Le monde de Christina – Christina Baker Kline.

Coucou les paupiettes !

Et si, pour changer, je vous parlais de ma dernière lecture commune avec Johanna du blog Popcorn & Gibberish ? Je crois qu’en ce moment on lit au moins un livre ensemble par semaine, j’adore ça ! Aujourd’hui on va vous parler d’une publication du Cercle Belfond, une collection qu’on aime beaucoup toutes les deux. Il s’agit du roman Le monde de Christina, écrit par Christina Baker Kline et publié le 4 octobre 2018 ! J’en profite pour vous annoncer officiellement que je ferai partie du Cercle de Lectrices VIP du Cercle Belfond en 2019, je suis très fière et je tiens vraiment à remercier Carine et Claire d’avoir pensé à moi ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Atteinte d’une forme de poliomyélite, Christina Olson vit recluse avec son frère, dans la ferme familiale du Maine.
Durant des générations, les Olson, marins venus d’Europe du Nord, ont sillonné la mer des Caraïbes à la recherche de trésors, aujourd’hui soigneusement entreposés dans une pièce de la ferme, devenue le sanctuaire de Christina.
Mais l’arrivée de nouveaux voisins, la pétillante Betsy et son fiancé, le jeune peintre Andrew Wyeth, va bouleverser le destin de Christina. Andrew se prend rapidement d’affection pour cette femme solitaire, à l’esprit vif et au corps brisé, dont les formes étonnantes ne manquent pas de l’inspirer. Installant son atelier dans le grenier des Olson, le jeune homme entreprend une toile qui marquera à jamais l’histoire de l’art américain : Le Monde de Christina.
Dans un roman fascinant et plein de tendresse, Christina Baker Kline livre la secrète histoire de Christina Olson, une célèbre muse qui, dans les années 1940, inspira à Andrew Wyeth son chef d’œuvre énigmatique et troublant.

lolu

Continuer la lecture de Le monde de Christina – Christina Baker Kline.

Les aventuriers du cubisme – Julie Birmant & Pierre Fouillet.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir une bande-dessinée publiée aux éditions Steinkis le 7 novembre 2018. Les aventuriers du cubisme a été écrit par Julie Birmant et illustré par Pierre Fouillet. Cette bande-dessinée a été publiée dans le cadre de l’exposition Le cubisme au Centre Pompidou (17 octobre 2018 – 25 février 2019). Pour la première fois en France depuis 1953, le musée consacre une exposition au cubisme au travers d’un vaste panorama de l’histoire du mouvement à Paris entre 1907 et 1917. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Voilà comment tout a commencé ! Voilà comment ils ont révolutionné l’art ! Les virées entre artistes fauchés, les ateliers misérables, le choc de l’art africain, les chicanes, les intrigues, le Tout-Paris qui s’indigne, les critiques assassines… Qui étaient les illuminés à l’origine de tout ce chambardement ? Des peintres bien sûr, Cézanne, Picasso, Braque, Derain… des poètes, Apollinaire, Max Jacob… des marchands aussi comme Daniel-Henry Kahnweiler. On les suit à la trace, ils s’adorent, se haïssent, se confient ! L’amour, la vie, la mort, la création, les anecdotes qui font la grande histoire, celle d’un mouvement qui a fondé la modernité, le Cubisme !

91x-ticbxpl

Continuer la lecture de Les aventuriers du cubisme – Julie Birmant & Pierre Fouillet.

Bleu blanc sang – Bertrand Puard.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vais chroniquer un roman dont on entend beaucoup parler en ce moment : le premier tome de la série Bleu blanc sang. Fait assez exceptionnel : la trilogie, écrite par Bertrand Puard, a entièrement été publiée le 12 octobre. De ce fait, pas besoin d’attendre un an pour connaître la suite !  Avant d’aller plus loin, je tiens à remercier Netgalley et les Éditions Hachette Romans pour cette lecture.

5 juin 2018. Tandis que l’on célèbre à Notre-Dame l’enterrement du Président de la République mort tragiquement quelques jours auparavant, un convoi transportant une toile d’une artiste du xviiie siècle inconnue, Justine Latour-Maupaz, est pulvérisé au lance-roquette sur une autoroute du centre de la France. Au même instant, à New York, une œuvre de la même artiste est adjugée pour la somme inouïe de 53 millions de dollars. Pour quelles raisons des forces obscures cherchent-elles à détruire précipitamment, ou à s’approprier soudainement, les travaux de cette peintre ignorée ? À qui profite ce regain d’intérêt ? Eva Brunante, dont le père, seul exégète de la peintre, a disparu, va se lancer dans une enquête aux ramifications politico-financières vertigineuses. Bienvenue dans la république Bleu Blanc Sang !

couv256466241

Ce thriller adolescent nous plonge dans une enquête haletante mêlant art, politique et relations familiales, le tout dans un futur relativement proche (2018). Je ne connaissais pas du tout l’auteur de ce roman, c’est donc par le biais du premier tome de Bleu blanc sang que j’ai pu découvrir sa plume. J’ai attendu quelques jours avant de vous écrire la chronique, le temps de faire le tri, d’y voir plus clair. En effet, en refermant Bleu, je suis restée dans une espèce de brume pendant un moment. Je ne comprends pas ce qu’il s’est passé.

Honnêtement, le résumé ne me donnait pas envie. Je vous raconterais ma version du plot, ça ne vous donnerait pas envie. Mais, mon dieu ! Qu’est-ce que c’était bon ! L’auteur a su mener sa barque d’une main de maître, et ce livre est un véritable page turner. J’en suis encore à me demander comment j’ai pu aimer un roman où l’intrigue de base n’est vraiment pas si excitante que ça (en apparence !).

L’écriture de l’auteur est simple, fluide, efficace. Les chapitres sont courts, alternent entre les différents personnages et relatent des événements datés (heure et date en début de chapitre) qui s’enchaînent dans un temps très réduit. J’ai trouvé l’ensemble très bien construit car, de cette façon, l’auteur augmentait le suspense, la tension entre les différents personnages… ce qui nous forçait à enchaîner les chapitres les uns après les autres pour avoir nos réponses. C’est un peu confus au début mais on s’y retrouve très rapidement. Personnellement, j’ai su que j’allais aimer dès le prologue, dans lequel l’auteur nous met directement dans l’ambiance. Au fil des chapitres, les choses se précisent, on identifie les différents camps et, progressivement, on découvre quelles sont leurs motivations.

L’historienne de l’art que je suis a grandement apprécié la richesse du contenu sur Justine Latour-Maupaz (bien qu’à ma connaissance ce peintre n’existe pas – quelle déception d’ailleurs, j’aurais bien aimé voir des reproductions des œuvres mentionnées dans le roman). Les descriptions détaillées des tableaux et du monde de l’art étaient justes et passionnantes. Je suis contente que l’intrigue tourne plus autour des peintures de cette artiste méconnue qu’autour de la politique. Ça me faisait un peu peur au début. Finalement, les passages consacrés à la politique sont assez peu nombreux (mais assez dramatiques, ils n’augurent rien de réjouissant pour l’Europe). J’ai trouvé intéressants les discours d’Hugo sur les idées de Riposte, mouvement encore assez obscur et mystérieux. J’espère qu’on en apprendra plus sur eux dans le second tome.

En résumé, j’ai bien accroché à ce premier tome, qui pose les bases d’une trilogie qui s’annonce passionnante. L’ensemble est efficace, se lit très vite et je ne peux que vous le recommander ! C’est une très bonne découverte. En tout cas, je suis ravie que la suite ait déjà été publiée car on nous abandonne sur un bon gros cliffhanger qui ne nous donne qu’une seule envie : acheter le deuxième tome !

18/20

A bientôt !

2001

Des bisous.

Les 10…Expositions 2016 qui me font de l’oeil.

Bonjour mes petits choux !

Je viens vers vous aujourd’hui avec un article un peu « spécial », il s »agit de ma sélection d’expositions parisiennes de l’année( et une bretonne!), celles qui me font le plus de l’oeil, celles que j’aimerais avoir le plaisir de vous faire découvrir si je suis dans la capitale (ou chez mes parents).

Picasso Mania.

picasso-mania-au-grand-palais-pablo-et-les-autres

Au Grand Palais jusqu’au 29 février 2016.

J’espère réussir à la voir à la fin du mois, je croise les doigts !

L’art contemporain chinois / Bentu, des artistes chinois dans la turbulence des mutations.

image_e8db-flvcrop-1200-5000

© Hu Xiangqian, The Woman in front of the camera, 2015.

A la Fondation Louis Vuitton, du 27 janvier à avril 2016.

Je ne sais plus si je vous ai commenté des expositions de la Fondation l’an dernier.. C’était le sujet de mon mémoire donc il est possible que je n’en ai pas parlé ici. En tout cas la qualité de leurs expos est indéniable et j’ai très hâte de découvrir celle-ci. Sachant que je m’intéresse beaucoup à l’art contemporain asiatique, elle est sur ma liste « prioritaire ».

Le Douanier Rousseau. L’innocence archaïque.

1002174-henri_rousseau_la_charmeuse_de_serpents

© Henri Rousseau, La charmeuse de serpents, 1907. RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay).

Au Musée d’Orsay, du 22 mars au 17 juillet 2016.

Le Douanier Rousseau est un artiste que je connais assez mal et que j’aimerais découvrir, mieux connaître. Cette exposition est l’occasion rêvée !

Dans l’atelier, l’artiste photographié d’Ingres à Jeff Koons.

Dans l'atelier - L'artiste photographié, d'Ingres à Jeff Koons

© Paris, Société française de Photographie.

Au Petit Palais, du 5 avril au 17 juillet 2016.

Cette exposition un peu particulière promet d’être particulièrement intéressante. J’adore voir des photos ou des tableaux des artistes dans leur environnement de travail, donc toute une exposition sur le sujet, ça promet d’être jouissif.

Paul Klee, l’ironie à l’oeuvre. 

650klee-1dbf9

Au Centre Pompidou, du 6 avril au 1er août 2016.

Parce que je suis curieuse.

Beat Generation.

beat-generation-c2a9-brion-gysin-naked-lunch-series-paris-october-1959-c2a9-the-barry-miles-archive

Portrait of William S Burroughs in front of the Théâtre Odeon, 1959.

© Brion.

Au Centre Pompidou, du 22 juin au 3 octobre 2016.

La Beat Generation est un mouvement qui m’a toujours intéressé mais je n’ai jamais trouvé le courage de me lancer dans des « recherches » sur le sujet. Cette exposition sera l’occasion, ENFIN, de les comprendre un peu mieux.

Chagall, de la poésie à la peinture.

les-vibrations-sonores-de-marc-chagall-a-la-philharmonie-de-paris_article_popin

Projet pour le rideau de scène de l’Oiseau de feu, 1945.

© ADAGP / Paris 2015, collection particulière.

Au Fonds Hélène et Édouard Leclerc, été 2016.

La seule exposition en Province citée dans cet article. C’est regrettable mais mes petits moyens personnels ne me permettent pas de voyager dans toute la France. Donc je me suis contentée des expositions que je pourrais éventuellement visiter. En tout cas je vous conseille vraiment d’aller un jour au Fonds Leclerc, les expositions sont d’une grande qualité.. Et souvent les artistes sont exceptionnels.

René Magritte, la trahison des images.

artmagritte

Au Centre Pompidou, du 21 septembre 2016 au 23 janvier 2017.

Parce que c’est Magritte, tout simplement.

Bernard Buffet.

650-202-2877f

Les oiseaux, le rapace, 1959. © ADAGP, Paris © Eric Emo / Parisienne de photographie.

Au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, du 1er octobre au 28 février 2017.

Encore un artiste dont j’aimerais connaitre l’oeuvre un peu mieux..

Vieux monde, New Look, la France d’Avedon.

richard-avedon

A la BNF, site Mitterrand, du 18 octobre 2016 au 26 février 2017.

Dans le cadre de mon mémoire de cette année, j’ai l’occasion de travailler sur ce photographe au travail impressionnant. J’espère avoir l’occasion de pouvoir voir ses oeuvres autrement que sur papier glacé !

Mais aussi : L’art et l’enfant (Musée Marmottan, du 10 mars au 3 juillet), Barbie (Arts décoratifs, du 10 mars au 18 septembre), Gus Van Sant (Cinémathèque française, du 13 avril au 31 juillet), The Velvet Underground (Philharmonie de Paris, du 30 mars au 21 août)…

Et vous, quelles sont les expositions que vous souhaitez voir en 2016 ?

A dimanche pour le Point Culture !

Des bisous.

DIY – Pinterest Vs Real Life.

Coucou les petits flocons !

Je pense que vous connaissez tous Pinterest, si vous n’y êtes pas inscrit vous avez probablement déjà croisé ce nom quelque part. J’ai personnellement un compte depuis un bon moment, mais je n’ai commencé à vraiment l’utiliser il y a quelques mois seulement (notamment pour stocker des GIFs, choper des recettes, des idées maquillage.. et des DIY).

Le DIY (Do It Yourself) est très très très populaire ces derniers temps (c’est pas tout récent non plus hein, mais en ce moment je trouve qu’on en parle beaucoup). Si je n’ai pas vraiment le temps de me lancer dans de grands projets, surtout sachant que je suis pas très bricoleuse, je mets beaucoup de choses de côté. Pour moi, mais aussi pour la petite fille de 3 ans que je garde tous les jours de la semaine depuis septembre.

Et, arrivés en décembre, j’ai pu établir un constat. Ce que tu vois sur Pinterest n’a probablement pas été réalisé par un enfant de trois ans (c’est pas dit explicitement non plus mais bon). Ou alors le tien est vraiment pas doué. Je suis quand même assez fière de quelques unes des réalisations de la demoiselle et j’ai décidé de vous faire un petit article Pinterest Vs Real Life pour vous montrer quelques uns de ses dernières réalisations (pas toujours concluantes).

bd0d562aba26726149f2bbd2ca9292ec

Ce premier DIY (de Noël, histoire de rester dans l’ambiance) me faisait de l’oeil depuis septembre, j’avais hâte de pouvoir le tester avec la petite ! Je vous mets le lien vers le site d’où vient l’épingle à la toute base, histoire de faire les choses bien : Créamalice.

WP_20151203_003

Voilà voilà. C’est pas un échec complet hein ! Mais c’est pas hyper sexy.. Disons que plus elle en avait sur les doigts, plus elle était heureuse (et moins je l’étais). Après, en chopant le lien du DIY, j’ai remarqué que l’âge était fixé à cinq ans, donc c’est probablement ma faute haha.

719a7164cee98adcbeb64e875887cb2d

J’aime bien les sapins, je trouve ça « facile » à réaliser ou à décliner. Du coup on en a fait un bon paquet depuis le début du mois de décembre. Celui-ci était à réaliser à partir de bouts de papiers colorés déchirés.

WP_20151211_001

Perso je trouve qu’elle s’est pas trop mal débrouillée ! Et c’était rigolo à faire, autant pour elle que pour moi (oui parce que des fois c’est relou). Cette épingle venait d’ici : ***.

40d969ba6b693057343e1ec880e7c05b

Celui-là je n’ai pas besoin de vous expliquer pourquoi je l’ai choisi. Il est juste tout plein de choupitude à croquer ! Et il vient de Crafty Morning.

WP_20151203_004

Le résultat est pas trop mal mais (HAHA) les yeux qu’on avait à disposition étaient juste beaucoup trop petits. Mais je trouve ça rigolo x)

En tout cas la petite était particulièrement fière de son pingouin ! Elle n’a réalisé que le collage, j’ai fait tous les découpages, c’était pas trop ça sinon.

c6c5e79a1c934fe50b262cf342620cb0

Je remonte un peu en arrière dans nos réalisations pour vous parler de cet épic fail. J’ai trouvé l’épingle, j’ai trouvé ça super joli et j’ai décidé d’essayer de le faire avec la petite. Sauf que ça a été tout sauf concluant haha.

WP_20151204_001

Tout est dit je pense. C’était juste un échec complet. Je n’arrive pas à savoir par contre si c’est parce qu’elle n’avait pas assez de patience ou si c’est parce qu’elle est trop petite (elle est débrouillarde pour ses presque quatre ans quand même, faut prendre ça en compte). En tout cas c’est moche original.

a2ca24f23effb10ce425d2416dce28e2

Le meilleur pour la fin ! J’ai trouvé ce DIY l’an dernier, quand je cherchais quelque chose de simple à faire avec ma petite soeur pour décorer la maison. Du coup celui-là a été réalisé par mes dix doigts (et j’en suis tellement fière qu’il siège sur mon étagère depuis, été comme hiver).

WP_20141223_003

Merci papa pour tes paires de chaussettes neuves abandonnées au fond d’un tiroir. Elles ne se sont pas sacrifiées pour rien !

Voilà pour cet article Pinterest Vs Real Life, j’espère ne pas vous avoir trop déçus. Si ça vous a plu, j’essaierai d’en refaire un quand j’aurais un peu plus de matière avec la petite (surtout des fails, parce que là je trouve ça potable).

Je ne sais pas si j’aurais le temps de reposter cette semaine, entre le boulot et Noël. Je ferais mon possible ! J’avais du nouveau pour la playlist de Noël, j’hésite à en publier une deuxième. Je réfléchis, dites moi ce que vous en pensez !

Des bisous.

Les 10… Expositions contemporaines de l’Été.

Adepte des vacances placées sous le signe de la culture ? Je te propose aujourd’hui ma petite sélection d’expositions qui valent le détour cet été.  Continuer la lecture de Les 10… Expositions contemporaines de l’Été.