Le bateau de Thésée – Toshiya Higashimoto.

Coucou les paupiettes !

Et si on parlait manga aujourd’hui ? J’ai envie de vous présenter la dernière pépite des éditions Vega, publiée le 14 mars 2019. Le bateau de Thésée, écrit par Toshiya Higashimoto, est un seinen que j’ai trouvé très différent des titres précédemment proposés par la maison d’édition. Pour l’instant, il y a cinq tomes publiés au Japon, la série est en cours. Le deuxième tome sera dans les librairies françaises à partir du 11 avril ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Tokyo, de nos jours… la vie d’un père bascule lorsque sa femme meurt lors de l’accouchement de leur enfant. Face à sa vie et perturbé, le père part à Hokkaido, terrain de son enfance. Mais alors qu’il retrouve les traces de son passé familial, on apprend que son propre père fut un criminel responsable d’un massacre à Hokkaido. Un mystère entoure cette histoire, qu’il se défie de résoudre.

couv26538273

Je me suis lancée dans Le bateau de Thésée sans même lire le résumé. Complètement charmée par les autres publications des éditions Vega, je m’attendais à une agréable surprise. Je n’ai pas été déçue ! Toshiya Higashimoto nous embarque dans un thriller temporel qui me rappelle un peu la série Erased (Kei Sanbe, éditions Kioon), du moins en ce qui concerne l’idée de départ.

Le héros de ce manga, Shin, a 28 ans. Marié, il s’apprête à devenir père mais il peine à avancer dans sa vie car il ressasse son passé. Il a passé son enfance à fuir, à déménager de ville en ville avec sa mère, son frère et sa sœur, à cacher ses sentiments car son père est un criminel. Il est accusé d’avoir empoisonné 21 personnes, 16 enfants et 5 adultes, lors d’un repas organisé à l’école. Shin n’était pas encore né, n’a jamais connu son père mais il a souffert de ce drame toute sa vie. Lorsque sa femme meurt en accouchant, le jeune homme décide de rendre visite à son père en prison pour obtenir des réponses, tâcher d’y voir plus clair dans toute cette affaire. En effet, l’accusé n’a jamais cessé de clamer son innocence. En débarquant à Hokkaido, Shin s’enfonce dans un curieux brouillard et se retrouve… en 1989. Six mois avant le massacre. Tout en cherchant à en découvrir plus sur son père, va-t-il réussir à modifier le cours de l’histoire ?

L’auteur a réussi à me captiver dès les premières pages. L’histoire est intéressante, il nous plonge tout de suite dans le grand bain en nous exposant l’affaire qui occupe complètement l’esprit du héros. L’ensemble est très énigmatique, on sent qu’il y a plus de questions que de réponses dans la tête de Shin. Tout cela ne fait qu’attiser un peu plus notre curiosité, nous aussi nous voulons savoir ! Le rythme est bon, on ne s’ennuie à aucun moment. Il n’y a pas énormément de dialogues mais ce n’est pas quelque chose qui m’a dérangé car cela contribue largement à l’ambiance mystérieuse, lourde de secrets du manga. Bonus : le point de vue, glaçant, du coupable exposé par petites touches dans des cases complètement noires. C’est un procédé que j’aime beaucoup dans les romans du genre et que je n’avais encore jamais croisé dans un manga. Ça rajoute un suspense, une tension supplémentaire.

Shin est un personnage que je vais prendre plaisir à suivre dans cette quête, de réponses mais aussi d’identité. C’est un homme brisé, le fait que sa famille ait été persécutée par les médias et par les habitants de la ville fait qu’il est très en retrait, il n’a pas grande confiance en lui. Résoudre le mystère, découvrir si son père est coupable ou non lui permettra de se reconstruire et je pense que son évolution sera vraiment intéressante. Nous rencontrons un certain nombre de personnages dans le Hokkaido de 1989 qui semblent avoir eux aussi des choses à cacher, j’ai hâte de découvrir ce que la suite nous réserve !

En ce qui concerne les illustrations, je les ai trouvé plaisantes, agréables à regarder. Les visages sont expressifs, l’attention est portée sur les détails tant au niveau des personnages que des décors. J’ai également bien aimé le fait que les cases soient parfois occupées par des coupures de journaux, d’articles de magazines ou de notes prises par les personnages. C’est accessoire tout en étant très esthétique, et ça nous donne l’impression de participer à l’enquête, de jouer un rôle dans le manga. On partage avec nous d’éventuels indices.

En résumé, les éditions Vega font pour l’instant un carton plein de mon côté ! Le bateau de Thésée est un titre qui diffère complètement de ce qu’ils ont pu proposer jusqu’à maintenant. C’est un thriller temporel très prometteur, agréable à lire, prenant, bien mené, intéressant.. Un premier tome efficace, je veux la suite !

Alors, tentés ?

17/20

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

Une réflexion sur “Le bateau de Thésée – Toshiya Higashimoto.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s