Les aventuriers du cubisme – Julie Birmant & Pierre Fouillet.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir une bande-dessinée publiée aux éditions Steinkis le 7 novembre 2018. Les aventuriers du cubisme a été écrit par Julie Birmant et illustré par Pierre Fouillet. Cette bande-dessinée a été publiée dans le cadre de l’exposition Le cubisme au Centre Pompidou (17 octobre 2018 – 25 février 2019). Pour la première fois en France depuis 1953, le musée consacre une exposition au cubisme au travers d’un vaste panorama de l’histoire du mouvement à Paris entre 1907 et 1917. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Voilà comment tout a commencé ! Voilà comment ils ont révolutionné l’art ! Les virées entre artistes fauchés, les ateliers misérables, le choc de l’art africain, les chicanes, les intrigues, le Tout-Paris qui s’indigne, les critiques assassines… Qui étaient les illuminés à l’origine de tout ce chambardement ? Des peintres bien sûr, Cézanne, Picasso, Braque, Derain… des poètes, Apollinaire, Max Jacob… des marchands aussi comme Daniel-Henry Kahnweiler. On les suit à la trace, ils s’adorent, se haïssent, se confient ! L’amour, la vie, la mort, la création, les anecdotes qui font la grande histoire, celle d’un mouvement qui a fondé la modernité, le Cubisme !

91x-ticbxpl

Continuer la lecture de Les aventuriers du cubisme – Julie Birmant & Pierre Fouillet.

Publicités

Les 10…Expositions 2016 qui me font de l’oeil.

Bonjour mes petits choux !

Je viens vers vous aujourd’hui avec un article un peu « spécial », il s »agit de ma sélection d’expositions parisiennes de l’année( et une bretonne!), celles qui me font le plus de l’oeil, celles que j’aimerais avoir le plaisir de vous faire découvrir si je suis dans la capitale (ou chez mes parents).

Picasso Mania.

picasso-mania-au-grand-palais-pablo-et-les-autres

Au Grand Palais jusqu’au 29 février 2016.

J’espère réussir à la voir à la fin du mois, je croise les doigts !

L’art contemporain chinois / Bentu, des artistes chinois dans la turbulence des mutations.

image_e8db-flvcrop-1200-5000

© Hu Xiangqian, The Woman in front of the camera, 2015.

A la Fondation Louis Vuitton, du 27 janvier à avril 2016.

Je ne sais plus si je vous ai commenté des expositions de la Fondation l’an dernier.. C’était le sujet de mon mémoire donc il est possible que je n’en ai pas parlé ici. En tout cas la qualité de leurs expos est indéniable et j’ai très hâte de découvrir celle-ci. Sachant que je m’intéresse beaucoup à l’art contemporain asiatique, elle est sur ma liste « prioritaire ».

Le Douanier Rousseau. L’innocence archaïque.

1002174-henri_rousseau_la_charmeuse_de_serpents

© Henri Rousseau, La charmeuse de serpents, 1907. RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay).

Au Musée d’Orsay, du 22 mars au 17 juillet 2016.

Le Douanier Rousseau est un artiste que je connais assez mal et que j’aimerais découvrir, mieux connaître. Cette exposition est l’occasion rêvée !

Dans l’atelier, l’artiste photographié d’Ingres à Jeff Koons.

Dans l'atelier - L'artiste photographié, d'Ingres à Jeff Koons

© Paris, Société française de Photographie.

Au Petit Palais, du 5 avril au 17 juillet 2016.

Cette exposition un peu particulière promet d’être particulièrement intéressante. J’adore voir des photos ou des tableaux des artistes dans leur environnement de travail, donc toute une exposition sur le sujet, ça promet d’être jouissif.

Paul Klee, l’ironie à l’oeuvre. 

650klee-1dbf9

Au Centre Pompidou, du 6 avril au 1er août 2016.

Parce que je suis curieuse.

Beat Generation.

beat-generation-c2a9-brion-gysin-naked-lunch-series-paris-october-1959-c2a9-the-barry-miles-archive

Portrait of William S Burroughs in front of the Théâtre Odeon, 1959.

© Brion.

Au Centre Pompidou, du 22 juin au 3 octobre 2016.

La Beat Generation est un mouvement qui m’a toujours intéressé mais je n’ai jamais trouvé le courage de me lancer dans des « recherches » sur le sujet. Cette exposition sera l’occasion, ENFIN, de les comprendre un peu mieux.

Chagall, de la poésie à la peinture.

les-vibrations-sonores-de-marc-chagall-a-la-philharmonie-de-paris_article_popin

Projet pour le rideau de scène de l’Oiseau de feu, 1945.

© ADAGP / Paris 2015, collection particulière.

Au Fonds Hélène et Édouard Leclerc, été 2016.

La seule exposition en Province citée dans cet article. C’est regrettable mais mes petits moyens personnels ne me permettent pas de voyager dans toute la France. Donc je me suis contentée des expositions que je pourrais éventuellement visiter. En tout cas je vous conseille vraiment d’aller un jour au Fonds Leclerc, les expositions sont d’une grande qualité.. Et souvent les artistes sont exceptionnels.

René Magritte, la trahison des images.

artmagritte

Au Centre Pompidou, du 21 septembre 2016 au 23 janvier 2017.

Parce que c’est Magritte, tout simplement.

Bernard Buffet.

650-202-2877f

Les oiseaux, le rapace, 1959. © ADAGP, Paris © Eric Emo / Parisienne de photographie.

Au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, du 1er octobre au 28 février 2017.

Encore un artiste dont j’aimerais connaitre l’oeuvre un peu mieux..

Vieux monde, New Look, la France d’Avedon.

richard-avedon

A la BNF, site Mitterrand, du 18 octobre 2016 au 26 février 2017.

Dans le cadre de mon mémoire de cette année, j’ai l’occasion de travailler sur ce photographe au travail impressionnant. J’espère avoir l’occasion de pouvoir voir ses oeuvres autrement que sur papier glacé !

Mais aussi : L’art et l’enfant (Musée Marmottan, du 10 mars au 3 juillet), Barbie (Arts décoratifs, du 10 mars au 18 septembre), Gus Van Sant (Cinémathèque française, du 13 avril au 31 juillet), The Velvet Underground (Philharmonie de Paris, du 30 mars au 21 août)…

Et vous, quelles sont les expositions que vous souhaitez voir en 2016 ?

A dimanche pour le Point Culture !

Des bisous.

Les 10… Expositions contemporaines de l’Été.

Adepte des vacances placées sous le signe de la culture ? Je te propose aujourd’hui ma petite sélection d’expositions qui valent le détour cet été.  Continuer la lecture de Les 10… Expositions contemporaines de l’Été.

Jeff Koons au Centre Pompidou : le coup de gueule.

Certains seront d’accord avec moi, d’autres me jetteront des pierres. Je suis ouverte au débat, ce ne sera pas la première fois concernant le sujet. J’assume totalement : Jeff Koons me débecte.

Je me suis rendue au Centre Pompidou il y a quelques temps pour voir l’exposition dédiée à Frank Gehry. Une fois le billet d’entrée payé, il vaut son pesant de cacahuètes faut pas déconner, j’ai décidé de faire le tour des expositions temporaires. Rien à redire sur Duchamp, rien à redire sur Gehry. Mais Koons ? Good lord, y a du boulot.

Je n’ai pas forcément un point de vue très objectif puisque je suis étudiante en histoire de l’art. J’ai étudié des artistes toutes périodes confondues qui ont apporté quelque chose à l’art tel qu’on le connait aujourd’hui. Certains diront qu’il a tout compris. Certes, mais tout compris à quoi ? Continuer la lecture de Jeff Koons au Centre Pompidou : le coup de gueule.