#PLIB2020 : Une sirène à Paris – Mathias Malzieu.

Coucou les paupiettes !

Comme je vous l’avais promis en début de semaine, je vais publier pas mal de chroniques en lien avec le PLIB 2020 dans les prochains jours (et sûrement dans les prochains mois). Alors que nous devons réduire la liste des 124 présélectionnés à seulement 20 avant le 15 novembre, j’essaye d’en lire quelques uns depuis le mois de septembre histoire de faire un premier bébé tri. Je vais aujourd’hui vous parler du dernier roman de Mathias Malzieu, Une sirène à Paris, publié aux éditions Albin Michel le 30 janvier 2019.

Juin 2016, la Seine est en crue et Gaspard Neige trouve sur les quais une sirène blessée qu’il ramène chez lui. Elle lui explique que tous les hommes qui entendent sa voix tombent amoureux d’elle et en meurent, mais, convaincu que son coeur est immunisé depuis sa rupture, Gaspard décide de la garder jusqu’au lendemain dans sa baignoire.

couv56570572
#ISBN9782226439772

Mathias Malzieu est un auteur et artiste que j’admire depuis de longues années. J’ai toujours adoré son univers, ses romans à la fois poétiques, drôles et magiques. Cependant, je ressors un peu mitigée de ma lecture d’Une sirène à Paris.

C’est bien la première fois que ça m’arrive avec un Malzieu. Si j’ai retrouvé avec grand plaisir sa plume toute douce et particulièrement originale, c’est du côté de l’histoire que le charme n’a pas vraiment opéré. On retrouve tous les ingrédients-clés, la poésie, la magie, mais il manque quelque chose pour lier le tout. Bien que le roman se lise facilement et rapidement, j’ai trouvé qu’il manquait de fluidité. On alterne les points de vue des différents personnages et on peine à créer un lien avec eux. Tout va trop vite, on est trop loin. Contrairement aux autres romans de l’auteur, je ne me suis pas sentie immergée dans l’univers.

Le fait que le roman soit très court m’a également un peu gêné. Tout se passe trop vite et il y a des passages qui ne sont pas cohérents. Ça manque de développements, de détails, de descriptions. L’histoire d’amour qui se tisse au fil des pages ne fait pas rêver car on ne comprend pas le pourquoi du comment, on ne connaît pas vraiment les personnages. L’auteur ne nous donne pas vraiment l’occasion de les rencontrer, de nous attacher à eux. Je suis vraiment restée sur ma faim. À mes yeux, ce roman manque de profondeur. Il y a beaucoup de potentiel non exploité.

En résumé, Une sirène à Paris avait tout pour me plaire mais le charme n’a pas opéré. Malgré une plume toujours aussi magnifique, l’histoire écrite par Mathias Malzieu ne m’a pas convaincue et je ressors déçue de cette lecture. En espérant que ce ne soit qu’une petite erreur de parcours, j’attends tout de même son prochain avec impatience.

Vous vous en doutez, ce roman ne fera donc pas partie de mes vingt sélectionnés pour le prix.

Alors, tentés ? Vous l’avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

13/20

La bisette !

 

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

3 réflexions au sujet de “#PLIB2020 : Une sirène à Paris – Mathias Malzieu.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s