Premières lignes #11

Coucou les paupiettes !

Ça fait deux/trois semaines que je n’ai pas partagé avec vous les premières lignes d’un ouvrage. Cette semaine, j’ai repris lentement du service (mes parents me lâchent un peu la grappe mouahaha) et j’ai pu avancer un peu dans mes lectures, notamment dans Mémoires, par Lady Trent : Une histoire naturelle des dragons. Le roman, écrit par Marie Brennan, a été publié aux éditions L’Atalante en 2016. J’ai décidé de vous en partager les premières lignes car ce roman est un petit OVNI, une petite pépite ! Exceptionnellement, ce sera un peu plus long car je trouvais plus sympa de partager avec vous toute la préface !

Découvert sur le blog Ma Lecturothèque, ce rendez-vous m’a tout de suite plu. Le principe est simple comme bonjour : chaque dimanche, je choisis un livre dans ma bibliothèque et je partage avec vous les premières lignes du récit ! Ça vous donnera peut-être envie de découvrir ce livre à votre tour.. Qui sait ?

couv4728896

La couverture est juste ma-gni-fi-que !

Préface

Il ne se passe pas une journée sans que la poste ne m’apporte au moins une lettre d’une jeune personne (ou parfois d’une personne pas si jeune que cela) souhaitant marcher sur mes traces et étudier les dragons. De nos jours, bien entendu, le domaine est éminemment respectable : on donne des cours à l’université, des sociétés savantes publient d’énormes volumes dont les titres commencent par Compte rendu de telle ou telle réunion. Ceux qui m’intéressent aux événements respectables, néanmoins, assistent à mes conférences. Ceux qui m’écrivent veulent toujours m’entendre raconter mes aventures : comment j’ai échappé à mes ravisseurs dans les marais du Moulain, le rôle que j’ai joué dans la grande bataille de Keonga ou (le plus souvent) ma fuite vers les hauteurs inhospitalières des pics du Mrtyahaima, le seul endroit sur terre où l’on pouvait découvrir les secrets des dragons.
Même le plus assidu des épistoliers ne pourrait espérer répondre personnellement à toutes ces demandes. J’ai par conséquent accepté l’offre de MM. Carrigdon et Rudge de publier une série de volumes chroniquant les moments les plus intéressants de ma vie. Ce récit se concentrera exclusivement sur les expéditions qui ont conduit à la découverte qui m’a rendue si célèbre, mais il digressera également vers des sujets plus distrayants, qu’ils soient personnels ou même (eh oui) salaces. C’est l’un des avantages d’être une vieille femme à présent, et qui plus est une vieille femme qu’on a appelée « un trésor national » : très peu de gens peuvent me dire ce que je dois ou ne dois pas écrire.
Soyez donc avertis : les volumes de cette série contiendront des montagnes gelées, des marais fétides, des étrangers hostiles, des compatriotes hostiles et à l’occasion des membres de ma famille hostiles, de mauvaises décisions, des mésaventures géographiques, des maladies dépourvues d’attrait romantique et une abondance de boue. Vous poursuivez votre lecture à vos risques et périls. Cet ouvrage n’est pas destiné aux faibles, pas plus que l’étude des dragons elle-même. Mais une telle étude apporte des récompenses incomparables : se trouver en présence d’un dragon, même pour le plus bref des instants, même au péril de sa vie, est un plaisir que l’on ne peut jamais oublier une fois qu’on l’a connu. Si mes humbles paroles communiquent ne serait-ce qu’une fraction de cet émerveillement, je serai satisfaite.
Nous devons, bien entendu, commencer au commencement, avant la série de découvertes et d’innovations qui ont transformé le monde en celui que vous connaissez si bien, cher lecteur. C’est à cette époque reculée et presque oubliée qu’appartiennent les modestes origines de ma moins modeste carrière : mon enfance et ma première expédition à l’étranger jusque dans les montagnes de Vystranie. Les faits principaux de cette expédition sont depuis longtemps connus de tous, mais l’histoire est bien plus complexe que ce que vous en avez entendu dire.

Isabelle, lady Trent.
Casselthwaite, Linshire
II floris 5658

Alors, tentés ? 

A la prochaine,

Plein de bisous !

EnregistrerEnregistrer

Dans la bibliothèque des petits #2 – L’incontournable Geoffroy de Pennart.

Coucou les paupiettes !

Pour ceux qui me suivaient déjà à ce moment là, j’avais décidé de me lancer dans un nouveau rendez-vous intitulé Dans la bibliothèque des petits, en lien avec mon service civique. Selon ce que je fais avec les petits monstres, j’avais envie de vous proposer des sélections d’albums jeunesse qui m’ont plu, mais surtout qui leur ont plu à eux ! Aujourd’hui, j’avais envie de vous proposer un article sur un auteur que j’aime beaucoup (et que j’ai croisé à plusieurs reprises dans ma feu jeunesse), un illustrateur dont nous avons tous déjà croisé les dessins et qui sont reconnaissables entre mille.. j’ai nommé : Geoffroy de Pennart ! Si ses albums jeunesse avaient déjà beaucoup de succès à l’époque où j’étais haute comme trois pommes, je peux vous assurer qu’ils sont toujours autant appréciés de nos jours.

Ce grand monsieur a écrit un certain nombre de contes détournés, mais pas que !  Pour ma part, je connaissais surtout son travail autour du conte. Ses détournements du Petit Chaperon Rouge, des Trois Petits Cochons ou encore des Sept Chevreaux sont des incontournables des bibliothèques. Par le biais de mon travail, j’ai découvert une autre partie de son travail, celle « Sans le loup » (c’est lui qui le dit sur son site web). Avec les CP-CE1 (6-7 ans), nous avons travaillé autour d’un certain nombre d’albums, les enfants pouvaient les feuilleter, les lire et ils devaient les ranger dans la bonne catégorie (les contes détournés/les livres sans le loup). C’était une séance vraiment ludique et plaisante. Ce sont des livres très sympathiques, pour les petits comme pour les grands !

Je vous propose donc une petite sélection des albums qui ont eu le plus de succès dans mon humble BCD !

Les livres avec le loup : les contes détournés.

 couv47212295

Les trois petits cochons rentrent de tournée, ils sont ravis, ils vont pouvoir dépenser leurs gains, chacun selon son goût. L’aîné projette d’acheter une maison, le cadet voudrait une voiture, et le benjamin, lui, va faire la fête…
Mais quel est ce personnage qui les suit ? C’est le loup ! C’est Igor !

couv29882302

Lucas le loup a décidé qu’il était temps de quitter la maison familiale et d’aller vivre sa vie. Grand-mère, grand-père, mère, père et frères sont tristes – mais résignés – de le voir partir. Sur le pas de la porte, le père de Lucas (voir Le loup est revenu) lui donne une liste de bonnes choses à manger. Hélas pour son ventre, Lucas est bien trop sentimental, et laisse passer une succulente chèvre et ses sept chevreaux, un Petit Chaperon rouge dodu, trois petits cochons grassouillets, et même l’affreux Pierre… Comment faire pour calmer cette faim ???

couv46699586

C’est l’anniversaire de Mère-Grand et monsieur Lapin a décidé de faire une belle galette pour célébrer l’événement. Mais, dans cette recette tout à fait originale, le coup de main n’est pas ce qu’il y a de plus difficile à attraper, n’est-ce pas, monsieur Lapin ? Et ce ne sont pas Les Trois Petits Cochons qui vous contrediront, ni la famille Broutchou, ni le Chapeau rond rouge, ni…

couv15145014

Quand Lucas (voir Le loup sentimental) attrape un cochon dans la forêt, il téléphone vite à sa maman pour inviter la famille à déjeuner dimanche. Mais il découvre vite que le cochon – Maurice – n’est pas un cochon ordinaire. Il cuisine divinement bien, il joue admirablement du piano, et il raconte des histoires merveilleusement bien. Lucas tombe dans le piège de l’amitié, ce qui n’est pas fait pour plaire à son père qui comptait sur un bon déjeuner de cochon rôti…

couv71145659

« Cette journée sera mémorable ! » se promet le loup Igor en sortant de chez lui.
Le sourire aux lèvres, il part pour la ville.
Il s’arrête d’abord chez l’épicier,
puis chez Bellepatte, le chausseur,
ensuite il se rend dans la boutique de Viviane,
et enfin chez Raymond, le parfumeur.
Mais que prépare-t-il donc pour cette journée si extraordinaire ?

couv8602305

« Il était une fois une petite fille qui vivait avec ses parents à l’orée de la forêt. Comme elle ne quittait jamais le chapeau rond et rouge que lui avait offert sa grand-mère, on l’avait surnommée Chapeau rond rouge. » Petit, Geoffroy de Pennart s’était un peu emmêlé entre les chaperons et les chapeaux ronds ; pour le reste, il n’a pas d’excuse. Il a dû mal écouter…

Avec ces albums, vous êtes sûrs de faire un carton plein ! Ils sont mignons, drôles et ils reprennent des histoires que les enfants connaissent depuis la petite section. D’ailleurs, j’en ai lu quelques uns aux plus petits et ils ont adoré, ils en redemandaient (j’ai lu Le loup sentimental cinq fois aux mêmes enfants un midi). Les dessins sont très réussis, ils attirent énormément les enfants, qu’importe l’âge.

picmonkey-collage

Les livres sans le loup.

couv46059295

Au plus profond de la forêt, il existe un endroit effrayant. Les arbres y sont sombres, rabougris et couverts d’épines acérées, l’odeur y est pestilentielle. C’est le domaine d’une abominable sorcière, moche et teigneuse. Et, vous allez l’apprendre, elle s’appelle Vèzmô …

9782877671873_1_75

Comment Jean Toutou peut-il espérer séduire l’élue de son coeur quand son complet-veston est tire-bouchonné, ses souliers sont crottés, ses cheveux ébouriffés et sa dent est cassée? Il faut vraiment qu’il se reprenne en main, d’autant plus que la concurrence est rude, et que Marie Pompon a l’air de lui préférer l’élégant Bobby Beau poil, à la Foxtrott décapotable. Heureusement, le regard d’une jeune fille voit parfois plus loin que les apparences…

la-presidente

Carlotta l’hippopotame vient d’être élue présidente de la république de Chamboulie. Elle doit très bientôt être reçue à Chicania par le roi Victor Ier avec lequel elle souhaite aborder la question des droits de l’Homme. Cet album aborde le thème de la politique sur un ton humoristique.

georges-le-dragon

Maudit soit le jour où cet imbécile a franchi les frontières du royaume ! Aujourd’hui, c’est le pompon, la princesse a le culot de me demander si je peux les emmener faire un tour ! TOUS LES DEUX ! Plutôt mourir que de les entendre se bécoter sur mon dos ! On peut dire que Georges n’est pas ravi de la tournure des événements depuis l’arrivé du chevalier intrépide. Alors, il prend ses cliques et ses claques et il s’en va vers une nouvelle vie, pleine de gloire et de paillettes, tant qu’à faire…

jules-le-chevalier-agacant

Le bon vieux dragon Georges, qui ne peut absolument rien refuser à sa princesse chérie, se voit contraint d’accompagner le chevalier Jules au volcan Boum‐Boum.
C’est leur unique chance de renflouer les caisses de l’état et ce faisant de construire une nouvelle école.
Le voilà donc embarqué dans une chasse au trésor avec le chevalier sur le dos.
Mais sincèrement, Jules a beau être courageux, avoir des ressources variées et de la suite dans les idées, “Qu’est-ce qu’il est agaçant !”

Toujours avec humour, Geoffroy de Pennart développe de nouvelles histoires avec des personnages « inconnus » mais qui inspirent quand même beaucoup de choses aux enfants : la sorcière, les dragons, les chevaliers, les princesses.. Tout ce qui plait ! A ce jour, les aventures de Georges le Dragon sont celles qui ont le plus de succès de mon côté. Jean Toutou et Marie Pompon, histoire toute mignonne, plait également beaucoup aux plus petits (3/4 ans).

giphy1

Moi, je ne m’en cache pas, du haut de mes 23 ans, je suis une grande fan du travail de Geoffroy de Pennart. Je suis contente d’avoir pu partager ça avec les enfants à l’école, avec vous aujourd’hui et j’espère vous avoir donné envie de faire découvrir ces albums à toutes les petites paupiettes que vous connaissez (bien qu’elles en connaissent probablement déjà un ou deux). A mes yeux, Geoffroy de Pennart fait partie de ces auteurs qu’il faut absolument avoir dans sa bibliothèque jeunesse !

Et voilà pour ma sélection spéciale Geoffroy de Pennart ! Connaissiez-vous cet auteur ? Quel est votre livre préféré ? 

Plein de bisous !