Journal d’une vie tranquille, tome 1 – Tetsuya Chiba.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir l’une des dernières publications des éditions Vega, fraichement débarquées sur le marché du manga. Je vous ai déjà parlé de plusieurs de leurs titres ces derniers mois (Peleliu, Deep Sea Aquarium MagMell, Survivant…). Journal d’une vie tranquille a été publié le 17 janvier 2019. Il a été écrit et illustré par Tetsuya Chiba, célèbre mangaka japonais âgé de 80 ans. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

Après une carrière riche et une vie bien remplie, Tetsuya Chiba n’aspire plus qu’à la tranquillité, au calme. Une vision dont il s’amuse souvent en voyant ses petits-enfants si plein d’énergie et de certitudes. Au travers de scénettes en flash-back, l’auteur né en 39 se remémore les grands moments de sa vie, sa jeunesse sous les bombes américaines, l’exil de Tokyo, son insouciance d’alors… mais aussi sa carrière, ses débuts, les moments durs, la mort de Tezuka… un récit de vie rocambolesque et pourtant empli d’un positivisme rafraichissant. Un témoignage rare signé d’un maître conteur.

couv1381996

Tetsuya Chiba est auteur de bande-dessinée japonaise depuis l’adolescence. Il ne semble pas prêt à prendre sa retraite (bien qu’il soutienne le contraire) et il s’est lancé en 2015 dans un récit autobiographique. Quelle jolie surprise en recevant le manga dans ma boîte aux lettres ! Je ne m’attendais pas du tout à un grand format aux illustrations en couleurs. C’est tellement rare !

J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur, un peu old-school et très coloré. Ses personnages nous sont tout de suite sympathiques, le chara-design est tout en rondeurs, plein de douceur et les visages sont très expressifs.

Dans ce premier tome, Tetsuya Chiba nous raconte son passé, ses expériences personnelles et professionnelles. Les chapitres sont très courts (quatre planches) et il alterne passé et présent, sujets difficiles et anecdotes qui prêtent à sourire. Dans ce manga, l’auteur se livre sur son enfance. Il a grandi en Chine, en Mandchourie, pendant la Seconde Guerre mondiale avec ses parents, ses trois frères et son coq domestique (oui, c’est important). Malheureusement, ils seront confrontés très jeunes aux horreurs de la guerre et ils doivent fuir vers la côte aux côtés de milliers de japonais afin d’être rapatriés dans le pays du Soleil-Levant. Ils marcheront plus de 300 kilomètres avant d’atteindre leur but. Un dur périple durant lequel les enfants souffriront de malnutrition, de maladies et côtoieront la mort de près. L’auteur réussit à garder un ton assez léger pour aborder cette époque terrible, prenant le parti de le raconter du point de vue de l’enfant qu’il était, un point de vue innocent, un peu naïf qui rend l’ensemble très touchant.

Il ponctue son récit de petites anecdotes sur son présent. Il se rend peu à peu compte qu’il vieillit (de la plus drôle des manières) mais il ne se comporte pas comme un petit papi pour autant ! Tetsuya Chiba travaille encore à l’université, il fait du golf une fois par mois avec les « Easy » (un groupe de légendes de la BD japonaise qui a décidé lors de funérailles qu’il fallait qu’ils entretiennent leurs corps pour vivre vieux). Il est encore sollicité par des magazines… Il n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer !

J’ai passé un très bon moment avec ce premier tome. J’ai aimé le ton de l’ensemble. Tetsuya Chiba aborde des moments difficiles de sa vie avec douceur, il ne prend pas de pincettes mais il ne tombe pas dans le pathos non plus. L’humour, l’auto-dérision ne sont jamais bien loin (au passé et au présent) et on sent qu’il prend beaucoup de plaisir à se livrer ainsi. Les chapitres sont très courts mais il réussit à partager beaucoup de choses avec ses lecteurs. C’est une lecture à la fois divertissante et intéressante.

En résumé, Journal d’une vie tranquille est un manga que j’ai pris plaisir à découvrir et dont il me tarde de lire la suite ! Mon seul regret ? Ce premier tome est beaucoup trop court (126 pages). Une lecture que je vous recommande chaudement !

17/20

Alors, tentés ?

La bisette !

Publicités

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

3 réflexions au sujet de “Journal d’une vie tranquille, tome 1 – Tetsuya Chiba.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s