Le chevalier Tartiflette et le dragon de la tarte aux pommes – Véronique Cauchy & Marie-Pierre Olivier.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve pour une nouvelle chronique d’album jeunesse. Grâce à la dernière Masse Critique Babelio, j’ai eu la chance de découvrir Le chevalier Tartiflette et le dragon de la tarte aux pommes. Cet album a été écrit et illustré par Véronique Cauchy et Marie-Pierre Olivier. Il a été publié aux éditions La Pimpante le 2 octobre 2018, dans la collection Ailes de Kangourou ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Voilà un chevalier comme on n’en voyait guère :
un chevalier qui détestait la guerre.
Dès sa naissance, on l’avait destiné à une carrière militaire.
Or être marmiton était sa seule ambition.

CVT_Le-chevalier-Tartiflette-et-le-dragon-de-la-tarte-_9845

Le chevalier Tartiflette déteste la guerre, la vue du sang ou du moindre objet tranchant le rend malade. Destiné dès sa naissance à une carrière militaire, il déçoit les seigneurs de son royaume parce qu’il préfère cuisiner des terrines de poulet en gelée ou des macarons. On lui demande de rendre ses armes et de décamper. Tartiflette est un gourmand et il décide alors de parcourir le pays pour cueillir des herbes aromatiques et découvrir de nouvelles saveurs. Un vrai petit chef ! Sur son chemin, il va rencontrer de la plus farfelue des manières le dragon de la tarte aux pommes, un drôle de loustic qui a été trouvé par un boulanger. Tout attendri, ce dernier en fait son apprenti mais, un peu dans la lune, il met un beau matin son dragon dans le four. Celui-ci décide de se protéger de la chaleur en se glissant dans une tarte… que le boulanger va vendre sans se rendre compte de rien ! C’est ainsi que se rencontrent les deux héros qui s’entendent comme larrons en foire. Ils ont pour passion commune la bonne chair et décident de poursuivre l’aventure ensemble.

C’est une bien jolie histoire, un conte sur l’amitié et la différence (et la nourrituuuure). Les autrices nous montrent qu’il y a des choses plus importantes que la guerre, comme par exemple faire ce que l’on aime et être soi-même ! J’ai vraiment beaucoup aimé les illustrations enfantines tout en rondeurs de cet album, réalisées à l’aquarelle. Les couleurs sont vives et agréables à regarder. L’histoire est amusante et ne manquera pas de faire rigoler les enfants. Je m’attendais peut-être à un peu plus, j’aurais aimé quelques pages supplémentaires, suivre les aventures culinaires des loustics plutôt que « juste » leur rencontre. En tant qu’adulte, il me manque vraiment quelque chose. Ceci dit, objectivement, je sais que c’est un album qui plaira aux plus petits. Sur le site de La Pimpante il est indiqué pour les enfants à partir de 6 ans mais c’est un album que je lirai sans aucun problème à des enfants de 4 ans, voilà voilà !

Pas de coup de cœur donc, mais un joli conte coloré qui saura convaincre le public ciblé !

15/20

Alors, tentés ?

La bisette !

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

Une réflexion sur “Le chevalier Tartiflette et le dragon de la tarte aux pommes – Véronique Cauchy & Marie-Pierre Olivier.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s