Là où tu iras j’irai – Marie Vareille.

Coucou les paupiettes !

Me revoilà avec une nouvelle chronique livresque. Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman que j’ai dévoré le week-end dernier : Là où tu iras j’irai, écrit par Marie Vareille et publié par les éditions Mazarine le 15 mars 2017.
Je connaissais assez peu l’œuvre de Marie Vareille, notamment en ce qui concerne ses écrits contemporains/chick-lit. Je n’avais jusqu’à présent lu que le premier tome d’Elia, passeuse d’âmes, plus axé fantasy, qui avait été publié début 2016. Si j’ai beaucoup aimé ce premier tome, j’avais très envie de découvrir ses autres écrits et j’ai donc sauté sur l’occasion en voyant son dernier roman apparaître dans les nouveautés sur Netgalley.

Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier les éditions Mazarine et Netgalley pour avoir accepté de m’envoyer ce roman !

Isabelle rêve d’une vie d’actrice mais mène une vie lambda. Un jour, fauchée, elle accepte pour travail de séduire un jeune veuf sur le point de se remarier. Elle doit alors partir en Italie et se faire passer pour la nourrice de la famille riche famille des Kozlowski. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est que les enfants lui en font voir de toutes les couleurs.

couv43582563

Commençons par le commencement. J’ai dévoré ce roman, je l’ai quasiment lu d’une seule traite ! L’écriture de Marie Vareille, différente dans ce roman (par rapport à Elia, passeuse d’âmes), est fluide, légère, agréable. Le ton est donné dès les premières lignes, on se lance dans quelques chose de complètement différent du premier roman que j’ai pu lire de l’auteure. Je salue d’ailleurs son talent car passer d’un style à un autre n’est pas chose aisée ! L’ensemble est frais, dynamique et original.

Ce que j’ai principalement apprécié dans ce roman, c’est qu’il n’est pas du tout prévisible. A cinquante pages de la fin, bien que certains points me paraissaient tout de même évidents, je ne voyais toujours pas comment ça allait se terminer. On n’a jamais le temps de s’ennuyer, les rebondissements sont nombreux ! L’intrigue principale, malgré son côté un peu tiré par les cheveux, a rapidement su m’emporter et je me suis retrouvée complètement happée par les mésaventures d’Isabelle. Au milieu de toutes ces péripéties, Marie Vareille a également inséré quelques passages plus émouvants, touchants.. notamment concernant la relation entre l’héroïne et Nicolas, qui connait une très belle évolution. On découvre aussi un peu plus en profondeur certains membres de la famille Kozlowski par le biais de flash-backs, permettant de les percevoir de manière un peu plus nuancée. Tout n’est pas tout noir ou tout blanc, c’est appréciable.

Les personnages, principaux et secondaires, sont (presque) tous très attachants. J’ai tout de suite adhéré à la personnalité d’Isabelle, grande enfant qui se cherche encore. Elle m’a plus d’une fois fait rire aux éclats par ses comportements pas vraiment adéquats face à des enfants (ou même face à des adultes) et par sa formidable répartie. J’ai trouvé son personnage plutôt bien développé. On en découvre un peu plus sur elle, sur son passé, tout au long du roman. Ses deux meilleurs amis ne sont pas hyper intéressants, mais je ne pense pas que ce soit le but. Ils apportent une touche de légèreté supplémentaire. Le personnage d’Amina, tout en contradictions, m’a beaucoup fait sourire. Au fil des pages, j’ai également appris à apprécier chacun des membres de la famille Kozlowski (même Adriana !), chacun apportant son petit grain de sel et ayant son utilité dans le développement de l’histoire. Aucun personnage superflu, c’est quand même formidable !

En résumé, je pense que je peux qualifier ce roman de coup de cœur. Des personnages attachants, une histoire légère, dynamique, bien ficelée… Rien à redire ! Si je puis exprimer un seul regret, ce serait que le roman est trop court et la fin un poil bâclée. En effet, j’ai un peu l’impression que l’histoire stoppe au milieu de tout (même si on sait qu’il n’y a plus grand chose à ajouter). J’aurais aimé un peu plus qu’une rapide liste sur ce que chaque personnage devient dans un futur plus ou moins proche. Ou au moins un peu plus de détails haha (j’en veux plus, toujours plus). Au-delà de ça, c’est un roman que je recommande chaudement ! Dans l’idéal, gardez le de côté pour le dévorer cet été, au soleil, avec un cocktail à proximité.

18/20

Alors, tentés ?

Plein de bisous !

Défi PKJ #4 – Février, le bilan !

Coucou les paupiettes !

Nous sommes le premier samedi du mois de mars (déjà, ça passe trop vite, c’est dingue) et il est temps de compter ses points pour le défi PKJ de Février. J’ai énormément lu encore le mois dernier mais je n’ai pas réussi à faire un meilleur score qu’en janvier. Il y avait quelques défis qui n’étaient pas faciles à réaliser.
Pour ceux qui ne connaitraient pas encore le principe, il « suffit » d’essayer de réaliser une liste de trente tâches, proposée par les éditions Pocket Jeunesse, et à la fin du mois, on compte nos points !

dc3a9fi-fc3a9vrier

# Le titre de votre lecture contient plus de quatre mots.

couv56044678

# Lire un tome d’une série de plus de quatre tomes.

picmonkey-collage-7

Black Butler : 5/23, Bride Stories : 2/9, Seuls : 8/10, Geek Girl : 4/5.

# Lire un livre PKJ.

couv1323987

Continuer la lecture de Défi PKJ #4 – Février, le bilan !

C’est lundi, que lisez-vous ? #16

Coucou les paupiettes !

J’ai l’impression que cette semaine est passée à toute vitesse, je n’ai pas vu le temps passer. Ça y est, je suis en vacances (bon, j’ai deux-trois temps de formation cette semaine mais pour moi c’est comme si j’étais en vacances) ! Je ne vois plus aucun bambin de moins de 10 ans avant le 6 mars héhé. J’ai déjà prévu quelques petites choses sur le blog pour les deux prochaines semaines, j’espère réussir à tout écrire. En attendant, je vous propose le désormais traditionnel C’est lundi, que lisez-vous ? qui me permet de vous présenter mes dernières lectures.

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles !

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

picmonkey-collage-48

Alors, j’ai lu pas mal de choses cette semaine ! J’ai terminé très rapidement Les disparus du Clairdelune lundi dernier. J’ai vraiment préféré ce tome au premier (que j’avais déjà plutôt bien aimé) et j’ai très très hâte de lire la suite. J’aime beaucoup la tournure que prennent les événements, je m’attache de plus en plus aux personnages et je trouve toujours l’écriture de Christelle Dabos très agréable à lire. Elle développe dans La passe-miroir un univers qui me parle énormément. Le lendemain, j’ai dévoré Elia, la passeuse d’âmes. A mes yeux, il s’agit d’un très bon premier tome, très prometteur ! Ensuite, j’ai terminé la saga U4 (enfin, « terminé », ils ont sorti un cinquième tome il me semble.. je ne sais plus trop ce qu’il y a dedans) avec le tome consacré à Stéphane. Si j’ai apprécié l’écriture de Vincent Villeminot, je n’ai malheureusement pas obtenu toutes les réponses que j’espérais. Dommage ! Ça reste un tome plaisant et un personnage très intéressant. Pour terminer avec les romans, j’ai lu ce week-end un roman jeunesse tout à fait sympathique : Une semaine, 7 lundis de Jessica Brody. Complètement prévisible mais j’ai passé un bon moment avec Ellie, c’est un roman facile à lire, pas prise de tête. C’est vraiment ce que je recherchais sur le moment donc pour moi c’est une réussite.

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #16

C’est lundi, que lisez-vous ? #15

Coucou les paupiettes !

Ça y est, c’est déjà lundi. Plus que quelques jours et je suis en vacances, j’ai trop hâte ! Ça va me permettre d’avancer dans mes challenges, de vider ma PAL médiathèque (qui s’élève à une cinquantaine de bouquins actuellement, j’ai vraiment un problème) et de me re-po-ser. Je vais aussi essayer de vraiment remettre le blog sur le bon chemin, je trouve que je l’ai vraiment délaissé ces derniers temps, et si j’essaye de publier un article de temps en temps, ça reste trop irrégulier à mon goût. Pourtant j’en ai des choses à vous dire ! J’ai toute une liste d’articles que je veux publier donc faut que je m’active.

Heureusement que le C’est lundi vous permet de constater que, si je n’écris pas, c’est parce que je suis occupée à lire des tonnes de bouquins haha. Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles !

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

picmonkey-collage-43

Comme d’habitude, j’ai lu beaucoup de BD cette semaine. Ça ne va pas s’arrêter là puisque j’ai craqué mon slip et que j’en ai emprunté une vingtaine mardi et mercredi (c’est pas ma faute, il y en avait plein de ma wishlist). Au-delà de ça, je suis plutôt ravie : j’ai lu des BD aux couvertures très harmonieuses haha, uniquement dans les tons verts ou dans les tons rouges ! Bref. Pas de déceptions niveau bande-dessinées, j’ai tout aimé ! Coup de cœur pour le premier tome de Communardes, j’ai hâte de lire la suite. J’ai ENFIN lu le premier tome de Zombillénium, que j’ai adoré. Toujours aussi convaincue par le talent de Guillaume Bianco avec Billy Brouillard. J’ai un peu moins aimé le tome 2 de Le temps des mitaines, moins bon que le premier mais toujours aussi plaisant. Sur la recommandation de mon libraire BD, j’ai lu le premier tome de Trees, que j’ai trouvé hyper intrigant et j’ai hâte de lire la suite également !

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #15

C’est lundi, que lisez-vous ? #14

Coucou les paupiettes !

Ça y est, c’est lundi. Tristesse. J’ai l’impression que les week-ends sont de plus en plus courts.. Heureusement que les vacances approchent à grands pas (pour moi, peut-être pas pour vous, déso) ! En attendant, je continue d’avancer dans mon énorme pile de bouquins empruntés à la médiathèque. Lentement mais sûrement, livre après livre.

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles !

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

picmonkey-collage-38

Cette semaine j’ai terminé trois romans : Les aventures de Charlotte Holmes, le tome 4 de Geek Girl et le premier tome de Zalim. J’ai bien aimé le premier, je suis rapidement rentrée dans l’histoire et j’ai hâte de voir ce que nous réserve la suite ! Il y a quelques petites choses qui m’ont gêné, j’ai trouvé que l’auteure avait parfois opté pour la facilité, mais ça reste un premier tome prometteur. Concernant Geek Girl, je suis (encore une fois) restée sur ma faim. Il ne se passe rien de dingue dans ce tome, mis à part que quelqu’un remet enfin Harriet à sa place. Il y a quelques bons passages mais dans l’ensemble c’est un tome assez triste et clairement pas le « meilleur » de la saga. J’y reviendrai dans un prochain Point Culture. Sinon, j’ai lu Zalim, j’avais entendu du bon et du moins bon à son sujet. Personnellement, c’est un premier tome que j’ai beaucoup aimé. J’ai bien accroché à l’écriture de Carina Rozenfeld. Il se passe des choses fascinantes, les dernières chapitres ont vraiment éveillé ma curiosité et j’ai hâte d’avoir le second tome entre les mains !

picmonkey-collage-39

Cinq bande-dessinées au programme cette semaine. J’ai enfin lu Sweet Tooth, j’ai adoré l’histoire mais j’avoue avoir eu un peu plus de mal avec les dessins (ou en tout cas certaines pages où les dessins étaient brouillons, confus). Délices est une BD autobiographique, l’auteure se raconte au travers d’anecdotes culinaires. Sympathique mais sans plus. J’ai beaucoup ri en découvrant Savoir-vivre ou mourir, écrit par Catherine Meurisse. Concernant Umbrella Academy, mon avis est un peu plus mitigé. Je ne sais pas si je lirais la suite. Pour finir, j’ai lu Dieu n’aime pas Papa. C’est très différent de ce que j’avais déjà eu l’occasion de découvrir de Davy Mourier. J’ai cependant trouvé que c’était une très jolie BD, très touchante.

picmonkey-collage-40

J’ai également poursuivi ma lecture de No longer Heroine avec les tomes 2, 3 et 4. J’aime bien le concept de ce manga, j’accroche bien aux personnages et je trouve l’ensemble drôle et touchant. J’enchaîne aussi les tomes de Sawako. J’en suis maintenant au tome 10 et je compte bien lire la suite très prochainement. Je sais que les dernières semaines j’avais émis quelques doutes mais maintenant je suis bien entrée dans l’histoire, je veux voir ce qu’il va se passer !

picmonkey-collage-41

# Ce que je lis. 

couv42209465

Lauréate de la loterie des visas, Akunna quitte le Nigeria pour les États-Unis ; elle y découvre un pays qui a bien peu à voir avec celui de ses attentes. À Kano, dans le nord du Nigeria, une violente émeute intercommunautaire réunit deux femmes que tout sépare : une marchande d’oignons musulmane et une étudiante issue de la bourgeoisie chrétienne de Lagos. Dans Nsukka blanchie par l’harmattan, James Nwoye, ancien universitaire au soir de sa vie, repense au rêve biafrais et attend, la nuit, les visites de sa femme défunte, qui vient caresser ses jambes fatiguées… Voici quelques-uns des personnages des nouvelles d’Adichie ; ils composent une image complexe et riche de la réalité nigériane d’aujourd’hui, qui prend ses racines dans le passé et se prolonge dans l’expérience de l’émigration, une plongée émouvante, souvent poignante, tour à tour terrible et drôle, toujours vibrante d’humanité.

[Lecture en VO]

*

couv1323987

“Les prophéties ne s’accomplissent que si quelqu’un a suffisamment de courage pour les réaliser”
Elia vit dans une dictature divisée en deux catégories : l’élite, les Kornésiens, et la classe exploitée, réduite en esclavage : les Nosoba. Elia est une Kornésienne. À quinze ans à peine, elle exerce en tant que passeuse d’âmes à l’hôpital de la capitale du pays : elle euthanasie tous ceux qui seraient considérés comme inutiles ou dangereux pour la communauté. Un jour, un jeune Nosoba, de la caste des intouchables parvient à la convaincre de l’aider à s’échapper, alors même qu’elle avait ordre de l’exécuter. Accusée de trahison, Elia s’enfuit…

# Ce que je compte lire.

picmonkey-collage-42

Je n’ai toujours pas réussi à commencer Les disparus du Clairdelune, j’avais quelques romans à finir en priorité pour pouvoir les rendre à temps à la médiathèque. J’espère bien pouvoir le lire cette semaine. J’aimerais également lire le tome d’U4 consacré à Stéphane. C’est le seul que je n’ai pas lu et je crois que c’est celui qui comporte le plus de réponses (j’espère en tout cas parce que sinon il manque quelque chose). Niveau BD, j’ai réussi à trouver Trees, qui m’a été chaudement recommandé par le gentil monsieur à qui j’achète des BD quand je suis allée le voir pour investir dans Culottées. Apparemment je vais adorer. On verra bien haha ! J’ai aussi trouvé le second tome de la BD jeunesse Le temps des mitaines, j’avais trouvé le premier tome très mignon et je pense que celui-ci ne me décevra pas non plus.

# Et sur le blog ?

Et vous ? Dites moi tout !

Plein de bisous et belle semaine livresque à tous !