C’est lundi, que lisez-vous ? #38

Coucou les paupiettes !

Ça fait trois semaines (il me semble) que je n’ai pas fait de C’est lundi… Et pour cause, je n’ai pas été d’une très grande efficacité pendant mes vacances en ce qui concerne la lecture. Cela dit, j’ai quand même lu quelques romans et je vais vous montrer tout ça tout de suite !

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

PicMonkey Collage-62

Au programme : six romans, un manga et une bande-dessinée. Petit régime littéraire de trois semaines haha. J’ai lu diverses choses, entre contemporain (Nuits blanches & gros câlins), thriller (Dis-moi que tu mens), horreur (Bird Box), policier (Agatha Raisin) et fantasy (L’île de l’oubli, Une histoire naturelle des dragons). Dans l’ensemble c’était plutôt bon, le seul à m’avoir réellement déçu est L’île de l’oubli, écrit par Melissa De La Cruz. J’ai poursuivi ma lecture de l’excellent manga Emma, j’ai hâte de lire le double tome 3 ! Et niveau BD, j’ai privilégié la qualité sur la quantité haha. Comme souvent avec les bande-dessinées signées Séverine Gauthier, L’épouvantable peur d’Épiphanie Frayeur est un énorme coup de cœur sur lequel je reviendrai dans le prochain Point Culture.

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #38

Top Five Séries Addict – Spécial Halloween : Les scènes les plus gores.

Coucou les paupiettes !

Cette semaine encore, je cède le TFSA à Mr Ibidouu puisque je ne suis pas une grande fan du gore (l’article publié hier illustre plutôt bien mes propos) et j’évite donc les séries qui en contiennent au maximum.

Petit rappel, ce rendez-vous a été mis en place par Tequi. Le système est simple, toutes les semaines nous parlerons de certaines séries que l’on regarde, selon un thème prédéfini. C’est ouvert à tout le monde, donc n’hésitez pas à vous joindre à nous !

b368a8448451f4a79af5946d6f799d7f

Salut les coquillettes ! Et oui, c’est encore moi !

Je commence à m’installer, c’est la fête, à ce rythme là, dans 2 mois, c’est moi qui tiens le blog !
Cet article, veuillez m’en excuser, sera relativement concis, étant donné que le thème porte sur des scènes et non des séries à part entière. Je ne pourrais donc pas développer pleinement sans spoiler à tout va. Je me contenterai de vous présenter des scènes qui m’ont « fait de l’effet », avec un petit commentaire à chaque fois. Enjoy !

# Hemlock Grove.

Hemlock Grove, quelle belle série! J’était parti pour vous en faire un descriptif, mais finalement, je me rend compte que cette série est tout bonnement indescriptible. La seule chose que je pourrais vous dire est : »âme sensible, s’abstenir ».
Cette série est vraiment sympa pour les fans de fantastique/gore, autant pour son histoire, que par la grande variété de thèmes abordés.
Cette scène en particulier est celle où l’on voit, pour la première fois, à quel point la série va être graphique et poussée. Croyez moi, par la suite, on n’est pas déçu.

# Hemlock Grove.

Excusez moi pour la qualité de cette vidéo, mais Youtube n’était pas très coopératif, et c’était soit ça, soit plus ou moins la même, mais en russe (ou tchèque, ou autre langue semblable que je ne comprends absolument pas). Cette scène peut sembler être plus ou moins la même que la précédente, mais si j’ai choisi de la mettre également, c’est plus pour son côté artistique. Le contexte donne du poids à mon propos, mais je ne vous l’expliquerai pas afin d’éviter le spoil (Dooomaaaaage). Le côté presque chorégraphique de la transformation et le stoïcisme du personnage en font une scène de toute beauté qui s’intègre tout à fait au genre « gore-chic » de Hemlock Grove.

# Scream Queens. 

Là, on entre dans un univers tout à fait différent. Scream Queens est une comédie qui relatent les péripéties d’une sororité, qui se voit être la cible d’un tueur en série au look plutôt étrange. Cette scène est, il me semble, celle de la première mort de la série (première d’une série de morts toutes aussi ridicules les unes que les autres). Elle donne le ton pour le reste de la série car, à l’image de celle-ci, elle est absurde et (une fois mise en contexte) plutôt hilarante.

# Utopia Experiment.

Cette scène pourrait ne pas être vu comme gore à proprement parlé, mais plutôt dérangeante. Les scènes les plus graphiques sont coupées mais les images qui les suivent suffisent à se faire une idée de ce qu’il s’est passé. J’ai tenu à mettre cette scène dans cet article surtout pour introduire une série tout simplement magnifique. Utopia Experiment est une série britannique qui correspond tout à fait à l’image qu’on se fait de ces séries : étrange, débridée et étonnamment accrochante. La série ne va jamais dans l’extrêmement gore, mais l’ambiance sombre et dérangeante nous amène parfois bien plus loin que les images ne le permettent. Là encore, si vous avez une heure à tuer, prenez le temps de commencer cette série, vous ne le regretterez pas (et si vous le regrettez, je rejette toute responsabilité et disparait à tout jamais).

# Happy Tree Friends.

Et bim! Scène cadeau, si tu ne l’as jamais vu, tu peux avoir honte, tu DOIS avoir honte même. Pour ceux qui ne connaissent pas Happy Tree Friends (ne te manifestes pas, tu serais lapidé), cette série animé raconte les histoires décousues, sans liens ni logique quelconque, de tout un tas de petits animaux stupides et maladroits qui, à l’exception d’un la plupart du temps, meurent tous à chaque épisode. Dans la série Happy Tree Friends, pour vous donnez une idée, j’aurais pu vous mettre n’importe quel épisode dans ce classement. J’aurais même pu vous faire un classement rempli d’épisodes de HTF, et vous en auriez surement redemandé (viles sadiques que vous êtes).
Si j’ai choisi cet épisode en particulier, c’est parce que je m’y identifie pas mal. J’ai moi même le don de donner tout ce que j’ai dans une solution avant de me rendre compte que ça n’était pas forcément la bonne, et quand j’ai vu cet épisode (à l’âge de 12 ans), je n’ai pas pu m’empêcher de le re-regarder plusieurs fois et de le partager avec tout mes camarades de l’époque (pour le plus grand plaisir de leurs parents, qui continuaient encore à enregistrer Franklin sur cassette au cas-où).

Voici voilou, j’espère que ça vous aura plus et qu’aucun d’entre vous n’aura eu la brillante idée de lire cet article en mangeant. Je vous souhaite à tous une excellente journée (ou nuit) et vous dit à bientôt (peut-être) pour un article sur un autre thème qui n’intéresse pas ma chère moitié, comme les Pokémon ou les propriétés hallucinogènes de la poussière de fée.

2002

Bisous à tous et Bye!