Top Five Séries Addict #12 – Les meilleures séries annulées au bout d’une seule saison.

Coucou les paupiettes !

C’est vendredi, c’est l’heure de parler séries. Pour rappel, ce rendez-vous a été mis en place par Tequi. Le système est simple, toutes les semaines nous parlerons de certaines séries que l’on regarde, selon un thème prédéfini. C’est ouvert à tout le monde, donc n’hésitez pas à vous joindre à nous !
Cette semaine, on va parler séries annulées beaucoup trop tôt et je vais vous présenter les cinq meilleures séries (selon moi) qui ont été décommandées au bout d’une saison. C’est probablement l’un des moments les plus difficiles dans la vie d’un sérivore. Tu voyais tellement de potentiel dans cette série, tu avais eu un coup de cœur quasi instantané et tu pensais qu’il était partagé par globalement toute la planète, et plus loin encore.. Et en fait non. La série est annulée au bout de 10, 12, 20 épisodes.. Et tu pleures. Alors, quelles sont ces séries dont je pleure encore l’annulation aujourd’hui ?

# Good Girls Revolt.

La blessure la plus fraiche. J’ai eu un véritable coup de cœur pour cette série fin 2016 et quand j’ai appris qu’elle n’aurait pas droit à une saison 2, j’étais vraiment dégoûtée. Le casting était bon, l’histoire hyper intéressante et engagée, l’ensemble était convaincant. Pour moi c’était une série très prometteuse.. Tant pis pour moi, tant pis pour nous !

# Super Fun Night.

J’aime beaucoup Rebel Wilson et quand j’ai appris qu’elle allait être l’héroïne d’une série, j’étais joie. La série, sans surprise, m’a beaucoup plu. Je trouvais l’ensemble pétillant, frais. Les personnages étaient drôles et très attachants. C’était une série pas prise de tête comme je les aime mais, face aux nombreuses comédies qui font leur apparition sur les différentes chaînes américaines, elle n’a pas su capter suffisamment l’attention. Tristesse.

# The Crazy Ones.

L’annulation de The Crazy Ones a été l’une des plus difficiles je crois, parce que je refusais d’admettre qu’on pouvait déprogrammer Robin Williams. Si la série était parfois un peu inégale, elle restait tout de même légère, drôle, idéale pour décompresser en rentrant du boulot. Robin Williams avait un don pour ça.

# Brief Encounters.

Comme pour Good Girls Revolt, je suis dégoûtée. Frustrée serait le mot le plus adéquat pour décrire ce que je ressens. Comment peut-on juger une série sur seulement six épisodes ? COMMENT ? Elle avait tellement de potentiel, sa première saison était déjà tellement rafraichissante ! Ça détonnait au milieu de toutes ces comédies quasi identiques pondues aux États-Unis. Le casting était exceptionnel, les actrices étaient géniales toutes ensemble.. Le sujet était original, la conclusion promettait une saison 2 passionnante. Je suis en colère.

# The New Normal.

Je n’avais pas eu de coup de cœur particulier pour cette saison mais, comme pour beaucoup d’autres, j’étais curieuse de voir où tout cela allait mener. Cette famille atypique était très touchante et attachante, je passais un bon moment en leur compagnie chaque semaine. La série abordait par ailleurs des thématiques plutôt intéressantes avec humour mais aussi avec justesse. Dommage !

Et vous ? Quelles sont ces séries annulées au bout d’une seule et unique saison que vous regrettez le plus ?

Plein de bisous !

Publicités

Ces séries annulées bien trop tôt…

Coucou les paupiettes !

Après avoir appris l’annulation de Devious Maids, qui était plus ou moins devenu mon feuilleton de l’été favori, je me suis plongée dans mes « archives » BetaSeries pour me morfondre au milieu de toutes ces séries qui ont été annulées trop tôt. J’en ai sélectionné une petite poignée juste pour vous, peut-être pourrons-nous nous morfondre ensemble…

bbc205ecb5355225e87049477ac5c0cc

# About a boy.

Will Freeman mène une parfaite vie de célibataire sans emploi. C’était sans compter sur Fiona, sa nouvelle voisine, qui emménage accompagnée de son fils de onze ans : Marcus. Si dans un premier temps, la relation de Will et Marcus est conflictuelle, l’adulte découvre que sa côte auprès des femmes remonte inexorablement lorsqu’il est accompagné du jeune garçon. Will propose alors un marché à Marcus : laisser ce dernier s’inviter chez lui quand il en a envie, et en échange, il devra accepter de se faire passer pour son fils…

c1dd7440980d23adc36c21da255b99de

J’avais quelques doutes au début lorsque j’ai appris qu’ils allaient adapter en série TV le film dramatique du même nom (avec Mister Hugh Grant), sorti au début des années 2000. Le fait qu’ils choisissent d’en faire une sitcom m’avait laissé un peu sceptique. Je lui ai quand même laissé sa chance et j’avoue m’être très vite attachée aux différents personnages. Ils avaient tous un petit quelque chose, la relation entre Will et Marcus s’est vite révélée aussi touchante que dans le film (bien que plus drôle). Forcément, pour le côté sitcom, ils ont fait de Marcus et sa mère (Minnie Driver) des personnages encore plus « paumés », hors du temps.. Bizarres. Je ne saurais pas comment les qualifier ! Mais ça n’avait rien de gênant et le résultat était plutôt plaisant. Ils avaient réussi à en faire des personnages rigolos et non des caricatures. C’est une série que je retrouvais avec plaisir chaque semaine et dont j’ai appris l’annulation avec regrets. D’ailleurs, tous les épisodes de la saison 2 n’ont pas été diffusés, mais ils ont été partagés sur internet quelques mois après. C’est déjà ça, ça n’arrive pas souvent.. Même si, forcément, il n’y avait pas de véritable fin et que la saison 3 aurait pu être vraiment sympa.

Que deviennent les acteurs ?

  • David Walton : il a récemment eu un rôle dans le film Bad Moms, que je n’ai pas encore vu mais ça ne saurait tarder. Il a fait également quelques apparitions dans la dernière saison de New Girl mais il n’a pas de rôle principal actuellement, nulle part (apparemment le gentilhomme serait quelque peu maudit).
  • Minnie Driver : elle est l’un des personnages principaux de l’une des séries de la rentrée proposée par ABC : Speechless, série qui figure par ailleurs dans la liste des pilotes que je dois attaquer cette saison ! Je vous en reparlerai donc prochainement.

Continuer la lecture de Ces séries annulées bien trop tôt…

Point culture #17 – Livres, films, séries.

Coucou les paupiettes !

Je prends décidément beaucoup trop de retard dans mes points culture, c’est navrant. Je lis beaucoup, je regarde plein de choses et je n’en fous pas une derrière.. Bref. Ce point culture sera (comme le précédent) divisé en deux parties (peut-être même trois parce que là c’est chaud du bulbe). On attaque !

Livres lus.

# La Passe-Miroir : les fiancés de l’hiver (tome 1).

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

couv32782790

Je commence ce point culture par le livre choisi pour le Club de lecture du Pingouin Vert du mois de juillet, le premier tome des fiancés de l’hiver. On m’avait chaudement recommandé ce premier tome donc j’ai sauté sur l’occasion pour (ENFIN) le lire.

Continuer la lecture de Point culture #17 – Livres, films, séries.

Femme(s) #2

Salut bande de loukoums ! Je reviens avec un deuxième article sur les femmes que je trouve inspirantes. Aujourd’hui j’ai décidé de m’intéresser à des actrices qui s’assument et qui encouragent les femmes à s’assumer en véhiculant un message positif : Melissa McCarthy, Rebel Wilson et Mindy Kaling.

#Melissa McCarthy

Je suis une grande admiratrice de cette actrice, absolument canon, depuis plusieurs années. Elle est un peu devenu un « incontournable » de la comédie américaine. Et les réalisateurs ont bien raison, dans n’importe quel navet elle serait excellente ! J’ai grandement apprécié ses rôles dans « Mes Meilleures Amies », « Les flingueuses » (pas un grand film pourtant) ou encore « Arnaque à la carte ». Quelle ne fut pas ma joie quand j’ai découvert qu’elle était le personnage principal de la série « Mike & Molly » ! Je pense qu’il n’y a plus besoin de la présenter, les récompenses parlent d’elles-mêmes.

Parmi les multiples raisons pour lesquelles je vénère cette actrice, il y a celle ci : Melissa McCarthy a récemment fait l’objet de critiques de la part d’un journaliste/critique sur son apparence dans un de ses derniers films, « Tammy ».. Elle lui a donné une jolie réponse dans le show télévisé d’Ellen DeGeneres. Chapeau bas, milady !

« C’était plus ou moins comme s’il disait : Comment les femmes osent-elles ne pas être magnifiques, parfaites et attractives dans un film ?

Je lui ai demandé s’il dirait la même chose à un homme (…) et il m’a répondu.. « Oui mais vous étiez vraiment pas top ». Et je lui ai répondu « J’espère que vous n’avez pas de fille, si elle rentrait à la maison et qu’elle racontait comment on lui avait refusé un travail car elle n’était pas attrayante, est-ce que vous lui répondriez « c’est vrai » ? (…) Sachez qu’à chaque fois que vous écrivez quelque chose, chaque jeune fille dans ce pays le lit et perd un peu confiance en elle. On détruit peu à peu toutes les femmes dans ce pays à cause de ces raisons superficielles, alors que les femmes sont tellement géniales et fortes. Cet homme est un bon père, c’est juste une mauvaise habitude que nous avons dans notre société, c’est quelque chose de facile. »

(traduction approximative pour ceux qui n’ont pas tout compris)

# Rebel Wilson

Vous ne connaissiez peut-être pas son nom, mais vous l’avez forcément vu quelque part. « Mes meilleures amies » ? « Hit Girls » ? « Bachelorette » ? « La nuit au musée 3 » ? Ou peut-être la série (malheureusement annulée au bout de la première saison, une honte) « Super Fun Night » ? Rebel Wilson est fabuleuse. Et magnifique. Je veux qu’elle soit ma nouvelle meilleure amie. Elle s’assume tellement qu’elle est allé jusqu’à dire que les femmes plus enrobées étaient meilleures dans les comédies (je ne lui donne pas tort) et que c’est grâce à son poids qu’elle a le succès qu’on lui connait aujourd’hui.

Elle a raconté en interview qu’elle se faisait harceler quand elle était plus jeune, mais qu’en grandissant elle est devenue de plus en plus populaire car elle n’a pas essayé de changer qui elle était. Et c’est ce qu’elle continue de faire. Face à la pression hollywoodienne, elle déclare haut et fort qu’elle ne compte pas perdre de poids, qu’elle se sent bien comme elle est (ce qui n’est pas ce qu’elle disait il y a deux ans mais comme on dit, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis).

Petite interview réalisée par l’équipe de Madmoizelle.com (avec sous-titres), sur son rôle de Fat Amy (The Hit Girls) avec en bonus Elizabeth Banks (j’en reparlerais).

# Mindy Kaling

Pour les adeptes de séries comme moi, vous l’avez probablement vu dans « The Office », ou dans « The Mindy Project », dont elle est la productrice et le personnage principal.  Il faut par ailleurs noter qu’elle est une des premières femmes de couleur à créer sa propre série à Hollywood. Dans cette série, j’apprécie particulièrement son personnage que je trouve rafraichissant et bien dans sa peau, jouant sur les mots et démontant tous les clichés possibles et inimaginables sur les femmes rondes en faisant preuve d’une grande autosatisfaction physique. Globalement, dans la vie de tous les jours, cette nana est tellement à l’aise dans ses baskets que c’est presque effrayant ! Elle est drôle, elle est honnête et elle s’assume. J’approuve !

En espérant vous avoir fait découvrir (ou redécouvrir) des actrices de talent, je vous souhaite une bonne soirée ! Et je vous promet une autre édition sur les actrices qui m’inspirent très bientôt, avec au menu Tina Fey, Amy Poehler ou encore Laverne Cox 🙂