lait et miel – Rupi Kaur

Coucou les paupiettes !

Est-ce que j’ai déjà parlé de poésie sur le blog ? Je ne suis pas sûre.. C’est un genre que je lis très très peu. Cependant, je ne pouvais pas passer à côté de Lait et miel, recueil écrit par Rupi Kaur. Poétesse, écrivaine et artiste féministe, ça fait un petit moment que je suis son travail sur Instagram et j’ai profité de la publication aux éditions Pocket le 21 mars dernier pour (ENFIN) découvrir ce livre dont j’ai entendu tellement de bien. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Construit autour de courts poèmes en prose, Lait et Miel parle de survie.
De l’expérience de la violence, des abus sexuels, de l’amour, de la perte et de la féminité.
Le recueil comprend quatre chapitres, et chacun obéit à une motivation différente, traite une souffrance différente, guérit une peine différente.
Lait et Miel convie les lecteurs à un voyage à travers les moments les plus amers de l’existence, mais y trouve de la douceur, parce qu’il y a de la douceur partout si l’on sait regarder.

couv16781461

Vous ne sortirez pas de cette lecture indemnes. Les mots de Rupi Kaur sont forts, percutants. Doux mais aussi violents. Beaux, touchants, émouvants. Ses poèmes sont plus ou moins courts mais, en quelques vers, elle retranscrit avec justesse une foule de sentiments. Les illustrations qui accompagnent les textes sont d’une grande simplicité (il me semble qu’elles sont réalisées au stylo) mais elles sont puissantes.

Le recueil est divisé en quatre parties : Souffrir, Aimer, Rompre, Guérir. L’ensemble est logique, réfléchi. Le livre se lit vite mais c’est le genre d’ouvrage auquel on a envie de revenir, encore et encore. On a envie d’apprendre les poèmes par cœur, de les absorber, de méditer dessus. Les textes de Rupi Kaur ont cette capacité d’accompagner les femmes dans plusieurs périodes de leurs vies, d’avoir un impact sur le lecteur et on pourrait avoir besoin de le sortir de la bibliothèque à tout moment.

Souffrir

je tressaille quand tu me touches
j’ai peur que ce soit lui

La première partie est très sombre, je l’ai trouvé bouleversante. Rupi Kaur nous parle d’abus, physiques mais aussi psychologiques, de la place de la femme au sein de la famille. Elle pose un premier regard sur les relations amoureuses et sexuelles. Un regard brut, sans fards. On ressent de la tristesse, de la colère et aussi une certaine forme d’impuissance.

Aimer

rien qu’à la pensée de toi
j’ai mes jambes qui s’écartent
tel un chevalet avec une toile
qui supplie qu’on vienne la peindre

Cette partie de l’ouvrage est plus joyeuse mais pas forcément plus légère. L’autrice évoque l’amour, le bonheur, la passion (parfois destructrice), l’union des corps de la manière la plus intime qui soit. Sa représentation du sentiment amoureux sonne juste, elle décrit parfaitement cette impression que l’on a d’exister seulement au travers du regard de l’autre, cette sensation de vertige mais aussi d’allégresse lorsqu’on tombe amoureux. Ça va paraître un peu bateau mais c’est beau, et je n’ai pas grand chose de plus à dire sur le sujet !

Rompre

je ne suis pas partie parce que
j’ai cessé de t’aimer
je suis partie parce que
plus je restais moins
je m’aimais

La rupture, c’est rarement un moment heureux dans nos vies. Rupi Kaur en parle comme on parlerait des étapes du deuil. On ressent de la tristesse, de la colère, du déni. On a des regrets mais, progressivement, l’acceptation se fait et l’espoir renait. On se focalise sur le présent, sur le futur au lieu de se tourmenter sur des événements passés. On se met au premier plan, on se (re)découvre ailleurs que dans le regard de l’autre, on se remet en question.

je suis un musée rempli d’œuvres d’art
mais tu avais les yeux fermés

Guérir

mon cœur a envie de sœurs plus que tout
il a terriblement envie de femmes qui aident les
femmes
comme les fleurs ont terriblement envie du printemps

Les derniers poèmes de Rupi Kaur sont consacrés à l’après, à la reconstruction de l’individu en souffrance. Elle prône l’importance du self-love, de l’individu mais aussi de la sororité. La plupart des vers de Rupi Kaur pourraient être utilisés comme des mantras à se répéter tous les matins devant la glace. de l’empowerement puissance 10.000. Il y a un tout petit côté développement personnel qui m’a un chouia dérangé. Ceci dit, c’est une partie très reboostante, qui fait du bien au moral et qui nous donne de la force et de l’espoir.

En résumé, lait et miel est un recueil de poésie à mettre entre toutes les mains (enfin, à partir de 15/16 ans je dirais). On ressort de cette lecture changé, grandi. Rupi Kaur célèbre la femme, le corps féminin, la sexualité. Elle transforme les faiblesses en forces. On ressent son engagement féministe au travers de nombreux poèmes. Elle nous montre que l’on peut dire beaucoup avec peu de mots et, franchement, je lui tire mon chapeau. J’ai très hâte de découvrir Le soleil et ses fleurs, son petit dernier. Alors, on fait quoi ? On fonce !

Alors, tentés ?

19/20

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

15 réflexions au sujet de “lait et miel – Rupi Kaur”

  1. Je l’avais lu en VO, mais j’étais passée un peu à côté du truc, parce que contrairement à un roman où on peut comprendre le sens même en ne comprenant pas un ou deux mots, les poèmes où chaque vers fait trois mots c’est plus compliqué x)
    Mais j’avais un peu loupé l’info de la sortie poche, je pense que je vais me laisser tenter 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui je peux comprendre !
      Finalement, même si chaque poème est individuel, ils font partie d’un tout, elle nous raconte une histoire. Je trouve qu’il y a une certaine continuité 🙂
      Tente en français, ça te plaira peut-être plus 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Un énorme coup de coeur ! Il m’avait bouleversé moi aussi. J’avais parfois l’impression que l’autrice avait posé des mots directement sur des ressentis profonds…
    Effectivement le genre d’ouvrage à garder en livre de chevet.
    Je compte me procurer son second recueil très prochainement.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s