La playlist de quand t’as fini tes partiels.

ça y est. J’ai ENFIN fini ces satanés partiels (j’en avais trois, c’était de la folie). Et cette sensation de libération quand tu sors du dernier amphi, celui où tu n’avais même pas de vrai table pour écrire sur ta copie, il y a juste des musiques qui te vienne en tête, ça permet d’évacuer. En fait tout le chemin accompli du début à la fin du partiel est une musique. Le stress, la marche vers la potence, la page blanche, le « il vous reste 900 secondes » du prof le plus rigolo (ou pas) de la fac, la signature, la sortie… Voilà. C’est… hmmm… hétéroclite ?

Révisions de dernière minute.

Missy Elliott – Get Ur Freak On

Petit instant zen où tu te dis que tu connais tout. Tu vas gérer sa mère.

Panda Dub – Smile is the key

Quand le prof te donne le sujet et que tu te rends compte que ton semestre est mort. C’est la fin de ta vie.

Labrinth – Let it be

Quand tu rames et que tu trouves soudainement l’inspiration. Et que tu re-rames. 

Diplo – Revolution (Remix)

Et je brode, meilleure brodeuse de l’année.

Parov Stelar – All night

Comment ça Cassirer n’est pas un héros grec ? POURQUOI ?

Hozier – Take me to church

Et là tu te souviens que Cassirer est un philosophe allemand né à Breslau en 1874. Bouyah.

BigBang – Fantastic Baby.

Quand tu sors enfin de ce dernier mother f*cking partiel. (Désolée)

Libéréééééée, délivréééééée.

Quand tu sors du parking, complètement libérée et que tu te la pètes devant tout le monde parce que toi t’as fini et pas eux.

Lion Babe – Wonder Woman

Quand tu te rends compte en rentrant qu’en fait t’as écrit n’importe quoi. 

Vaults – Poison

Et qu’en fait tu t’en fous.

Major Lazer – Watch out for this.

J’ai fini mes partiels.

La salade du vendredi #1

ça y est le printemps est ENFIN là ! Et avec les températures en hausse, mes soupes se sont transformés en salade. Bibidibobidibou.

Ce vendredi je vous propose une petite salade de riz que j’affectionne particulièrement.


Pour 2 personnes. 

Ingrédients :

– Du riz (encore heureux dans une salade de riz)

– Une endive

– Une poignée de tomates cerises (à ta guise)

– Des lardons

– De l’emmental

– Une petite conserve de maïs

– Vinaigre de cidre

– Herbes de provence

– Bouillon cube (personnellement j’utilise un quart de cube aux épices méditerranéennes).

WP_20150401_001

C’est parti.

Commencez par faire cuire votre riz avec le quart/la moitié d’un bouillon cube (si vous le mettez en entier ça risque de piquer un peu les papilles). L’idéal est de le cuire à la pilaf pour que le bouillon pénètre bien le riz (owi). Laissez le ensuite refroidir, dans une salade le riz est toujours meilleur froid haha.

Pendant que le riz cuit, profitez en pour faire cuire les lardons, comme ça les deux refroidissent en même temps. Bim, magie.

Ensuite, je vous propose de couper l’endive et l’emmental (à vous de voir pour la quantité, les goûts et les couleurs n’est-ce pas) en cubes, et les tomates en petites rondelles – c’est pour ça que je préfère les tomates cerises, j’aime les petites rondelles –

Une fois que le riz et les lardons sont froids, mélangez les avec les cubes d’endives, d’emmental et les tomates. Ajoutez ensuite la petite conserve de maïs.

Pour finir, on assaisonne ! Un peu de vinaigre de cidre, des herbes de Provence et hop ! Le tour est joué ! 

Bon appétit !

Mars 2015 – Coups de coeur.

Me revoilà avec une nouvelle édition des coups de coeur ! N’hésitez pas à me partager les vôtres !


La petite musique qui te met de bonne humeur le matin – Kygo ft Parson James / Stole the Show.

J’aime beaucoup ce que fait Kygo et ça m’a permis de découvrir Parson James et sa voix… Très intéressante ! J’en suis tombée amoureuse !


La découverte série – Unbreakable Kimmy Schmidt.

Unbreakable Kimmy Schmidt est une des dernières sitcoms produites par Netflix, les 13 épisodes de la première saison ont été diffusés au début du mois de mars. Elle a été créée par la géniale Tina Fey et Robert Carlock, à qui on devait 30 Rock (annulée en 2013).

On y suit Kimmy Schmidt (je pense que vous ne vous y attendiez pas), une jeune femme de 29 ans venant d’Indiana qui vient de passer plus de 15 ans dans un bunker à cause d’un mec chelou qui lui a fait croire que l’Apocalypse avait eu lieu. Elle décide d’aller vivre à New York et découvre globalement le monde.

J’ai eu un petit coup de coeur pour cette série drôle, absurde, pétillante et colorée (oui, Kimmy aime la couleur). Les personnages, bien qu’un peu cliché (notamment Titus), sont tous très attachants. Ellie Kemper est géniale dans le rôle de la jeune femme naïve qui découvre la vie. J’adore le générique, très original (attention il reste en tête). Globalement, c’est tout à fait le genre de série que je regarde pour me détendre, ne pas me prendre la tête. ça passe tout seul !

1 saison, 13 épisodes, format 25 minutes.

Ellie Kemper, Titus Burgess, Carol Kane, Jane Krakowski…


Le coup de coeur beauté – Bombe de bain Lush « Space Girl ».

Aussi appelée « Cosmic Girl », cette petite bombe de bain très girly ressemble à une planète pailletée. Au prix de 3,95 euros, elle fait partie des bombes de bain les moins chères vendues dans le magasin de plus en plus hype pour les adeptes des cosmétiques fait main. J’en ai déjà testé plusieurs et j’avoue que celle ci est vraiment ma préférée pour l’instant. C’était également ma première expérience Lush à l’époque, que j’ai fortement appréciée (la preuve, je continue à l’acheter). Je me suis plongée dans un bain de couleur rose sentant le cassis. Et une fois allongée au fond de ma baignoire.. Magie. Plein de paillettes partout. Esthétiquement c’est vraiment beau. Après la bombe de bain n’a pas de vertu particulière à part qu’elle sent bon et qu’elle rend la peau douce, c’est vraiment pour le bain de tous les jours.


Le LOL du mois.

Plus à découvrir sur leur chaîne… 


Le film vu au cinéma – The Voices.

The Voices est le dernier film de Marjane Satrapi, sorti au cinéma le 11 mars 2015 (il y est encore actuellement, FONCEZ !). Il met en scène Jerry, un jeune homme qui vit dans une petite ville aux USA. Célibataire, il vit au dessus d’un bowling désaffecté avec son chat, Mr Moustache, et son chien Bosco, à qui il se confie et avec qui il s’entend très bien. Il travaille dans une usine fabriquant des baignoires où il rencontre Fiona, une jeune anglaise travaillant à la comptabilité… Globalement, tout se passe bien dans la vie de Jerry, sauf quand il oublie de prendre ses médicaments (ou est-ce l’inverse ?).

Ce film est vraiment mon coup de coeur de mars. Il est très drôle tout en étant très dérangeant. J’avoue qu’à certains moments, le rire des gens dans la salle me mettait mal à l’aise parce que je réalisais que ce genre de chose arrivait peut-être vraiment. Et c’était glauque. Enfin bref, mon objectif n’est pas de vous spoiler mais vraiment de vous inciter à aller le voir. La mise en scène est très esthétique, les acteurs sont géniaux. Ryan Reynolds est vraiment exceptionnel dans ce film. Il a réussi à me faire passer par un nombre d’émotions différents que je ne pensais même pas ressentir un jour. Dégoût, attachement, pitié, tristesse, amour… Ryan, respect total, tu étais totalement convaincant.

Original et déjanté, je le conseille à tout le monde.

Surtout, restez assis jusqu’au bout ! Il y a une fin cachée. Un régal !

« Pop, drôle, cohérent, audacieux et à la limite de l’absurde, The Voices est une belle et étonnante surprise. » – Écran Large.


La découverte gourmande – Lindt Hello.

Il y a deux semaines, en trainant au rayon gourmandise, je suis tombée sur la nouvelle gamme lancée par Lindt : Lindt Hello. Elle existe en deux formats, celui pour la grignotte maison et le format poche, pour la pause goûter au boulot ou à la fac. Je me suis laissée tenter par le « Dark chocolate Kick » et mon dieu, c’était délicieux, ça fondait dans ma bouche. Elle est vendue à un prix assez raisonnable : 1e20 le format poche et 2e20 la grosse tablette. Le packaging est super mignon en plus !Du plaisir pour nos papilles et plein de goûts différents : Crunchy Nuts, Cream Cookies, Sundae Choco, Caramel Brownie, Banana Milkshake, Sweet Popcorn, Strawberry Cheesecake, etc… Petit bémol, le petit format n’est disponible qu’en trois déclinaisons (dans mon supermarché en tout cas) : Crunchy Nuts, Dark Chocolate Kick et Caramel Brownie.

A tester absolument !


La bonne adresse rennaise – Café Albertine.

Au détour d’une rue, pas loin de République, je suis tombée sur ce café tout à fait charmant. L’intérieur est très agréable, spacieux, épuré et moderne. J’adore la décoration et l’ambiance. Leur chocolat chaud est délicieux, on peut choisir une base chocolat noir ou chocolat au lait. Ils ont également des limonades aux goûts originaux comme fleur de sureau ou citron vert et de la bière locale (qui selon mon copain est très bonne). Ils font de la nourriture le midi, majoritairement des salades, sandwichs et soupes (je n’ai pas encore essayé mais les salades ont l’air délicieuses). Le tout avec des produits de saison et une option végétarienne (c’est important). Et pour le goûter, on trouve majoritairement des encas anglo-saxons comme le cheesecake, des cookies, des muffins, le banana-bread, etc. Et mon chouchou : le carrot-cake ! Je ne trouve pas les produits excessivement chers, les parts de gâteaux sont vraiment (très, trop ?) généreuses et très bonnes. Je vous conseille d’aller y faire un tour ! L’équipe est jeune et sympa, il y a des magazines à disposition et des événements type vide-dressing de temps en temps !

10 rue de Lanjuinais, 35000 Rennes (à 5 minutes de République).

Ouvert du mardi au samedi, de midi à 18h30 (possiblement le matin mais je ne trouve l’info nulle part).

La playlist du bain.

Je fais partie de ces gens qui n’ont rien demandé mais qui ont la chance d’avoir une baignoire dans leur petit appartement. Aujourd’hui je partage donc avec vous ma (petite ?) playlist pour le bain, à accompagner de préférence par une bombe de bain Lush qui fait rêver, avec ou sans mousse, avec ou sans paillettes. Chacun ses goûts ! Continuer la lecture de La playlist du bain.

Petite leçon d’histoire : Reign, le coup de gueule.

J’ai toujours été très attirée par les séries et films historiques. Un jour, ces adaptations causeront ma perte. Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de la série Reign, dont la saison 2 est actuellement en cours et qui a été renouvelée pour une saison 3, et de la mettre en parallèle avec la réalité historique, loin d’être aussi ennuyante qu’on pourrait le croire.

Attention, cet article contient des spoilers (beaucoup, mais aussi la réalité des faits). Continuer la lecture de Petite leçon d’histoire : Reign, le coup de gueule.

Ces séries annulées trop tôt, le drame des sérivores.

Mon compte BetaSeries peut en attester, je suis une grande adepte des séries. Peut-être un peu trop mais c’est pas grave. Je survivrais. (J’espère)

Ainsi, toujours selon mon compte BetaSeries, j’ai passé approximativement 4 mois, 1 jour, 23 heures et 3 minutes devant mon ordinateur à regarder 106 séries, 286 saisons et 4928 épisodes divers et variés.

Ne vous en faites pas, j’ai une vie sociale tout à fait satisfaisante !

A chaque rentrée je fais donc partie de ces gens qui donnent une chance à toutes les nouvelles séries produites par ABC, Fox, HBO, BBC et j’en passe. Tout en continuant à regarder les épisodes de saisons déjà en cours. Malheureusement, seulement quelques unes de ces séries (très peu en l’occurrence) réussiront à percer et à faire de l’audience. Et le reste se verra annulé, des fois en milieu de saison. Et c’est là qu’on a un problème les gars. Continuer la lecture de Ces séries annulées trop tôt, le drame des sérivores.

Jeff Koons au Centre Pompidou : le coup de gueule.

Certains seront d’accord avec moi, d’autres me jetteront des pierres. Je suis ouverte au débat, ce ne sera pas la première fois concernant le sujet. J’assume totalement : Jeff Koons me débecte.

Je me suis rendue au Centre Pompidou il y a quelques temps pour voir l’exposition dédiée à Frank Gehry. Une fois le billet d’entrée payé, il vaut son pesant de cacahuètes faut pas déconner, j’ai décidé de faire le tour des expositions temporaires. Rien à redire sur Duchamp, rien à redire sur Gehry. Mais Koons ? Good lord, y a du boulot.

Je n’ai pas forcément un point de vue très objectif puisque je suis étudiante en histoire de l’art. J’ai étudié des artistes toutes périodes confondues qui ont apporté quelque chose à l’art tel qu’on le connait aujourd’hui. Certains diront qu’il a tout compris. Certes, mais tout compris à quoi ? Continuer la lecture de Jeff Koons au Centre Pompidou : le coup de gueule.