Marie Potvin.

Publicités

Le corps est une chimère – Wendy Delorme.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman que j’ai lu la semaine dernière. Il s’agit de l’un des romans de la rentrée littéraire 2018 qui m’intéressait le plus. Le corps est une chimère est le quatrième roman de Wendy Delorme, autrice et performeuse féministe. Il a été publié aux éditions Au Diable Vauvert au début du mois de septembre. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Philippe est à l’étroit dans son rôle d’homme. Marion a trois enfants, avec Élise. Camille veut changer le monde, Ashanta sait qu’on ne peut pas. Isabelle aime à en mourir. Maya est travailleuse du sexe, Jo est flic et n’aime pas ça. Sept vies se font poreuses les unes aux autres, sept personnages découvrent ce qu’on peut s’apporter dans la différence.
Une physiologie d’un monde contemporain qui se questionne sur l’amour, le désir et la filiation. Un roman d’une vérité troublante sur les stéréotypes, les passions, les sexualités, les parentalités et le couple.

COUV-DELORME-Le-corps-est-une-chimère-PL1WEB

Continuer la lecture de Le corps est une chimère – Wendy Delorme.