#PLIB2021 : La Princesse au visage de nuit – David Bry

Coucou les paupiettes !

Ça y est, j’ai terminé tous les finalistes de l’édition 2021 du PLIB. Cette année encore, on avait du beau monde au programme ! Il me reste trois romans à chroniquer, et je vais aujourd’hui vous parler de La Princesse au visage de nuit, publié aux éditions HSN (L’Homme Sans Nom) en octobre 2020. J’ai découvert la plume de David Bry en 2019 avec son magnifique Que passe l’hiver, et j’avais hâte de lire son nouveau roman.

Dans les bois vit la princesse au visage de nuit ; ses yeux sont des étoiles et ses cheveux l’obscur.
Hugo, enfant violenté par ses parents, s’est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux… Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs, et a été placé dans une famille d’accueil.
Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d’étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois. Les orages soufflent des prénoms dans le vent.

#ISBN9782918541721

La Princesse au visage de nuit est un roman mêlant suspense, thriller et fantastique, avec un soupçon d’épouvante (ou alors, c’est juste parce que je suis une fragile, c’est pas exclu). L’intrigue est prenante, fascinante, et je dois bien admettre que j’ai eu beaucoup de mal à lâcher le livre, lu quasiment d’une traite. Je me suis laissée complètement happée par cette histoire de disparition d’enfants liée à une légende locale. Fantômes, malédiction, accidents qui n’en sont pas tout à fait, que se passe-t-il vraiment à Saint Cyr ?

Dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment de lecture. Cependant, si j’ai trouvé qu’il y avait de très bons éléments dans ce roman, il y a aussi, à mon sens, quelques défauts qui font que je suis restée sur ma faim. J’étais tombée complètement sous le charme de la plume de David Bry dans son roman précédent, et je m’attendais donc à retrouver cette même poésie dans celui-ci. Malheureusement, si l’ambiance est particulièrement bien travaillée, renvoyant à celle d’un conte très sombre et mystérieux, il y a des passages qui m’ont complètement sorti de l’histoire et qui m’ont légèrement fait lever les yeux au ciel. Les échanges entre Hugo et ses amis sont, pour la plupart, inintéressants et inutilement vulgaires. La conclusion du roman est également trop rapide pour moi. Il m’a manqué des choses, j’ai l’impression de ne pas réellement comprendre ce qu’il en est, ce qu’il s’est passé, ce qui est un peu frustrant. Certes, ça participe à l’aura mystérieuse de cette princesse au visage de nuit, mais j’aurais aimé avoir quelques détails de plus à me mettre sous la dent. Je pense que, finalement, beaucoup de choses auraient méritées d’être plus approfondies.

L’intrigue est bien menée, il y a beaucoup de rebondissements et d’action. Impossible de s’ennuyer ! J’ai aimé mener l’enquête auprès d’Hugo et Anne, et ce que celle-ci implique en termes de suspense. Le fait que tout se déroule dans une petite ville où tout le monde se connaît, où chacun devient suspect. L’auteur multiplie les coupables potentiels, les pistes à explorer, qu’elles soient fantastiques ou beaucoup plus réalistes. Les personnages sont intéressants, mais auraient pu être un peu plus développés et complexes. Ils sont tout de même attachants et on prend plaisir à les suivre. Je ne peux pas en dire autant des personnages secondaires, que j’ai trouvé très superficiels et clichés (notamment les amis d’Hugo).

J’ai aimé ce roman pour son ambiance sombre et oppressante, pour cette enquête prenante et originale, pour ses deux personnages principaux attachants. J’ai moins aimé le cliché de certains personnages, les éléments qui sortent de nulle part dans la dernière partie et les échanges vulgaires qui n’apportent rien au récit. Je reste malheureusement sur ma faim. Peut-être que j’attendais trop de cette lecture après mon coup de cœur pour Que passe l’hiver ? Je ne peux pas dire que je suis déçue d’avoir lu celui-ci. J’ai vraiment passé un bon moment malgré les quelques problèmes soulignés précédemment. Ce ne sera tout simplement pas mon préféré de David Bry.

Alors, tentés ?

Vous l’avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

La bisette !

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s