Oxygène – M.J. Arlidge

Coucou les paupiettes !

Je vous propose aujourd’hui de découvrir mon avis sur le dernier roman de M.J. Arlidge que j’ai dévoré. Il s’agit d’Oxygène, le cinquième tome de la série Helen Grace. Il a été publié aux éditions 10/18 le 13 février 2020. Avant toute chose, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Lorsque le commandant Helen Grace est appelée dans une boîte de nuit SM de Southampton, elle ne s’attend pas à ce que ce corps ligoté, retrouvé sans vie, soit celui d’une vieille connaissance tout droit sortie de la double vie qu’elle cache à ses supérieurs : Jake, son dominateur. Helen Grace se lance à la poursuite du meurtrier tout en dissimulant cette relation.
Mais lorsque l’assassin fait une deuxième victime, Helen se trouve face à un dilemme : doit-elle confesser ses zones d’ombre et se voir retirer l’enquête ou continuer à mentir et risquer de se perdre dans ce jeu dangereux ?

couv17453553

Oxygène, tout comme les tomes précédents, est un roman terriblement prenant. Toutefois, je dois bien admettre que ce n’est pas mon préféré, et que cette fois-ci j’ai été un peu gênée par le fait de ne pas avoir lu les tomes 2 et 3.

La plume de M.J. Arlidge est toujours aussi addictive, rien à redire de ce côté-là. Les chapitres s’avalent en un rien de temps et on ne peut s’empêcher de continuer tant qu’on a pas le mot de la fin. Et quelle fin, mes aïeux ! C’est une chose à laquelle je ne m’attendais pas, et qui annonce de grands changements pour la suite (le tome 5 est déjà sorti aux éditions Les Escales, mais je vais attendre la sortie poche). Ça promet d’être fort intéressant et j’ai hâte de voir comment ça évolue.

Dans ce nouveau tome, l’auteur pousse son héroïne dans ses retranchements. Elle connaît chacune des victimes ciblées par le serial-killer, une personne méthodique et qui ne laisse rien au hasard. Non seulement elle les connaît, mais révéler dans quel contexte pourrait nuire à sa carrière et à sa réputation. Helen ne sait plus trop comment faire. En parallèle, son amitié avec Charlie n’est pas au beau fixe car elle est en compétition avec une autre collègue. À se disputer les faveurs de leur commandante, elles risquent de tout perdre ou de mettre l’enquête en péril.

J’ai trouvé plutôt intéressante cette manière d’aborder ces questions de compétition au sein de la police. S’imposer en tant que femme dans ce milieu n’est déjà pas forcément aisé, il y a une certaine solidarité qui s’installe… mais il faut également savoir se battre pour avoir ce qu’on veut, quitte à nuire à une personne que l’on respecte. M.J. Arlidge aborde également le sujet du harcèlement sexuel d’une façon qui promet, là encore, de belles choses à venir (enfin, pas forcément pour Helen Grace).

C’était une bonne lecture, je ne vais pas dire le contraire, mais ce n’est pas mon tome préféré et ce pour plusieurs raisons. J’ai trouvé qu’il y avait quelques schémas qui se répétaient par rapport aux deux autres livres que j’ai pu lire. Rien d’affreusement gênant, mais il peut être intéressant pour l’auteur de se renouveler au niveau de l’intrigue (ceci dit, ça va clairement être le cas dans le tome 5). Le personnage de la journaliste, Emilia Garanita, commence sérieusement à me taper sur le système. Je peux la comprendre sur certains points, je respecte son ambition, mais c’est vraiment une femme que je trouve détestable. Dernière chose (mais ça, je ne peux vraiment m’en prendre qu’à moi-même), c’est un tome qui ne peut pas être lu indépendamment des autres. Je me suis fait bien spoiler les tomes 2 et 3, c’est un peu dommage mais c’est la vie. Je ne pense pas que ça me gâchera la lecture le moment venu, vu les chemins tarabiscotés empruntés par M.J. Arlidge.

En résumé, Oxygène est un bon roman, mais pas le meilleur de la série. Je le vois un peu comme un tome intermédiaire, celui qui annonce un tournant majeur. Malgré quelques défauts (notamment des redondances au niveau de l’intrigue), c’est un thriller prenant, aux multiples rebondissements, et qui finit en apothéose. J’ai vraiment hâte de découvrir ce que M.J. Arlidge réserve à ses personnages dans la suite !

Alors, tentés ?

15/20

La bisette !

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

Une réflexion sur “Oxygène – M.J. Arlidge”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s