Vol au-dessus d’un nid de couscous – Diglee.

Coucou les paupiettes !

Nous allons aujourd’hui parler du tome 3 de la série de romans écrite par Maureen Wingrove, a.k.a Diglee. Si vous suivez le blog depuis un petit moment, vous vous souvenez très certainement de mon coup de cœur pour les deux premiers tomes du Journal intime de Cléopâtre Wellington. Demain, jeudi 21 novembre 2019, sort en librairie le troisième volume, Vol au-dessus d’un nid de couscous, publié aux éditions Michel Lafon. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Nouvelle année, l’heure des bonnes résolutions a sonnée ! Cléopâtre et ses copines sont bien décidées à comprendre de quoi est faite l’espèce la plus mystérieuse de l’univers : les GARÇONS. Le sympathique Museau se rapproche toujours plus de Cléopâtre, jusqu’à semer le doute dans l’esprit de la jeune fille : ne sont-ils que de simples amis ? Pour corser l’affaire, un demi-frère inconnu débarque à la maison. Mais ce qu’elle n’avait pas vu venir, c’est l’explosion de son gang de copines…
Par quel tour de passe-passe Cléopâtre va-t-elle se sortir de ce pétrin ?

couv34491377

Continuer la lecture de Vol au-dessus d’un nid de couscous – Diglee.

Le journal intime de Cléopâtre Wellington – Maureen Wingrove.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui de découvrir une série jeunesse publiée aux éditions Michel Lafon dont le premier tome est sorti en octobre 2017 et le second en octobre 2018. J’ai pu découvrir les deux premiers tomes il y a quelques jours. Mémoires d’une jeune guenon dérangée et Autant en emporte la musaraigne ont été écrits par Maureen Wingrove, A.K.A. Diglee, autrice et illustratrice dont vous avez peut-être déjà lu quelques bande-dessinées (Confessions d’une glitter addict, Forever Bitch…). Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ces livres !

Cléopâtre a 13 ans, trois chats, des parents divorcés, une petite sœur givrée fan de phoques, une pilosité plus proche de celle du singe que de l’être humain, et doit supporter quotidiennement maintes humiliations et insultes assénées par Clément, le plus sadique mais néanmoins plus beau mec du collège. Heureusement, elle peut compter sur sa BFF Chloé pour lui faire oublier ses drames existentiels à grand renfort de missions d’espionnage nocturnes et de tournage de film d’horreur amateur. Mais cette année, deux nouveaux font leur apparition en classe de quatrième… Et il se peut qu’ils changent considérablement le quotidien de Cléo.

Continuer la lecture de Le journal intime de Cléopâtre Wellington – Maureen Wingrove.

Nuits blanches & gros câlins – Matteo Bussola.

Coucou les paupiettes !

Je vais aujourd’hui vous parler d’un roman que j’ai lu il y a quelques jours : Nuits blanches & gros câlins, écrit par Matteo Bussola et publié aux éditions Kero le 17 mai dernier. Bussola est un auteur et dessinateur de bande-dessinées italien, mais il est aussi le père de trois jeunes filles qui lui ont inspiré ce très chouette livre, le premier à être traduit en France (et probablement pas le dernier).

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier Netgalley et les éditions Kero pour avoir accepté de m’envoyer ce livre.

Dans ma vie d’insomniaque, je suis père, fils, ami, cuisinier, guitariste, jardinier, dessinateur, amant, préposé à la vaisselle, constructeur de tours en cubes, et un tas d’autres choses, au quotidien, mais pas toujours dans cet ordre.

Dans ce recueil de brefs textes à la fois drôles et poétiques qui ont déjà conquis un vaste public en Italie, le dessinateur de BD Matteo Bussola nous fait partager son intimité familiale : Paola, sa compagne, Virginia, Ginevra et Melania, leurs trois petites filles vives et curieuses, leurs quatre chiens et de nombreux figurants plus ou moins excentriques : aïeuls et voisins, maîtresses d’école et vendeurs de journaux, chats et vaches…

couv3656900

Quand j’ai croisé ce livre dans le catalogue Netgalley, je n’ai pas hésité très longtemps avant de le solliciter. Pourquoi ? Sa couverture toute choupinette (bien plus jolie que la couverture originale ou la couverture anglaise d’ailleurs, bien qu’elles aient leur charme), qui promet un livre « doudou ». J’avais besoin de douceur à ce moment-là, et  Nuits blanches & gros câlins a su répondre à toutes mes attentes.

Continuer la lecture de Nuits blanches & gros câlins – Matteo Bussola.