Derniers mètres jusqu’au cimetière – Antti Tuomainen.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui je vais vous parler du roman qui m’a occupé ces derniers jours. Derniers mètres jusqu’au cimetière a été écrit par l’auteur finlandais Antti Tumainen et publié aux éditions Fleuve début février 2019. L’auteur sera présent au festival Quais du Polar à Lyon à la fin du mois de mars (29-31 mars). Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre !

À 37 ans, Jaakko a tout pour être heureux.
Jusqu’au jour où, lors d’une simple visite médicale, il apprend qu’il va bientôt mourir. La raison de ce triste verdict : quelqu’un l’empoisonne depuis longtemps à son insu.
Alors que cette annonce aurait suffi pour faire de cette journée la pire de sa vie, Jaakko n’est pas au bout de ses surprises.
En rentrant chez lui, il découvre sa femme sur la chaise longue du jardin en plein ébat avec le livreur de leur entreprise. Trop, c’est trop !
Jaakko décide d’utiliser les derniers jours qui lui restent pour enquêter lui-même sur son empoisonnement. Et nombreux sont ceux à avoir un mobile pour tuer celui qui est l’heureux propriétaire d’une société hautement rentable et spécialisée dans la culture d’un champignon : le matsutake. Une espèce particulière qui pousse en Finlande et dont les Japonais raffolent au point de l’acheter à des prix déraisonnables !
Le chemin de la vérité sera parsemé de morts, qui n’empêcheront pas Jaakko de garder en tête le plus important : c’est surtout dans les derniers mètres jusqu’au cimetière qu’il faut profiter de chaque instant.

couv68190126

Continuer la lecture de Derniers mètres jusqu’au cimetière – Antti Tuomainen.

Publicités

Sorcières associées – Alex Evans.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui de découvrir un roman fantasy que j’ai lu la semaine dernière. Sorcières associées a été écrit par Alex Evans et publié aux éditions ActuSF en 2017 et aux éditions Pocket en janvier 2019. Il s’agit d’un premier tome. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier les éditions Pocket pour l’envoi de ce livre !

Envoûtement de vampire, sabotage de zombies et invasion de gremlins font partie du quotidien du cabinet Amrithar et Murali, sorcières associées. Dans la cité plusieurs fois millénaire de Jarta, où la magie refait surface à tous les coins de rues, les maisons closes sont tenues par des succubes et les cimetières grouillent de goules, ce n’est pas le travail qui manque ! Mais tous vous le diront: les créatures de l’ombre ne sont pas les plus dangereuses ?

couv43097515

Continuer la lecture de Sorcières associées – Alex Evans.

Toutes blessent, la dernière tue – Karine Giebel.

Coucou les paupiettes !

J’ai lu tout récemment, pour la première fois, une autrice dont j’avais beaucoup entendu parler ces dernières années : Karine Giebel. Toutes blessent, la dernière tue a été publié aux éditions Belfond en mars 2018 (une édition collector a vu le jour en novembre 2018). C’est une petite brique, il fait tout de même 744 pages (vous connaissez mon aversion pour les pavés) mais une fois lancée, j’ai eu du mal à le lâcher ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre. 

Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude. Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. Une rencontre va peut-être changer son destin…

Frapper, toujours plus fort.
Les détruire, les uns après les autres.
Les tuer tous, jusqu’au dernier.

Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
Un homme dangereux.
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
Parce que bientôt, tu seras morte.

couv18979542

Continuer la lecture de Toutes blessent, la dernière tue – Karine Giebel.

Le journal intime de Cléopâtre Wellington – Maureen Wingrove.

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui de découvrir une série jeunesse publiée aux éditions Michel Lafon dont le premier tome est sorti en octobre 2017 et le second en octobre 2018. J’ai pu découvrir les deux premiers tomes il y a quelques jours. Mémoires d’une jeune guenon dérangée et Autant en emporte la musaraigne ont été écrits par Maureen Wingrove, A.K.A. Diglee, autrice et illustratrice dont vous avez peut-être déjà lu quelques bande-dessinées (Confessions d’une glitter addict, Forever Bitch…). Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ces livres !

Cléopâtre a 13 ans, trois chats, des parents divorcés, une petite sœur givrée fan de phoques, une pilosité plus proche de celle du singe que de l’être humain, et doit supporter quotidiennement maintes humiliations et insultes assénées par Clément, le plus sadique mais néanmoins plus beau mec du collège. Heureusement, elle peut compter sur sa BFF Chloé pour lui faire oublier ses drames existentiels à grand renfort de missions d’espionnage nocturnes et de tournage de film d’horreur amateur. Mais cette année, deux nouveaux font leur apparition en classe de quatrième… Et il se peut qu’ils changent considérablement le quotidien de Cléo.

Continuer la lecture de Le journal intime de Cléopâtre Wellington – Maureen Wingrove.

C’est lundi, que lisez-vous ? #116

Coucou les paupiettes !

On se retrouve aujourd’hui pour faire le point sur mes lectures de la semaine passée, comme tout les lundis. J’espère que vous avez passé un bon week-end ! Personnellement, j’étais aux Oniriques toute la journée de samedi. C’était une superbe journée, j’ai rencontré plein de très chouettes personnes et j’ai interviewé Manon Fargetton et Olivier Gay. Ça n’arrive pas tout les jours ce genre de choses haha ! J’ai réussi à faire dédicacer quelques livres, dont Les fiancés de l’hiver (trop contente, j’ai fangirlé de fou). Bref, des jolis souvenirs plein la tête ! Les autres jours de la semaine, je n’ai pas chômé côté lecture, comme vous allez pouvoir le constater…

Concernant ce rendez-vous hebdomadaire, il est aujourd’hui géré par Camille – I believe in Pixie Dust, chez qui vous pouvez retrouver le récapitulatif de tous les participants et les liens vers leurs articles.

Le principe est simple, il suffit de répondre à trois petites questions chaque lundi :

  • Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?
  • Qu’est-ce que je lis actuellement ?
  • Que vais-je lire ensuite ?

# Qu’est-ce que j’ai lu la semaine passée ?

Continuer la lecture de C’est lundi, que lisez-vous ? #116

Une chambre à soi – Virginia Woolf.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, je vais vous donner mon avis sur un grand classique de la littérature féministe. Une chambre à soi, essai écrit par Virginia Woolf en 1929, a récemment été réédité dans une très belle édition collector aux éditions 10-18. L’occasion pour ceux qui ne l’ont jamais lu (comme par exemple Popcorn & Gibberish et moi-même) de s’y mettre sérieusement ! Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

« Je sais vous m’avez demandé de parler des femmes et du roman. Quel rapport, allez-vous me dire, existe-t-il entre ce sujet et une « chambre à soi » ?, interroge Virginia Woolf en ouverture d’une conférence sur le féminisme qu’elle dispensa aux étudiantes de l’université de Cambridge. Avec une irritation voilée d’ironie, Virginia Woolf rappelle dans ce délicieux pamphlet comment, jusqu’à une époque toute récente, les femmes ont été savamment placées sous la dépendance spirituelle et économique des hommes et, par voie de conséquence, réduites au silence. Il manquait à celles qui étaient douées pour affirmer leur génie de quoi vivre, du temps et une chambre à soi. »

couv1948139

Continuer la lecture de Une chambre à soi – Virginia Woolf.

Les sentiers de l’oubli – Margaret Mizushima.

Coucou les paupiettes !

En ce mois de mars, les éditeurs du domaine étranger aux éditions Belfond ont décidé de s’engager, de mettre (encore plus) les femmes en avant et de ne publier que des autrices, lançant ainsi le mois féministe. Dès aujourd’hui, vous pouvez retrouver en librairie Les sentiers de l’oubli. Ce roman, écrit par Margaret Mizushima, est le premier tome de la série Timber Creek K9. Il a été publié dans la collection Le Cercle Belfond, collection que j’affectionne tout particulièrement et qui publie des textes de qualité écrits par des femmes sur des femmes, des héroïnes fascinantes, fortes, qui nous ressemblent. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Timber Creek, une petite ville tranquille du Colorado, est sous le choc : le corps sans vie de Grace, dix-sept ans, vient d’être découvert dans les bois. Près d’elle, sa chienne blessée, l’estomac chargé de sachets de drogue.
Alors qu’elle vient tout juste de terminer sa formation cynophile, l’inspectrice Mattie Cobb est chargée de l’enquête. La communauté est en émoi mais Mattie, enfant de la région, sait la violence qui se cache derrière l’apparente tranquillité des lieux. Aidée de Cole Walker, vétérinaire local, et de Robo, son coéquipier canin, Mattie va devoir mener une enquête sur le fil du rasoir.

couv31418445

Continuer la lecture de Les sentiers de l’oubli – Margaret Mizushima.