Pretty Dead Girls – Monica Murphy.

Coucou les paupiettes !

J’écris cette chronique avec les horribles images de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris sous les yeux. Triste moment pour les Parisiens, pour les Français, pour le patrimoine mondial. En tant qu’historienne de l’art, je n’ai même pas les mots face à ces pertes énormes. Au-delà du symbole, c’est un morceau important de l’art français que l’on vient de perdre. Une charpente médiévale incroyable, des œuvres d’art, des vitraux, le grand orgue… Nous n’avons pas encore toutes les informations mais il y a forcément des dégâts irrémédiables. 856 ans, la Révolution, deux Guerres mondiales, elle avait survécu à tellement d’événements historiques.. C’est dramatique. J’attends avec appréhension les images de « l’après ».

Aujourd’hui, je veux vous parler d’un roman que j’ai dévoré le week-end dernier. Il s’agit d’un thriller young adult publié aux éditions Lumen en juin 2018. Pretty Dead Girls a été écrit par Monica Murphy, autrice américaine qui est surtout connue pour ses romances.

couv5750402

Belles à tomber.
Parfaites en tout point.
Sauvagement assassinées.
Leur corps est apprêté avec méticulosité, disposé dans une position bien particulière. Leurs visages, parfaitement maquillés, sont tournés selon l’angle le plus flatteur, leurs vêtements coûteux brossés et défroissés. Seul leur cou ouvert d’une oreille à l’autre vient démentir ce tableau idyllique. Seul leur regard vide trahit la vérité : elles sont mortes et bien mortes.

Les filles les plus populaires du campus sont tuées les unes après les autres et la reine de la promotion, Penelope Malone, présidente du club qui les réunit, est terrifiée à l’idée d’être la prochaine sur la liste. La seule issue, pour elle ? Fouiner un peu, chercher qui peut bien être ce tueur en série qui menace la tranquillité de cette petite ville côtière de Californie, un havre de paix habité par certaines des plus grandes fortunes du pays. Ses soupçons se portent d’abord sur Cass Vicenti, d’autant qu’il était étrangement proche de certaines des victimes malgré son statut de nerd de service. Mais échapper au tueur va demander à la jeune fille de se faire beaucoup, beaucoup plus maligne qu’elle ne le pensait…

Pretty Dead Girls est un roman particulièrement prenant. Je l’ai lu quasiment d’une traite, complètement embarquée par l’histoire. Monica Murphy s’amuse à semer le doute à chaque chapitre, à glisser quelques indices pour nous orienter vers le coupable. Le rythme est plutôt bon, je ne me suis jamais ennuyée, je n’ai pas ressenti de longueurs. Elle a un style simple et efficace. L’histoire est principalement racontée du point de vue du personnage principal, Penelope, parfois interrompu par celui du tueur. J’aime bien quand les auteurs font ça, je trouve que ça ajoute un petit quelque chose en plus au niveau de l’ambiance, ça attise notre curiosité.

J’ai passé un très bon moment de lecture mais j’avoue que certaines ficelles sont un peu grosses, l’autrice choisit souvent la facilité et Pretty Dead Girls n’apporte pas grand chose de nouveau au genre. Petit « désavantage » lié à la traduction française, les indices quant à l’identité du tueur sont trop gros pour rendre l’enquête vraiment passionnante (si on est attentif). Divertissante, prenante, mais pas passionnante. Malgré quelques légers doutes, j’ai deviné l’issue du roman assez rapidement. Ceci dit, il faut quand même que je souligne que je lis énormément de thrillers et que celui-ci est destiné à un public adolescent. J’ai de plus en plus de mal à être surprise par la conclusion d’un thriller adulte donc bon.. Je pense que c’est une bonne introduction au genre.

Je n’ai pas trouvé les personnages particulièrement attachants, mis à part Cass. Nous suivons une bande de filles populaires qui ne se prennent clairement pas pour de la fiente. On ne fait pas plus cliché que la reine du lycée qui a de très bonnes notes et qui fait du caritatif avec d’autres filles populaires pour son joli dossier de fac. Pour marcher dans les pas de sa sœur. Et qui tombe amoureuse du nerd torturé. BREF. Vous voyez ce que je veux dire haha. Ceci dit, elles m’ont souvent fait rire, même si ce n’était pas forcément volontaire, et on finit par prendre plaisir à les suivre. Pour celles qui ne sont pas encore mortes.

En résumé, c’est un roman qui ne brille pas par son originalité mais qui est bien écrit, bien construit. Il est divertissant, prenant et je pense qu’il fera très bien le boulot auprès du public ciblé. Ça a marché pour moi donc j’ose même m’avancer un petit peu en le recommandant à ceux qui cherchent un thriller simple, léger, efficace.

Alors, tentés ?

16/20

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

2 réflexions au sujet de “Pretty Dead Girls – Monica Murphy.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s