Du livre au film #5 – The Revenant.

Coucou les paupiettes !

Ça faisait un petit moment que je n’avais pas publié de chroniques sur une adaptation cinématographique. Aujourd’hui, on va parler de l’adaptation de The Revenant, roman écrit par Michael Punke en 2002 (réédité par Le Livre de Poche en 2016). Le film, réalisé par Alejandro Gonzalez Iñárritu est celui qui aura (ENFIN) permis à l’acteur Leonardo DiCaprio d’obtenir un Oscar en février 2016. Alors, qu’en est-il de cette adaptation ?

Le roman.

États-Unis, 1823. Au cours d’une expédition à travers les Grandes Plaines, le trappeur Hugh Glass est attaqué par un grizzly. Défiguré, le corps déchiqueté, Hugh est confié à deux volontaires chargés de le veiller jusqu’à sa mort puis de l’enterrer. Mais ses gardiens décident d’abandonner le blessé. En plein territoire indien, seul, désarmé et à bout de forces, Glass survit. Son unique motivation : la vengeance. Commence alors la légende de Hugh Glass : l’histoire d’un homme hors du commun qui va parcourir cinq mille kilomètres, depuis le Dakota du Sud jusqu’au Nebraska, pour retrouver ceux qui l’ont trahi. (Résumé : Babelio)

41oaqlsuqbl-_sx195_

Cet article contient peut-être des spoilers. Mais peut-être que non. J’essaye vraiment d’être le plus général possible, mais je vous dévoile quand même quelques grandes lignes du roman (et du film). Continuer la lecture de Du livre au film #5 – The Revenant.

Un giro a Roma – Sur les traces d’Audrey Hepburn.

Coucou les petits jambonneaux !

Voici enfin ma première chronique dans le cadre du challenge proposé par Taralli e Zaletti : Un giro a Roma ! Je trouvais plutôt pas mal de commencer par (re) regarder la très jolie comédie romantique Vacances romaines, histoire de se mettre dans le bain bien comme il faut.

d7ef15eaf236ed62075ee6c43421d943

© Affiche de Claudia Varosio.

Quelques faits avant de rentrer dans le vif du sujet : Vacances romaines a été réalisé en 1953 par William Wyler. Le film dure deux heures, il est en noir et blanc. Les trois acteurs principaux sont Audrey Hepburn, Gregory Peck et Eddie Albert. Le film a été nominé dans plusieurs catégories en 1954 et a été récompensé par plusieurs prix, notamment meilleure histoire originale et meilleure création de costumes, mais également l’Oscar (et le Golden Globe) de la meilleur actrice pour Audrey Hepburn.

Résumé (Allociné) : Princesse soumise à un étouffant protocole, Ann n’a pas une minute de liberté. En déplacement à Rome, elle fait la rencontre du journaliste Joe Bradley qui la reçoit chez lui sans connaître son statut. Sous le charme du jeune homme, Ann profite enfin d’un moment d’évasion avant que sa condition ne la rattrape.

J’ai du mal à trouver des défauts à ce joli film, donc j’ai décidé de ne vous parler que des bons côtés. Vacances romaines est le premier grand rôle offert à Audrey Hepburn au cinéma. Elle incarne le chic, l’élégance à la perfection. Elle est magnifique, elle est pétillante, elle est géniale. Le duo qu’elle forme avec Peck est excellent, il n’y a pas une seule fausse note, notamment à la toute fin, dans cette scène très émouvante où l’on se contente d’un simple échange de regards qui te donne juste envie de pleurer jusqu’à ce que tout ton corps soit asséché.

Dans le cadre de ce challenge, le plus important est le cadre. Découvrir la capitale italienne par le biais de ce film est tellement aisé, la jeune princesse allant de monument en monument en Vespa tout en dégustant café, champagne et gelato. On a presque l’impression d’y être avec elle ! J’apprécie particulièrement le fait qu’au-delà d’une simple accumulation de monuments, de décors purs et durs, le réalisateur ait cherché à retranscrire l’ambiance de la ville, que les dialogues sont parfois interrompus par des éclats de voix en italien et non en anglais, qu’ils aient un accent à couper au couteau. Cela rend le film encore plus authentique.

Personnellement, ce film est un coup de coeur. Il aurait pu durer deux heures de plus, je n’aurais pas vu le temps passer. On a du mal à décrocher de l’écran ! Je le conseille vivement à tout le monde, c’est un très beau moment de cinéma.

Le saviez-vous ? Le succès du film a été tel qu’aujourd’hui, il est possible de retracer les pas d’Audrey Hepburn dans la ville. Différents circuits ont été mis en place (touristiques et un peu moins touristiques, y en a pour tous les goûts) pour réaliser une visite insolite de la capitale ! Voici quelques photos des monuments que l’on peut apercevoir dans le film :

vacancesromainesvelo

La Fontaine de Trevi.

fontaine-trevi

vacances3

La Bocca della Verita.

06_bocca-della-verita

vacancesromainesplacedespagne

Piazza di Spagna.

spagna22

103460783_o

Le Colysée.

colisee

Mais aussi : le Mausolée d’Hadrien (ou Château St Ange), la Via Margutta (considérée aujourd’hui comme la rue des artistes), le Palais Brancaccio, la colonne Trajane…

Bref, un vrai petit guide touristique de la Rome ancienne, pour notre plus grand plaisir !

17/20

A bientôt les loulous !