David Safier – Toujours maudit !

Coucou les paupiettes !

En plus des Points Culture, je vais commencer à chroniquer certaines de mes lectures de façon individuelle, notamment dans le cadre de partenariats. Grâce à la plateforme Netgalley, j’ai eu l’occasion de lire il y a quelques jours Toujours maudit !, écrit par David Safier. Je tiens à remercier les éditions Presses de la Cité pour cette lecture !

ef9684d02de600f270d453c31547b171

Quelle sale journée pour Daisy ! Ça commence avec ses colocataires, qui lui réclament les loyers impayés. Ensuite, elle rate son audition pour le prochain James Bond et, pour finir, elle s’écrase contre un camion ! Et avec Marc Barton, par-dessus le marché, l’acteur le plus désagréable qu’elle ait jamais rencontré. Il faut dire que Daisy n’est pas un cadeau, elle non plus. Avec un tel karma, en quoi ces deux-là auraient-ils pu se réincarner, sinon en fourmis ?
Ça ne se passera pas comme ça ! Tour à tour poissons, oiseaux, escargots, ils sont bien déterminés à gravir aussi vite que possible les échelons de la réincarnation pour reprendre forme humaine et empêcher le mariage du meilleur ami de Daisy et de l’ex-femme de Barton… Pas une mince affaire quand on a d’aussi mauvais caractères ! (Résumé : Livraddict)

couv72058626

Ce qui m’a attiré dans ce livre, c’est tout d’abord sa couverture. Intriguée par le résumé, je suis très contente d’avoir pu le découvrir dès le jour de sa sortie. J’ai découvert après coup que Toujours maudit ! était un second tome (suite de Maudit Karma). Personnellement, je pense que le fait de ne pas avoir lu le premier ne gêne en rien la lecture de celui-ci. L’auteur nous présente de nouveaux personnages et il n’y a eu aucune véritable référence à Maudit karma, mis à part peut-être quelques clins d’œil qui n’affectent pas la bonne compréhension de l’histoire.

Toujours maudit ! nous raconte les péripéties de Daisy Becker et Marc Barton, de réincarnation en réincarnation. L’auteur a une plume assez originale, que l’on pourrait qualifier de déjantée. Si vous cherchez un roman réaliste, passez votre chemin ! Ici les exagérations sont nombreuses et les protagonistes se retrouvent dans des situations complètement folles, n’ayant souvent ni queue ni tête.

Je ne connaissais David Safier que de nom et je n’avais encore jamais eu l’occasion de le lire, malgré le fait que certains de ses titres me fassent de l’œil depuis quelques temps. J’ai bien aimé son style, drôle et pas prise de tête. Son écriture est fluide et il n’y a pas de longueurs. Certes, il y a quelques passages un peu répétitifs (notamment ceux consacrés à la lumière blanche avant chaque réincarnation), mais ce n’est pas particulièrement gênant. Malgré le ton léger de l’histoire, Safier soulève quelques problématiques intéressantes et un peu plus « profondes ». On vit aujourd’hui à une époque où chacun fait ce qu’il veut, tout pour sa pomme, sans aucune considération pour les gens, pour les choses qui nous entourent. On pose ici un regard nouveau sur l’existence, sur la façon de mener sa vie, sur les choses essentielles. Les conclusions paraissent un peu faciles, l’auteur aurait pu approfondir un peu plus cet aspect, mais je pense qu’on s’éloignerait alors du but premier du bouquin.

Si je n’ai pas trouvé les personnages particulièrement attachants, je les ai souvent trouvé drôles et j’ai passé un très bon moment en leur compagnie. J’ai apprécié les quelques rencontres qu’ils ont pu effectuer au cours de leur voyage, notamment celles de Casanova et Einstein. Si la fin du livre (leur ultime destin !) est assez prévisible, l’auteur a réussi à me surprendre par le choix réalisé concernant la dernière réincarnation. C’est une fin plaisante. Je ne m’attendais pas à grand chose de plus.

Personnellement, sans avoir lu le premier tome, c’est une lecture que je vous recommande ! Ce n’est pas de la grande littérature mais c’est un livre idéal pour passer un bon moment de détente.

15/20

On se retrouve demain pour un nouvel article consacré à une sélection de séries pour lesquelles les adieux furent difficiles.

4b75ebc0a87af0c72d0fba1a68fe4e3a

Des bisous !

Publicités

C’est lundi, que lisez-vous ? #1

Coucou les paupiettes !

Encore un nouveau rendez-vous sur le blog ! Celui-ci aussi me tentait depuis un moment. Beaucoup d’entre vous y participent et je trouve le concept fort sympathique, donc je me lance. Ce rendez-vous hebdomadaire est aujourd’hui géré par Galleane, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles !

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

picmonkey-collage-8

picmonkey-collage-6

J’ai lu quatre romans dont un service presse grâce aux Éditions Presses de la Cité. Ma chronique de Toujours maudit ! sera sur le blog demain, pour le reste il faudra attendre le Point Culture de lundi prochain ! Dans l’ensemble , cette semaine a été plutôt réussie littérairement parlant, j’ai passé de très bons moments de lecture. J’ai également lu deux mangas, un peu moins bons que les tomes précédents mais ça reste néanmoins des lectures très plaisantes dont je vous parlerais prochainement (probablement début novembre, mon planning pour octobre est déjà bien rempli).

# Qu’est-ce que je lis actuellement ?

couv30257537

Elles sont jeunes, elles sont riches, elles sont belles. Nous sommes en 1923 et tout peut arriver ! Trois jeunes filles issues de la haute société américaine rêvent de vivre avec leur époque et de s’opposer aux codes de bonne conduite dictés par leur milieu.

Gloria, dix-sept ans, rêve de vivre la nuit, de danser, de faire la fête. Un soir, elle sort en cachette en compagnie de son ami Marcus, et se rend dans un bar clandestin, tenu par le bras droit d’Al Capone. Elle y rencontre Jérôme, le pianiste de l’orchestre et en tombe amoureuse. Mais leur histoire st impossible : Gloria est blanche, Jérôme est noir et, dans cette Amérique des années 20, les relations mixtes sont interdites…

De plus, Gloria est fiancée et va bientôt épouser le fils d’une puissante famille de Chicago. Sa cousine Clara arrive de New York pour aider aux préparatifs du mariage. Et Marcus tombe sous son charme. Mais Lorraine, la meilleure amie de Gloria, ne le supporte pas, et semble prête à tout pour conduire Clara à sa perte.

# Que vais-je lire ensuite ?

picmonkey-collage-7

Je compte poursuivre la saga du Protectorat de l’ombrelle, normalement en lecture commune avec Serial Bookineuse ! Je vais également commencer à attaquer les livres que j’ai emprunté à la médiathèque, j’en ai emprunté un paquet et je compte bien essayer de tous les lire (ce qui me paraît doucement utopique).

Et vous, que lisez-vous en ce moment ? Quel est votre programme de la semaine ? 

À demain pour une nouvelle chronique !

Des bisous.

TAG PKJ -Les coups de cœur.

Coucou les paupiettes ! 

En ce dimanche, je vous propose un nouveau petit TAG, proposé par Pocket Jeunesse et consacré aux coups de cœur ! Je vais essayer de répondre à douze questions qui vont me permettre de passer en revue mes lectures préférées.

tag-coups-de-coeur

# Quel est votre dernier coup de cœur ?

couv69487924

Critique : ***

# Quel est le premier coup de cœur littéraire dont vous vous souvenez ?

imag0091

J’aime les livres depuis que je suis toute petite. Bien que je fasse un tri assez régulièrement, il y a quand même quelques livres dans ma bibliothèque qui ont quasiment vingt ans, certains dont je n’ai vraiment pas envie de me séparer. Damien le lapin et Des vagues dans ma baignoire sont deux de mes premiers coups de cœur littéraires. Je trainais ces livres absolument partout (on peut d’ailleurs voir que mon Damien le lapin a un peu de vécu haha) et mes pauvres parents les connaissent encore probablement par cœur aujourd’hui à force de me les avoir lu à l’époque ! C’est peut-être pas la réponse que vous attendiez, mais j’estime qu’on peut avoir des coups de cœur littéraires à trois ans x)

# Citer un roman dans lequel l’intrigue vous a époustouflé.

couv65080159

Une histoire de voyage de temps complètement hallucinante. Ça fait des années que je l’ai lu, je le relirai probablement un jour.. Mais fiou ! On peut dire que l’intrigue m’a vraiment époustouflé haha.

# Citer un roman pour lequel vous ne vouliez pas quitter les personnages.

couv73907186

Ce roman met en avant des personnages particulièrement attachants et j’aurais vraiment aimé rester plus longtemps en leur compagnie !

# Citer une série pour laquelle tous les tomes ont été un coup de cœur.

couv68283238

Dans beaucoup de séries, il y a toujours au moins un tome que je trouve moins bon que les autres. Ce fut aussi le cas pour Harry Potter, mais chacun de ces tomes fut quand même un coup de cœur. Je les ai adoré, je les ai dévoré. C’est une série coup de cœur, vraiment, qui a une place très importante dans mon petit cœur de lectrice (comme pour beaucoup je pense).

# Quel roman coup de cœur vous a séduit dès les premières pages ?

couv73167588

Je n’ai jamais été autant investi dans la lecture d’un classique au lycée ! J’espérais tellement qu’il tombe pour le bac, c’était presque triste x)
(Bien évidemment, on est pas tombé dessus mais sur Tous les matins du monde, youpi)

# Quel roman coup de cœur vous a séduit sur la longueur ?

couv387410961

Je n’ai pas su dès les premières pages que ce serait un coup de cœur puisque le récit gagne vraiment en puissance au fil des chapitres, c’est en tout cas l’un de mes gros coups de cœur de 2016 !

# Citer un roman coup de cœur d’un auteur français.

couv4457678

Pour changer de L’écume des jours et du Petit Prince !

# Avez-vous un auteur coup de cœur : chacun de ses livres est un coup de cœur ?

J’aurais pu citer Boris Vian, mais avec un peu de recul je me rends compte que certains de ses livres n’ont pas été de véritables coups de cœur. C’est le cas avec beaucoup d’auteurs d’ailleurs. Ces dernières années, mes auteurs coup de cœur ont généralement sorti de bonnes grosses daubes. Cependant, il y a quand même un auteur qui ne m’a jamais déçu (et qui aura du mal à me décevoir maintenant) : Roald Dahl.

picmonkey-collage

picmonkey-collage-2

Quand j’étais plus jeune, j’ai adoré chacun des romans de lui que j’ai pu lire, en français et en anglais (il a écrit de très bonnes nouvelles que j’ai étudié au lycée). Il me reste encore beaucoup de choses à découvrir de ce grand monsieur, mais pour l’instant c’est le seul qui ne m’a jamais déçu !

# Citer un livre que vous souhaitez lire et que vous pressentez être un coup de cœur.

picmonkey-collage-3

  • Culottées : Quinze récits mettant en scène le combat de femmes d’origines et d’époques diverses, qui bravèrent les normes sociales de leur temps : Margaret, une actrice hollywoodienne, Agnodice, une gynécologue de l’Antiquité grecque qui se fit passer pour un homme afin d’exercer sa profession, Lozen, une guerrière et chamane apache, etc.
  • Le secret de l’inventeur : Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique… Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d’amis qui l’entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire, infestées de rats d’acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde ! 
  • Miss Dumplin : Willowdean est ronde, et alors ? Pas besoin d’être super slim pour s’assumer. Jusqu’au jour où elle rencontre Bo, qui porte un peu trop bien son nom, et ne tarde pas à lui voler un baiser. Mais peut-il vraiment l’aimer ? On lui a tellement dit que les filles comme elle ne sont que des seconds rôles.Un seul moyen de retrouver confiance en elle : faire la chose la plus inimaginable qui soit… s’inscrire au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme. Entraînant dans son sillage tout un groupe de candidates hors normes, Will va prouver au monde, et surtout à elle-même, qu’elle aussi a sa place sous les projecteurs.

Trois romans très différents !

# Avez-vous un roman coup de cœur dans un genre littéraire qui n’est pas votre favori ?

couv65000510

Le genre post-apocalyptique n’est vraiment pas mon délire (du tout), que ce soit en film, en série ou en littérature. Mais mon père avait vraiment insisté pour que je le lise quand il est sorti et je n’ai vraiment pas regretté ! J’ai flippé comme jamais mais c’était un vrai coup de cœur !

# Avez-vous un coup de cœur Pocket Jeunesse ?

couv21749968

 

Et vous, quels ont été vos coups de cœur les plus marquants ? 

A demain pour un nouvel article !

cfdf6775b62506279aadd3d02478ba19

Des bisous.

Top Five Séries Addict #2 – Ces personnages morts trop tôt.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve déjà pour le deuxième TFSA, où nous allons parler de ces personnages de séries qui nous ont quitté trop tôt. C’est un thème assez difficile, surtout quand on regarde Game of Thrones haha, mais j’ai quand même réussi à vous en sélectionner quelques uns. Cet article est censé être un 2.0, la première sélection ayant eu lieu quand je ne participais pas encore au rendez-vous. Il est donc fort possible que dans ma lancée j’en liste une dizaine 🙂

Petit rappel, ce rendez-vous a été mis en place par Tequi. Le système est simple, toutes les semaines nous parlerons de certaines séries que l’on regarde, selon un thème prédéfini. C’est ouvert à tout le monde, donc n’hésitez pas à vous joindre à nous !

Warning !

7c09349b23b138fd442fdbd0f9dbf257

Cet article contient des spoils. On peut difficilement faire autrement dans ce genre d’articles.  Continuer la lecture de Top Five Séries Addict #2 – Ces personnages morts trop tôt.

Bookcrossing – Je m’appelle Leon.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un roman dont on a entendu pas mal parler ces deux dernières semaines : Je m’appelle Leon, écrit par Kit de Waal. J’ai pu lire ce livre grâce aux Éditions Kero, qui ont lancé une opération de Bookcrossing (super concept) et qui ont souhaité que le livre se balade de blogueur en blogueur, « à l’image de Léon sur son petit vélo ». Je prends donc la suite de ma chère copinaute Popcorn & Gibberish dont vous pouvez retrouver la chronique ici : ***

J’ai par ailleurs lu ce livre en lecture commune avec Serial Bookineuse, qui a publié sa chronique un peu plus rapidement que moi héhé : ***

# Résumé.

Leon, 9 ans, est un garçon courageux. Quand un jour sa mère n’arrive plus à se lever le matin, il s’occupe de son demi-frère Jake. Quand l’assistante sociale emmène les deux garçons chez Maureen au gros ventre et aux bras de boxeur, c’est lui qui sait de quoi le bébé a besoin. Mais quand on lui enlève son frère et qu’on lui dit que chez ses nouveaux parents il n’y a pas de place pour un grand garçon à la peau sombre, c’en est trop. Heureusement Leon rencontre Tufty, qui est grand et fort, qui fait du vélo comme lui et qui, dans son jardin, lui apprend comment prendre soin d’une petite plante fragile. Mais Leon n’oublie pas sa promesse de retrouver Jake et de réunir les siens comme avant. Le jour où il entend une conversation qui ne lui était pas destinée, il décide de passer à l’action…

couv7567211

J’étais enchantée de pouvoir lire ce livre aussi tôt après sa sortie car je trouvais le résumé vraiment intéressant et prometteur. Je tiens d’ailleurs à mentionner ici le fait que la couverture est vraiment très très belle. Personnellement j’adore !

Je suis rentrée très vite dans l’histoire, qui se met en place assez rapidement. L’écriture de l’auteure est fluide, plutôt agréable bien qu’assez simple et enfantine. Le récit étant conté du point de vue de l’enfant, je trouve que le ton est plutôt adapté. Mais quitte à aller dans ce sens, il aurait peut-être été plus judicieux d’écrire à la première personne du singulier. Je pense que l’histoire de Leon aurait eu un impact encore plus fort. A la troisième personne, nous sommes de simples spectateurs, nous ne sommes pas complètement immergés dans le truc, je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire. Nous ne sommes pas Leon, nous voyons Leon évoluer.

Ce dernier point ne change pas grand chose au fait que le roman est très émouvant. Le petit Leon est un personnage particulièrement touchant et attachant. Son histoire ne vous laissera pas indifférent, loin de là. On ressent toutes sortes de choses différentes au fil de la lecture, allant de la colère à la tristesse. Beaucoup d’incompréhension également face à un système d’aide à l’enfance qui laisse un peu à désirer. Pour moi, séparer des frères lors d’une adoption, c’est quelque chose d’absolument honteux. Comme si l’enfant n’avait pas subi assez, on lui enlève la dernière chose à laquelle il tient vraiment. On s’inquiète aussi beaucoup pour lui, on ne sait pas ce qu’il va devenir, il se raccroche à des espérances utopiques et se prépare pour quelque chose qui n’augure rien de très bon… C’est un enfant qui n’a jamais vraiment connu la stabilité, qui a tendance à se braquer très vite et qui a des réactions qui sont parfois un peu frustrantes. On sent, que dis-je, on sait qu’il a un bon fond mais parfois, il ne fait rien pour aider sa cause. Après, ça permet également de voir qu’il est mal à l’aise, qu’il ne sait pas quelle est sa place, s’il va un jour retrouver sa famille.. Je vais pas en dire plus, je n’ai pas envie de spoiler, mais il y a des passages vraiment intenses émotionnellement parlant !

Si le livre se lit assez vite, j’ai personnellement trouvé qu’il y avait quelques longueurs, notamment au milieu du bouquin. Les choses stagnent un peu, on s’éloigne du sujet principal pour finalement y revenir quasiment à la fin et là tout va très très vite. Trop vite. J’ai été un peu déçue par cette fin d’ailleurs, que j’ai trouvé bâclée. Je trouve que tout se conclut un peu trop facilement. Je m’attendais vraiment à quelque chose plus en rapport avec le résumé, il y a beaucoup de questions qui restent sans réponses.

A me lire, on dirait que je n’ai pas aimé ce roman alors que ce n’est pas le cas. C’est surtout que je ne m’attendais pas à ça. Malgré ces petits défauts, j’ai quand même passé un très bon moment de lecture. Ce n’est pas un coup de cœur car le récit est assez irrégulier et la fin un peu expéditive, mais ça reste une histoire très émouvante, qui aborde des thématiques intéressantes (de façon un peu trop superficielle parfois, certaines choses auraient mérité d’être plus approfondies) telles que l’adoption, les familles d’accueil, la dépression mais aussi le racisme.

C’est un livre que je vous recommande car l’histoire est très belle et on ferme le livre sur une note positive, pleine d’espoir. Pour moi c’est le principal !

15/20

Avez-vous lu Je m’appelle Leon ? Avez-vous l’intention de le lire ? 

A bientôt !

af43d5a68585239114b5683f47df1985

Des bisous.

La playlist de l’automne.

Coucou les paupiettes !

On continue avec la série d’articles sur le thème de l’automne. Je vous ai concocté une petite sélection de musiques que je trouve absolument parfaites pour la saison. La sélection a été rude… J’espère qu’elles vous plairont et que je vous ferais découvrir quelques jolies choses !

woods-1072819_960_720

(Source : Pixabay)

Tété – A la faveur de l’automne.

Continuer la lecture de La playlist de l’automne.

Point Culture #20 – Livres, films, séries.

Coucou les paupiettes !

On se retrouve déjà pour le vingtième Point Culture, que le temps passe vite ! N’ayant toujours pas trouvé de travail, j’ai eu le temps de lire et voir pas mal de choses ces deux dernières semaines. C’est parti !

Livres lus.

# Incarceron.

Incarceron, une prison à nulle autre pareille : elle décide qui doit vivre… et qui doit mourir.
Rien ne peut lui échapper
Finn est prisonnier d’Incarceron, un univers pénitentiaire plein de dangers, de trahisons et de menaces. Il tente par tous les moyens de s’évader.
Claudia, la fille du directeur d’Incarceron, vit à l’Extérieur, dans un royaume figé au XVIIIe siècle. Piégée par une existence qu’elle n’a pas choisie, elle cherche à percer les mystères de la Prison.
Un jour Finn et Claudia trouvent une clé, qui permet à chacun de communiquer avec l’autre. Alors surgit un espoir, la possibilité d’échapper à un destin tout tracé dont ils ne veulent pas.

couv17243008

J’avais déjà lu des ouvrages écrits par Catherine Fisher quand j’étais plus jeune, notamment la saga de L’Oracle, que j’avais beaucoup aimé. Ça faisait un moment que je voulais lire Incarceron, je n’ai donc pas hésité à l’emprunter quand je l’ai vu à la médiathèque, et je me suis jetée dedans le soir même !
L’auteure nous immerge dans un univers riche, original mais compliqué, dans lequel on se perd facilement. Elle nous présente des personnages principaux plutôt intéressants, mais qui seront très peu développés dans le récit. On reste clairement à la surface des choses et on n’apprend jamais vraiment à connaître Finn et Claudia. J’ai donc eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages principaux. Les personnages secondaires ne sont pas mieux, ils m’ont exaspéré pour la plupart, bande d’égoïstes et d’opportunistes.
Malgré le fait que l’histoire prenne place dans un univers assez difficile à appréhender au premier abord, l’écriture de l’auteure reste fluide et facilement compréhensible. Il y a quelques passages un peu confus, mais ça n’a pas particulièrement gêné ma lecture. On alterne entre des chapitres consacrés à Claudia et d’autres consacrés à Finn. Les événements s’enchaînent sans heurt et le récit est bien rythmé. Incarneron est un roman intrigant, mystérieux et ce dès la lecture du résumé. Malheureusement, la lecture du livre à proprement parler n’est pas aussi excitante que prévu. Il y a beaucoup de rebondissements mais l’histoire est assez fade et très prévisible (j’avais deviné les grandes lignes du récit au bout du quatrième ou cinquième chapitre, ainsi qu’une des « révélations finales »). Il n’y a aucun suspense. De plus, on a jamais vraiment de réponse à nos questions et on ne comprend toujours pas le pourquoi du comment de cette maudite prison, alors qu’elle est vraiment au cœur du récit. Sans elle, y a pas d’histoire. Enfin bref..
C’est loin d’être un coup de cœur, je n’ai pas trouvé la fin très folichonne et je pense donc m’arrêter là et ne pas lire le second tome. C’est dommage car l’idée de départ me plaisait beaucoup, et j’en avais entendu beaucoup de bien. Une déception !

12/20 Continuer la lecture de Point Culture #20 – Livres, films, séries.