La pâtisserie des sorciers et autres desserts fantastiques – Aurélia Beaupommier.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir un livre un peu différent de ceux que vous croisez par ici au quotidien ! Si vous êtes un amateur de films, séries et romans fantastiques, ce qui va suivre risque de vous plaire… Aurélia Beaupommier a eu l’idée de mêler littérature et art culinaire en 2016, en rédigeant La cuisine des sorciers. Cette année, dans le sillage de la sortie du deuxième volet des Animaux fantastiques, elle a décider de se pencher sur l’univers du sucré. La pâtisserie des sorciers et autres desserts fantastiques a été publié aux éditions Solar Cuisine le 18 octobre 2018. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

De Harry Potter à Charmed, en passant par les Animaux Fantastiques, Narnia, Stranger Things, Casse-Noisette ou Ghostbuster, régalez-vous des recettes de dessert préférées de tous les sorciers et créatures enchantées de vos univers fantastiques favoris.
Sablés de Noël de Dobby, muffins des soeurs Halliwell, tourte de Sabrina l’apprentie sorcière, navettes de Nostradamus, omelette des ours de la Boussole d’Or, potion Drink me et boisson Eat me d’Alice au pays des merveilles, gâteau tout vert de Shrek, potion de la Ligue des Gentlemen extraordinaires… Vos personnages préférés, qu’ils viennent des temps anciens, des contes, des jeux vidéo, du cinéma ou des séries, fondent pour ces recettes sucrées !
Ces desserts et boissons, tourtes, glaces, sablés, calissons, gros gâteaux, et potions sans alcool, mitonnés par de gentils ou méchants personnages, vous font rêver le temps d’un goûter grâce à ces recettes super simples à réaliser et qui créent d’eux-même une ambiance… fantastique !

Accompagné d’un Who’s who des sorciers, ce livre fera voyager vos papilles dans l’imaginaire, grâce à une maquette superbe et des photos magiques.

La pâtisserie des sorciers CD

Continuer la lecture de La pâtisserie des sorciers et autres desserts fantastiques – Aurélia Beaupommier.

Quelques films à regarder pour Halloween quand on a peur de tout.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vais vous présenter une petite sélection de films à regarder pour Halloween quand on a peur de tout. Je compatis à la situation puisque je suis moi-même une flipette (probablement la reine des flipettes d’ailleurs) et que je déteste les films d’horreur. Ce n’est pas pour ça qu’on doit se priver. Il y a plein de chouettes choses à regarder qui correspondent à la période sans qu’on frôle l’arrêt cardiaque toutes les trente secondes.

Les dessins animés.

picmonkey-collage-15

Les dessins animés sont souvent des valeurs sûres. Ils visent majoritairement un public jeune donc ils ne font pas trop peur. Ici vous avez le choix, vous pouvez opter pour des films réalisés par Tim Burton comme Frankenweenie ou Les noces funèbres, vous pouvez également choisir de regarder des films réalisés par Henry Selick comme L’étrange Noël de Monsieur Jack ou Coraline. L’étrange pouvoir de Norman (2012), réalisé par Sam Fell et Chris Butler est plutôt sympathique également.

Si c’est moi qui choisis :

# Hôtel Transylvanie 1 & 2.

Bienvenue à l’Hôtel Transylvanie, le somptueux hôtel de Dracula, où les monstres et leurs familles peuvent enfin vivre leur vie, se détendre et faire « monstrueusement » la fête comme ils en ont envie sans être embêtés par les humains. Pour l’anniversaire de sa fille, la jeune Mavis, qui fête ses 118 printemps, Dracula invite les plus célèbres monstres du monde – Frankenstein et sa femme, la Momie, l’Homme Invisible, une famille de loups-garous, et bien d’autres encore… Tout se passe très bien, jusqu’à ce qu’un humain débarque par hasard à l’hôtel et se lie d’amitié avec Mavis…

Les deux films sont très bons. C’est drôle, c’est rafraîchissant. C’est rythmé, on ne s’ennuie jamais. Graphiquement c’est très réussi également. Les personnages sont tous très sympathiques ! Pour moi ces deux films sont des réussites et plairont autant aux petits qu’aux grands !

# Le magasin des suicides.

Imaginez une ville où les gens n’ont plus goût à rien, au point que la boutique la plus florissante est celle où on vend poisons et cordes pour se pendre. Mais la patronne vient d’accoucher d’un enfant qui est la joie de vivre incarnée. Au magasin des suicides, le ver est dans le fruit…

Je vous ai déjà parlé du roman dont est tiré ce film d’animation dans ma sélection de livres à lire au milieu des feuilles mortes. Le film est très bon aussi, Patrice Leconte a parfaitement su retranscrire l’ambiance sombre et glauque du magasin des suicides. Le seul reproche que je pourrais émettre est qu’il a choisi d’en faire une sorte de comédie musicale. Il y a donc régulièrement des passages chantés, ce qui gêne un certain nombre de personnes. Ça m’a un peu dérangée au début mais finalement, ça passe tout seul et ça rajoute même un petit quelque chose à l’ensemble ! Si vous ne l’avez pas vu et que vous cherchez un dessin animé plus destiné aux adultes qu’aux enfants, celui-ci est fait pour vous !

# La légende de Manolo.

Manolo doit choisir son destin entre ses rêves et les espoirs de ses parents. Il s’embarque dans d’incroyables aventures et va affronter ses peurs.

La légende de Manolo (The book of life) est une très très belle surprise. Esthétiquement, ce film d’animation est magnifique. L’histoire est très belle, les personnages sont touchants, drôles et attachants. C’est une jolie histoire d’amour qui prend place durant la nuit des morts, donc ça rentre tout à fait dans le thème pour Halloween. La musique est très présente dans ce film également, mais la B.O. est tellement belle qu’on ne s’en rend même pas compte qu’ils chantent. Si vous ne l’avez pas encore vu, je vous le recommande chaudement !

Les classiques.

picmonkey-collage-16

Là aussi, vous avez le choix (si c’est pas merveilleux) ! Beaucoup de classiques de la saison sont tout à fait accessibles aux plus jeunes et donc à nous, pauvres flipettes, sans qu’ils soient trop enfantins. On retrouve ici encore quelques films de Tim Burton, notamment Beetlejuice ou Edward aux mains d’argent, mais aussi des films que vous n’avez probablement pas vu depuis des années comme, par exemple, La Famille Addams ou Casper ! On peut aussi se lancer dans un marathon Harry Potter, why not ?

Si c’est moi qui choisis :

# Ghostbusters.

Des professeurs universitaires décident d’ouvrir une société d’investigations paranormales et de capture de fantômes nommée S.O.S. Fantômes.

Halloween est l’occasion idéale de regarder de nouveau Ghostbusters (l’original bien sûr, bien que vous pouvez aussi tenter le plus récent, moins bon mais assez marrant), film qu’on ne présente plus. Certes, les effets spéciaux ne sont pas transcendants, mais ce film est toujours aussi drôle, original et plaisant à regarder. C’est un très bon divertissement, idéal pour les froussards !

# Le bal des vampires.

Un professeur et son fidèle assistant s’emploient depuis des années à devenir de parfaits chasseurs de vampires. Leur quête les mène en Transylvanie.

Le bal des vampires est un vieux film (1967) dont j’adore l’ambiance et qui fait plus parodie que véritable film d’épouvante. C’est un film qui ne fait pas du tout peur, il y a beaucoup de passages très drôles. On y retrouve le schéma classique des films de vampires mais j’aime énormément la façon dont Polanski l’a traité. Il y a plein de petits défauts, le film a vieilli mais on passe un bon moment !

Vaincre la peur par le rire.

picmonkey-collage-14

Maintenant, on entre dans la catégorie des films qui font un petit peu peur, mais qui finissent par tourner la chose en ridicule. Du coup on se détend considérablement, on dédramatise et on finit par apprécier ! Ce fut le cas par exemple pour Zombieland, que j’ai bien aimé malgré ma peur viscérale des zombies, mais aussi pour Tucker & Dale fightent le mal, que j’ai regardé avec une copine avec appréhension et que j’ai finalement trouvé assez drôle. Dans cette catégorie, il y a aussi quelques films qui ne font pas vraiment peur, mais que j’ai voulu mettre dans cette sélection parce que je trouve qu’ils méritent amplement d’être regardés aux alentours d’Halloween. Les Men in Black, selon moi, sont de très bons films à regarder à Halloween. Ils sont drôles et ne font pas particulièrement peur.

Si c’est moi qui choisis :

# Shaun of the Dead.

Un trentenaire britannique mène une vie passive et passablement ennuyeuse. Mais c’était avant qu’une invasion de morts vivants ne bouleverse tout.

Shaun of the dead est l’un des rares films de zombies que j’apprécie vraiment énormément. Les acteurs présents au casting n’y sont pas pour rien, bien évidemment. Le fait que ce soit clairement une parodie de films de zombies permet grandement de dédramatiser la situation, on ne peut que constater que ce sont des créatures complètement ridicules et stupides, qui ne servent à rien et qui ne font pas si peur que ça. C’est drôle, vraiment, c’est bête et méchant mais c’est terriblement bon ! Excellent choix pour une bonne soirée de détente.

# The Voices.

Un ouvrier perturbé suit les conseils de vie de son chat et de son chien, alors qu’il est impliqué dans le meurtre de l’une de ses collègues.

Ce film est un véritable coup de cœur. Il est très drôle tout en étant très dérangeant. Et glauque. Enfin bref, mon objectif n’est pas de vous spoiler mais vraiment de vous inciter  à  le voir. La mise en scène est très esthétique, les acteurs sont géniaux. Ryan Reynolds est vraiment exceptionnel dans ce film. Il a réussi à me faire passer par un nombre d’émotions différents que je ne pensais même pas ressentir un jour. Dégoût, attachement, pitié, tristesse, amour… Ryan, respect total, tu étais totalement convaincant. Original et déjanté, je le conseille à tout le monde. Il y a une fin cachée. Un régal !

# What we do in the shadows.

Comment fait-on quand on est vampires depuis des siècles et qu’on doit discrètement vivre en coloc en 2015 ? C’est ce que nous propose de découvrir une équipe de documentaire, en partageant l’intimité d’une bande de potes suceurs de sang ! Les quatre colocataires nous ouvrent les portes de leur cœur et celle de leur quotidien un tout petit peu complexe. Comment organiser les tours de vaisselles sur 5 siècles ? Comment rentrer en boîte de nuit en redingote et chemise à jabot ? La vie éternelle, est-ce vraiment si cool ? Doit-on forcément traiter son esclave comme un esclave ? Un humain peut-il aussi être un ami et pas un diner ? Comment éteindre un pote vampire qui a pris feu sans extincteur ? Comment dévorer une fille sans lui faire passer une trop mauvaise soirée quand même ? Autant de questions auxquelles ils n’ont pas forcément les bonnes réponses !

Je commence peut-être à vous saouler avec ce film, ça fait un an que j’en parle haha. Pour moi c’est le must ! C’est LE film que je vais absolument regarder durant la période d’Halloween. Ce faux documentaire est une petite perle ! Le style est assez particulier, il faut aimer ce genre de film et surtout ce genre d’humour. Personnellement j’ai beaucoup ri (du début à la fin), les personnages sont géniaux. Rien d’extravagant au niveau du scénario ou des effets spéciaux mais au final, pas besoin : les différents membres de la colocation se suffisent à eux-mêmes. Honnêtement, j’aurais aimé que le film soit plus long (genre beaucoup plus long). Je n’ai pas grand chose à dire de plus. J’ai adoré, vous allez devoir l’adorer aussi. C’est vraiment un film que je vous recommande pour son originalité (adieu Twilight, Vampire Diaries, etc), et si vous avez besoin de rire un bon coup. A regarder en VO !

Séance ciné ?

On peut toujours se laisser tenter par Miss Peregrine et les enfants particuliers, en ce moment au cinéma ! Ne l’ayant toujours pas vu, je ne suis pas en mesure de vous donner mon avis, mais ce n’est pas ce qui manque sur la blogo actuellement 😉

Sorti hier, vous pouvez également aller voir La fille du train, qui a l’air plutôt intense !

J’espère vous avoir donné quelques idées de films à regarder dans les prochains jours, histoire de se mettre dans l’ambiance. Je sais que je ne suis pas la seule flipette sur la blogo et que certains d’entre vous seront sûrement ravis de trouver une sélection de films qui ne font pas peur ! S’il y en a d’autres que je n’ai pas mentionné, n’hésitez pas à les partager avec nous en commentaire, ça nous donnera plus d’idées 😀

A bientôt !

ae67d979554bc093fb9fa707530a531a

Des bisous. 

Point Culture #20 – Livres, films, séries.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve déjà pour le vingtième Point Culture, que le temps passe vite ! N’ayant toujours pas trouvé de travail, j’ai eu le temps de lire et voir pas mal de choses ces deux dernières semaines. C’est parti !

Livres lus.

# Incarceron.

Incarceron, une prison à nulle autre pareille : elle décide qui doit vivre… et qui doit mourir.
Rien ne peut lui échapper
Finn est prisonnier d’Incarceron, un univers pénitentiaire plein de dangers, de trahisons et de menaces. Il tente par tous les moyens de s’évader.
Claudia, la fille du directeur d’Incarceron, vit à l’Extérieur, dans un royaume figé au XVIIIe siècle. Piégée par une existence qu’elle n’a pas choisie, elle cherche à percer les mystères de la Prison.
Un jour Finn et Claudia trouvent une clé, qui permet à chacun de communiquer avec l’autre. Alors surgit un espoir, la possibilité d’échapper à un destin tout tracé dont ils ne veulent pas.

couv17243008

J’avais déjà lu des ouvrages écrits par Catherine Fisher quand j’étais plus jeune, notamment la saga de L’Oracle, que j’avais beaucoup aimé. Ça faisait un moment que je voulais lire Incarceron, je n’ai donc pas hésité à l’emprunter quand je l’ai vu à la médiathèque, et je me suis jetée dedans le soir même !
L’auteure nous immerge dans un univers riche, original mais compliqué, dans lequel on se perd facilement. Elle nous présente des personnages principaux plutôt intéressants, mais qui seront très peu développés dans le récit. On reste clairement à la surface des choses et on n’apprend jamais vraiment à connaître Finn et Claudia. J’ai donc eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages principaux. Les personnages secondaires ne sont pas mieux, ils m’ont exaspéré pour la plupart, bande d’égoïstes et d’opportunistes.
Malgré le fait que l’histoire prenne place dans un univers assez difficile à appréhender au premier abord, l’écriture de l’auteure reste fluide et facilement compréhensible. Il y a quelques passages un peu confus, mais ça n’a pas particulièrement gêné ma lecture. On alterne entre des chapitres consacrés à Claudia et d’autres consacrés à Finn. Les événements s’enchaînent sans heurt et le récit est bien rythmé. Incarneron est un roman intrigant, mystérieux et ce dès la lecture du résumé. Malheureusement, la lecture du livre à proprement parler n’est pas aussi excitante que prévu. Il y a beaucoup de rebondissements mais l’histoire est assez fade et très prévisible (j’avais deviné les grandes lignes du récit au bout du quatrième ou cinquième chapitre, ainsi qu’une des « révélations finales »). Il n’y a aucun suspense. De plus, on a jamais vraiment de réponse à nos questions et on ne comprend toujours pas le pourquoi du comment de cette maudite prison, alors qu’elle est vraiment au cœur du récit. Sans elle, y a pas d’histoire. Enfin bref..
C’est loin d’être un coup de cœur, je n’ai pas trouvé la fin très folichonne et je pense donc m’arrêter là et ne pas lire le second tome. C’est dommage car l’idée de départ me plaisait beaucoup, et j’en avais entendu beaucoup de bien. Une déception !

12/20 Continuer la lecture de Point Culture #20 – Livres, films, séries.