Quand on parle de Lou – Julie Gouazé.

Coucou les paupiettes !

Comme promis en début de semaine, je vais vous donner mon avis sur un petit roman que j’ai dévoré le week-end dernier. Quand on parle de Lou est le premier roman que je lis de Julie Gouazé, autrice lyonnaise. Peut-être avez-vous déjà lu Les corps de Lola ou Louise, ses deux autres publications qui me tentent énormément. Son petit dernier a été publié aux éditions Belfond le 4 octobre 2018, dans la collection Pointillés. Je tiens à remercier la maison d’éditions pour l’envoi de ce livre !

 » Elle s’appelle Lou et demain elle change de tanière. Elle prend ses louveteaux dans sa gueule pour les emmener ailleurs. Elle défait son couple. Elle déconstruit sa famille. Elle va bâtir sa vie. « 
C’est avec le cœur serré mais une volonté de fer au fond de sa poche que Lou quitte Marc, l’homme de sa vie. Elle part avec leurs deux enfants. La rage au ventre, elle subit les assauts du monde extérieur devenu féroce. D’abord à terre offrant sa gorge à la morsure, Lou, devenue chef de meute, petit à petit renaît. Puis elle tombe à nouveau amoureuse. D’une femme.
Comme dans un conte pour enfants, faussement naïf et terriblement cruel, Julia Gouazé livre avec force et authenticité le combat de Lou contre l’homophobie, révélant le courage de tout laisser derrière soi alors que l’on avait tout pour soi.

Capture d_écran 2018-10-10 à 21.48.52

Continuer la lecture de Quand on parle de Lou – Julie Gouazé.

Publicités

De beaux jours à venir – Megan Kruse.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour une chronique livresque (comme presque tous les jours). Si vous suivez un peu mes publications sur Instagram, vous savez qu’il y en a encore plein d’autres à venir haha, j’ai un rythme de lecture un peu trop soutenu en ce moment. Bref, un peu de sérieux. Je vais partager avec vous mon avis sur le premier roman d’une jeune autrice américaine, Megan Kruse. De beaux jours à venir a été publié aux éditions 10/18 en janvier dernier, au format poche.

Depuis des années, Amy subit la violence de Gary. Jusqu’au jour où elle reçoit le coup de trop et décide de s’enfuir avec ses deux enfants, Jackson, dix-huit ans, et Lydia, treize ans. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. Tous les trois s’endorment sereins et soulagés, mais au petit matin Jackson a disparu. Croyant gagner l’amour d’un père qui le rejette, il est retourné chez eux et a trahi sa mère et sa sœur en révélant à Gary l’adresse du motel. Amy se rend alors à l’évidence : si elle veut assurer sa sécurité et celle de Lydia, elle va devoir abandonner son fils. Cette séparation brise le cœur de la petite fille, très attachée à ce frère doux et différent. Jackson, de son côté, doit désormais se débrouiller seul, tiraillé entre la recherche désespérée de l’amour paternel, sa culpabilité et sa difficulté à gérer son homosexualité naissante.

couv49200977

Continuer la lecture de De beaux jours à venir – Megan Kruse.

Le corps est une chimère – Wendy Delorme.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman que j’ai lu la semaine dernière. Il s’agit de l’un des romans de la rentrée littéraire 2018 qui m’intéressait le plus. Le corps est une chimère est le quatrième roman de Wendy Delorme, autrice et performeuse féministe. Il a été publié aux éditions Au Diable Vauvert au début du mois de septembre. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Philippe est à l’étroit dans son rôle d’homme. Marion a trois enfants, avec Élise. Camille veut changer le monde, Ashanta sait qu’on ne peut pas. Isabelle aime à en mourir. Maya est travailleuse du sexe, Jo est flic et n’aime pas ça. Sept vies se font poreuses les unes aux autres, sept personnages découvrent ce qu’on peut s’apporter dans la différence.
Une physiologie d’un monde contemporain qui se questionne sur l’amour, le désir et la filiation. Un roman d’une vérité troublante sur les stéréotypes, les passions, les sexualités, les parentalités et le couple.

COUV-DELORME-Le-corps-est-une-chimère-PL1WEB

Continuer la lecture de Le corps est une chimère – Wendy Delorme.

Love, Simon – Becky Albertalli.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique livresque. Ça faisait un petit moment que Love, Simon (également connu sous le nom de Moi, Simon, 16 ans, homo-sapiens) me faisait de l’œil. Écrit par Becky Albertalli, il a été publié en 2015 puis réédité le 30 mai 2018 aux éditions Hachette, à l’occasion de la sortie de l’adaptation cinématographique. Quand j’ai reçu un mail de Netgalley annonçant qu’il était disponible en libre accès pour les 50 premiers arrivés, je me suis ruée sur le site sans aucune hésitation. J’ai commencé (et terminé) le roman le soir même, vous voulez savoir ce que j’en ai pensé ?

Avant toute chose, je tiens à remercier Netgalley et la maison d’édition pour l’envoi de ce roman. 

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…

couv404166981

Continuer la lecture de Love, Simon – Becky Albertalli.

Le mois de la romance : le bilan.

Coucou les paupiettes !

Ça y est, le mois de février est déjà terminé ! C’était majoritairement un mois de vacances et ça m’a permis de vider un peu ma PAL. Dans un article publié en janvier, je vous avais présenté un challenge organisé par Prends un livre et détends-toi : Le mois de la romance. Ambitieuse comme je suis, j’avais opté pour le niveau le plus difficile, le niveau à la folie. Mon objectif était donc de lire 10 romances entre le 1er le 28 février. J’ai échoué. Enfin, presque. J’ai tout de même réussi à lire 9 romances mais je n’ai pas eu le temps de lire certains romans que j’avais choisi car j’avais des livres à faire passer en priorité. Bref. Je n’ai pas réalisé les quelques défis proposés par Ludo, pour la simple et bonne raison que ça m’était complètement sorti de la tête. Par contre, j’ai réussi à faire rentrer mes lectures dans les consignes imposées !

26229928_10215325442117289_779877161649726167_n

Continuer la lecture de Le mois de la romance : le bilan.

Nos âmes jumelles / rebelles / plurielles – Samantha Bailly.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour une chronique livresque un peu particulière puisque je vais vous parler d’une série dans son entièreté, et non pas tome par tome. J’ai décidé de lire la semaine dernière Nos âmes jumelles (et de découvrir par la même occasion l’auteure Samantha Bailly, dont j’entend parler depuis belle lurette). Happée par la chose, j’ai fini par enchaîner avec le tome 2.. puis avec le tome 3, sollicité entre temps sur Netgalley. Oui, je ne fais pas les choses à moitié.

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et les éditions Rageot pour l’envoi de Nos âmes plurielles !

L’une est blonde, l’autre brune. L’une solaire et populaire, l’autre timide et solitaire. Sonia dite Yuna écrit pour une association, Trames, qui publie un fanzine. Elle y rencontre Lou-Tiamat, qui s’affirme dans l’art du dessin suite au divorce brutal de ses parents. Leur amitié virtuelle se double d’échanges sur leurs créations et leur vie affective. Jusqu’au jour où les deux jeunes filles se rencontrent un week-end autour d’un projet…

Capture d_écran 2018-01-14 à 22.43.11

Continuer la lecture de Nos âmes jumelles / rebelles / plurielles – Samantha Bailly.

Normal(e) – Lisa Williamson.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique livresque. Je vais vous parler de l’une de mes dernières lectures : Normal(e), écrit par Lisa Williamson et publié chez Hachette le 29 mars dernier.

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et les éditions Hachette pour avoir accepté de m’envoyer ce roman !

À 8 ans, David Piper a déclaré devant sa classe : « Je veux être une fille ». Six ans plus tard, il reste le mouton noir de son école. Tout le monde le croit gay, mais au fond de lui, il est simplement une fille dans un corps de garçon.
Leo Denton vient d’arriver au lycée. Il se fait passer pour un dur inaccessible. Pourtant, il cache lui aussi un secret… Il n’est pas né Leo Denton. Il est une fille devenue un garçon.
À compter du jour où Leo prend la défense de David, une amitié naît. Au cœur des tourments adolescents, une question revient sans cesse : qui sont-ils réellement ? David et Leo refusent de se conformer aux étiquettes qu’on leur a collées. Confrontés au regard des autres, auront-ils le courage et la force de se réaliser ?

couv28674862

Ce qui m’a tout de suite attiré dans ce roman, c’est sa couverture. Simple mais terriblement efficace. Entre le titre et l’illustration, on sait tout de suite dans quoi on s’engage. Les romans sur la transexualité, notamment en littérature jeunesse/young-adult, sont rares. Trop rares. C’est un sujet qui mériterait pourtant d’être approfondi et qui trouverait son public, je n’en ai aucun doute. Il n’y a qu’à voir le succès de ce roman depuis sa sortie…

Continuer la lecture de Normal(e) – Lisa Williamson.