Throwback Thursday #3 – A la découverte d’un nouveau continent !

Coucou les paupiettes !

Ça faisait très très longtemps que je n’avais pas participé au Throwback Thursday, chouette rendez-vous proposé par BettieRose Books ! Celui-ci nous invite, je cite, à nous replonger dans nos plus jolis souvenirs livresques. Le thème de cette semaine nous invite à farfouiller dans nos bibliothèques et à dégoter un roman qui vient d’un continent différent du notre (du mien en tout cas).

continent

Après mûre réflexion, j’ai choisi de vous amener en Amérique du Sud en vous parlant d’un tout petit roman que je n’ai pas chroniqué sur le blog : Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler. Il a été écrit par un auteur chilien que l’on a plus besoin de présenter (enfin je crois), Luis Sepulveda (à qui j’en veux toujours un peu parce que je devais le voir à Quais du Polar et il est pas venu).

couv20767456

Je connaissais déjà l’histoire car j’avais, dans ma feu jeunesse, une cassette que j’aimais beaucoup visionner et qui répondait au doux nom de La mouette et le chat. Je suis un peu patate donc j’ai mis un moment à faire le rapprochement, mais quand ça a finalement fait tilt, j’ai décidé de l’emprunter pour voir ce que donnait la version littéraire !

Une mouette mazoutée atterrit sur un balcon et, avant de mourir, confie l’œuf qu’elle vient de pondre à Zorbas, le chat de la maison. Il lui fait la promesse solennelle de protéger Afortunada, le poussin orphelin, et de lui apprendre à voler… Plutôt embarrassé par cette mission insolite, le matou va s’en acquitter avec l’aide des autres chats du port. Un ouvrage attachant, mêlant tendresse et humour, et qui, en quatre ans, est déjà devenu un classique. (résumé : Livraddict)

Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler est un chouette petit roman qui vous occupera le temps d’une ou deux heures. Il est plutôt destiné à la jeunesse, mais tout adulte qui se respecte sera forcément touché par cette histoire. L’écriture de Sepulveda est simple tout en étant magnifique, tendre, poétique et drôle. Quelques pages de plus n’auraient pas été de refus ! Par ailleurs, le roman délivre un très beau message sur la différence, l’acceptation, la tolérance et l’entre-aide. A mettre entre toutes les mains ! Si vous avez l’occasion de voir le dessin animé, il vaut également le détour !

Et vous, avez-vous un roman d’un autre continent à me faire découvrir ?

La bisette !