Ogresse – Aylin Manço.

Coucou les paupiettes !

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un roman que j’ai dévoré en début de semaine. Un court roman jeunesse publié aux éditions Sarbacane, dans la collection Exprim’, le 5 février 2020. Ogresse a été écrit par Aylin Manço, il s’agit de son deuxième roman. Avant de vous donner mon avis, je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoi de ce livre.

Depuis que le père d’Hippolyte est parti, tout dans la vie de la jeune fille est déséquilibré.
Sa mère s’enferme de longues heures à la cave et refuse de manger en sa présence.
Elle lui prépare pourtant d’énormes pièces de viande qu’Hippolyte se force à avaler. Dans la rue où elles habitent, en bordure de forêt, leur voisine préférée a disparu sans laisser de traces.
Et puis, un soir, la mère d’Hippolyte se jette sur elle et la mord. Que s’est-il passé ?

couv62832331

En refermant ce roman, j’étais incapable de mettre des mots sur ce que j’avais ressenti en le lisant. Enfin, si. Pouloulou. Ouf. Et Oufissime. Ce sont les termes que j’ai employé sur Instagram si mes souvenirs sont bons. Je ne peux cependant pas m’en tenir qu’à ça et il va peut-être falloir que je vous explique qui, quoi, pourquoi, comment.

De quoi parle Ogresse ? Aylin Manço nous raconte l’histoire d’Hippolyte, une jeune adolescente belge. « H », pour les intimes, voit son quotidien complètement bouleversé lorsque ses parents se séparent. L’autrice explore donc la thématique de l’adolescence sous différents angles : la relation avec les parents, les amis, les amours, le tout avec subtilité et justesse. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, ce serait trop simple simple sinon, déjà vu et revu… Alors que sa voisine disparaît soudain sans laisser de traces, Hippolyte constate un changement de comportement plutôt étrange chez sa mère. Sa mère qui, soudain, sans crier gare, lui saute dessus et la mord. Aaaaaah tout de suite, je vous vois écarquiller les yeux, ouvrir grands vos oreilles, vos sens sont aux abois. Hein, quoi ? Mais pourquoi est-ce qu’elle la mord ? Pourquoi se lève-t-elle au milieu de la nuit pour utiliser une scie sauteuse dans la cave est une autre question que l’on pourrait se poser mes amis… Pour avoir les réponses, vous n’avez qu’à lire le livre, nah.

Ce récit contemporain somme toute assez classique prend une tournure complètement hallucinante avec ce côté fantastique inattendu. Aylin Manço nous propose un récit d’une grande originalité, qui se révèle très (trèèèès) prenant et dont il est impossible de ressortir avant de connaître le mot de la fin. Le roman fait un peu moins de 300 pages et, croyez-moi, elles s’avalent en un rien de temps. J’ai tout de suite accroché à la plume de l’autrice, simple, efficace, moderne avec une touche de poésie.

Hippolyte est un personnage réaliste et attachant que j’ai pris plaisir à suivre. Je me suis autant passionnée pour ses histoires d’adolescente, les amitiés qui se font et se défont, le premier amour, la découverte de la sexualité, que pour le drame qui se joue au domicile familial. La banalité de ses journées (et encore, toute relative, on ne s’ennuie pas avec Benji, Kouz et Lola) ne fait qu’amplifier la tension des moments où elle est chez elle. On ne peut s’empêcher de stresser, d’avoir la boule au ventre, de tourner les pages toujours plus vite pour savoir (il faut qu’on saaaaache) ce qu’il se passe. On ne va pas se mentir, on devine assez rapidement le pourquoi du comment. MAIS. Je pense que c’est volontaire et que ça fait partie du jeu, que c’est une manière de jouer avec nos esprits et de faire monter la pression. Et moi, j’ai trouvé ça excellent. Très finaud. On sait sans le savoir, et l’angoisse reste, perdure, augmente. Vous demanderez à monsieur le nombre de fois où j’ai levé les yeux en lui disant « aaah-HA », il en pouvait plus. Ceci dit, il a quand même envie de lire le bouquin maintenant héhé.

Je crois que je suis en train de me perdre dans mon propre cerveau donc on va peut-être arrêter les frais. Ce qu’il faut que vous sachiez, c’est que ce roman est effectivement oufissime. Il est original, tout en abordant des thématiques dans lesquelles nous pouvons tous nous retrouver, les personnages sont attachants, l’histoire est vraiment très prenante et bien écrite. Je ne sais pas pourquoi vous êtes encore là à me lire, vous devriez déjà être à la librairie pour vous le procurer.

Alors, tentés ?

18/20

La bisette !

Publié par

Ibidouu

Petite chose à la recherche d'un avenir.

5 réflexions au sujet de “Ogresse – Aylin Manço.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s