Les petites robes noires – Madeleine St John.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui de découvrir un livre qui m’a été proposé par Babelio et les éditions Albin Michel. Les petites robes noires a été publié pour la première fois en 1993. Ce roman de Madeleine St John, autrice australienne aujourd’hui décédée, a été traduit pour la première fois en français cette année et sortira en librairie le 2 octobre 2019. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

1959. Au deuxième étage du grand magasin F.G. Goode’s de Sidney, des jeunes femmes vêtues de petites robes noires s’agitent avant le rush de Noël. Parmi elles, Fay, à la recherche du grand amour ; l’exubérante Magda, une Slovène qui règne sur les prestigieux Modèles Haute Couture ; Lisa, affectée au rayon Robes de cocktail, où elle compte bien rester en attendant ses résultats d’entrée à l’université…

Dans le secret d’une cabine d’essayage ou le temps d’un achat, les langues se délient, les vies et les rêves des vendeuses se dévoilent sous la plume délicate de Madeleine St John. Avec la finesse d’une Edith Wharton et l’humour d’un Billy Wilder, l’australienne Madeleine St John (1941-2006), livre un remarquable instantané de l’Australie des années 1950 et une critique subtile de la place de la femme dans la société.

Devenu un classique dans les pays anglo-saxons, Les petites robes noires, traduit pour la première fois en français, est un chef-d’œuvre d’élégance et d’esprit.

couv32572832

Continuer la lecture de Les petites robes noires – Madeleine St John.

24 années d’ibidouu en musique.

Coucou les paupiettes !

Je fête aujourd’hui mes 24 ans et j’avais envie d’immortaliser la chose avec un article sympathique. L’idée m’est venue de créer une playlist de chansons qui sont sorties depuis ma naissance. J’en ai sélectionné une par an (c’était difficiiiiiiiiiile), parmi celles qui m’ont le plus marquées. Je vous laisse imaginer à quel point l’exercice était difficile à partir des années 2000… Allez, trêve de bavardages ! Ouvrez grand vos oreilles et souvenez-vous…

1993

Continuer la lecture de 24 années d’ibidouu en musique.