Les trouvailles d’Ibidouu. #4

Coucou les paupiettes !

Vous êtes chauds patate pour une nouvelle édition des trouvailles ? Allez, on perd pas de temps, j’ai des choses à partager avec vous cette semaine héhé !

# La trouvaille choc.

caa16c21fa458dc1b57b2c30d5da1545

© Asghar Khamseh, 2016, Sony World Photography Awards.

J’ai découvert le travail du photojournaliste iranien Asghar Khamseh, qui a gagné la semaine dernière L’iris d’or photographe de l’année (c’est juste un détail). Il s’intéresse énormément à la question des droits de l’homme et concentre son travail sur la situation iranienne. La photo ci-dessus est extraite de sa série « Fire of Hatred » (le feu de la haine), mettant un visage sur les victimes de jeté d’acide, dont la pratique est en constante augmentation en Iran. C’est une pratique qui vise surtout les femmes et les enfants dans l’intention de mutiler la personne et de détruire son avenir et sa vie sociale suite, notamment, à un conflit familial, un refus de demande en mariage, une vengeance, un divorce… (Source : L’œil de la photographie)

Je vous ai mis une des photos les moins « choquantes », afin de ne pas heurter certain(e)s d’entre vous, sait-on jamais. Vous pouvez trouver plus de photos ici : ***

# La trouvaille Food Porn, « il faut que je teste au plus vite ». 

ac731e10ae774c95ef417ffec309cf6f

Je ne suis pas très difficile culinairement parlant, à part quand on touche au poisson ou aux fruits de mer. J’ai découvert assez rapidement le fameux Fish & Chips, et j’avoue que ça m’a bien plu.

Si j’arrive à le faire maison, ce sera probablement encore mieux héhé. 

La recette : ***

# La trouvaille random.

Monsieur Ibidouu m’a fait découvrir ces petites vidéos plutôt sympathiques. J’étais fatiguée et ça m’a fait bien rire. J’ai pensé que ça avait tout à fait sa place dans les trouvailles. Ça casse pas trois pattes à un canard mais c’est rempli de mignonnitude.

Celle-ci a un refrain particulièrement entêtant haha.

J’étais obligée de mettre celle-ci en plus, désolée. Rassurez moi, dites moi que ça vous fait rire aussi. Que je ne suis pas juste en train de faire une dépression nerveuse x)

# La trouvaille artistique.

alexey-menschikov-15

Encore un artiste surréaliste, désolée haha, mais j’adore ça. C’est souvent les artistes qui ont le plus d’imagination et qui nous pondent des photographies (ou des peintures) terriblement poétiques. Alexey Menschikov, artiste russe, travaille pour sa part surtout autour des ombres !

Son site : ***

alexey-menschikov-19

# La trouvaille Disney.

grid-cell-22669-1441990277-8grid-cell-22669-1441990278-11

La magie d’internet ! Des petits plaisantins se sont amusés à échanger les visages des héros et des méchants de Disney, ça donne des trucs plutôt rigolos. La suite ici : *** 

# La trouvaille anecdotique.

acoustic-kitty2

Dans le dernier point culture, je vous avais parlé de La drôle de vie de Bibow Bradley, dans lequel on trouve quelques petites anecdotes sur la CIA. Il y en a une que j’avais trouvé particulièrement amusante et je me demandais si elle était vraie. Et OUI, c’est vraiment arrivé. Avez vous déjà entendu parler du chat acoustique (Acoustic Kitty) ? Entre 1961 et 1966, la CIA a entrainé un chat au dur métier d’espion. Équipé (ou implanté plutôt) d’une pile et d’un microphone, ainsi que d’une antenne de transmission dans sa queue, le petit chat avait pour objectif d’infiltrer le Kremlin et quelques ambassades soviétiques pour récolter des informations pendant la Guerre froide. Le projet a coûté environ 20 millions de dollars. Et lors de sa première mission, à peine relâché, le petit chat s’est fait rouler dessus par un taxi. Voilà voilà.

# La trouvaille livresque.

couv20899699

David a 12 ans et plus de maman. Son père s’est remarié et il a maintenant un demi-frère. C’est pour oublier tout cela qu’il se réfugie dans la lecture. Une nuit, David entend sa mère l’appeler et découvre un passage caché derrière les buissons, au fond du jardin. Il se retrouve alors propulsé dans un univers parallèle, un monde étrange peuplé de trolls, de Sires-Loups et de créatures effrayantes… Grâce à l’aide du Garde Forestier et d’un chevalier, David, après bien des épreuves – énigmes à résoudre, pièges à déjouer, combats à livrer -, rencontrera un vieux roi qui conserve ses secrets dans un livre mystérieux, Le Livre des choses perdues, clé qui lui permettrait de regagner le monde réel.

Mais l’Homme Biscornu, être maléfique qui épie David depuis son arrivée, ne l’entend pas de cette oreille. Il a pour le jeune garçon bien d’autres projets…

Voici mon dernier achat littéraire en date. J’ai entendu beaucoup de bonnes choses dessus et je me suis dit qu’il était temps de le lire. Maintenant il a rejoint ma PAL, il ne me reste plus qu’à l’ouvrir et à parcourir ses quelques pages !

# La trouvaille musicale. 

Xylo – Between the Devil and the Deep Blue Sea

Bioutifoul.

Allez, on s’arrête là pour aujourd’hui ! J’espère que ça vous aura plu 🙂

1edb491de1a27ae2680bd6c73e1a7292

Plein de bisous !

Les trouvailles d’Ibidouu. #3

Coucou les paupiettes !

Déjà la troisième édition des trouvailles, le temps passe vite haha ! La formule a l’air de plaire donc, ma foi, je continue. Sans transition, allons-y !

# L’info qui fait trop plaisir.

2048x1536-fit_affiche-piece-theatre-harry-potter-enfant-maudit

Gallimard Jeunesse va publier la pièce de théâtre Harry Potter et l’enfant maudit en octobre prochain, joie sur terre !

# La trouvaille Doctor Who.

81eb8457826ff8f7bc89fd4b782cff1f

Coup de coeur pour ce croisement entre Doctor Who et Le Petit Prince !

Ce sera probablement mon prochain fond d’écran héhé..

# La trouvaille Disney.

le-roi-lion-fac3a7on-burton-206x276

Bon, je pense qu’avec ça j’aurais à peu près fait le tour des « trucs » version Tim Burton haha. Certaines affiches rendent vraiment très bien !

blanche-neige-fac3a7on-burton-206x276

# La trouvaille random.

A partir de 3m10 ! J’ai tellement ri.. Et le summum : à 5m50.. Et puis Lego Batman.. Bref. J’ai ri x)

# La trouvaille artistique.

4bce1cf40e0b8e1b7978f77e39714cc0

Allez, pour cette édition on change un peu et je ne vous propose pas de photographie mais plutôt du Street Art. Cet artiste se fait appeler Muretz, il est basé à Sao Paulo. Et j’adooooore ce qu’il fait !

Son site : *** 

60e20be25ffc0a0f94559b09d56b9a1d

# La trouvaille Food Porn, « il faut que je teste au plus vite ».

78ef9b175d92f15dd1d0648e481410af

Il faut absolument que je teste cette chose au plus vite. La photo me fait saliver, vous imaginez même pas ! C’est du Food Porn à l’état pur pour moi haha.

La recette : *** 

# La trouvaille livresque.

couv32497459

Lorsque les habitants d’El Idilio découvrent dans une pirogue le cadavre d’un homme blond assassiné, ils n’hésitent pas à accuser les Indiens de meurtre. Seul Antonio José Bolivar déchiffre dans l’étrange blessure la marque d’un félin. Il a longuement vécu avec les Shuars, connaît, respecte la forêt amazonienne et a une passion pour les romans d’amour. En se lançant à la poursuite du fauve, Antonio José Bolivar nous entraîne dans un conte magique, un hymne aux hommes d’Amazonie dont la survie même est aujourd’hui menacée.

J’ai acquis ce petit roman la semaine dernière, il devrait être lu très vite. Je pars ainsi à la conquête des pays d’Amérique du Sud, avec ici le Chili ! J’essaye de découvrir des auteurs de pays dont on n’entend pas assez parler (littérairement parlant). Ma wishlist s’agrandit de jour en jour, heureusement que j’ai un abonnement à la médiathèque..

# La trouvaille musicale.

Of Monsters and Men – Black Water

Ce n’est pas vraiment une trouvaille à proprement parler, puisque je connais bien le groupe (je vous ai déjà mis un paquet de leurs chansons dans mes playlists d’ailleurs). Cette chanson est une de leurs dernières, et c’est un gros coup de coeur. Donc voilà, j’ai voulu la mettre ici.

C’est tout pour mes trouvailles de ces derniers jours, on se retrouve dans deux semaines pour de nouvelles découvertes !

10fa03faefd318a9debf3b6c0d198f3e

Plein de bisous !

Point culture #12 – Livres, films, séries.

Coucou les paupiettes !

Comme prévu, je suis beaucoup moins présente sur la blogosphère, tant sur mon blog que sur les vôtres et je m’en excuse grandement. J’essaye de rattraper tout ça un soir prochain ! En attendant je vous livre quand même un nouveau point culture. J’ai eu le temps de lire quelques petites choses.

Livres lus.

# Love Letters to the Dead.

Au commencement, c’était un simple devoir. Ecrire une lettre à un mort. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande soeur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres où elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour… Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est réellement passé, la nuit où May est décédée.

love_letters_to_the_dead_poster

Love Letters to the Dead n’est pas un roman facile. On y découvre le quotidien d’une adolescente dont la soeur est décédée quelques mois plus tôt. Ses ami(e)s, ses amours, sa famille, ses emmerdes.. Tout y passe. Finalement, on lit un journal intime décliné sous la forme de lettres destinées à des personnalités décédées (ou plus exactement qui se sont suicidées). Certains passages sont écrits avec une grande justesse, on ressent le mal-être très profond de Laurel et de toute sa famille. Mais je suis ressortie de cette lecture frustrée. J’ai trouvé que c’était parfois un peu trop facile. J’ai eu du mal à m’attacher aux personnages, surtout à Laurel en fait, que j’ai trouvé plutôt immature et égoïste (ne me jetez pas de cailloux, oui je sais, elle a perdu sa soeur, elle a vécu des choses vraiment pas faciles, mais bon.. Des fois c’est limite quand même). Et puis, la connerie des gens me surprendra toujours. Je crois que quand je lis un roman c’est encore pire.

Le livre se lit très vite sans pour autant être addictif. C’est même assez plat. Il y a quelques rebondissements mais rien de folichon. Après, ce n’est pas un roman d’aventure, c’est une adolescente qui cherche à faire son deuil, à découvrir qui elle est et sa place dans la société. Donc le fait que ce soit plat n’est pas vraiment gênant. C’est un  roman émouvant (pas non plus à pleurer dans les chaumières selon moi), assez peu original mais intéressant. Il aborde des sujets importants, mais pas assez profondément à mon goût. L’auteure a voulu aborder beaucoup de choses et de ce « trop-plein » résulte un traitement un peu superficiel de certains aspects. Selon moi ce n’est pas une lecture nécessaire, mais ayant lu beaucoup de critiques positives, je suis peut-être juste passée à côté.

12/20 

# U4 – Jules.

Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Jules vit reclus dans son appartement du boulevard Saint-Michel, à Paris. Il n’a pas de nouvelles de ses parents, en voyage à Hong Kong lorsque l’épidémie a commencé de se propager. Le spectacle qu’il devine par la fenêtre est effroyable, la rue jonchée de cadavres. Mais il sait qu’il ne pourra pas tenir longtemps en autarcie. Pour affronter l’extérieur, Jules redevient le guerrier impavide qu’il était dans le jeu. Il va alors retrouver son frère aîné, qui se drogue et dont il ne peut rien attendre, puis secourir une petite fille qui a mystérieusement échappé au virus et qu’il décide de prendre sous son aile. Son seul espoir : le rendez-vous fixé par Warriors of Times.

couv72556772

J’ai réussi à mettre la main sur un des quatre tomes de la saga U4, que je trouvais très intrigante. Le projet d’écrire quatre romans, par quatre auteurs différents, sur quatre adolescents vivant un drame au même moment me semblait un peu fou, mais vraiment intéressant. Quatre points de vue, quatre façons d’écrire différentes, quatre histoires.. Ça promet ! D’autant plus que les critiques que j’ai pu croiser étaient assez élogieuses.

Bref. Je n’ai lu qu’un seul tome sur les quatre. Pour l’instant. J’ai commencé avec Jules, adolescent de quinze ans qui trouve une petite fille et se met en tête de la protéger tout en essayant de sauver la planète. Si j’ai globalement aimé cette lecture, il y a quelques petites choses qui m’ont gênées. Pour commencer, il y a beaucoup de choses que l’on ne nous dit pas. Tout est décrit du point de vue des adolescents et beaucoup de détails passent à la trappe. J’aurais aimé connaître les raisons de la survie des militaires par exemple. Ce qui se trame de ce côté là, les projets qu’ils ont pour l’humanité.. On s’immerge dans une communauté d’adolescents qui se prennent pour des adultes, et ça, ça m’énerve. Bon, soit, je veux bien concevoir que dans une situation telle que celle ci on a pas vraiment le loisir de continuer à faire les gamins. Mais là c’est un peu too much. En cas d’apocalypse, je vois mal des adolescents français tenir ce genre de discours. Donc niveau crédibilité c’est pas trop ça. L’univers des jeux vidéos est également très présent dans le roman. J’avoue qu’au début j’ai eu très peur. J’avais l’impression de regarder quelqu’un jouer à Call of Duty (sauf que je lisais, enfin bref, vous m’avez comprise). Finalement, ça se ressent moins dans le reste du roman.

Mine de rien, malgré les quelques défauts cités au-dessus, j’ai bien aimé ce roman. J’ai trouvé Jules assez attachant, bien qu’un peu en retrait. J’ai bien accroché à l’intrigue générale et je suis curieuse de connaître l’histoire des trois autres protagonistes principaux. J’avoue quand même avoir un peu peur des grosses redites entre les différents romans, vu qu’une bonne partie les concerne tous les quatre.. Mais on verra bien, je suis prête à tenter ma chance ! Qui sait, peut-être aurais-je des réponses à mes questions dans les autres ouvrages.

14/20

# Ronde comme la lune.

Saskia est gourmande. Gourmande de tout : de livres, de films, d’amitié et, bien sûr, de… nourriture. Et ça se voit, car elle est plutôt enrobée.Saskia déteste son apparence, mais elle s’est fait une raison, malgré les moqueries et le mépris des garçons qu’elle s’efforce d’ignorer. Sa gourmandise est plus forte qu’elle.
Alors quand Erik, un copain du lycée, semble s’intéresser à elle, Saskia se sent perdue.
Se peut-il que quelqu’un soit attiré par elle ?
Et comment l’accepter, alors qu’elle-même a tant de mal à s’aimer ?

couv34851598

J’ai lu ce petit roman très rapidement, il fait à peine 200 pages ! Je n’ai pas grand chose à dire dessus. C’est une histoire plutôt touchante. Je me suis beaucoup reconnue dans Saskia, étant moi-même passée par là. J’ai été parfois un peu déçue par ses réactions, par sa manière de se comporter. Mais c’est une façon de voir les choses, et je peux le comprendre. Malgré le fait qu’elle soit bien entourée, elle se met des barrières toute seule et c’est dommage. J’ai quand même trouvé son histoire très touchante. L’auteure a su peindre un tableau très juste des dures années collège et sur comment un adolescent peut être méchant tout en ne se rendant pas compte de l’impact de ses paroles. Mon seul véritable regret serait le fait que la « morale » de l’histoire pousse plus au régime et à la perte de poids qu’à l’acceptation de soi. Ça reste une lecture que je suis contente de pouvoir ajouter à ma liste de livres lus !

15/20

Point BD.

# Poulet aux prunes.

Téhéran, 1958. Depuis que son violon tant aimé a été brisé, Nasser Ali Khan, un des plus célèbres musiciens de son époque, a perdu le goût de vivre. Ne trouvant aucun instrument digne de le remplacer, il décide de se mettre au lit et d’attendre la mort.

En espérant qu’elle vienne, il s’enfonce dans de profondes rêveries aussi mélancoliques que joyeuse, qui, tout à la fois, le ramènent à sa jeunesse, le conduisent à parler à Azraël, l’ange de la mort, et nous révèlent l’avenir de ses enfants…

Au fur et à mesure que s’assemblent les pièces de ce puzzle, apparaît le secret bouleversant de sa vie : une magnifique histoire d’amour qui a nourri son génie et sa musique…

couv48054746

J’ai lu mon premier ouvrage dessiné par Marjane Satrapi ! N’ayant pas encore pu trouver Persepolis (dont j’ai déjà vu le film), je me suis « rabattue » sur Poulet aux Prunes. Je dois admettre que je ne suis pas déçue, loin de là. Cette BD nous raconte une histoire d’amour assez triste, sur fond de souvenirs familiaux. C’est touchant, c’est parfois drôle. Marjane Satrapi relate la vie de ses proches comme s’il s’agissait d’un conte. On ne s’ennuie pas du tout et on s’attache aux personnages au fil des pages. C’est une très belle découverte, j’essaierais de regarder l’adaptation cinématographique à l’occasion. Et il me tarde de découvrir les autres livres de Marjane Satrapi !

16/20

# Les Hauts de Hurlevent, tomes 1 & 2.

Les Hauts de Hurlevent, sur les landes sauvages balayées par le vent du Nord : l’arrivée d’Heathcliff un jeune bohémien adopté par les Earnshaw va tragiquement peser sur le destin de toute la famille. Entre Heathcliff et Catherine Earnshaw naît un amour indéfectible tandis qu’Hindley, le frère détrôné, se prend d’aversion pour cet intrus. La nature passionnée d’Heathcliff ne supportera pas la vengeance d’Hindley puis la trahison de Catherine. Les Hauts de Hurlevent est aujourd’hui considéré comme un chef-d’œuvre de la littérature anglaise du XIXe siècle. Ce roman, romantique par excellence, choqua certains lecteurs de l’époque, en raison de la noirceur des personnages, de la passion qui s’en dégage et de la liberté prise par rapport aux conventions en vigueur dans cette époque pré-victorienne.

couv23505855

En ce moment je suis très branchée adaptations BD des romans que j’ai pu (ou pas) lire par le passé. J’ai lu Les Hauts de Hurlevent il y a quelques années et je me souviens que ça avait une lecture assez difficile, j’avais un peu pataugé dans la semoule. J’ai vraiment dû m’accrocher au début, il y a beaucoup de longueurs.. Mais j’avais finalement bien aimé. Quand j’ai croisé les deux tomes de l’adaptation BD, je me suis laissée tenter. Pourquoi pas, après tout ? Je pense que j’ai bien fait, puisque j’ai l’impression d’avoir un peu mieux compris le roman d’Emily Brontë. Sans tout le blabla autour de l’intrigue générale, en allant droit au but, on comprend l’essentiel.

couv69011475

Les personnages sont globalement tous détestables. Je ne me suis attachée à aucun d’eux, mais c’est le jeu ma pauvre Lucette ! L’histoire n’en reste pas moins très intéressante. Ce n’est pas un roman facile à adapter et je pense qu’ici c’est plutôt une réussite. Les dessins sont très sombres et correspondent tout à fait à l’ambiance du roman. Les deux auteurs ont su dégager les grandes lignes du roman et les retranscrire avec une grande justesse. Victoire !

16/20

# Le portrait de Dorian Gray.

Dorian Gray est un jeune dandy d’une rare beauté. L’un de ses amis et peintre, Basil Hallward, décide de faire son portrait et, fasciné par ce modèle, il parvient au paroxysme de son art. Dorian Gray, lui-même, tombe amoureux de son propre reflet. Il fait ainsi le voeu de conserver l’éclat de sa jeunesse, et le portrait accuse l’outrage du temps à sa place. Mais la perpétuelle quête de la beauté l’amène à regretter amèrement ce pacte narcissique.

couv11884710

Je n’ai pas lu le roman d’Oscar Wilde donc je ne saurais pas vous dire si c’est une bonne adaptation ou pas. Je connais cependant les grandes lignes de l’histoire et je pense qu’au niveau de l’intrigue c’est plutôt bon. Cela dit, j’ai été assez déçue par ma lecture. Je n’ai pas accroché aux dessins de Stanislas Gros, et le fait que les personnages soient tous détestables au plus haut point n’a pas aidé. Beaucoup de bulles sont remplies de discours pompeux qui n’ont pas vraiment de sens ce qui rend la lecture pénible. Selon moi, c’est une adaptation sur laquelle on peut facilement faire l’impasse. Elle n’est vraiment pas transcendante.

11/20

# Les fables de la poubelle, volume 1.

Toutes les belles histoires ont déjà été racontées. Il reste les autres !

Partant de ce principe, l’auteur s’est amusé à imaginer 8 histoires, à la manière de fables, que personne d’autre n’oserait raconter… Drôle, irrévérencieux, trash, inattendu : cet album est surtout une façon originale de rire d’une institution littéraire, la fable.

couv47401057

Je ne m’attendais pas du tout à ça quand j’ai emprunté Les fables de la poubelle à la bibliothèque. En même temps, je ne sais pas vraiment à quoi je m’attendais. Ce premier volume se lit très vite. L’ouvrage contient huit histoires indépendantes les unes des autres. Certaines sont bien meilleures. C’est un humour un peu particulier, très trash. Il faut aimer. Personnellement j’ai bien accroché à l’humour de Krassinsky, j’ai plutôt bien aimé les dessins, très caricaturaux. J’ai passé un bon moment avec cette lecture et je pense poursuivre avec le tome 2 !

15/20

# Nimona.

Nimona est une jeune fille impétueuse qui a le chic pour la bagarre, les plans diaboliques et le chaos en règle générale. Elle a le don de changer d’apparence, ça aide (surtout quand elle se transforme en dragon) ! Lord Ballister Blackheart est l’homme le plus célèbre du royaume : cantonné dans le rôle de méchant, il veut rétablir la vérité et prouver à tous que sir Goldenloin et ses potes du ministère ne sont pas les héros qu’on croit. Ensemble, ils mènent une vendetta impitoyable et explosive.

couv41106243

J’ai mis un peu plus de temps à lire Nimona car la BD fait près de 300 pages, pourtant si j’avais eu le temps j’aurais pu la lire en une journée. Difficile à lâcher Nimona ! Cet ouvrage est un petit coup de coeur, j’ai adoré plonger dans cet univers fantastique où évoluent des méchants, des héros, des dragons sur fond d’amitiés, de trahisons. Chaque page a son propre rebondissement. Les personnages principaux sont très attachants. J’ai beaucoup aimé le décalage entre l’univers plutôt médiéval dans lequel évoluent les personnages et l’utilisation pointue de procédés scientifiques, la présence de la télévision.. C’est une idée intéressante et plutôt drôle. La BD est d’ailleurs bourrée d’humour ! Cette BD a tout pour plaire : de l’humour, de l’action, de la magie, des personnages au top.. Les dessins sont très colorés et agréables à regarder. Selon moi c’est une réussite et je vous recommande tous cet ouvrage !

18/20

Films vus.

# Le tout nouveau testament.

Dieu existe. Il habite Bruxelles. Il est odieux avec sa femme et sa fille. On a beaucoup parlé de son fils, mais très peu de sa fille. Sa fille c’est moi. Je m’appelle Ea et j’ai dix ans. Pour me venger j’ai balancé par SMS les dates de décès de tout le monde…

Ce film m’a laissé un peu sur le cul, soyons honnêtes. Je ne m’attendais pas du tout à ça. J’ai trouvé l’idée de départ très intéressante et plutôt bien traitée. Les acteurs sont bons. On retrouve un peu tout le gratin belge. J’aurais bien aimé que certains aient un rôle un peu plus conséquent, notamment Yolande Moreau. C’est une actrice que j’apprécie énormément. Si j’ai beaucoup ri devant certaines scènes, je suis restée comme deux ronds de flan devant d’autres. Il y a des choses que je n’ai juste pas comprises. Je ne sais pas si c’est parce que c’est un humour que je ne capte pas où si c’est juste parce qu’ils sont allés trop loin.. Mais j’aurais pu m’en passer. Je pense notamment aux scènes avec Catherine Deneuve. J’ai juste rien pigé du tout. J’étais là, à regarder la télé, à me dire « mais whaaaaaaat ? Mais.. Mais.. Pourquoi ? ». Certains passages sont un peu longuets, d’autres sont très poétiques. Il y a de très belles images. Et la fin est juste géniale. Regardez au moins les dix dernières minutes du film haha.

Autant dire que mon avis sur ce film est assez partagé. Je pense quand même qu’il vaut le coup d’œil, il y a plein de bonnes idées et de pistes de réflexion !

14/20

# The man from Earth.

John, professeur d’histoire, est surpris par ses collègues avec une fête en son honneur. Il finit par leur avouer qu’il n’a pas 35 ans, mais 14000.

J’ai vraiment regardé des films bizarres ces dernières semaines. Et celui-ci est tout aussi chelou. Ça fait presque deux semaines que je l’ai vu, et je ne sais toujours pas si j’ai aimé ou pas haha. Je pense que oui. C’était en tout cas une expérience filmographique très intéressante.

Dans ce film, il ne se passe pas grand chose. Les personnages sont tous regroupés dans une pièce et débattent au sujet de la révélation que l’un d’eux vient d’émettre. Chacun cherche à savoir si oui ou non ce dernier dit la vérité. Ils questionnent, remettent en question, doutent.. L’homme qui se tient devant eux a-t-il vraiment vécu 140 siècles d’histoire ? Le film dure 1h30, il est plutôt court. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, il est plutôt intense. On se met nous aussi à douter. A se demander si tout cela est possible. Certaines choses sont vraiment tirées par les cheveux, c’est ce qui m’a un peu déçu dans le film. Et puis tout se finit tellement vite, ça fait un peu bâclé. Le débat aurait pu continuer un peu plus longtemps. Niveau mise en scène, c’est nul. Franchement, ce n’est vraiment pas la peine de le regarder pour ça. Il faut le visionner pour le fond et non pour la forme. Je pense honnêtement que je vais le regarder de nouveau prochainement, histoire de me faire un avis définitif sur la chose. A mon avis c’est un film qu’il faut regarder plusieurs fois pour réussir à tout saisir !

Je suis tout simplement incapable de donner une note à ce film. Je vous conseille juste de le regarder pour voir l’étendue de la chose x)

Séries débutées.

Je suis toujours en mode rattrapage de tout mon retard accumulé, et j’avoue être assez fière de mon avancement au vu de tout ce que j’ai à faire en ce moment. Je suis désormais à jour dans :

  • Jane the Virgin
  • Grimm
  • Brooklyn Nine-Nine
  • The Fosters
  • Superstore
  • The Royals

Et voilà pour mon bilan culturel de ces deux dernières semaines. J’espère que vous avez fait plein de découvertes de votre côté ! Je compte sur vous pour me donner vos avis et des suggestions de nouvelles lectures ou films !

A bientôt.

fa125a8d162e1d42ba75eb15200db578

Des bisous !

Top 10 des affiches de films revisitées.

Coucou les paupiettes !

Ce dimanche je vous propose un top 10 de mes affiches de films revisitées préférées. Je n’ai pas le temps de répondre à un TAG, ça prend malheureusement trop de temps. En attendant, je fais comme je peux haha. C’est parti !

# Monsters, inc. 

aa16e018bd3b441dfc915a08cddc856a

# Into the Wild.

e4b68aab9a8e816fe86d1d14dd472eb1

# Nemo.

disney-affiche-nemo-500x748

# Little Miss Sunshine.

08c146623953721370b503ecb7397e19

# Ratatouille.

7907ae9ff85d21bed847c6fda40bbfbe

# Intouchables.

3872460

# 12 years a slave.

legomovie12years

# Mon voisin Totoro.

tumblr_o0qrb55fjz1v0pz0mo6_12801

# Django Unchained.

5397f7ea8c43ab9aadc9caf39bc2a9dc

# Alice au Pays des Merveilles.

6c967c33cf4876b84fafa72fb5203f34

Et voilà pour ce top 10 ! J’espère qu’il vous aura plu. Est-ce que vous aussi il y a des affiches de films revisitées que vous aimez particulièrement ? N’hésitez pas à les partager avec nous ou à reprendre ce top 10 sur votre blog, si le coeur vous en dit !

A bientôt !

064627b5d5f151681350bab32193e846

Des bisous.

Les trouvailles d’Ibidouu. #2

Coucou les paupiettes !

Me voici avec la deuxième édition des trouvailles d’Ibidouu, qui devait initialement être postée lundi. Mais avec Pâques et touuuut ce que j’avais à faire depuis, je n’ai pas eu le temps de terminer l’article. Maintenant que c’est chose faite, c’est parti !

# La bande-annonce tant attendue !

Ça y est, la bande annonce de Miss Peregrine et les enfants particuliers a été dévoilée. Pour avoir lu les deux premiers tomes, il y a beaucoup beaucoup de choses qui me font peur.. Mais visuellement, ça a l’air très intéressant !

# La trouvaille scientifique inattendue (mais un peu quand même).

unicorn

Heinrich Harder / Wikimedia

J’ai lu plusieurs articles ces derniers jours sur la découverte du crâne d’une licorne sibérienne en mode « aaaaaah les licornes existent vraiment, trop d’exciiiiitatiiiiiion ». Trop bien, sauf que l’existence de cette chose est apparemment bien connue depuis plus d’un siècle (ce n’était pas mon cas, mais c’est intéressant !), et des ossements prouvant son existence n’avaient jamais vraiment été trouvés. Il s’agit en réalité de l’Elasmotherium sibiricum, plus proche du rhinocéros et du mammouth que de la licorne (ou, en l’occurrence, du cheval).

Plus d’infos ici : *** et ***

af87de7320d1cb3224161004d1abc1ea

La dame à la licorne / Musée de Cluny

Ce n’est pas tout à fait la même chose.. J’avoue préférer cette version !

# La trouvaille artistique.

4fe1ed088d4bfc66b32579ca6483b904

Je vous présente deux photos de la photographe anglaise Rosie Hardy, qui a un portfolio très coloré et original, où elle mêle humour, poésie et surréalisme. Certaines photos dégagent vraiment quelque chose de très fort.

Son site : ***

rosie-hardy-photography-6

Celle-ci illustre parfaitement la baisse des audiences de la série Supergirl, produite par CBS. 

# La trouvaille Disney.

Cette vidéo m’a fait tellement rire, la petite prend la chose tellement au sérieux, c’est hilarant ! Le « You don’t know what you’re doing » à la fin m’a tué. Et l’acteur qui joue Gaston rentre tellement bien dans son jeu, c’est génial x)

# La trouvaille Doctor Who.

c8d14cb83cdd4849800ce895b9e91504

Dans la même veine que les Pokemon la dernière fois, voici mes deux docteurs préférés version Tim Burton !

5d0dcc0ab03b2f08c03b8ccec2d0ecd9

# La trouvaille Food Porn, « il faut que je teste au plus vite ».

d8bb831f67752ce1ad523959ff5a2640

Ça donne trop faiiiiiiimm.

La recette ici : ***

# La trouvaille livresque.

couv20023285

Nika est la fille la plus populaire du lycée, belle et charismatique…
Mais, lorsque elle rentre chez elle, Nika se relâche et devient négligé.
Son mode de vie entre « mode ON » et « mode OFF » est chamboulé avec l’arrivé d’un nouvel élève…

Ça y est, je me remets aux mangas ! J’ai décidé la semaine dernière d’acheter le premier tome de Switch Girl, dont j’ai entendu beaucoup de bien. J’espère qu’il me plaira ! D’ailleurs, si vous avez des mangas à me conseiller, n’hésitez pas à le faire. J’ai un peu perdu la main et je ne sais pas ce qui se fait de bien ces derniers temps !

# La trouvaille musicale.

Royal Canoe – Exodus of the year

Et voilà pour les trouvailles ! J’espère que ça vous a plu. Comme je l’expliquais sur la page Facebook du blog hier, je vais être moins présente les deux prochains mois, rédaction du mémoire oblige. Mais je publierais quand même régulièrement dans la mesure du possible !

A bientôt.

Des bisous !

Top 10 des musiques qui t’inspirent la joie sur Terre parce que t’as eu ton semestre. Ou comment j’aime les titres à rallonge.

Coucou les paupiettes !

J’ai eu mon semestre 9. Mention AB (mais ça on s’en fout). J’ai eu mon semestre et je me dirige (pas trop) fièrement vers la fin de mes études. Si cet aspect ne m’enchante pas trop, le fait d’avoir eu ce semestre me transporte de joie. Et donc je vais retranscrire cette joie en une playlist. Une playlist de la joie. Le top 10 des musiques de la joie sur Terre.

anigif_enhanced-buzz-18281-1419706901-4

Broken Back – Happiest Man on Earth

Est-ce que toi aussi tu meurs d’envie d’avoir un tricycle pour adulte ? Non, c’est juste moi ? 

James Brown – I feel good

C2C – Happy

Coldplay – Viva la Vida

American Authors – Best Day of my Life

Bobby McFerrin – Don’t worry be happy

Will Young – Joy

Parov Stelar – Booty Swing

Nina Simone – Feeling Good

Gorillaz – Feel Good Inc (The Same x Lalitia Cover)

Et la chanson bonus !

Et voilà pour cette playlist de la joie, j’espère qu’elle vous aura plu ! Et qu’elle vous aura permis de commencer le mois de mars dans la joie et la bonne humeur.

c7779c326a8405263d640b2cec2ec46a

Plein de bisous !

Ma wishlist c’est la plus belle.

Coucou mes petits flocons !

Nous sommes le douze décembre, il serait temps d’écrire ma lettre au Père Noël vous ne pensez pas ?

8b7b2a6f9a1fe4993ffc9ad0c3c9720a

Cet article n’est pas bien original, puisque quasiment tous les blogueurs en font une durant les fêtes de fin d’année. J’ai tout de même envie de vous proposer la mienne. Sait-on jamais, peut-être qu’un de mes admirateurs voudra m’envoyer un joli paquet mouahahaha. Plus sérieusement, je sais que je fais partie des gens qui n’ont toujours pas commencé leur shopping de Noël (oui, je prends les choses tranquillement, ça te pose un problème ?) et j’aime bien regarder les wishlists des autres, ça me donne des idées ! Donc c’est parti pour la mienne !

Sélection de livres divers : 

Capture d’écran 2015-12-10 à 23.49.56

  • Benjamin Alire Saenz, Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers, 17.90 euros (Fnac). **
  • Aymeric Caron, No Steak, 7.60 euros (Amazon). **
  • Mai Erguza et Zidrou, Les promeneurs sous la Lune, 14 euros (Fnac). **
  • Rebecca Leffler, Green glam et gourmande, 17 euros (Amazon). **
  • Riad Sattouf, L’arabe du futur 2, 20.90 euros (Amazon). **
  • Erin Morgenstern, Le Cirque des rêves, 8.10 euros (Fnac). **
  • Markus Zusak, La voleuse de livres, 8.10 euros (Fnac). **

Quelques petits produits de beauté :

Capture d’écran 2015-12-10 à 23.58.10

  • Vernis à ongles Kure Bazaar (Scandal), 16 euros. **
  • Parfum Paco Rabanne, Olympéa (groooooos coup de coeur !), 50 euros. **
  • Huile lactée démaquillante (visage et yeux), Melvita, 17.20 euros. **
  • Rouge à lèvres Bio Mat, Boho Green Revolution, 9.95 euros. **
  • Palette Laid Bare, Lily Lolo, 27.80 euros. **
  • Cocoa Powder Foundation, Too Faced, 33.95 euros. **

Des petits trucs rigolos pour la cuisiiiiine :

Capture d’écran 2015-12-11 à 00.13.10

  • Boîte Bento (Domo-Kun Bento Double si on veut être précis), 12.90 euros. **
  • Emporte-pièce licorne, 7.50 euros. **
  • Pop-tarts au Frosted Chocolate Fudge, 5.49 euros. **
  • Emporte-pièce Adventure Time/Gunter, 6.57 euros. **
  • Un coupe/moule-sandwich en forme de panda (les croque-monsieurs qui vendent du rêve, ce sera chez moi !). **
  • Kit coquetier Batman, 9.95 euros. **
  • Boisson bien-être, Mangajo jus de raison et Rooibos, 2.50 euros. **

Autres :

Capture d’écran 2015-12-11 à 00.31.50

  • Poster Doctor Who, Society 6, environ 15 euros. **
  • Tsum Tsum Tigrou, Disney, 5 euros. **
  • Chaussettes pingouins, New Look, 2.50 euros. **
  • Coussin Unicorn, Society 6, environ 20 euros. **
  • Agenda, Mr Wonderful, 21.90 euros. **
  • Sac Bi-matière, Naf Naf, 44 euros.
  • Figurine Funko-Pop Doctor Who/Adipose (coeur coeur), 15 euros. **

 

Et voilà les asticots ! J’espère vous avoir donné quelques idées (sachez que ce n’est qu’un échantillon de ma wishlist haha, j’aime voir les choses en grand même si je n’aurais probablement qu’un ou deux trucs de cette liste).

Et vous, vous avez demandé quoi au Père Noël ? 

A bientôt !

476c19928eb444d0e463e58d840cc93c

Des bisous.

30 Day Movie Challenge – Jour 30 Votre film préféré lorsque vous étiez enfant.

Hello les filets mignons !

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour le dernier thème du 30 Day Movie Challenge. Après un mois dessus, un article par jour (presque), je peux vous dire que c’était une chouette expérience. Mais vraiment pas facile à cette période de l’année. Je vais essayer de continuer à poster très régulièrement, probablement pas tous les jours mais tous les deux jours ce serait déjà une grande avancée par rapport à avant.

b25bd43dafff608bd53f8eaa5fd6028b

J’espère que vous avez apprécié tous ces articles sur mes films favoris (ou ceux que je n’ai pas aimé selon les thèmes) !

Aujourd’hui on va parler de mon film préféré de quand j’étais petiote. Ayant déjà mentionné Alice au Pays des Merveilles il y a quelques jours, j’ai réfléchi à touuuuut ce que je regardais quand j’étais petite. Forcément, les Disney sont largement en tête héhé.

Rien de folichon, ce sont des dessins animés que tout le monde connait. Du coup je vous mets juste les deux bande-annonces des films que je préférais dans ma feu jeunesse pour finir ce chouette challenge en beauté !

bd809caff3b6d7c943130a6c3cca0d62

Les Aristochats. 

Sachez que dans ma feu jeunesse j’ai rencontré un monsieur qui a participé ou à la réalisation des dessins, ou à la musique. J’étais tellement petite que je ne m’en souviens plus vraiment. Il faudrait que je demande à mon père, sachant que c’est lui qui devait l’interviewer (il m’avait amené avec lui, trop gentil le papa).

Mary Poppins.

Mary Poppins, elle envoie du pâté.

Et vous, quel est votre film préféré de quand vous étiez enfant ?

A bientôt !

e6784f71e895606a8a298c4a855a72fd

Des bisous.

Point Culture – Livres, films, séries. #5

Hello les filets mignons !

Ça fait un petit moment que je n’ai rien publié (10 jours je crois bien, shame on me). Avec ma semaine de vacances je vais essayer de pondre quelques articles afin de publier plus régulièrement par la suite. Je trouve très peu de temps pour écrire en semaine entre les cours, mes recherches (et oui, cette année je m’y mets tôt haha), le boulot et mes lectures, visionnages, etc. Va falloir mettre un système en place. Me voici avec le cinquième point culture, en espérant vous donner envie de découvrir quelques petites choses !

Livres lus. 

# L’armoire des robes oubliées.

Alors que sa grand-mère Elsa se meurt d’un cancer foudroyant et que tous ses proches se rassemblent pour adoucir ses derniers jours, Anna découvre que, derrière le mariage apparemment heureux de ses grands-parents, se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille.

Une vieille robe trouvée par hasard, et dont elle apprend qu’elle aurait appartenu à une certaine Eeva, va réveiller le passé. Cette Eeva, dont on ne lui a jamais parlé, aurait été, dans les années 60, la nourrice de sa mère. Mais Anna ne tarde pas à comprendre qu’elle a été beaucoup plus qu’une employée et que son grand-père, peintre célèbre, l’a profondément aimée…

J’avais lu beaucoup de très bonnes critiques pour ce roman, dont le résumé m’a intrigué. Je l’avais donc ajouté à ma wish-list et je l’ai trouvé à la médiathèque lors de mon dernier périple dans ses rayons-relativement-fournis-où-je-trouve-jamais-ce-que-je-veux-parce-c’est-déjà-emprunté-depuis-la-veille. Bref. Celui-là j’ai quand même réussi à le trouver au bout de quelques semaine.

Personnellement, ce roman ne m’a pas transcendée. Au niveau de la forme il n’y a rien à dire, l’écriture de la finlandaise Riikka Pulkkinen est juste magnifique. On rentre plutôt facilement dans l’histoire mais au final le contenu reste assez… bwarf. Oui bwarf, je n’ai pas de meilleur adjectif pour qualifier ma lecture. Je n’ai pas été pleinement convaincue par ce récit qui reste vraiment très classique, où on s’immerge dans le passé (pas trop mais un peu quand même) mouvementé d’une famille finnoise. Même si l’écriture de l’auteure m’a permis de ressentir un tas d’émotions durant ma lecture, le contenu ne décolle jamais vraiment. C’est dommage.

Je vais quand même essayer de voir si elle a écrit quelque chose d’autre, parce que j’ai adoré sa façon d’écrire !

13/20

# Quand j’étais Jane Eyre.

Dans le calme et la pénombre, au chevet de son père qui vient de se faire opérer des yeux, Charlotte Brontë écrit, se remémore sa vie, la transfigure. Elle devient Jane Eyre dans la rage et la fièvre, et prend toutes les revanches : sur ce père, pasteur rigide, désormais à sa merci, sur les souffrances de son enfance marquée par la mort de sa mère et de deux sœurs aînées, sur sa passion malheureuse pour un professeur de français à Bruxelles, sur son désespoir face à son frère rongé par l’alcool et la drogue, sur le refus des éditeurs qui retournent systématiquement aux trois sœurs Brontë leurs premiers romans, envoyés sous pseudonyme.

Quand j’étais Jane Eyre est une fiction biographique sur les soeurs Brontë, surtout Charlotte. L’auteure a choisi de s’intéresser à certaines zones d’ombres entourant la vie (pas très joyeuse, il faut le dire) de cette famille. Elle a voulu remplir les trous.

Le roman se lit assez vite, tout est très fluide. Je suis personnellement rentrée très vite dans l’histoire, divisée en trois parties. Si l’écriture de l’auteure à proprement parler ne m’a pas spécialement marquée, j’ai trouvé le contenu passionnant. Je vous avoue que j’ai quand même été un peu déçue par le côté un peu brusque de certaines ellipses, notamment vers la fin. D’un chapitre à l’autre on est propulsé plus d’un an après et beaucoup de choses se sont déroulées, que j’aurais aimé voir approfondies personnellement. Sachant que le roman est assez court, l’auteure aurait pu se permettre deux/trois chapitres de plus. Enfin, c’est mon avis !

Quand j’étais Jane Eyre reste néanmoins une très belle fiction, chargée en émotions diverses, que je vous recommande chaudement !

16/20

# From Notting Hill with love… Actually. 

Scarlett O’Brian est amoureuse…du cinéma. Craquant pour Hugh Grant, folle de Richard Curtis et se consumant de désir pour Johnny Depp, Scarlett passe ses journées la tête dans les nuages et ses nuits, la main dans un immense sachet de pop corn. Ce qui n’est pas vraiment ce que David, son fiancé très terre à terre et obsédé par le bricolage, avait prévu pour leur futur.

Alors quand Scarlett a la possibilité de garder un immense manoir dans le quartier de Notting Hill, l’endroit où se déroule un de ses films romantiques préférés, elle saute sur l’occasion de vivre ses rêves une dernière fois. Quel dommage cependant que son nouveau voisin Sean soit si agaçant et si attirant à la fois.

Tandis qu’une comédie romantique chaotique se déroule autour d’elle, Scarlett commence à réaliser qu’elle a plus à attendre de la vie que de faire des plans et de monter des étagères. Quelle sorte de happy end veut-elle ? Est-ce que ça serait plutôt un « et la mariée s’enfuit en courant de la cérémonie » ou bien « Ils vécurent heureux et à jamais » ? Son grand mariage en blanc arrive et Scarlett commence à manquer de temps pour décider de ce dont elle a réellement envie.

Après mes deux lectures précédentes, un peu déprimantes parfois, il faut le dire, j’ai décidé de me laisser tenter par quelque chose de pas trop prise de tête. En farfouillant dans mes étagères, je suis tombée sur ce roman. Le titre, basé sur deux comédies romantiques que j’adore, m’avait plus que tenté et j’avais acheté le livre sans me poser plus de questions.

Bien qu’il fasse un peu plus de 500 pages, j’ai lu le roman très très rapidement. Il se lit vraiment facilement. J’ai quand même été un peu déçue dans le sens où je m’attendais à quelque chose de plus « construit ». L’auteure en a beaucoup trop fait concernant les références cinématographiques. Certaines sont très bien intégrées et deviennent de chouettes clins d’oeil mais globalement il y en a trop. Je n’ai cependant pas pu m’empêcher d’enchainer avec le film Notting Hill à la fin de ma lecture haha.

Globalement c’est un roman bourré de clichés. Au bout d’une trentaine de pages on sait déjà comment se finit l’histoire (pas de grande originalité donc, même si les comédies romantiques sont rarement originales en soi). Je n’ai pas été impressionnée, il ne se passe rien de fou. Et honnêtement, le personnage principal m’a saoulé. J’ai trouvé Scarlett un tantinet stupide et bornée, pas dans le bon sens du terme. M’enfin. Je cherchais une lecture pas prise de tête, j’ai eu ce que je voulais.

Ce roman est le premier d’une trilogie. Les deux derniers tomes n’ont pas encore été traduits en France mais, de base, je ne sais pas si je les lirai. Affaire à suivre !

13/20

Noisetierspell, si tu passes par là, sache que j’ai commencé le roman de Julie Otsuka  (Certaines n’avaient jamais vu la mer) que j’avais dégoté sur ton blog ! Il sera dans le prochain point culture héhé 😉

Films vus.

# Maleficent.

Maléfique est une belle jeune femme au coeur pur qui mène une vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son coeur pur en un coeur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption…

Ça y est, j’ai ENFIN vu Maleficent. Alors alors, plusieurs petites choses à dire concernant ce film. Je sais pas si je commence par le négatif ou par le positif (dilemme de malade dans ma tête). Allez, le négatif.

Bon. Angelina Jolie pour moi ça n’a pas marché. Enfin pas complètement, j’ai fini par m’habituer vers la fin et elle a quand même quelques bons passages, où elle est touchante toussa toussa. Je ne suis pas une grande fan de cette actrice, de base, mais là je trouve que le rôle ne lui allait pas vraiment. J’ai dû la voir dans trop de films d’action. En tout cas ici elle ne m’a pas pleinement convaincue. Surtout quand elle se met à voler dans le ciel avec des ailes immenses et des oreilles d’elfe. Crédibilité un peu bof bof.

Nope. Moi pas aimer.

Ensuite. Choisir de s’intéresser à l’histoire du méchant plutôt qu’à celle de la princesse était un parti-pris intéressant. Mais pourquoi modifier l’histoire à ce point là ? Leur adaptation flan-flan de marraine la bonne fée.. Euh non. Pour moi ça ne va pas. Il y a un grand sentiment de facilité qui pointe le bout de son nez. Pas de prince charmant, une réadaptation du true love’s kiss (parallèle établi avec Once upon a time de mon côté), pas de grand sommeil, une méchante qui laisse à désirer.. Vous l’aurez compris, j’aurais préféré qu’on en reste à l’histoire originale.

Mais il y a quand même un peu de positif au milieu de tout ça. Déjà les images sont magnifiques. De ce point de vue là j’étais comblée, rien à redire. Les effets spéciaux étaient plus que corrects (sauf quand Maleficent vole, ça non, c’est crassou). Bien que la réécriture m’ait gênée, j’ai quand même trouvé intéressante la façon dont le réalisateur a tissé une relation entre Aurore et Maleficent, dont le personnage est très nuancé. En gros, même si je m’attendais à un film plus sombre, j’ai quand même passé un assez bon moment devant ce film, dont le fond (bien que parfois un peu tiré par les cheveux) reste intéressant. Un deuxième par contre ? Vraiment ? A part pour se faire encore un peu (haha) d’argent sur notre dos en nous prenant pour des pigeons, je vois pas du tout l’intérêt. Je ne sais pas ce que vous en pensez de votre côté !

13/20

# Albert à l’ouest.

La couardise d’Albert au cours d’une fusillade donne à sa fiancée volage la bonne excuse pour le quitter et partir avec un autre. Une belle et mystérieuse inconnue arrive alors en ville et aide le pauvre Albert à enfin trouver du courage. Des sentiments s’immiscent entre ces deux nouveaux alliés, jusqu’au jour où le mari de la belle, un hors-la-loi célèbre, découvre le pot-aux-roses, et n’a plus qu’une idée en tête : se venger. Albert aura-t-il le courage nécessaire pour venir à bout du bandit ?

Honnêtement je ne vais pas perdre beaucoup de temps à vous commenter ce film. Il y a quelques bons passages, beaucoup de bons acteurs qui relèvent le niveau avec quelques blagues et beaucoup d’autodérision, mais globalement l’ensemble est d’assez mauvais goût. très pipi/caca niveau cinq ans et décevant. Certains passages sont juste beaucoup trop longs (je pense notamment à une scène de la fin avec Neil Patrick Harris.. j’espère que cela n’aura pas tué ta carrière, parce que ça t’as en tout cas beaucoup fait descendre dans mon estime personnelle). A éviter selon moi, à moins que l’humour scatologique soit votre délire.

9/20

# Tomorrowland.

Casey, une adolescente brillante et optimiste, douée d’une grande curiosité scientifique et Frank, un homme qui fut autrefois un jeune inventeur de génie avant de perdre ses illusions, s’embarquent pour une périlleuse mission. Leur but : découvrir les secrets d’un lieu mystérieux du nom de Tomorrowland, un endroit situé quelque part dans le temps et l’espace, qui ne semble exister que dans leur mémoire commune… Ce qu’ils y feront changera à jamais la face du monde… et leur propre destin !

George Clooney dans un Disney, ou comment casser le mythe. Disney s’essaye de plus en plus à la science-fiction. Ça n’a pas toujours fonctionné mais je dois avouer que Tomorrowland était pour moi une bonne surprise. Le rythme est bon, les personnages sont attachants. L’histoire est intéressante et le message, plutôt moralisateur, dépeint une réalité inquiétante. Les effets spéciaux sont vraiment chouettes. Il y a de l’humour, de l’originalité, de l’action, de l’émotion. En résumé, c’est un bon divertissement, autant pour les enfants que pour les adultes.

14/20

# Vice-Versa.

Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité, Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie…

A-t-on encore besoin de présenter ce dessin animé qui a eu autant de succès il y a quelques mois ? Je ne crois pas. Et je ne m’attarderais pas énormément dessus puisqu’on mon avis rejoint celui des autres : c’est un dessin animé exceptionnel, vraiment original, drôle, touchant, passionnant. J’espère vraiment que j’ai moi aussi ces petits bonhommes dans mon cerveau en train de m’aider à écrire cet article haha. Les images sont très très belles. Vice Versa fait partie de mes coups de coeur de 2015, certainement dans le top 3 pour les dessins animés (on reviendra sur tout ça en décembre, pas de panique). Il y a beaucoup de bonnes idées dans ce Pixar et j’espère vraiment qu’il y aura plus de dessins animés de cet acabit dans le futur. Ils tiennent le bon bout ! Tout le monde doit le voir. TOUT LE MONDE, OK ?

18/20

# A brilliant young mind.

Nathan est un adolescent souffrant de troubles autistiques et prodige en mathématiques. Brillant mais asocial, il fuit toute manifestation d’affection, même venant de sa mère. Il tisse pourtant une amitié étonnante avec son professeur anticonformiste Mr. Humphreys, qui le pousse à intégrer l’équipe britannique et participer aux prochaines Olympiades Internationales de Mathématiques. De la banlieue anglaise à Cambridge en passant par Taipei, la vie de Nathan pourrait bien prendre un tour nouveau…

Ce très beau film nous plonge dans l’univers de Nathan, un jeune adolescent autiste joué par l’acteur d’Hugo Cabret (qui a bien grandi par ailleurs). On y découvre son quotidien, ses difficultés à tisser des liens avec les gens, que ce soit sa mère ou des gens de son âge. A la fois très émouvant et très enrichissant, ce film nous offre un aperçu réaliste de ce que c’est qu’être autiste. Il y a quelques passages très durs mais surtout touchants (petites larmes bonjour). J’ai du mal à trouver les mots pour décrire ce joli film, que je ne qualifierais peut-être pas de coup de coeur mais que j’ai néanmoins beaucoup aimé et que je vous recommande vivement.

15/20

Séries.

# Impastor.

Un pauvre homme criblé de dettes fuit ses débiteurs et se cache dans une petite ville. Il y trompe les habitants en se faisant passer pour un pasteur gay…

Petite semaine d’un point de vue séries. Avec la rentrée des séries j’ai tellement d’épisodes à regarder que je n’ai pas commencé grand chose à part Impastor. C’est une série assez sympathique, pas transcendante mais on rigole assez facilement. C’est assez osé quand même, dans le sens où créer une série sur un mec qui se fait passer pour un homme de Dieu.. Bé ça va pas plaire à tout le monde. Moi en tout cas ça m’a bien plu. Je continue à regarder pour l’instant, on verra par la suite ce qu’il se passe. LA série a été renouvelée pour une deuxième saison donc c’est bon signe.

14/20 

Sinon j’ai repris : Jane The Virgin (Saison 2).

A bientôt !

Des bisous 🙂

Liebster Award, le retour.

Hello petits matelots !

J’ai de nouveau été nominée (deux fois) pour les Liebster Awards. Me revoilà donc avec mes petites réponses. Et, tant qu’à faire, je vais vous en raconter plus sur ma vie. A part regarder mon chat essayer de dompter une bougie, je n’ai actuellement que ça à faire haha.

Je vous rappelle dans les grandes lignes le concept : onze faits sur ma personne, onze questions auxquelles je dois répondre, onze questions que je dois poser à onze nominés (vais-je les trouver, telle est la question).

Petit retour sur mes premières nominations ici : Liebster award.

Onze petits faits sur ma personne :

# Je suis maniaque. Et bordélique en même temps. Un vrai cauchemar à gérer.

# J’adore dormir. La grasse matinée est ma meilleure amie, le lit mon BFF et mon oreiller mon amant.

# Mon animal préféré est la licorne.

# Je ne sais pas si je sais encore faire du vélo.

# Je rêve de visiter les pays de l’est depuis de nombreuses années, notamment l’Autriche !

# Je ne peux pas concevoir ma vie sans musique.

# Je me suis lancée l’année dernière dans un défi littéraire, celui de lire le plus de romans possibles avec un titre rigolo (et croyez moi, y a du boulot).

# Je suis accro aux M&Ms.

# Je suis fascinée par les paillettes, presque autant que mon chat est fasciné par les bougies.

# J’adore le soleil mais je ne supporte pas la chaleur. Dure vie qu’est la mienne.

# Et j’adore les jeux de société ! Mes dernières découvertes : Smallworld et Munchkin.

J’ai été nominée cette semaine par Lila, qui tient un joli blog beauté et lifestyle ! Voici les onze questions qu’elle m’a posé :

# Quel est ton plat favori ? Les lasagnes végétariennes, je vous mettrais la recette un de ces dimanches !

# Combien de bijoux possèdes-tu (environ) ? Une petite trentaine je pense. Mais je n’en mets que très rarement, à part mes boucles d’oreilles. Si je sors sans boucles d’oreilles, j’ai l’impression d’être toute nue. En ce moment je porte toujours les mêmes : le signe de l’infini à gauche et un petit éléphant à droite (oui je mets deux boucles d’oreilles différentes, pas taper). Sinon, j’ai un collier licoooooooooorne !

# Quel est ton film préféré ? O’Brother, des frères Coen !

# Quel livre t’as le plus marqué dernièrement ? Tchoupi va à l’école, parce que je l’ai lu il y a une heure.

Sinon je dirais Nymphéas noirs, de Michel Bussi, dont je ne me suis toujours pas remise de la fin.

# Es-tu abonnée à des magazines ? Si oui, lesquels ? J’ai longtemps été abonnée à Connaissance des arts, mais plus maintenant. J’ai également profité d’une offre récemment où je recevais gratuitement dix numéros de Elle. Mais en fait je me suis rendue compte que je détestais ce magazine. Si je devais investir, je prendrais un abonnement à Vanity Fair.

# Quel est ton favori beauté du moment ? Un mascara Etude House (cosmétique coréen), qui est parfait pour les petits cils comme les miens !

# Possèdes-tu une collection ? Si oui, laquelle ? A une époque je collectionnais les timbres. Puis les fèves. Puis les amants (non je déconne). Plus sérieusement, je n’ai actuellement aucune véritable collection. A part peut-être de peluches de licornes.

# Quel âge as-tu ? Je vais sur mes 22 ans, que j’aurais en novembre. Adieu belles années. (pleurs étouffés)

# Quel est ta passion dans la vie ? Les films, les séries, la lecture. Et bien entendu, l’art.

# Que fais-tu dans la vie ? Je suis en Master 2 Recherche, Histoire et Critique des Arts, spécialisée en art contemporain. Moui moui moui 

# Comment passes-tu tes week-ends ? Comme mes semaines, au lit, avec un livre, mon chat, mon copain, quelques films et de bonnes séries. Et des M&Ms.

J’ai également été nominée par Graphanatic, toute nouvelle dans la blogosphère et qui a de super petits DIY à vous présenter ! Et voici ses questions :

# Pourquoi avoir ouvert un blog ? Je l’ai d’abord fait pour moi, pour exprimer mon ressenti sur tout ce que je lis ou regarde. C’est quelque chose de très personnel. Mais plutôt que de faire une simple liste dans un cahier, autant partager tout ça avec des gens, avec d’autres passionnés qui ont eux aussi un avis à donner et des choses à proposer.

# Quel est ton livre préféré ? Le Petit Prince est probablement mon livre préféré de tous les temps !

# Quel est ton plat préféré ? Haha. Les lasaaaaaaagnes !

# Quelle est la dernière chose que tu fais avant de te coucher ? Snuggle snuggle avec mon copain. N’y voyez rien de pervers.

# Quel est ton style de musique ? Je n’en ai pas, j’écoute vraiment de tout ! Ça se ressent d’ailleurs dans mes playlists je pense. Enfin j’espère.

# Que ferais-tu si tu gagnais au loto ? Je prendrais un bain dans mon argent, dormirais dedans et après je rembourserais mon prêt étudiant.

# Quelle est ta paire de chaussures préférées ? Je ne m’exprimerais pas sur cette question. Je suis en deuil. (Elles étaient trop belles)

# Ton blog préféré ? Pourquoi ? Je n’ai pas de blog favori. Je traine sur tout un réseau de blogs qui m’apportent tous quelque chose de différent.

# Quel est le défaut que tu détestes le plus chez les gens ? Le manque de ponctualité. C’est exécrable. Et l’égoïsme, mais des fois on se doit d’être un peu égoïste.

# Un objet dont tu ne sais pas te passer ? Mon élastique pour m’attacher les cheveux. Et mon doudou !

# Ton loisir préféré ? Le cinéma, c’est un loisir ? En tout cas, je n’aime pas le sport, ça c’est sûr.

Et voilàààààà. Maintenant c’est le moment détestable où tu dois trouver des questions. Et le moment génial où tu choisis méticuleusement tes victimes. Je vais commencer par les victimes. (bien plus marrant)

# annabellebl

# Un Jour de Pluie à Paris

# pauthequeen 

# Les tests de la petite luciole

# Le boudoir de Germaine

# Le blog de Lucile

# Philosopuella

# OopsAliceWond

# Sailorazure

Joyeux Magazine

# VeggieMoni

Et vu que j’aimais bien mes questions de la dernière fois, je vous remets les mêmes, héhé ! A vous de jouer gentilles personnes qui ne m’en voudront pas de les avoir nominées !

# La série ou le film que vous ne vous lassez pas de conseiller (ou de spoiler, c’est la même chose) à vos amis/proches/descendance/animaux ?

# Si vous saviez que la fin du monde était pour demain, en quoi consisterait votre dernier repas ?

# Si vous deviez vous transformer en une seule princesse Disney, laquelle choisiriez vous ? Pourquoi ?

# Votre petit plaisir coupable de la semaine ?

# Quel est votre produit make-up dont vous ne pourriez pas vous passer et pourquoi ?

# Plutôt salade verte ou piémontaise ?

# Allez, un peu de sérieux. Quel serait votre métier de rêve actuellement ?

# Que diriez vous aujourd’hui à la personne que vous étiez il y a dix ans ?

# Un celebrity crush ? (j’ai avoué qui c’était dans ma première nomination, si ça t’amuses d’aller chercher qui c’est)

# Le livre qui a marqué votre enfance ? Qui vous a donné envie de lire ?

# Le prochain film que tu iras voir au cinéma ? Pourquoi ?

Tadaaaaa ! J’ai réussi cette nouvelle épreuve les yeux fermés et les mains bandées (si, c’est vrai). J’espère que vous jouerez le jeu, comme ça on apprendra tous à se connaitre et on s’aimera tous pour toute la vie.

A bientôt !